S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Programme de juillet des Aspics


Bonsoir à toustes !

Un peu de lecture pour vous accompagner en cette période estivale... Vous avez jusqu'au 31 juillet pour, d'une part, voter pour le thème de la prochaine sélection ici et, d'autre part, lire les textes de la sélection "Romance" du deuxième trimestre 2024, et voter ici !

Les sélections sont l'occasion de moments d'échange, n'hésitez pas à nous dire ce que vous en avez pensé sur le forum ou directement en reviews auprès des auteurices !


De L'Equipe des Podiums le 11/07/2024 22:30


Assemblée Générale 2024


Bonjour à toustes,

L'assemblée générale annuelle de l'association Héros de Papier Froissé est présentement ouverte sur le forum et ce jusqu'à vendredi prochain, le 21 juin 2024, à 19h.

Venez lire, échanger et voter (pour les adhérents) pour l'avenir de l'association.

Bonne AG !
De Conseil d'Administration le 14/06/2024 19:04


Sélection Romance !


Bonsoir à toustes,

Comme vous l'avez peut-être déjà constaté, sur notre page d'accueil s'affichent désormais des textes nous présentant des tranches de vie tout aussi romantiques ou romancées les uns que les autres ! Et oui, c'est la sélection Romance qui occupera le début de l'été, jusqu'au 31 juillet.

Nous vous encourageons vivement à (re)découvrir, lire et commenter cette sélection ! Avec une petite surprise pour les plus assidu.e.s d'entre vous...

Bien sûr, vous pouvez voter, ça se passe ici !


De Jury des Aspics le 12/06/2024 22:31


145e Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 145e édition des Nuits d'HPF se déroulera le Vendredi 14 juin à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
À très bientôt !


 


De L'équipe des nuits le 12/06/2024 12:33


Maintenance des serveurs


Attention, deux interventions techniques prévues par notre hébergeur peuvent impacter votre utilisation de nos sites les 28 mai et 4 juin, de 20h à minuit ! Pas d'inquiétudes à avoir si vous remarquez des coupures ponctuelles sur ces plages horaires, promis ce ne sont pas de vilains gremlins qui grignotent nos câbles ;)

De Conseil d'Administration le 26/05/2024 18:10


144e Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 144e édition des Nuits d'HPF se déroulera le Samedi 18 mai à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits et à vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De L'équipe des Nuits le 12/05/2024 11:00


Flint et Dubois dans tous leurs états par Roxane-James

[10 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Ces textes ont été écrits dans le cadre des Nuits d'HPF. Ils sont cependant associés à une fanfiction longue en cours d"écriture qui aura pour pairing principal Marcus Flint x Olivier Dubois, et se déroulera après la Bataille Finale et la chute de Lord Voldemort.

Bonne lecture :)

PS : textes postés aussi sur FF.net

Note de chapitre:

Titre : La nuit de la victoire
Défi : image
Fandom : HP
Nombre de mots : 
Personnages : Marcus Flint/Olivier Dubois
Rating : -12 ?    

Nuit du 20/04/2019

Il oscille, Marcus. Il oscille en plein milieu de la nuit noire, de la rue déserte, des trottoirs crottés. C'est l'alcool qui le fait délirer. Devant lui, ses coéquipiers progressent d'un pas alerte, bien plus que le sien en tout cas. Leurs silhouettes se dessinent sur les murs des maisons grâce à la faible lumière des réverbères. Ils rient, et leurs ombres rient aussi.

Marcus reste en retrait, un peu. Ce soir est une victoire qu'il a du mal à réaliser. Ça fait des mois qu'il l'attendait. Depuis qu'il a intégré cette équipe de Quidditch constituée de bras-cassés après la guerre, en fait.

Ils en ont bavé, les Salamandres - c'est le nom de leur équipe. Mais leurs efforts ont payé. Des heures passées sur un manche à balai, à crier après Higgs qui laissait toujours le Vif d'Or filer, à se bagarrer avec Olivier Dubois sur la façon dont il fallait procéder pour jouer. Il a fini par avoir le cul rouillé et la gorge enrouée. Mais il aime le Quidditch, Marcus. Intensément. Alors qu'importent Higgs, Dubois et les douleurs musculaires. 

Qu'importent les entraînements merdiques, les douches froides, les vestiaires suintant d'humidité, les critiques de la presse en avisant cette espèce d'équipe de détraqués qui fréquente les bancs des sportifs les plus doués ? Il l'a eue, sa victoire. Il l'a méritée. Ils l'ont méritée, ensemble. 
Alors il oscille, Marcus. Au rythme de la nuit noire qui l'emporte dans ce tourbillon de victoire. 

