S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Sélections du mois


Félicitations à AliceJeanne et TeddyLunard, qui remportent la Sélection Action/Aventure !

Vous voulez revenir dans le Futur ? Lors du mois de novembre c’est possible avec la Sélection Next-Gen ! Vous avez jusqu'au 30 novembre pour lire les 10 textes proposés par les lecteurs et les lectrices et voter ici.

Et pour le mois de décembre, le thème et les textes vous attendent déjà avec la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez découvrir ces 12 histoires jusqu’à la fin de l’année et vous pourrez voter à partir de décembre. Pour en savoir plus, rendez-vous ICI !


De L'équipe des Podiums le 01/11/2022 19:00


15ème Échange de Noël


Le traditionnel Échange de fics de Noël est de retour pour sa 15ème édition !



Et cette année, vous pouvez écrire et recevoir : des fanfictions Harry Potter, des histoires originales... mais aussi des fanfictions sur d'autres fandoms ! Envie de nous rejoindre ?


Ça se passe d'ici le 31 octobre sur ce topic du forum HPF !


De L'équipe de modération le 23/10/2022 17:22


126ème Nuit d'HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 126 édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 21 octobre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De L'équipe des Nuits le 16/10/2022 11:07


Sélections du mois


Félicitations à Fleur d’épine, Ella C, Eejil9 et CacheCoeur, qui remportent la Sélection Femslash !

Vous voulez de l’action ? De l’aventure ? Ce mois de Sélections est fait pour vous ! Le Jury des Aspics vous invite à lire sur ce thème en octobre avec la Sélection Aventure/Action ! Vous avez jusqu'au 31 octobre pour lire les 5 textes proposés par les lecteurs et les lectrices et voter par ici.

Et au mois de novembre, partez dans le futur avec la Next-Gen ! Vous avez jusqu’à la fin du mois d'octobre pour nous faire découvrir sur ce thème si vaste vos deux fanfictions favorites (ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots. Pour proposer des textes, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news !

Il y a également la Sélection Fanfictions longues pour occuper vos nuits d’insomnies ! Jusqu’au mois de décembre, venez découvrir 12 histoires incroyables ! Pour en savoir plus, rendez-vous ICI.

 

 


De L'équipe des Podiums le 03/10/2022 23:05


Flocons, neige, et patatra par Bibi2

[2 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +

« Et voilà les clefs ! Pfiou, je ne pensais pas être aussi soulagée de quitter ces lieux, soupira Mrs Rosmerta. D'un côté ça me fend le cœur mais de l'autre je pense à tous ces voyages que je vais pouvoir faire désormais. Je sais que vous en prendrez soin mon p'tit, je vous fais entièrement confiance.

— Merci, balbutia Hannah.

— Après toutes ces horreurs, je n'ai pas le cœur de repartir à zéro. Il faut laisser la place aux jeunes comme on dit ! »

Elle planta deux bises sur les joues pâles d'Hannah et ferma la porte du pub en lui adressant un dernier signe de la main. Ces adieux rapides laissèrent une ambiance étrange derrière eux, comme si les lieux avaient soudain été vidés de leur âme.

Hannah soupira et s'accouda au bar. Le ciel était lourd et les rares passants semblaient pressés dans les rues. Elle comprenait ce qu'avait voulu dire l'ancienne patronne des Trois Balais, faire repartir le commerce quelques mois à peine après la Bataille de Poudlard, c'était une mission qui allait lui demander beaucoup d'énergie. A la réflexion, elle sentait tout le courage dont elle s'était armée la quitter d'un coup. Dans quoi s'était-elle lancée au juste ?

Les chaises étaient branlantes, les tables croulaient sous la poussière et il n'était pas rare d'entendre des couinements entre deux bourrasques de vent. A croire que la maison hurlante avait migré dans la rue principale du village.

Hannah soupira à nouveau. Elle avait complètement craqué en retournant à Pré-au-Lard juste après la guerre et avait accepté avec enthousiasme la proposition de Mrs Rosmerta de reprendre son commerce. Mais plus la fin de l'année approchait et plus son moral devenait aussi morose que le temps.

« Allons, hauts les cœurs !» s'écria-t-elle pour se donner du courage.

