S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Programme de juillet des Aspics


Bonsoir à toustes !

Un peu de lecture pour vous accompagner en cette période estivale... Vous avez jusqu'au 31 juillet pour, d'une part, voter pour le thème de la prochaine sélection ici et, d'autre part, lire les textes de la sélection "Romance" du deuxième trimestre 2024, et voter ici !

Les sélections sont l'occasion de moments d'échange, n'hésitez pas à nous dire ce que vous en avez pensé sur le forum ou directement en reviews auprès des auteurices !


De L'Equipe des Podiums le 11/07/2024 22:30


Assemblée Générale 2024


Bonjour à toustes,

L'assemblée générale annuelle de l'association Héros de Papier Froissé est présentement ouverte sur le forum et ce jusqu'à vendredi prochain, le 21 juin 2024, à 19h.

Venez lire, échanger et voter (pour les adhérents) pour l'avenir de l'association.

Bonne AG !
De Conseil d'Administration le 14/06/2024 19:04


Sélection Romance !


Bonsoir à toustes,

Comme vous l'avez peut-être déjà constaté, sur notre page d'accueil s'affichent désormais des textes nous présentant des tranches de vie tout aussi romantiques ou romancées les uns que les autres ! Et oui, c'est la sélection Romance qui occupera le début de l'été, jusqu'au 31 juillet.

Nous vous encourageons vivement à (re)découvrir, lire et commenter cette sélection ! Avec une petite surprise pour les plus assidu.e.s d'entre vous...

Bien sûr, vous pouvez voter, ça se passe ici !


De Jury des Aspics le 12/06/2024 22:31


145e Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 145e édition des Nuits d'HPF se déroulera le Vendredi 14 juin à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
À très bientôt !


 


De L'équipe des nuits le 12/06/2024 12:33


Maintenance des serveurs


Attention, deux interventions techniques prévues par notre hébergeur peuvent impacter votre utilisation de nos sites les 28 mai et 4 juin, de 20h à minuit ! Pas d'inquiétudes à avoir si vous remarquez des coupures ponctuelles sur ces plages horaires, promis ce ne sont pas de vilains gremlins qui grignotent nos câbles ;)

De Conseil d'Administration le 26/05/2024 18:10


144e Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 144e édition des Nuits d'HPF se déroulera le Samedi 18 mai à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits et à vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De L'équipe des Nuits le 12/05/2024 11:00


La Génération des Traqueurs par Ouranos361

[7 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Chapitre très court, j'en ai conscience et je m'en excuse :/ et pour me pardonner du retard, j'en poste deux d'un coup.

Encore une fois, un grand merci à ma correctrice Iphigenie Nasty !

Profitez ! :D

Je transplanai devant le manoir familial et franchis les grilles à grands pas rapides.


Un petit elfe de maison m'ouvrit aussitôt après que j'ai sonné à la porte.


-Maître Malefoy ! s'exclama-t-il en me voyant. Votre père vous attendait.


Je lui jetai un coup d’œil étonné et entrai dans le manoir.


-Où est-il, Trinky ? demandai-je.


-Dans le salon, monsieur, me répondit l'elfe en me faisant signe de la suivre.


J'entrai dans le salon à la suite de Trinky et vis mon père assis dans un fauteuil, près du feu.


-Monsieur Malefoy, votre fils est rentré, annonça l'elfe avant de sortir de la pièce en fermant la porte derrière moi.


-Papa, je n'ai pas le temps de tout t'expliquer, mais il faut absolument que tu viennes avec moi, dis-je d'une traite.


-Pas maintenant, Scorpius, me dit-il de la voix lente qui lui était propre. D'abord, tu vas t'assoir et ensuite, tu vas m'écouter.


Je m'assis sur le canapé et mon père vint s'installer sur un fauteuil en face de moi.


-Écoute, dis-je calmement. Dans quelques minutes, des Traqueurs vont débarquer ici et vont t'embarquer pour t'exécuter, ou pire. Il faut absolument que tu rassembles tes affaires et que l'on parte d'ici !


Mon père ne dit mot et se servi un verre de Whisky-Pur-Feu dans une lenteur exaspérante.


-Et pour aller où ? me demanda-t-il calmement.


-Aux États-Unis, répondis-je en trépignant.


Mon père bu une gorgée de Whisky et reposa son verre tranquillement. Je jetai un coup d’œil à la porte, prêt à la voir sauter à tout moment.


-Personne ne va venir nous déranger, me dit-il en voyant mon regard s'égarer vers la porte d'entrée.


