S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Les reliques bondissantes par Carminny

[37 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

 Thème : Vertige

 

Contraintes utilisées :

M3 - Six phrases qui se suivent doivent commencer par les lettres formant le mot “Sureau” dans le même ordre (S-U-R-E-A-U)

D2 - Utiliser l’expression “enfoncer des portes ouvertes” au sens littéral comme figuré

 D3 - Un de vos personnages doit s’exprimer en rimes suffisantes ou riches tout le long du texte (minimum 7 phrases de dialogue)

 

Auteur : Lilychx

 

Bonne lecture !

Émilie se leva pour la première fois depuis, elle ne savait combien de temps. La pénombre était totale dans son appartement. Pourtant à travers les volets fermés on pouvait voir la lumière du jour filtrer. Elle se dirigea machinalement dans la salle de bain. Elle titubait prise de vertige. Depuis quand n'avait-elle pas mangé ? Elle prit appui sur le lavabo en faïence blanche, elle fit couler de l'eau froide et s'en aspergea le visage. Elle croisa son reflet dans le miroir. Elle était pâle, les cheveux ébouriffés, des cernes violettes s'étaient creusées sous les yeux.

 

Sa vie venait de lui filer entre les doigts à une vitesse vertigineuse et elle n'avait rien pu faire pour arrêter cette chute sans fin. Et pourtant il semblait qu'elle n'avait toujours pas touché le fond.

 

La fille qui la regardait dans le miroir, ce n'était pas elle. Ce n'était qu'une mauvaise imitation. Où était-elle passée ? Sur le meuble à côté du lavabo un vieux journal traînait.

 

L'ÉTOILE DU QUIDDITCH DÉRAILLE !

Émilie Mynckx frappe une de ses coéquipières par jalousie.

 

De rage elle frappa son miroir. Puis dans cette multitude de reflets elle se met à se parler :

 

- Des titres et des noms infâmes sur toi posés,

Journaux et fans, a l'oubli ils t'ont imposés.

Bafoué par le monde, privé de ta passion,

Il est impératif que tu passes à l'action.

Il est pour toi insupportable d'entendre leurs rires,

Sans le feu des projecteurs, autant mourir.

Ils t'ont privée de joie, ta vie ils arrachent,

Quitte à mourir, autant le faire avec panache.

 

Elle s'arracha à la contemplation de ce visage maladif dans lequel une lueur nouvelle éclairait ses yeux. Elle attrapa son balai et sortit pour la première fois depuis des mois.

 

Josh adolescent dégingandé avait été posté devant l'immeuble d'Émilie, prêt à donner l'alerte s'il y avait le moindre mouvement ou indice qui aurait permis de savoir si elle préparait quelque chose ou si elle laissait mourir sa vie sociale. Alors quand il l'avait vue sortir de chez elle d'un pas déterminé avec son balais sur l'épaule il n'hésita pas une seule seconde. Il courut aussi vite qu'il le put, il enfonça les portes ouvertes de la rédaction de la gazette :

 

- Émilie Mynckx est sorti de chez elle avec son balai sur l'épaule !

 

Toute l'équipe de la rubrique sport et exploit se leva d'un même mouvement. Lucy Halle en tête. Elle attendait ça depuis un moment. Elle savait que le jour où l'ex-joueuse de Quidditch sortirait de chez elle serait un jour exceptionnel. La presse et les admirateurs lui avaient tourné le dos depuis bien trop longtemps.

 

Une foule s'était déjà massé autour d'Émilie. L'excitation était palpable. Personne ne savait ce qu'elle allait faire. 

 

Dans un mouvement mêlant rage et détermination, elle s'est envolée, vite et haut. Rapidement elle ne distingua plus les gens au sol, ni même le petit parc. Survoler le monde, c'était grisant, enivrant. Ultime exploit pour Émilie, voler plus haut, aller plus loins dans l'infinité du ciel qu'aucun autre être humain. Revivre pour quelques instants le plaisir de la gloire, qu'elle puisse être éternelle et l'excitation du ciel. Enivrant ses sens pour faire taire les voix dans sa tête qui lui criaient de s'arrêter, qu'elle allait se tuer. Au-delà de toute raison, la folie s'était emparée d'Émilie. Un vertige terrifiant la saisie.

