S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Programme de juillet des Aspics


Bonsoir à toustes !

Un peu de lecture pour vous accompagner en cette période estivale... Vous avez jusqu'au 31 juillet pour, d'une part, voter pour le thème de la prochaine sélection ici et, d'autre part, lire les textes de la sélection "Romance" du deuxième trimestre 2024, et voter ici !

Les sélections sont l'occasion de moments d'échange, n'hésitez pas à nous dire ce que vous en avez pensé sur le forum ou directement en reviews auprès des auteurices !


De L'Equipe des Podiums le 11/07/2024 22:30


Assemblée Générale 2024


Bonjour à toustes,

L'assemblée générale annuelle de l'association Héros de Papier Froissé est présentement ouverte sur le forum et ce jusqu'à vendredi prochain, le 21 juin 2024, à 19h.

Venez lire, échanger et voter (pour les adhérents) pour l'avenir de l'association.

Bonne AG !
De Conseil d'Administration le 14/06/2024 19:04


Sélection Romance !


Bonsoir à toustes,

Comme vous l'avez peut-être déjà constaté, sur notre page d'accueil s'affichent désormais des textes nous présentant des tranches de vie tout aussi romantiques ou romancées les uns que les autres ! Et oui, c'est la sélection Romance qui occupera le début de l'été, jusqu'au 31 juillet.

Nous vous encourageons vivement à (re)découvrir, lire et commenter cette sélection ! Avec une petite surprise pour les plus assidu.e.s d'entre vous...

Bien sûr, vous pouvez voter, ça se passe ici !


De Jury des Aspics le 12/06/2024 22:31


145e Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 145e édition des Nuits d'HPF se déroulera le Vendredi 14 juin à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
À très bientôt !


 


De L'équipe des nuits le 12/06/2024 12:33


Maintenance des serveurs


Attention, deux interventions techniques prévues par notre hébergeur peuvent impacter votre utilisation de nos sites les 28 mai et 4 juin, de 20h à minuit ! Pas d'inquiétudes à avoir si vous remarquez des coupures ponctuelles sur ces plages horaires, promis ce ne sont pas de vilains gremlins qui grignotent nos câbles ;)

De Conseil d'Administration le 26/05/2024 18:10


144e Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 144e édition des Nuits d'HPF se déroulera le Samedi 18 mai à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits et à vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De L'équipe des Nuits le 12/05/2024 11:00


Après nous, le déluge par CamCaz17

[1 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Bonjour à tous,

Je reviens avec une histoire sur les maraudeurs, que j'avais commencée en 2015 et que j'ai choisi de reprendre en profondeur. J'ai une idée très précise de la direction dans laquelle je vais et j'espère que celle-ci vous plaira !

Voici le premier chapitre, bonne lecture :)

 

Chapitre 1 - Ils avaient tous essayé

« Poudlard ? Même après dix années passées dans cette cellule, avec pour seule lumière le reflet que mon verre d'eau peut parfois renvoyer, j'arrive encore à m'imaginer les mille lumières du château, les murs élevés à la pierre noircie, les portraits, majestueux et emplis d'histoire. Je me revois dans les escaliers avec James, Remus et Peter, à faire la course pour savoir qui atteindrait la Grande Salle en premier. Je me revois avec James à s’entraîner pour devenir les meilleurs sorciers du siècle. Je me souviens de nous, assis avec les filles devant la cheminée, à rigoler de qui s'était pris la plus grosse cuite la veille. Je me revois avec mes camarades de maison, unis pour gagner la coupe de Quidditch, ou du moins défendre l'honneur de notre maison.

Poudlard ? Les murs du château étaient les remparts de notre innocence mais il n'aura pas sû nous protéger. On y est devenus adultes, les enfantillages prenaient fin. Tellement de choses se sont passées lors de notre dernière année, je n'aurais jamais pensé que c'était cela de devenir adulte. Bien sûr, ça ne l'était pas. La guerre a rendu notre monde anormal. Je revois encore son corps tomber devant moi, pour ne plus jamais se relever. Mais je choisis de continuer de me voir avec James, rigolant d'une bêtise qu'on venait de dire, ce sont ces images qui me maintiennent en vie. Mon frère, il comptait tellement.