Après tout, Rome ne s'était pas construite en un jour ! Elle retroussa ses manches et sortit sa baguette. Les nuages de poussière voltigèrent au rythme des sorts et les meubles se réparaient lentement un à un.

Après de longues heures de travail, la pièce semblait déjà plus vivable à défaut d'être accueillante. Hannah se laissa tomber sur une chaise et ferma quelques secondes les yeux. Elle revoyait tous les moments de joie qu'elle avait connu ici quand elle était encore étudiante. Que n'aurait-elle donné pour retourner à ces après-midis insouciantes. Alors que les flocons tombaient dans la rue principale elle se souvenait des décorations qui avaient rendu ses courses de fin d'année magiques lorsqu'elle était encore au château.

Il n'en fallu pas plus pour qu'elle bondisse de la chaise. La voilà l'idée qu'il lui manquait ! Elle se précipita sur son calendrier de poche et compta les jours. Neuf ! Il lui restait neuf jour avant les vacances de Noël ! Dans neuf petits jours il fallait qu'elle ait rendu aux Trois Balais leur chaleur de l'époque ! Hors de question de passer à côté des fêtes, surtout cette année. Elle voulait pouvoir offrir des courses de Noël magiques à tous les étudiants et leur famille après cette terrible année de guerre. Voilà, sa mission était fixée, Hannah ferait revenir Noël à Pré-au-Lard !

Elle se précipita dans la cave et se mis à éventrer tous les cartons comme si elle cherchait un trésor. De longues minutes plus tard, elle avait réussi à trouver des décorations de Noël en fouillant entre deux tonneaux d'hydromels. A défaut d'être flambant neuves, elles avaient au moins le mérite de rappeler le bon vieux temps... On se consolait comme on pouvait.

Les nappes étaient un peu défraichies mais elle ferait mieux l'an prochain. Au moins sa recette de chocolat chaud était fin prête ! Il ne manquait plus qu'un soupçon de cannelle à ajouter à sa tasse et elle pourrait se prélasser à côté de la cheminée fraichement ramonée par l'ancienne propriétaire. Elle réserva sa boisson pour la fin de l'après-midi, elle avait encore tant à faire ! Si elle rouvrait l'établissement plus tôt que prévu et elle devait avant résoudre un problème de taille : faire ses achats de cadeau de Noël ! Elle n'aurait plus un moment à elle une fois le pub ouvert, il était illusoire de croire qu'elle pourrait faire du lèche-vitrine en étant la seule à gérer les clients. Et elle ne pouvait pas se permettre d'embaucher quelqu'un, c'était trop prématuré. Ni une, ni deux, elle attrapa sa cape sur la patère, éteignit les lumières d'un sort et ferma la porte derrière elle.

Elle remonta les pans de sa cape sur son cou : il faisait terriblement froid ! Les vitrines faisaient triste mine cette année, à croire que les Détraqueurs hantaient encore les lieux. Elle comprenait que plus aucun sorcier n'ait envie de mettre les pieds à Pré-au-Lard après les événement de mai, c'était comme remuer le couteau dans une plaie encore béante. En voyant la rue déserte, Hannah eut soudain peur : et si personne ne venait ? Elle-même avait mis des semaines avant d'oser revenir aussi près du château. Elle se doutait que pour tous ceux qui avaient perdu des proches, c'était une destination qu'ils n'étaient pas prêts de choisir pour les fêtes.

Elle profita malgré tout de son après-midi pour discuter avec les commerçants voisins. Eux aussi déploraient le manque de magie en cette période de Noël. Le conseil de commerce avait bien voté pour que les décorations soient remises mais le cœur n'y était pas.

« Vous savez, dit une petite dame, je ne suis même pas sûre que la directrice autorise les élèves à se rendre au village cette année. C'est encore trop frais.

— Pourquoi ? Ils sont bien à Poudlard qui a été pourtant bien plus dévasté.

— Rien que l'idée que les enfants sortent de l'enceinte de protection paniquerait les parents, j'en suis certaine.

— Ça vaut peut-être le coup d'en toucher un mot au Professeur McGonagall, non ?