 

Le vertige, l'adversaire le plus puissant et le plus implacable des joueurs de Quidditch. Émilie avait réussi à le maintenir à distance pendant toutes ses années de gloire. mais voilà, aujourd'hui, elle était allée bien trop haut. Son coeur s'emballait si fort qu'elle était sur qu'il allait rompre. Elle avait fait l'erreur de regarder une dernière fois vers le sol. Elle ne vit que le vide. Ce vide terrifiant qui faisait écho à celui qu'elle ressentait en dedans. Est-ce qu'elle avait fait le bon choix ? etait-ce réellement la mort dont elle souhaitait ? Le vide la happait, elle était tétanisée et incapable de bouger. Elle aurait du ressentir de l'euphorie de quitter ce monde qui lui avait tourné le dos. Sentir le vent de sa courses folle vers le firmament. Mais elle tremblait et ses larmes coulaient. Elle sentait son corps qui refusait le destin qu'elle lui avait choisi. Elle sentait que son balais ne parviendrait pas à l'amener à la limit du ciel.

 

Sa tête se mit à tourner. Tout ce qui l'entourait était flou et elle ne parvenait plus à comprendre où elle était, ce qu'elle faisait ou surtout pourquoi elle le faisait. Tout tanguait autour d'elle et en elle. La seule chose perceptible c'était ce vide, cet affreux vide qui ne cessait de l'appeler.

 

Puis le vide fut plus fort que sa volonté, elle se sentit chuter.

 

Le sol s'approchait à une vitesse folle. Tout était fou. Le monde, son balai, le vide, et surtout elle. 

 

Elle était prise de nausées. Elle ne pouvait plus rien contrôler. Elle perdit son balai. Elle n'avait plus aucune chance de s'en sortir. c'est comme ça qu'elle allait mourir. En s'écrasant au sol devant tous ses gens qui lui avait tourné le dos.

 

Non ce ne pouvait pas être sa fin ! Où était la gloire éternelle ? Où était le panache ? 

 

Malgré les larmes, malgré le vertige, malgré la peur qui lui tordait les entrailles et hurla dans l'espoir de se faire entendre par la foule.

 

- Oh ! J'ai su que vous me tireriez vers le bas,

Qu'importait pour moi, je me battais, je me bats !

Tout arraché, ma vie, ma gloire et mes lauriers,

De ma raison je suis privée, pour moi priez.

C'est vous qui avez fait de moi se que je suis !

Une âme perdue chutant à jamais dans ce puits !

Exilée, privée a jamais de toutes envies,

Tous là, impatient de voir la fin de ma vie.

 

Le vertige eut raison d'elle et elle sombra dans l'inconscience.

 

Le discours d'Émilie avait fait froid dans le dos de Lucy Halle. Ces mots vertigineux crachés à la face de ceux là même qui l'avait adulée, puis bafouée et qui à présent ne ferait rien pour la sauver. Comme s'ils étaient tous paralysés par le vertige de cette chute qui semblait ne jamais vouloir s'arrêter.

 

Un homme hurla dans la foule :

 

­- La folle ! Elle va se tuer !

 

Il venait d'enfoncer une porte ouverte. Il était le seul dans cette foule à ne pas avoir compris que c'est ce qu'elle avait cherché dans cet acte désespéré. Mais la voix tremblante avec laquelle elle avait jeté ces mots sonnait comme un appel à l'aide.

 

Émilie était proche du sol à présent. Lucy ne pouvait pas rester là avoir mourir sous ses yeux l'une des plus grandes championnes que le monde sorcier ait porté.

 

Elle courut à l'endroit où l'impact allait avoir lieu, elle sortit sa baguette la pointe vers le corps inerte d'Émilie qui n'était plus qu'à trente mètres du sol.

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.