S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

32ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 32e édition des Nuits Insolites se déroulera le samedi 18 février à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits en ce mois de Saint-Valentin. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic. A très bientôt !

 


De Les Nuits le 06/02/2023 15:45


128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Comme avant par Selket

[22 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Un grand merci à Lyssa7 qui m'a inspirée ces personnages avec ces fanfictions toujours sublimes et aux personnages si complexes. J'ai tellement contente de tomber sur toi pour cette échange de noël 2019 ♥


C’est un matin brumeux de novembre. Le ciel est blanc, à moins que ça ne soit de la brume. Non, c’est bien le ciel, du moins par endroit, une légère coloration bleutée atteste de ce fait. Il fait froid ce matin, le thermomètre est encore en dessous de zéro et la bise glaciale lui donne sans cesse envie de se moucher. Soudain, sans savoir pourquoi, il est pris d’une envie de voir la mer.
Pourquoi ne le faisait-il jamais en temps normal ? La mer est pourtant proche de chez lui. Il ne lui faut même pas une demi-heure de marche pour s’y rendre. Même pas besoin de transplaner en risquant de se faire repérer. Et pourtant, il n’y allait jamais. Mais voilà qu’aujourd’hui, alors que le froid lui gerce les lèvres, il est pris d’une envie soudaine de regarder l’océan.

Avec la fine brume matinale, seul le port est visible. Le reste se confond avec la brume et la mer, aussi blanche que le ciel. Il a l’impression d’être dans un cocon ouaté. Personne ne se balade sur la promenade de la cité balnéaire. Il s’assoit sur un banc en remerciant l’idée qu’il a eu d’acheter ce long manteau chaud qui l’empêche de sentir le froid du banc glacé. Il se sent bien. Il a l’impression d’être seul au monde, sans soucis, sans souvenirs. Il n’y a plus que lui, la mer aussi blanche que le ciel et ce mur de brume qui l’entoure et l’empêche de porter le regard plus loin que le port dans lequel les bateaux, tels des canetons en file indienne, font claquer leurs haubans dans le vent glacial. Frigorifié, il souffle sur ses doigts refroidis, bien qu'à l’abri dans ses moufles en laine jaune.

Il ne sait pas combien de temps il reste là, à regarder le port et ses bateaux. Il est tellement déconnecté du monde extérieur, ça lui fait un bien fou. Depuis quand n’a-t-il pas laissé ses préoccupations sur le seuil de sa porte ? Trop longtemps. Maintenant les cauchemars sont récurrents et les souvenirs lancinants réguliers. Il sait qu’il n’est pas le seul dans cette situation, mais il préfère ne pas en parler. Il continue à se montrer fort comme il l’a été durant la guerre.
Il est un leader, il ne l’a sans doute pas toujours été, il ne l’a pas voulu, mais la guerre en avait décidé autrement. Il avait été un pilier pour ses amis, et même une fois la guerre terminée il continue de les porter comme il l’avait fait durant l’année 98. Mais aujourd’hui il se sent craquer. À l’abri entre ses murs de grisaille il se laisse aller. Assis sur ce banc glacial, il flanche.
Il n’y a personne pour le voir, personne pour qui sourire, personne à qui donner le change. Il n’est qu’un homme brisé face à la mer. Doucement, il porte ses doigts à ses joues maintenant humides. Il réalise qu’il pleure en sentant ses larmes se refroidir sous la température ambiante.


Un homme avec son chien vient briser sa bulle, tremblant il se relève, essuie ses pleurs d’un geste rapide et se remet à marcher en direction de la place du marché de laquelle une ruelle piétonne le mènera à son appartement. Il est bientôt midi et il doit rejoindre Susan à son travail, malgré son congé, pour aller manger avec Hannah au chaudron baveur. Peut-être que Megan se joindra à eux ?



Il transplane au ministère de la magie et prend la direction du département de la justice magique pour rejoindre Susan à son bureau. La connaissant, elle n’a pas vu l’heure et est encore penchée sur un document, forcément important.
Une fois arrivé devant la porte, sur laquelle le nom de Susan Bones est écrit en lettres déliées, il toque doucement. Un simple “entrez” lui autorise l’accès à la pièce.
Il sourit en voyant qu’il avait raison. La Poufsouffle est penchée sur un long rouleau de parchemin et n’a même pas pris la peine de lever la tête à son entrée.
D’un raclement de gorge, il lui fait lever la tête.