— Oh, vous savez, elle est tellement occupée ! Avant on la voyait régulièrement chez Rosmerta le soir après les cours, mais c'est de l'histoire ancienne maintenant ! »

Passablement déprimée après leur échange, Hannah acheta malgré tout un chapeau coloré et une cape fourrée à la commerçante : voilà qui ferait plaisir à ses grands-parents !

Le libraire semblait aussi morose que sa voisine de commerce :

« Franchement, je ne pense pas avoir connu plus triste période de Noël de toute ma vie de commerçant ! D'habitude à cette période, ça grouille de monde ! C'était le moment où toute ma famille était obligée de venir me donner un coup de main pour que j'ai le temps de manger et de dormir, c'est vous dire ! Et là ? Pas un chat ! Si c'est pareil à la fin du mois, je suis bon pour mettre la clef sous la porte, je ne pourrai pas continuer à payer les charges sans rentrée financière. Une vraie catastrophe je vous dis !

— Ça va certainement s'arranger, tenta Hannah.

— Vous croyez ? Même Rosmerta est partie, et c'était la plus optimiste de nous tous. C'est devenu un vrai village fantôme... »

Trois livres sous le bras et ses divers parquets en équilibre, Hannah rumina leurs paroles les yeux rivés sur les plaques de verglas qui jonchaient les rues. Avait-elle fait un si mauvais choix ? Elle aurait peut-être dû mieux évaluer le marché quand elle avait accepté sur un coup de tête de racheter le commerce. Elle y avait mis toutes ses économies et si son projet échouait, il ne lui resterait plus qu'à retourner faire des photos pour les magazines de mode en panne d'inspiration. Très peu pour elle !

« Aïe !

— Ouch !

— Mes paquets !

— Attention ! »

L'arrière-train dans la neige, des paquets éparpillés autour d'elle, Hannah était chamboulée. A croire qu'elle venait de se prendre un mur de plein fouet ! Des flocons devant les yeux, elle remit un peu d'ordre dans ses affaires pour essayer de comprendre ce qu'il venait de se passer.

Un jeune homme était les fesses dans la neige et tentait de ramasser maladroitement ses paquets qui s'étaient éparpillés tout autour de lui.

« Je suis vraiment désolé ! Je ne voyais rien avec tous ces sacs ! Je savais que j'aurais dû les miniaturiser ! »

Encore les yeux pleureurs à travers les gouttes de neige fondue, Hannah regardait le jeune homme s'affairer pour ramasser ce qu'elle avait laissé tomber.

« Ne vous tracassez pas, s'écria-t-elle je ne regardai pas où j'allais non plus ! Mais laissez donc, je vais ramasser tout ça !

— Laissez-moi vous aider à vous relever ! »

Hannah attrapa la main charitable qui lui était tendue et fut sur ses pieds en moins de temps qu'il le fallait pour le dire. Surprise, elle se retrouva nez à nez avec un visage qui ne lui était pas inconnu.

« Neville ?

— Hannah ? Ça alors ! Mais qu'est-ce que tu fais là ?

— Mes courses de Noël.

— À Pré-au-lard ? C'est pour le moins inhabituel.

— Et toi ?

— Eh bien... Pareil », rougit-il.

Un peu mal à l'aise, ils se mirent à ramasser leurs paquets à la hâte. Hannah tremblait un peu avec la neige qui avait mouillé sa cape.

« Je suis vraiment désolé, soupira Neville, à cause de moi tu vas attraper froid !

— Ne t'inquiète pas, je ne suis pas loin et j'ai une cheminée qui m'attend.

— Tu habites ici ? s'étonna-t-il.

— Non, j'y travaille.

— C'est vrai ? Moi aussi ! »

Ahurie, Hannah laissa échapper un petit rire. Décidément, le monde était petit ! Soudain prise d'une inspiration subite, elle proposa :

« Ça te dit une bièraubeurre bien chaude auprès d'un feu de cheminée ?

— Avec plaisir ! »

Il la suivit les bras chargés jusqu'à l'entrée du pub et s'étonna :

« Je croyais que les Trois Balais avaient fermé et que Mrs Rosemerta avait pris sa retraite.

