S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Sélections du mois


Félicitations à AliceJeanne et TeddyLunard, qui remportent la Sélection Action/Aventure !

Vous voulez revenir dans le Futur ? Lors du mois de novembre c’est possible avec la Sélection Next-Gen ! Vous avez jusqu'au 30 novembre pour lire les 10 textes proposés par les lecteurs et les lectrices et voter ici.

Et pour le mois de décembre, le thème et les textes vous attendent déjà avec la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez découvrir ces 12 histoires jusqu’à la fin de l’année et vous pourrez voter à partir de décembre. Pour en savoir plus, rendez-vous ICI !


De L'équipe des Podiums le 01/11/2022 19:00


15ème Échange de Noël


Le traditionnel Échange de fics de Noël est de retour pour sa 15ème édition !



Et cette année, vous pouvez écrire et recevoir : des fanfictions Harry Potter, des histoires originales... mais aussi des fanfictions sur d'autres fandoms ! Envie de nous rejoindre ?


Ça se passe d'ici le 31 octobre sur ce topic du forum HPF !


De L'équipe de modération le 23/10/2022 17:22


126ème Nuit d'HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 126 édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 21 octobre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De L'équipe des Nuits le 16/10/2022 11:07


Sélections du mois


Félicitations à Fleur d’épine, Ella C, Eejil9 et CacheCoeur, qui remportent la Sélection Femslash !

Vous voulez de l’action ? De l’aventure ? Ce mois de Sélections est fait pour vous ! Le Jury des Aspics vous invite à lire sur ce thème en octobre avec la Sélection Aventure/Action ! Vous avez jusqu'au 31 octobre pour lire les 5 textes proposés par les lecteurs et les lectrices et voter par ici.

Et au mois de novembre, partez dans le futur avec la Next-Gen ! Vous avez jusqu’à la fin du mois d'octobre pour nous faire découvrir sur ce thème si vaste vos deux fanfictions favorites (ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots. Pour proposer des textes, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news !

Il y a également la Sélection Fanfictions longues pour occuper vos nuits d’insomnies ! Jusqu’au mois de décembre, venez découvrir 12 histoires incroyables ! Pour en savoir plus, rendez-vous ICI.

 

 


De L'équipe des Podiums le 03/10/2022 23:05


Le dernier rempart de Poudlard par Sleipnir

[1 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +

 

Salazar Serpentard était bien content de lui. Il avait achevé l’œuvre à laquelle il travaillait depuis bien longtemps.

Depuis que les trois autres et lui étaient installés dans ce château, ils avaient été confrontés à de nombreux dangers. Des clans écossais les attaquaient régulièrement, des vikings ravageaient les côtes et frappaient de plus en plus loin à l’intérieur des terres, un clan gobelin cherchait à imposer sa domination sur les terres environnantes et le seigneur Gryffondor soupçonnait une colonie de trolls d’être installée au-delà des verdoyantes forêts entourant le château.

À la différences des seigneurs anglais, les quatre sorciers se partageaient la tâche que leurs imposaient leur position de seigneurs et dame de Poudlard.

Les époux des dames Poufsouffle et Serdaigle n’avaient pas été des plus satisfaits mais avaient du s’incliner.

De plus, c’était l’unique forteresse n’accueillant pas le moindre écuyer voulant servir auprès d’un seigneur et devenir chevalier. Il n’y avait que des sorciers.

Enfin, c’était le seul château où les filles recevaient le même enseignement et où les enfants de paysans également que les fils de plus hautes familles.

 

 

Pour lutter contre les ennemis, les sorciers avaient assuré leur défense avec leurs apprentis.

Gryffondor voyait l’ennemi arriver de loin et se portait hardiment à sa rencontre.

Serdaigle se tenait en hauteur loin du tumulte pour réfléchir au calme.

Poufsouffle se tenait au cœur du château, prête à toutes les éventualités. Elle pouvait venir en aide au-dehors ou assurer la survie du château.

Serpentard se tenait dans les profondeurs, prêts à frapper un ennemi trop sûr de la victoire s’aventurant dans les cachots mais prêt également à fuir pour sauver sa peau. Serpentard survivait toujours, quitte à abandonner les siens.

 

C’est pour cela qu’il avait aménagé un réseau de tunnels. L’un partait de la salle commune de ses apprentis.

Pour être certain que ses tunnels ne seraient pas découverts par un ennemi, il avait fait en sorte qu’il fallait parler la langue des serpents pour y accéder.

Les tunnels aboutissaient à une grande salle qu’il avait décoré de sculptures de serpents.

Si Poudlard tombait, ses occupants trouveraient céans un refuge.

Serpentard hésitait encore pour la suite. Il envisageait de faire un tunnel menant loin à l’extérieur du château pour une fuite.

 

C’est à cet endroit qu’il avait choisi de dissimuler sa dernière arme, la plus terrible.

Dans une statue à son effigie, il avait placé un œuf dont la frêle coquille dissimulait la plus formidable créature du monde capable de tuer d’un seul regard. Il était sur le point d’éclore.

Il serait petit mais déjà puissant. Il pourrait se faufiler à travers le réseau de canalisation que Dame Serdaigle avait mis en place pour surgir n’importe où dans le château. Même si une armée entière avaient réussi à passer les défenses du château, elle serait détruite.

 

Serpentard sortit de sa chambre par une entrée menant dans un coin des cachots.

