S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Bonne année HPF !


Bonne année !

Image

L'Équipe de Modération d'HPFanfiction vous souhaite une belle année 2022 !
Qu'elle soit meilleure que les précédentes et qu'elle vous apporte ce que vous souhaitez : en particulier, de belles lectures et plein d'inspiration pour l'écriture.

Si vous souhaitez vous fixer de bonnes résolutions, plein de projets fourmillent sur le forum : le Janvier Review dont on vous a déjà parlé, le Jeu des Neuf Familles pour vos lectures de romans, BD et autres formats, Mon Défi Écriture et Mon Défi Lecture... Il y en a pour tous les goûts !

Bonne continuation sur HPF !


De Equipe de modération HPFanfiction le 06/01/2022 17:24


27éme édition des Nuits Insolites


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 27e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 7 janvier à partir de 20h. N'hésitez pas à venir vous inscrire !
Les modalités de participation sont disponibles sur le même topic.

A très bientôt !
De L'équipe des Nuits le 02/01/2022 21:01


Sélections du mois


L'équipe de Podiums vous souhaite une très bonne année ! ♥


Félicitations à Amnesie, Lyssa7 & Fleur d'épine, et Calixto, vos coups de cœur de l'année 2021 !

En février, c'est le moment ou jamais d'encourager Neville Londubat pour lui montrer à quel point il peut être valeureux, talentueux, et digne d'intérêt ! Vous pouvez dès à présent proposer vos deux fanfictions favorites en vous rendant ici ou bien en répondant à cette news.

Et pour cette nouvelle année 2022, préparez votre sac à dos et partez en janvier à la découverte de toutes les petites (et grandes) Créatures magiques qui peuplent ce monde ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour lire les onze textes proposés et voter ici.



De Equipe des Podiums le 01/01/2022 18:27


Janvier Reviews


reviewter [v.] intr : état résultant de l’indigestion ou de la surproduction de reviews.

Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?
Découvrez le Janvier Reviews ! Un mois entier de reviews, à consommer sans modération. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Un marathon de lecture et de reviews avec un Optimal à la clé !
À bientôt !




De le 27/12/2021 21:01


Joyeuses fêtes !!!!


Hohoho

En cette période propice au renouveau, nous avons mis à jour la présentation de notre équipe. D'autres pages du site suivront bientôt alors restez attentif.ves. ;)

En attendant, toute l'équipe de modération d'HPFanfiction vous souhaite un très Joyeux Noël, rempli de douceur, de joie et de bonne humeur !
Et comme nous fêtons également Noël au Schtroumpfistan, nous tenons à vous informer que les délais de validation sont susceptibles d'être plus longs pendant les fêtes.

Joyeux Noël !!!


De Équipe de modération HPFanfiction le 24/12/2021 15:14


118ème édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 118e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 17 décembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt!
De L'équipe des Nuits le 08/12/2021 15:36


Déni par Wapa

[7 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Heureusement qu'au départ, j'étais partie pour écrire sur Bella à Azkaban, vous verrez, ce n'est plus tout à fait ça XD 

 

Merci à Ayame et Litsiu pour leur concours  Mangemort Inc.  

 

En cette soirée printanière, le luxueux manoir des Malefoy était calme. Depuis qu'ils avaient laissé Potter s'échapper, ses habitants étaient assignés à résidence. En disgrâce. Des parias. Ainsi, il y avait beaucoup moins de passage. Comme si la déchéance était contagieuse. Le Seigneur des Ténèbres n'y avait d'ailleurs pas remis les pieds après leur mémorable punition.

 

Doux climat d'avril où la nature s'éveillait de nouveau. Avec la guerre, le parc était quelque peu délaissé alors qu'il avait pu être fastueux par le passé. Cependant, cela n'empêchait pas les arbres de rivaliser de couleur. Genêts d'or. Magnolias immaculés. Azalées rose vif. Splendide spectacle dont Bellatrix n'avait pas profité. Non pas qu'elle accorda un intérêt quelconque à ces futilités. Mais elle aurait préféré admirer le paysage plutôt qu'être cloîtrée dans sa chambre tout l'après-midi. Sauf qu'elle se sentait si mal qu'elle avait dû s'allonger. Son stupide corps refusait tout simplement d'obéir. Peut-être était-elle malade ? Elle détestait se sentir aussi faible... cela lui rappelait les privations de la prison. Privée de liberté. De joie. De dignité. Certaines fois, sans crier gare, elle avait l'impression d'être toujours là-bas. Comme si elle n'avait jamais été libérée. Hantée par ces murs suintants d'humidité. Marquée irrévocablement par cette compagnie constante des Détraqueurs. Créatures infernales avides de ses meilleurs souvenirs. Depuis son séjour à Azkaban, elle se sentait fragmentée. Morcelée. Un puzzle aux pièces mélangées qu'elle ne parvenait plus à assembler. Qu'importe. Son Maître lui avait été rendu. Elle ne regrettait rien. Elle lui aurait donné bien plus encore. Tout.

