S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Sélections du mois


Félicitations à AliceJeanne et TeddyLunard, qui remportent la Sélection Action/Aventure !

Vous voulez revenir dans le Futur ? Lors du mois de novembre c’est possible avec la Sélection Next-Gen ! Vous avez jusqu'au 30 novembre pour lire les 10 textes proposés par les lecteurs et les lectrices et voter ici.

Et pour le mois de décembre, le thème et les textes vous attendent déjà avec la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez découvrir ces 12 histoires jusqu’à la fin de l’année et vous pourrez voter à partir de décembre. Pour en savoir plus, rendez-vous ICI !


De L'équipe des Podiums le 01/11/2022 19:00


15ème Échange de Noël


Le traditionnel Échange de fics de Noël est de retour pour sa 15ème édition !



Et cette année, vous pouvez écrire et recevoir : des fanfictions Harry Potter, des histoires originales... mais aussi des fanfictions sur d'autres fandoms ! Envie de nous rejoindre ?


Ça se passe d'ici le 31 octobre sur ce topic du forum HPF !


De L'équipe de modération le 23/10/2022 17:22


126ème Nuit d'HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 126 édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 21 octobre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De L'équipe des Nuits le 16/10/2022 11:07


Omnivis par Centaurine

[6 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Bienvenu(e) dans cette histoire!

L’univers et les personnages (sauf celui d’Ethel) appartiennent bien entendu à JK Rowling, merci à elle de nous faire rêver depuis notre enfance!

Lorsque j’emprunte des phrases aux livres de JK Rowling celles-ci sont écrites en italique. Cependant ces extraits resteront peu nombreux (Mon objectif n’est pas de recopier les livres^^⁾

This work is licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.

Note de chapitre:

Bienvenu(e) dans cette histoire!

Une idée me trottait dans la tête: Que se serait-il passé si Harry Potter avait eu une petite sœur? De quelle manière cela aurait-il pu modifier l’histoire ?
Alors j’ai jeté cette idée dans un chaudron, j’ai ajouté un brin de mystère et saupoudré le tout de quelques secrets enfouis. Le tout était de bien choisir mes ingrédients: des sentiments de fraternité bien dosés, de l’amour de bonne qualité et juste ce qu’il faut de joies, de rêves et de tristesses. La recette n’est pas facile...Alors j’espère qu’elle n’aura pas trop d’arrières goût étranges et que vous l’apprécierez ! Le temps de mijotage est assez long donc il y aura sûrement de nombreux chapitres.
Cette fanfiction débute avant l’entrée de Harry à Poudlard et elle balayera l’ensemble des livres. Alors bien évidemment il y aura de nombreuses ellipses et je me centrerai sur le nouveau personnage qu’est la sœur d’ Harry. J’essayerai de rester le plus fidèle possible aux caractères des différents personnages et à l’univers de Harry Potter en général. N’hésitez pas à me signaler si vous trouvez certains personnages non réalistes !
Lorsque j’emprunte des phrases aux livres de JK Rowling celles-ci sont écrites en italique. Cependant ces extraits resteront peu nombreux (Mon objectif n’est pas de recopier les livres^^)

Bonne dégustation!

 

Chapitre 1: Le temps du secret

Année 1981

En ce mardi matin il faisait gris et triste dans le quartier propret de Privet Drive. Mr Vernon Dursley, qui habitait au numéro quatre, venait de s’en aller au travail quand un homme vêtu d’une longue robe et d’une cape violette apparut à l'angle de la rue. Ces pas le menaient vers un chat tigré assis devant la maison de ce Mr Dursley.

-C'est amusant de vous voir ici, professeur McGonagall, dit-il une fois qu’il eut rejoint le félin. Il tourna la tête pour adresser un sourire au chat tigré, mais celui-ci avait disparu. Dumbledore souriait à présent à une femme d'allure sévère avec des lunettes carrées qui avaient exactement la même forme que les motifs autour des yeux du chat.

[...]

-J'imagine qu'il a vraiment disparu, n'est-ce pas, Dumbledore ?

