S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Norbert Dragonneau à l'école des sorciers par Sawilliam

[0 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +

Chapitre 1

Mardi 1er septembre 1908

La valise serrée contre lui, Norbert s’enfonça un peu plus sur son siège. Il était seul dans sa cabine du Poudlard Express et comptait bien le rester. Il était venu en avance pour croiser le moins de monde possible. Son frère quant à lui avait profité d’un peu de repos avant de recommencer sa vie de préfet. Ah que leur père était fier d’avoir un préfet dans la famille, un Gryffondor  qui plus est qui finira sans aucun doute Auror. Il avait porté un toast la veille, et Thésée, son frère, avait bombé le torse avec honneur. Puis leur père avait regardé Norbert, qui comme à son habitude avait essayé de disparaitre sur sa chaise. Le regard dur, la mâchoire contractée il avait lâché quelques mots cinglants « Essaye au moins de ne pas finir à Poufsouffle… »

Cette phrase le hantait depuis. Elle tournait encore et encore dans son esprit, laissant une plaie béante dans son cœur. Perdu dans son chagrin, il n’entendit pas la jeune fille ouvrir la porte du wagon. Elle souriait d’un air mauvais. Quand Norbert la vit du coin de l’œil il parut tétanisé. Il rapprocha sa valise en cuir contre lui et fixa la jolie brune sans rien dire.

−        Tu es un Weasley ? questionna-t-elle en fixant sa crinière rousse.

Norbert secoua négativement la tête, même s’il ne savait pas vraiment ce que sa future camarade de classe voulait dire.

−        Très bien, alors je peux m’asseoir avec toi.

Elle avança d’un pas, mais Norbert secoua frénétiquement la tête. La jeune élève de première année le foudroya du regard. Norbert avala de travers, mais n’en démordit pas. Il ne voulait personne dans sa cabine, encore moins une fille qui lui fichait la frousse.

−        Pour une fois que j’essaye d’être gentille, lâcha-t-elle avec colère. Tu as intérêt à ne pas recroiser mon chemin sale gnome de jardin !

Elle partit en claquant la porte violemment, tel un hippogriffe mal léché. Norbert culpabilisa d’avoir ainsi rejeté cette fille, mais c’était mieux ainsi. Après les quelques heures de trajets, elle se serait rendu compte, comme tant de personnes avant elle, qu’il était ennuyeux et désespérément pathétique. Ça, c’étaient les paroles de son père, mais il n’était pas le seul à penser ainsi. À ce moment Norbert fut accablé par le chagrin. Il aurait tellement voulu rester dans l’élevage d’hippogriffe de sa mère. Même si elle parlait peu, il se sentait bien en sa compagnie.

Du bruit se fit entendre dans le couloir. Norbert ne voulait pas revivre la même scène qu’avec la fille aux longs cheveux noirs. Il s’empressa d’ouvrir sa mallette, plongea littéralement sa tête et ses bras dedans pour en sortir une petite chose velue à huit pattes.

−        Bonjour, Josyane, tu veux bien rester un petit peu avec moi ? lui demanda-t-il.

L’araignée acquiesça, et sourit, enfin, ce fut l’effet qu’elle donna. Ravi, Norbert la caressa chaleureusement et la posa bien en évidence dans la cabine. Avec ça, personne n’oserait rentrer. Ce n’était qu’une Acromentule naine, mais peu de gens étaient capables d’une telle distinction.

Les minutes passèrent et le ballet incessant des élèves entrant dans le Poudlard Express continua. Tous ceux qui ouvrirent la porte de sa cabine la fermèrent aussitôt. Pour le plus grand soulagement de Norbert. Puis le train démarra. Il était sauvé. Du moins, c’est ce qu’il crut durant la première demi-heure. Alors qu’il déprimait gentiment en regardant le paysage, des pas qui s’approchaient l’alertèrent. D’un coup d’un seul, la porte s’ouvrit, et la personne entra sans se poser de question.

−        Je sais que tu ne veux pas de moi gnome de jardin, mais tu es ma seule solution. Si je reste avec le club des licornes à paillettes, je vais en attraper une et enfoncer sa corne dans le cœur des autres, cracha-t-elle avec virulence.

−        Cela n’existe pas les licornes à paillettes, ne put s’empêcher de dire Norbert.

−        Quelle surprise la limace anthropophage sait parler, ricana la fille brune qui avait décidé de rester avec Norbert.

Ce dernier se rembrunit et tourna la tête vers le paysage qui changeait à toute allure. Il attendait avec impatience qu’elle remarque Josyane. Ainsi elle s’enfuirait à toutes jambes sans demander son reste. Un cri surgit de la gorge de l’élève, mais il n’était pas apeuré, bien au contraire. C’était une exclamation de surprise mêlée à une touche de plaisir.

−        Une Acromentule naine, ça fait si longtemps que je n’en avais pas vu une.

Elle s’approcha de Josyane, mais Norbert bondit pour protéger son amie. Il la garda dans ses bras en regardant avec méfiance sa camarade.

−        Bon… Il me semble que tu sois plus intéressant que ce que je ne l’aurais cru, commença-t-elle. Je te propose d’oublier notre altercation de tout à l’heure.

Il sembla pensif. Norbert n’était pas sûr de vouloir se mettre cette fille à dos. Et puis, si elle trouvait Josyane intéressante, peut-être qu’elle aussi l’était. Il décida de lui laisser sa chance, même s’il savait pertinemment qu’elle lui ferait du mal à un moment ou à un autre, comme tous les gens de son espèce… Les humains n’étaient pas dignes de confiance.

−        Je m’appelle Leta Lestrange, déclara-t-elle de but en blanc.

Elle regarda alors son camarade d’un air mauvais. S’il trouvait une seule chose à dire sur son nom de famille, elle prendrait sa baguette et le ferait crier comme une mandragore qu’on sort de terre ! Mais il ne dit rien et se contenta de répondre à son tour.

−        Norbert Dragonneau, se contenta-t-il de dire.

−        Et bien tes parents ne devaient pas t’aimer pour t’appeler par un tel prénom, pouffa-t-elle.

Le regard de Norbert plongea dans une certaine mélancolie. Leta comprit aussitôt qu’elle avait appuyé sur un point sensible… C’était sa veine, pour une fois qu’elle souhaitait vraiment être sympa. Elle essaya donc de se rattraper comme elle put.

−        Moi je t’aime déjà, alors je vais te donner un nom plus classe… hum… que dirais-tu de Newt ?

Norbert passa ce nom dans son esprit. Ça sonnait bien. Il acquiesça donc en souriant à sa nouvelle amie.

−        Très bien Newt, et maintenant, si tu m’expliquais pourquoi tu possèdes une Acromentule naine alors que seulement les hiboux, les rats, les grenouilles et les chats sont acceptés dans l’enceinte de Poudlard ?

Il s’inquiéta alors d’être dénoncé, mais le sourire de connivence de Leta le rassura aussitôt. Son séjour à Poudlard ne serait peut-être pas si horrible tout compte fait.

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.