 

Dans la salle à manger boisée, peinte en gris, la famille était réunie pour le dîner. Son beau-frère, Lucius, était assis à l'une des extrémités de la grande table d'ébène. Ce lâche. Ce pleutre qui n'était plus qu'une pâle copie de ce qu'il avait été suite à son échec au Département des Mystères. Méprisable. Il n'avait même plus de baguette. Sa sœur était à l'autre extrémité, maussade. Enfin, Bellatrix faisait face à son mari, Rodolphus. Il lui jetait de temps à autre des œillades inquiètes. Elle devait vraiment avoir mauvaise mine. Seul le bruit des cuillères contre les assiettes de porcelaine était perceptible. Un potage insipide. Elle était au bord de la nausée. Elle marmonna des excuses et se précipita hors de la pièce. Elle traversa le vaste salon plongé dans l'obscurité. Ils n'avaient pas remplacé le lustre en cristal qui s'était écrasé au sol quelques semaines auparavant. Rappel constant de leur faute. Elle gravit les marches de l'escalier en marbre avec difficulté, s'aidant de la rampe. La respiration laborieuse. Ses entrailles se tordaient. Arrivée à l'étage, elle fit trois pas dans la sombre galerie ornée de vieux portraits de famille. Elle tomba à terre brutalement, pliée par la douleur, s'éraflant au mur. Elle se tenait le ventre, gémissante, ne comprenant pas ce qu'il se passait. Elle réalisa qu'elle était mouillée. Une crampe fulgurante lui coupa le souffle. Puis, elle se sentit un peu mieux. Sauf cette gêne au niveau de ses cuisses. Elle souleva sa robe et découvrit... un bébé. Un. Bébé. Interloquée, elle fixait cet étranger rouge et fripé, recouvert de sang et d'une pellicule blanchâtre. Consternation. Choc. Son esprit se défilait face à la pleine réalité. Elle n'était même pas enceinte ! C'était un cauchemar. Une hallucination. Comment était-ce possible ? Elle n'y comprenait rien... on ne se retrouvait pas à accoucher dans un couloir. Il y avait une grossesse avant. Neuf mois. Pas plus tard que ce matin, son ventre était encore plat. En plus, elle ne pouvait pas enfanter... elle était quasi sûre d'être stérile. Et puis, elle était si vieille. Avait-elle sombré définitivement dans la folie ? Elle toucha avec répulsion ce petit être pour vérifier s'il était réel. Oui. Sa peau était chaude. Et si elle s'en débarrassait ? Personne n'en saurait rien. Que pourrait-elle faire d'un nourrisson ? Elle n'en voulait pas. La voix de son mari retentit dans le hall et la tira de sa léthargie :

- Bella ? Bella, tu vas bien ?

Trop tard pour agir. Comme elle restait muette, il monta précipitamment pour se retrouver face à elle. Son noble visage se décomposa. Il dévisageait le nouveau-né, stupéfait. Atterré. Le silence se prolongea tandis qu'elle le regardait avec appréhension. D'un ton dur, il l'interrogea finalement : 

- Qui est le père ?

Question légitime. Il savait avec certitude que ce n'était pas le sien. Il y avait une éternité qu'il ne l'avait pas effleurée. Si longtemps qu'elle se demandait si ce jour avait véritablement existé. Sonnée, sa réponse fusa, automatique :

- Je ne sais pas

Que pouvait-elle dire d'autre ? Elle avait beau être mariée à un homme assez tolérant, il ne laisserait pas passer ce genre d'écart. Un enfant illégitime...il allait la répudier... sauf si... sauf s'il pensait que... Rodolphus la devança :

- Il est de lui n'est-ce pas ?

Si seulement. Elle ignorait qui était le géniteur. Ses différents amants n'avaient aucune importance. Ephémères étreintes qui ne comptaient pas. Mais ce n'était sûrement pas lui le père. Dommage. Elle aurait vénéré une telle descendance... l'enfant de son Maître. Du seul amour de sa vie. Pourtant, malgré toutes ses tentatives, Voldemort ne l'avait jamais considérée comme une femme. Elle était juste un bon soldat. Son meilleur lieutenant. Fidèle, loyale, efficace. Son époux se voilait la face... toutefois, ce n'était pas elle qui allait le contredire. Sans une once de culpabilité, elle affirma en ne cillant pas :

- Oui.

Cet unique mot sembla assommer Rodolphus, alors qu'il conservait habituellement son sang-froid. Il perdit pied un instant, prenant sa tête entre ses mains. Le poids du monde sur ses épaules. Elle attendit. Elle savait que ce mensonge la protégerait. Il n'oserait pas émettre la moindre critique envers le Seigneur des Ténèbres. Il se ressaisit enfin et s'approcha doucement d'elle, comme il l'aurait fait face à un animal craintif. Elle ne broncha pas. Il prit délicatement le bébé et murmura :

- C'est une fille.

 

Note de fin de chapitre :

N'hésitez pas à me dire ce que vous pensez de cette version et vos propres théories ! :D 

Personnellement, je n'arrive pas du tout à me représenter un "couple" Voldy/Bella qui aurait eu un enfant. Autant du côté de Bella ça irait encore mais vraiment, je trouve que ça ne colle pas du tout à ce que j'imagine de Voldemort. 

 

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.