- Il semble qu'il en soit ainsi, en effet, assura Dumbledore. Et nous avons tout lieu de nous en féliciter. […]

-Vous savez ce que tout le monde dit sur les raisons de sa disparition ? Ce qui a fini par l'arrêter ? Ce qu'ils disent, poursuivit le professeur, c'est que Voldemort est venu hier soir à Godric's Hollow pour y chercher les Potter. D'après la rumeur, Lily et James Potter sont... enfin, on dit qu'ils sont... morts... Et ce n'est pas tout, reprit le professeur McGonagall d'une voix tremblante. On dit qu'il a essayé de tuer Harry, le fils des Potter. Mais il en a été incapable. Il n'a pas réussi à supprimer ce bambin. Personne ne sait pourquoi ni comment, mais tout le monde raconte que lorsqu'il a essayé de tuer Harry Potter sans y parvenir, le pouvoir de Voldemort s'est brisé, pour ainsi dire—et c'est pour ça qu'il a... disparu.—

-On ne peut faire que des suppositions, répondit Dumbledore. On ne saura peut-être jamais. Hagrid est en retard. Je suis venu confier Harry et sa sœur à sa tante et à son oncle. C'est la seule famille qui leur reste désormais.

-Sa soeur ? Que voulez vous dire Dumbledore ? Harry est fils unique il me semble

-Et bien ma chère Mc Gonagall il semblerait que des miracles peuvent se produire même dans les instants les plus sordides. Lorsque Voldemort a lancé le sort de mort envers Lily Potter celle ci attendait un enfant.

-Par Merlin! C’est affreux! Mais vous voulez dire que le bébé a survécu? Comment cela est il possible ?

-Et bien encore une fois il ne s’agit que d’hypothèses mais quelque chose dans cet enfant semble avoir retardé la mort de sa mère quelques instants, des instants essentiels qui lui ont permis de venir au monde.

-Mais le sort de mort n’aurait il pas du tuer l’enfant en même temps que la mère ?

-A vrai dire nous ne savons que peu de choses sur ce genre de cas. Il existe peu de sorciers suffisamment dénués d’âme pour être capables de lancer l’avada sur une femme enceinte et proche du terme.

-Et...ce bébé est-il blessé d’une quelconque manière ?

-Elle va bien d’autant que l’on puisse le voir. Mais il existe des blessures qui peuvent demeurer secrètes un long moment, seul le temps nous le dira. Ainsi je vous demande, mon cher professeur, de garder la naissance de cette enfant secrète tant que nous n’en savons pas plus. Il sera déjà suffisamment difficile d’empêcher les autorités sorcières de s’intéresser de trop prêt à Harry. Laissons ces enfants vivre leur enfance.

-Je ne comprends pas bien les motivations qui vous poussent Dumbledore, cependant je vous fais confiance. Mais tout de même est ce bien sage de confier un petit garçon de 2 ans et un bébé à cette famille de moldus ? Je les ai observés toute la journée. On ne peut pas imaginer des gens plus différents de nous. En plus, ils ont un fils... je l'ai vu donner des coups de pied à sa mère tout au long de la rue en hurlant pour réclamer des bonbons. Harry Potter, venir vivre ici !

-C'est le meilleur endroit pour eux, répliqua Dumbledore d'un ton ferme. Son oncle et sa tante leur expliqueront tout quand ils seront plus grands. Je leur ai écrit une lettre. Quand à mes motivations disons qu’il s’agit plus d’une sorte de prémonition. Et avec le temps j’ai appris à ne jamais négliger mon instinct.

Un grondement sourd brisa le silence de la nuit. Ils levèrent alors les yeux et virent une énorme moto tomber du ciel. La moto était énorme, mais ce n'était rien comparé à l'homme qui était assis dessus.[...] Il tenait un tas de couvertures dans ses immenses bras musculeux tandis qu’une sorte de porte bébé improvisé était accroché sur son torse. Dumbledore et le professeur McGonagall se penchèrent; un petit garçon dormait emmitouflé dans les couvertures tandis qu’un minuscule bébé les regardait de ses yeux bleus, sans émettre le moindre son.