« Attention, Flint, tu vas rentrer dans une voiture. »

La voix qui l'empêche de se fracasser contre la portière de la machine moldue garée sur le bas-côté est chaude, presque troublante. Imbibée d'alcool, elle aussi. 

Marcus se retourne, les sourcils froncés. Il n'avait pas remarqué qu'Olivier Dubois marchait derrière lui depuis qu'ils sont sortis du bar, tous ensemble. Il le pensait avec les autres Salamandres, plié en deux après une boutade de Rose Zeller, ivre mort dans les bras de Terrence Higgs. Loin de lui. Mais non, Dubois est tout proche, presque trop. Un sourire hésitant étire ses lèvres gercées. Il a enlevé son pull pour ne porter que son t-shirt noir à l'effigie des Salamandres. Marcus serait presque tenté de dire qu'il est beau, ainsi vêtu, sous l'éclairage chancelant des lanternes, dans la rue noire de la victoire. Mais ce serait cracher sur leur vieille rivalité qui date de Poudlard et de leurs jeunes années, et ça, Marcus ne le peut pas. Alors il se tait, et il oscille de plus belle. Et Dubois pose ses mains sur ses épaules pour lui éviter une chute accidentelle.

« Dégage », bredouille Marcus, plus pour la forme qu'autre chose.

Dubois fronce les sourcils, mais ne relève pas. Sans qu'il ne sache pourquoi, Marcus lui est reconnaissant d'aborder un autre sujet, le ton léger.

« C'était génial, ce soir.
- Ouais.
- Tu te rends compte qu'on a écrasé les Pies de Montrose ? Une équipe pro qui s'entraîne depuis des siècles avec les meilleurs joueurs !
- Complètement fou, répond Marcus en titubant.
- Mec, t'as bu combien de tonneaux de Whisky Pur Feu exactement ? »

Assez pour lui faire oublier son deuxième prénom et ceux de ses parents.

« Tu tiens même plus debout.
- N'exagère pas, Dubois. Je pourrais même te mettre un but dans cet état, si j'le voulais. »
Le gardien arque un sourcil un brin narquois. 
« Ah ouais ? On parie ?
- On parie. »

Et ils restent plantés là, dans le silence et l'obscurité. Marcus voit leurs coéquipiers disparaître à l'angle de la rue et entend un hurlement. Ses cheveux se dressent sur sa tête, puis il réalise que ce n'était qu'un rire, que tout va bien, tout va très bien. Et qu'Olivier Dubois le dévore du regard. Et que ça ne le dérange pas vraiment. 

« Je voulais m'excuser, commence l'ancien membre du Club de Flaquemare en se rapprochant de Marcus si près que leurs souffles se mêlent dans les ténèbres.
- Pourquoi ? »

Sa voix à lui est rauque, aussi chancelante que le sont ses jambes quand Dubois remue la tête, entrechoquant leurs nez le temps d'une secousse maladroite.

« Pour t'avoir dit que t'étais qu'un sale con et un Poursuiveur de merde. 
- T'aurais mieux fait de pas t'excuser, Dubois.
- Hmm ?
- Parce que je suis un sale con et un joueur de merde. Mais ça me plaît, ajoute-t-il après une brève réflexion. Être un sale con donne lieu à toutes sortes de privilèges.
- Comme ?
- Comme le fait de pouvoir faire des bêtises sans avoir de reproches à se faire. »

Il ne sait pas pourquoi ces mots ont franchi la barrière de ses lèvres. Ils l'ont fait, c'est tout. Indépendamment de sa volonté et de la brume qui a envahi son esprit. Dubois sourit. Son estomac se tord. Ce con avait raison : il a trop bu ce soir.

« Quel genre de bêtises ? souffle Dubois, tout contre sa nuque.
- Ce genre-là. »

Et il l'embrasse, juste comme ça, dans une rue bordée d'habitations aux volets fermés, près d'une bagnole Moldue et d'un réverbère défectueux, le cœur battant à toute allure. Il l'embrasse jusqu'à ce que leurs lèvres crient grâce, que Dubois le pousse contre la voiture pour lui rendre son étreinte malhabile, qu'il y réponde dans une tornade de soupirs incompréhensibles. Il l'embrasse parce qu'il en a envie, mais aussi parce que ce soir, ils ont remporté une victoire, ensemble, et que les démons de la guerre se retranchent dans sa tête pour le laisser enfin respirer comme avant, tout contre les lèvres sèches d'Olivier.    

Note de fin de chapitre :

Merci de votre lecture :D

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.