Dans les couloirs, serpentard croisa des apprentis de Serdaigle. Ils semblaient chercher à donner vie à l’une des nombreuses armures que le seigneur Gryffondor avait rapporté de ses duels comme trophées. Séduit par l’idée, il leur donna des points, prolongeant la compétition dans laquelle les apprentis des quatre sorciers étaient entrés.

 

 

Il alla vers une salle où ils savaient pouvoir trouver les autres. Il fallait leur faire part de ce qu’il avait fait.

Après tout, il était vain de ménager une cachette secrète si personne n’était au courant.

Il les vit avec un jeune enfant, une fillette, portant l’habit écossais.

Une certaine agitation s’empara d’eux quand ils le virent arriver à sa grande surprise.

Ils semblaient redouter sa réaction. Pourtant, ce n’était pas le premier prisonnier qui entrait dans le château.

Il comprit en arrivant près d’eux.

 

Gryffondor avait ôté de sa tête son chapeau, ou comme il se plaisait à l’appeler son choixpeau.

Cela signifiait qu’il comptait faire entrer l’enfant parmi les apprentis.

 

—Vous n’y songez pas ! s’offusqua Serpentard.

 

—Que si ! répondit Gryffondor le plus naturellement du monde.

 

—Vous n’allez pas reprendre cette querelle ? s’inquiète Poufsouffle.

 

 

Gryffondor et Serpentard se querellaient souvent, la plupart du temps c’était parce qu’ils voulaient placer un nouvel apprenti chacun parmi les siens. Mais il y avait eu une dispute qui avait marqué Poudlard.

Un jour, Poufsouffle avait amené un jeune garçon pratiquant la magie.

Il ne ressemblait pas aux autres garçons.

Serpentard avait enquêté dans son esprit et avait découvert qu’il s’agissait d’un jeune viking.

Il avait exigé sa mise à mort. C’était un ennemi, un pillards parcourant les mers. Il était sûr que dès que les voiles d’un drakkar seraient vus à l’horizon, le garçon les aideraient.

Pour la première fois, les quatre s’étaient déchirés. Serpentard contre les trois autres.

Furieux, Serpentard avait renoncé à le mettre à mort mais à la première occasion il lui avait fait perdre sa mémoire.

 

Et l’histoire recommençait.

 

—Elle nous trahira ! Dès que vous lui tournerez le dos, elle vous poignardera !

 

—Je n’en crois rien, affirma Poufsouffle beaucoup plus calme.

 

—Nous ne pouvons lui donner un enseignement qui se retournera contre nous !

 

—Cela n’est pas certain, répondit Serdaigle.

 

—Qu’est-ce qui vous fait croire qu’elle n’aidera pas son peuple contre nous ? Cela fait des années que nous subissons leurs assauts !

 

—Et qu’est-ce qui vous fait croire qu’elle le fera ? répliqua Poufsouffle.

 

—Je préfère m’en assurer !

 

—Il est injuste de la considérer comme coupable alors qu’elle n’a rien fait, lança Gryffondor.

 

—ELLE EST DANGEREUSE, s’écria furieux Serpentard.

 

—Rien ne l’indique, dit calmement Poufsouffle.

 

—Fous que vous êtes ! Vous vous bercez d’illusions !

 

Serpentard les regarda avec colère.

La petite était terrorisée. Il sortit sa baguette mais trois baguettes furent sorties en même temps.

Les trois sorciers devant lui étaient prêts à l’affronter jusqu’au bout.

 

—En ce cas, il ne reste qu’une solution, gronda-t-il. Je vais faire en sorte qu’elle ne puisse trahir.

 

—Vous n’en ferez rien, répondit Poufsouffle. Vous rendez-vous compte de ce que sa perte de mémoire a fait subir à Erik ?

 

—Quelle importance ! C’est le prix à payer !

 

Mais les trois baguettes restaient brandies.

 

 

Serpentard rangea sa baguette.

 

—Dans ces conditions, je ne puis demeurer céans. Soyez soulagés ! Vous pourrez maintenant laisser entrer tous ceux que vous voudrez, même vos ennemis ! Si je reste ici, je mourrai de votre folie !

 

Il se dirigea à grand pas vers la porte.

En la franchissant, il s’arrêta pour caresser un mur.

 

—Cela fait des années que je protège cet endroit !

 

Il se retourna pour leur faire face. Ils avaient toujours leurs baguette en main.

 

—Soyez maudits ! Vous détruisez l’œuvre à laquelle vous avez consacré vos vies ! Mais je garde mon affection pour ce château. J’ai pris des précautions pour qu’il ne tombe jamais face à l’ennemi. Même si votre folie me lasse suffisamment pour que je parte, je n’abandonne pas le château. Je laisse les miens ici. Malgré votre folie, ce lieu sera un meilleur refuge que s’ils devaient errer. Mais le jour où la menace que vous faite entrer sera trop grande, mon héritier saura y faire face. Il enverra le monstre de ma chambre pour débarrasser Poudlard de cette engeance.

 

 

 

 

Ces mots dits, il partit.

 

Les autres mirent une poignée de seconde à réagir.

 

—Quel monstre ?

 

Gryffondor partit à sa poursuite pour en savoir plus mais il ne parvint pas à la rattraper.

 

Ils interrogèrent le fils de Serpentard qu’il avait laissé ici. Il nia savoir quoi que ce soit à propos d’un monstre ou d’une chambre.

 

La fillette écossaise fut ensuite passée sous le choixpeau.

Contre toute attente, celui-ci l’envoya avec les apprentis de Serpentard.

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.