Année 1990

 

La sonnerie emplissait l’air, s’engouffrant dans les moindres recoins de la cour, s’amplifiant jusqu’à l’assourdissement. Un brouhaha confus de cris d’enfants et de courses effrénées lui fit suite. Puis en un soupir l’agitation retomba et la place retrouva son calme d’avant la tempête humaine. Seules quelques billes oubliées s’entrechoquaient faiblement dans le vent automnal. Ethel écoutait rêveusement le souffle de l’air qui s’engouffrait dans les jeux d’enfants, rasait les murs, filait dans les gouttières et montait jusqu’à son perchoir, en haut, tout en haut du toit de l’école. Elle contemplait la ville et se cachait de la foule. Dans quelques minutes on s’inquiéterait de son absence en classe, encore une fois on la chercherait, mais comme toujours on ne la trouverait pas. Elle savait trouver des cachettes invisibles, dans les recoins oubliés que le regard ne croise jamais. C’était facile pour elle de se hisser dans les sommets, d’ouvrir la grille cadenassée ou encore de déplacer légèrement un meuble pour mieux se camoufler. Il lui suivait d’y penser voila tout, d’y penser très fort , de tout son corps, de tout son être, et de laisser l’énergie sortir d’elle comme une onde affluant de partout à la fois. Mais il lui faudrait émerger de sa cachette à un moment ou à un autre, se mêler de nouveau aux  élèves de sa classe qui lui jetteraient des regards hostiles et méprisant. Là haut elle était bien, il n’y avait personne pour la bousculer, pour lui piquer ses affaires ou détruire son travail, personne pour l’accuser de choses qu’elle n’avait pas commise. Elle était au calme, loin des cris, loin des troubles.

####

A peine la porte de la maison franchie Harry entendit son oncle s’époumoner, ponctué régulièrement par la voix horriblement aiguë de sa tante. Il se dirigea vers le salon et ouvrit la porte en grand sans frapper.

-Tiens te voila toi! Invectiva immédiatement l’oncle Vernon. Ta sœur a encore fait des siennes! Nous vous avons recueillis, nourris, logés, toi et ta sauvage de sœur et il n’y a pas un jour, je dis bien pas un jour où vous ne faites pas tout pour nous faire regretter notre gentillesse. Tu vas faire comprendre à ta sœur qu’elle doit changer IMMÉDIATEMENT de comportement ou ce sera la maison de correction pour vous deux ! ». Ce qui fut ponctué par un petit « Mff » affirmatif de la tante Pétunia.

-Qu’est ce qu’il s’est passé ? Demanda Harry en tentant de garder son calme.

-Rick, un garçon adorable, un copain à Dudleynichou, est venu jouer avec lui cette après-midi, entreprit d’expliquer Pétunia, les larmes aux yeux. Ils étaient en train de jouer sagement quand ta sœur, cette furie, cette bête sauvage, l’a coupé au visage. Nous avons du l’emmener d’urgence à l’hôpital, ils ont du lui faire des points. Mon dieu, mon dieu sa mère avait l’air tellement furieuse, Oh Vernon ! Plus personne ne voudra venir chez nous ! Sanglota-t-elle.

Harry voyait très bien qui était Rick et il n’avait rien d’un enfant de choeur, cependant la situation était plus grave qu’à l’ordinaire, il y avait déjà eu des accidents, c’est vrai, mais cela n’avait jamais été aussi violent. Il fallait qu’il parle avec Ethel de tout urgence . Celle ci pleurait silencieusement assise sur le tapis et en la voyant le coeur d’Harry se serra. Il essayait de faire tout son possible pour protéger sa petite soeur mais la situation encore une fois lui échappait.

Une fois la maisonnée couchée ainsi qu’Ethel et Harry privés de repas, ce dernier entreprit de questionner sa sœur.

-Je ne sais vraiment pas ce qu’il s’est passé Harry...Se justifia-t-elle d’un air penaud.