— Entre, je vais t'expliquer. »

Elle ferma la porte derrière eux, alluma d'un coup de baguette le feu de cheminée et béni l'isolation : ses maigres économies ne lui avait pas encore permis un chauffage optimal.

« C'est drôle, j'ai l'impression d'être revenu cinq ans en arrière et de faire mes courses de Noël quand j'étais à Poudlard. La décoration était exactement la même !

— Oui, je l'ai reconnue aussi quand j'ai fouillé dans la cave. J'espère que ça attirera du monde... »

Devant les sourcils froncés de Neville, elle expliqua :

« J'ai racheté le pub. Je comptais le relancer pour les fêtes mais je crois que vu l'affluence c'est plutôt mal parti...

— Mais c'est génial ! Je suis certain que quand nos anciens camarades de promo vont l'apprendre ils vont se précipiter !

— Oh, heu... Tu crois ? demanda-t-elle timidement.

— Évidemment ! Tu as fait du super travail ! Rien que la décoration ça en jette ! Alors bien sûr ça manque de chauffage et il va falloir faire deux trois travaux ici et là mais rien d'insurmontable. Ça me rappelle tellement de bons souvenirs que je ne vois pas pourquoi je serai le seul à avoir envie de venir ici. »

Un peu rassurée par son enthousiasme, Hannah rougit légèrement.

« Tout ce qu'il te faut, c'est un bon coup de pub. Tu as envoyé un communiqué à la Gazette sur l'ouverture ?

— Je n'ai pas osé. Je me suis dit que je mettrai juste un panneau à l'entrée.

— Hannah... soupira Neville. Je sais que tu as toujours été timide comme moi mais un commerce nécessite de la communication et là tu es sûre que personne ne viendra chez toi si tu ne dis pas que tu vas ouvrir.

— Tu as peut-être raison…

— J'ai sûrement raison ! »

Elle sourit et lui tendit une bièreaubeurre. Il trempa ses lèvres et un immense sourire s'étala sur ses lèvres :

« C'est délicieux ! Voilà des années que je rêvais de revenir ici durant les fêtes ! Je suis ravi que tu m'aies permis de réaliser mon rêve !»

Hannah sourit en regardant Neville. Elle était surprise de voir que le garçon rondouillard et timide dont elle gardait le souvenir semblait s'être forgé une nouvelle personnalité. C'était étrange de voir un homme sûr de lui devant elle. Des souvenirs qu'elle avait enfouit volontairement loin dans sa mémoire resurgirent soudain. Oui, voilà, c'était pour ça.

« Hannah ? Ça va ?

— Oui, oui. Juste de mauvais souvenirs qui refont surface. »

Neville ne mit visiblement pas longtemps à comprendre où son esprit s'était échappé. Il se fit soudain plus grave et s'enfonça davantage dans le fauteuil.

« Moi aussi j'y repense sans cesse. J'imagine qu'on ne pourra jamais oublier, n'est-ce pas ?

— J'imagine que non. Ce n'est pas faute d'avoir essayé...

— Tu sais, moi aussi je me suis dit pendant un temps que tout était mieux avant la guerre. Mais au final c'est cette guerre qui a fait de nous ce que nous sommes. Nous n'avons pas de raison de cacher ce qui nous a fait grandir si vite.

— Parfois mes proches me demandent comment c'était, tu sais, ce jour-là. Je ne sais pas trop si j'ai envie de leur en parler ou si je préfère me taire.

— C'est tellement difficile de mettre des mots sur ce qu'on a vécu. Quand j'essaie d'y penser, c'est comme si un voile noir couvrait mes souvenirs.

— Sauf dans les cauchemars...

— Tout est alors plus clair, compléta Neville en la regardant un peu surpris. Ça me fait exactement la même chose.

— Je ne sais pas si le fais d'avoir choisi ce pub est un choix vraiment réfléchi tu sais. Plusieurs fois je me suis dit que si je l'avais acheté c'était à cause d'une sorte de culpabilité. C'est un peu difficile à expliquer... Un peu comme si je me devais de faire quelque chose pour aider à effacer cette période de l'histoire.

— On ne pourra jamais effacer Hannah.