-Justement, si, répondis-je. Ce serait trop long à expliquer, mais le Seigneur des Ténèbres a intercepté une lettre qui m'était destinée. A l'heure qu'il est, il doit avoir envoyé tous ses Traqueurs à ma poursuite ou à la tienne.


Mon père prit un morceau de parchemin posé sur une petite table à sa gauche et la fit léviter jusqu'à moi.


-Cette lettre ? demanda-t-il calmement tandis que j'attrapais le bout de parchemin.


Je parcourus la lettre des yeux et reconnus l'écriture de Lily.


-Comment est-ce que tu... bredouillai-je.


-Disons que mes fréquentations au ministère me servent, répondit-il. Mon vieil ami, Paul Barque, a lu ta lettre et s'est empressé de me l'apporter avant de la montrer à qui que ce soit. J'ai dû l'oublietter pour être sûr que l'information ne filtrerait pas.


Je regardai mon père quelques secondes, ébahi, avant de me laisser tomber sur le sommier du fauteuil avec un soupire de soulagement.


-Comment il s'appelle ? me demanda-il.


-Quoi ?


-Comment il s'appelle ? répéta-t-il. Mon petit-fils.


-Tom, répondis-je.


Mon père eu l'air surpris.


-Tom ?


-Lily a toujours trouvé que c'était un beau prénom, expliquai-je.


Il eut l'air soulagé et repris une gorgée de Whisky-Pur-Feu.


-Lily ? demanda-t-il après quelques instants. Lily comment ?


J'hésitais quelques instants puis répondit.


-Lily Potter.


Mon père eut une exclamation surprise.


-Comment ?


-Potter, répétai-je. Lily Potter, la fille de Harry Potter.


Il me regarda d'un air ahuri et reprit une autre gorgée de Whisky.


-Eh bien... Si tu l'aimes vraiment, je ne peux rien y faire, dit-il lentement.


J'eus un petit rire.


Mon père se resservit un verre de Whisky-Pur-Feu mais ne le bu pas, ses yeux semblaient perdus dans le vide.


-Et maintenant ? demanda-t-il en s'arrachant de ses pensées. Que comptes-tu faire ?


Je réfléchis quelques secondes.


-Je pars. J'ai promis à Lily de revenir et c'est ce que je ferai.


Mon père servit un deuxième verre et me le donna.


-Dans ce cas-là, dit-il en levant son verre. Je te souhaite une longue vie en Amérique.


Il avala son verre d'un trait et je fis de même.


-Et toi ? demandai-je. Qu'est-ce que tu vas faire ? Tu ne peux pas rester ici.


-Ça fait quelques temps que je me prépare pour faire un tour du monde, me répondit-il en se levant.


Je me levai à mon tour et me dirigeai vers la sortie.


-Prends soin de toi, lui dis-je en ouvrant la porte.


Il me fit un sourire.


-Qui est le père ici ? me demanda-t-il. Va voir ton fils et laisse ton vieux paternel tranquille.


Je lui fis un sourire et me préparai à quitter la pièce quand la sonnerie du manoir retentit.


Je me figeai et écoutai Trinky ouvrir.


-Monsieur Malefoy n'est actuellement pas... commença-t-elle avant de se taire brusquement. Je... Attendez un instant s'il-vous-plaît.


J'entendis la porte se fermer et Trinky transplana dans le salon.


-Qui est-ce ? demanda mon père à l'elfe.


-C'est le Seigneur des Ténèbres, répondit Trinky en bredouillant. Que dois-je faire ?


Mon père ouvrit la bouche mais une explosion l'empêcha de répondre.


J'entendis des bruits de pas dans le couloir et je m'éloignai de la porte rapidement.


Cette dernière s'ouvrit quelques secondes après et le Seigneur des Ténèbres entra dans la pièce suivi de quatre Traqueurs.


-Drago, Scorpius, comment allez-vous ? demanda-t-il d'une voix doucereuse. Je ne savais pas que vous faisiez une réunion de famille.


Ni moi ni mon père ne bougeâmes.


-Ce qui me semble plus étrange encore, continua-t-il, c'est que je t'avais demandé de te charger d'une mission, Scorpius, et que tu n'es pas venu me ramener ce bébé.


Le Seigneur des Ténèbres sortit sa baguette.


-Je te laisse une minute pour t'expliquer.


-Je quitte les Traqueurs, dis-je simplement.


Un des Traqueurs derrière le Seigneur des Ténèbres eut un ricanement.


-Scar le Traqueur quitte la scène à cause d'un bébé, dit-il en s'avançant. Je croyais que tu avais plus d'honneur que ça.


-Parce que c'est sûr que tu en as toi, Maximus, répliquais-je avec froideur. Tu violes tes victimes avant de les tuer.