-Explique moi tout depuis le début.

-Rick, il a un frère qui est dans ma classe, il s’appelle Johnson. Et Johnson il lui a dit que j’étais bizarre, que je faisais des choses bizarres.

-Pourquoi est ce qu’il a dit ça ? Qu’est ce qu’il t’a vu faire ?

-Je...Johnson il m’avait piqué mon cahier en classe l’autre jour! J’ai juste voulu le reprendre, j’ai pensé très fort que je le voulais et soudain il a sauté de ces mains et il a atterri dans les miennes !

-Ethel! Je te l’ai dit plein de fois ! Tu ne dois pas faire ça ! s’écria Harry d’un ton épouvanté.

-Je sais Harry, mais je n’ai pas fait exprès, je voulais vraiment mon cahier, ça s’est fait tout seul, je suis désolée, vraiment désolée…

-Et avec Rick qu’est ce qu’il s’est passé ?

-Lui et Dudley ils voulaient me forcer à refaire la même chose mais moi je ne voulais pas alors Rick il a menacé de me frapper! J’avais peur, et soudain c’était comme si toute ma peur sortait de moi, les vitres ont explosé de partout, celles des fenêtres et mêmes la vitre sur la porte. Et il y a des bouts de verre qui ont coupé le visage de Rick . Mais je ne voulais pas Harry, je ne voulais juste pas qu’il me fasse du mal...sanglota Ethel, la mine abattue.

Bien qu’il soit soulagé qu’Ethel ait pu se défendre,Harry était aussi très inquiet de ce qui arrivait à sa sœur. Comment réagiraient les autres si ils se rendaient compte de quoi elle était capable? La semaine dernière c’était le chien de la tante Marge que l’on avait retrouvé dans le plafonnier, en train de tournoyer en hurlant à la mort. Le mois dernier c’était la maîtresse d’école, ainsi que l’ensemble de tous les élèves, qui s’étaient retrouvés avec des plaques rouges les grattant affreusement sur tout le corps. On avait heureusement soupçonné une maladie contagieuse d’un genre inconnu ou une allergie collective, des spécialistes se penchaient encore sur la question. Et il y avait également eu le fauteuil de Pétunia qui s’était subitement replié sur elle, la coinçant pendant des heures jusqu’à l’arrivée de Vernon. Les «crises» d’Ethel n’étaient jamais anodines, Harry savait bien que c’était ainsi qu’elle se défendait mais à chaque fois il y avait quelqu’un de blessé. Et il ne comptait pas toutes les fois où elle avait disparu de son école, parfois pendant des heures, se mettant elle même en danger. Tout cela allait mal finir.

-Ethel écoute, je sais que tu ne fais pas exprès mais tu dois vraiment réussir à te contrôler!

-Tu es fâché Harry?

Harry ne l’était pas vraiment, jamais contre sa petite sœur, mais il fallait qu’elle comprenne qu’il était sérieux. Il ne savait pas d’où elle tirait ses pouvoirs mais ce n’était pas normal et si le monde l’apprenait, elle serait en danger.

-Oui Ethel je suis fâché, à partir de maintenant je ne veux plus entendre ce genre d’histoire! Tu ne dois plus te servir de ces pouvoirs! Jamais! Tu as compris?

-Oui, répondit Ethel d’une toute petite voix.

-Je suis vraiment sérieux, tu nous mets tous les deux en danger.

-Je sais, je ne veux pas... Je déteste ces pouvoirs ! Je me déteste ! Tous le monde me déteste de toute façon...Je suis trop bizarre ! Des larmes pleines de rage et de désespoir dévalaient de nouveau ses joues.

-Tous le monde ne te déteste pas, ils ont juste peur. Si tu n’utilises plus ces pouvoirs, et que tu arrêtes de te cacher, ça ira mieux , d’accord ? Et moi je t’aime soeurette, plus que tout tu le sais.

Ethel secoua la tête puis se réfugia dans les bras de son frère.

 

 

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.