— Je sais ! Mais en rénovant ce pub, j'avais parfois l'impression de revoir un peu ceux qu'on a perdu. »

Neville perdit son regard dans les flammes de l'âtre.

« J'imagine que c'est ce que ça nous fait à tous.

— Quoi donc ?

— C'est la culpabilité des survivants. Pourquoi nous et pas eux ?

— Ce n'est qu'une question de chance et c'est tout. Mes proches sont persuadés que je suis une grande sorcière et que j'aurais pu faire la carrière que je voulais simplement parce que j'ai survécu. Il n'y a rien d'heureux à ça, j'ai simplement roulé dans la boue quand on me jetait un sort, comme un lapin effrayé et j'ai riposté comme je le pouvais en priant pour ne pas mourir si jeune. Je ne vois pas ce qu'il y a de glorieux.

— On aurait aussi pu fuir, fit remarquer Neville.

— Je ne sais pas si j'aurais pu me regarder encore dans une glace si je l'avais fait.

— C'est certain que non pour ma part. »

Ils restèrent en silence à siroter leur bièreaubeurre qui avait refroidit. Hannah soupira doucement, elle avait l'impression que sa conversation avec Neville lui avait ôté un poids qu'elle portait depuis des mois. De savoir que cette culpabilité rongeait celui qu'elle considérait comme un héros de guerre lui faisait plus de bien que tous les discours impressionnés de son père.

« Je ne t'ai même pas demandé, s'étonna-t-elle soudain. Que fais-tu à Pré-au-Lard ?

— Je travaille chez l'apothicaire. Il m'a embauché pour m'occuper des préparations botaniques et j'avoue que j'adore ça. Il se fait un peu vieux du coup il me laisse aller négocier avec les botanistes les prix des plantes et j'ai appris énormément de choses !»

Les étincelles qui brillaient dans les yeux de Neville firent sourire Hannah. Il avait l'air passionné.

« Tu vas donc pouvoir passer plus souvent alors ! » le taquina-t-elle.

Neville plongea son regard dans celui d'Hannah et ne répondit rien.

« Heu... Ce n'était qu'une plaisanterie, hein, s'empourpra-t-elle, tu n'es pas obligé !

— J'en serais ravi », murmura Neville.

Il se leva et attrapa sa cape.

« Il faut que j'y aille, la boutique rouvre dans cinq minutes.

— Oh ! Oui, bien sûr ! balbutia Hannah un peu déçue. N'hésite pas si tu as besoin de quoi que ce soit, un café, un chocolat, un jus de citrouille ou une part de tarte, je suis là ! »

Neville eut un petit rire et se pencha vers elle. Près. Très près. Si près qu'il posa ses lèvres sur la commissure de ses lèvres et y déposa un baiser aussi léger qu'un papillon. Ça ne dura que quelques secondes, pourtant Hannah eut l'impression que la terre venait de s'arrêter de tourner et son cœur s'emballa si fort qu'elle se demanda s'il n'allait pas sortir de sa poitrine. Les yeux écarquillés, elle regardait Neville lui sourire doucement et lui souhaiter une bonne journée.

Il avait déjà fait la moitié du trajet jusqu'à la porte quand elle réagit enfin. « Une bonne journée ? », il lui balançait ça après l'avoir presque embrassée ? Hors de question !

« Attends !»

Elle crut que ses jambes n'allaient pas lui obéir et trébucha le premier pas avant de courir vers un Neville un peu ahuri. Elle se mit sur la pointe de pieds pour passer ses bras autour de son cou et posa doucement ses lèvres sur les siennes pour lui donner le vrai baiser dont ils avaient visiblement tous les deux envie. Neville la serra fort contre lui et lui rendit son baiser une fois la surprise passée. Hannah reposa ses talons et sourit en lui retournant son « Bonne journée ! » avant de le pousser vers la sortie en lui rappelant :

« File, tu vas être en retard ! »

Elle sifflotait en refermant la porte derrière un Neville rayonnant. La poussière du vieux pub ne lui avait jamais paru aussi romantique qu'en cette mi-décembre et les fêtes de fin d'années promettaient d'être décidément magiques.

Note de fin de chapitre :

Joyeuses fêtes à tous !

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.