- Il est déjà midi, lui demande-t-elle en enlevant les lunettes perchées sur son nez, je suis désolée, je n’ai pas vu l’heure passer.
- Comme d’habitude Susan, lui répond-il amusé.

Il a l’habitude que Susan, trop occupée par son travail, oublie leur rendez-vous, et ce vendredi n’y coupe pas. Depuis qu’elle a été nommée juge, ce qui fait d’elle la plus jeune personne nommée à ce poste, elle travaille encore plus. Il se doute que c’est en grande partie dû à son besoin de prouver aux autres, de se prouver aussi, que sa nomination n’est pas due à son nom, ainsi qu'à la mort de sa tante.
Gênée, celle-ci se met à rougir, une habitude qu’elle avait déjà à Poudlard et qu’elle n’a jamais perdue. Précipitamment, pour rattraper son retard, qui n’en est pas vraiment un, si on compte qu’il est arrivé pile à l’heure prévue elle roule son parchemin et se lève pour prendre son manteau et son éternel cache-oreille blanc en angora.



Ils entreprennent de sortir du ministère de la magie pour rejoindre Hannah qui doit déjà les attendre au chaudron baveur. Sous le froid qui sévit dehors, Susan remonte le col de son manteau et plonge le nez dans son écharpe. Il n’aperçoit d’elle que ses cheveux roux, on dirait un petit poussin frigorifié.
C’est avec joie qu’ils arrivent au pub. Une fois leurs lourds manteaux suspendus aux crochets à l’entrée, les chaussures tapées sur le paillasson pour se débarrasser, sans succès, de l’humidité qui leur imbibent les chaussettes, ils se dirigent vers leur table habituelle. Hannah les attend en regardant le fond vide de son verre, du whisky pur feu vu la couleur.
Susan se glisse doucement sur la banquette à côté d’Hannah tandis qu’il s’assoit en face d’elle. La juge ne dit rien quant au verre devant Hannah, mais il sait qu’elle n’en pense pas moins, doucement, elle entame la conversation ce qui fait sortir leur amie de sa contemplation.
Il ne peut s’empêcher de froncer les sourcils en voyant Tom lui en apporter un autre, il n’est que midi et elle en est déjà à son deuxième, par Merlin, il espère que ce n’est que le deuxième.

- Bonjour les jeunes, vous voulez boire quelque chose vous aussi ?
- Salut Tom, je vais prendre une bièraubeurre, je suis en congé. Il ne sait pas pourquoi il sent le besoin de justifier son geste.
- Ça marche et pour toi Susan ? Un jus de citrouille comme tu es en service ?
- C’est parfait, merci Tom, lui souffle la rouquine.
- Un jus de citrouille et une bièraubeurre alors. Je vous amène la carte des plats du jour avec ça.

Le barman repart en direction du comptoir au moment même où Megan entre dans le bar. L’apercevant il prend directement sa commande sur place avant de regagner ses tireuses et bouteilles en tout genre.
En la voyant, Ernie fait un signe de la main à Megan qui se glisse à côté de lui. Assis tous les quatre à leur table habituelle, ils prennent des nouvelles de chacun tandis que Tom ramène leurs boissons.
La routine du quotidien fait qu’ils n’ont pas grand chose de nouveau à raconter. Mais ils papotent avec légèreté sur les derniers potins entendus par Hannah au bar, leur travail et les dernières nouvelles. Heureux, ils sourient en mangeant le ragoût du jour.

- C’est super que tu aies pu te libérer Meg pour venir manger avec nous. Fait remarquer avec le sourire Susan.

C’est vrai que Megan est très prise par la boutique de réparation et personnalisation de balai qu’elle vient de créer et prend de ce fait rarement le temps de manger avec eux le midi.

- Oui, c’est comme au bon vieux temps, s’exclame Hannah avant de lever son troisième verre de whisky pour trinquer.

Mais personne ne lève son verre. Les regards se voilent, les membres se crispent tandis qu’un froid glacial s’étend sur la tablée. C’est Megan, avec son tact et sa fougue légendaire, qui le rompt.

Oui comme au bon vieux temps… sans Justin.

Note de fin de chapitre :

J'espère que ce premier chapitre vous aura plu, on se retrouve vendredi prochain pour un nouveau chapitre. Il y en aura 5 en tout.
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.