Maximus Nott eut un sourire fou. La moitié de son visage, brûlé depuis un attentat raté, lui donnait un air encore plus dérangé que d'habitude.


-Je vois que ton accident de travail ne t'as vraiment pas arrangé l'esprit, fis-je remarquer.


Le sourire de Maximus disparu et il cracha à terre.


-Ton esprit s'est ramolli, Scorpius, dit-il.


-C’est ce qu’on va voir, dis-je en sortant ma baguette.


-Avada Kedavra ! cria Maximus.


J'esquivai agilement le sortilège en roulant sur le côté et jettai deux sorts informulés à mes assaillants.


Mon père se leva et jeta plusieurs sorts qui firent tomber un des traqueurs à terre.


Un stupéfix me projeta soudain au loin et je m’écrasai sur un mur.


-Les autres s’occupent de ton père, mais toi, tu es à moi ! entendis-je Maximus dire.


Je me redressai et fit face à l’un des plus grands Traqueurs de tous les temps qui m’observait d’un air démentiel.


-Nous allons enfin savoir qui est le plus fort, dit Maximus avec un rire fou. Si tu savais combien de temps j’attends ce moment, Scorpius.


-Si c’est comme ça, dis-je en levant ma baguette. Je t’attends.


Maximus envoya une bonne dizaine de sorts mineurs que j’esquivai facilement avant de riposter.


Mon adversaire para tous mes sorts sans cesser de sourire et, d’un geste de baguette, envoya sur moi deux fauteuils présents dans la pièce.


Je levai ma baguette et les deux fauteuils prirent feu d’un coup avant de retomber en cendre sur le sol.


-Celui-là, je l’ai gardé en réserve juste pour toi, ricana Maximus. Feudeymon !


Une gigantesque chimère en flamme sortit de la baguette de mon adversaire en poussant un cri retentissant avant de se tourner vers moi.


Je levai ma baguette en direction du feudeymon et le fit disparaître.


-Tu pensais vraiment m’avoir avec un sort aussi simple que le feudeymon ? demandai-je calmement en me tournant vers Maximus.


Un sort me frappa soudain de plein fouet et ma baguette m’échappa des mains avant d'atterrir dans les mains de mon adversaire.


-Pas avec un feudeymon, mais juste avec un simple expelliarmus, répondit-il en ricanant. Quelle mort pour Scar le Traqueur ! Battu par un simple expelliarmus !


Maximus éclata d’un rire semblable à un cri de hyène et je me jetai sur lui.


Nous roulâmes au sol et sa main lâcha les deux baguettes.


-Quelle mort pour Maximus le Fou, susurrai-je entre mes dents avant de lui donner un coup de poing. Battu par un simple placage moldu.


Maximus eut un sourire fou et je lui donnai un deuxième coup au visage.


Il tenta de me faire rouler sur le côté mais je me relevai avec vitesse et lui  donnai un coup de pied dans les côtes.


Un craquement sonore retentit et Maximus toussa du sang.


Je ramassai ma baguette et la pointait vers lui.


-Tout ça pour la fille de l’ennemi public N°1, ricana-t-il en me regardant. Devenir père t’aurait-il ramolli l’esprit ?


Je le regardai, étonné.


-Comment tu sais ça ?


-Voyons, Scorp’, je ne suis pas le deuxième meilleur Traqueur du monde pour rien, répondit-il avant de tousser du sang à nouveau.


-Je m’assurerai que ça soit marqué sur ta tombe, Avada Kedavra.


Un éclair de lumière verte éclaira la pièce et je jetai un dernier coup d’oeil au cadavre encore souriant de Maximus avant de détourner mon regard.


-Quel dommage, dit le Seigneur des Ténèbres. C’était un bon Traqueur.


Je me tournai vers lui. Les trois autres Traqueurs étaient allongés sur le sol, inconscients ou morts.


Je cherchai mon père des yeux et vit son corps étendu aux pieds du Seigneur des Ténèbres.


-Je te donne une dernière chance de changer de camp. Ramène l’enfant et tue Lily Potter et peut-être serai-je clément à ton sujet.


Je regardai le corps sans vie de mon père et tournai mon regard vers le Seigneur des Ténèbres.


Je m’approchai et la même sensation que lorsque je l’avais rencontré pour la première fois me revint.


Le Seigneur des Ténèbres était vide. La magie qui coulait dans ses veines avait disparu depuis des lustres.


Je levai ma baguette dans sa direction.


-Voyons, Scorpius, penses-tu sincèrement faire le poids face à moi ? ricana-t-il.


-Oui, répondis-je simplement.

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.