Dans ce château, j'ai appris à aimer, que ce soit en amour ou en amitié. Aujourd'hui, c'est ton anniversaire. Et je pense à toi. Ma lumière, tu comptais tellement. Aujourd'hui encore, dans cette sombre cellule, ton souvenir continue d'illuminer mes pensées.

Poudlard ? J'y ai également appris que notre force ne réside pas seulement dans nos exploits et le courage que l'on se donne, mais également dans notre volonté de ne pas abandonner. Et enfermé dans cette cellule, seul face à mon destin, je repense à ces moments qui ont fait de moi un homme. Tout ce que l'on voulait, c'était profiter de la vie et rire de nos bêtises. Je me revois simplement profiter des plus belles années de ma jeunesse. Et je ne lâche pas prise. D’ici peu, je serai dehors. »

Sirius Black, 18 juin 1993, prison d'Azkaban


18 juin 1978, quinze ans plus tôt

Un feu d’artifice éclata dans le ciel et des jets de couleurs filèrent parmi les nuages. Du bleu, du vert, du jaune et du rouge, les quatre couleurs de Poudlard, illuminèrent le ciel d’une façon éblouissante. Ils auraient dû tous être dans le parc du château, à regarder ce feu d’artifice tout en rigolant entre camarades, amis, couples et connaissances.

Mais personne ne prêtait attention au feu d’artifice. Personne ne le voyait, personne ne l'entendait. D’autres bruits résonnaient au sein du château, dans le parc et aux alentours. D’autres événements avaient accaparé l’attention de chacun. Les élèves couraient dans tous les sens. Certains tombaient pour ne jamais se relever. D’autres parvenaient à riposter en jetant un sort mais pour la plupart, c’était le désespoir et les larmes.

Sirius, lui, marchait sans but précis dans la Grande Salle au-dessus de laquelle les bougies ne brillaient plus avec autant de force. Il marchait au milieu de civières sur lesquelles des corps avaient été déposés, et dont certains avaient été couverts par un drap blanc. Du matériel de soin se trouvait au pied de chacun tandis qu'une équipe d'infirmiers improvisés prenait soin des blessés, magiquement ou non.

Il ne savait pas réellement où il allait et, de toute façon, ses yeux ne voyaient pas grand-chose. Il était perdu. Il avait perdu. Elle était morte, il n’avait pas pu la sauver. Il lui avait promis qu’elle ne serait pas blessée, et il avait failli à sa mission. Il l’avait vue tomber sur le sol sous ses yeux, et il l’avait entendue rendre son dernier souffle dans ses bras.

Quel sorcier était-il vraiment ? Toute sa jeunesse venait de s’envoler au moment où il avait vu la mort. Il s’était pensé plus fort, il s’était même cru invincible. Invincibles. Ils s’étaient tous pensés invincibles mais finalement, il n’avait fallu que très peu de choses pour détruire leurs croyances.

— Ne reste pas seul, Sirius.

Sirius releva la tête vers Joan Tuder qui s’était approchée doucement pour lui prendre le poignet. La Serdaigle avait un regard bienveillant mais qui ne reflétait rien d’autre que de la peine, et Sirius sentit son cœur se serrer un peu plus. Comment lui dire ?

— James a besoin de toi, dit-elle avant qu’il ne puisse ouvrir la bouche.

A ces mots, le regard de Sirius se réanima. Où était James ? Voilà des heures qu’il ne l’avait pas vu. Joan lui indiqua un coin de la Grande Salle du doigt, en direction de Lily Evans. Assise sur le sol, elle pleurait au-dessus d’un corps dont la tête reposait sur ses cuisses. Ses longs cheveux auburn cachaient son visage, mais Sirius devinait ses larmes. Et même sans le voir, il savait qui se trouvait sur ses cuisses.

Il s’approcha à toute vitesse, s’agenouillant près du corps.

— Corny ? dit-il d’une voix faible tandis que des larmes coulaient sur ses joues. Comment en est-on arrivé là ?

Comment en étaient-ils arrivés là ? Voldemort avait fini par attaquer Poudlard, il avait finalement attaqué leur maison et avait réussi à en abattre les défenses. Personne ne lui répondit. A côté de lui, Lily attrapa sa main et la serra avec force, laissant son sanglot gagner sa gorge. Personne ne lui répondit, mais après tout, qu'y avait-il à répondre ?

Plus personne dans le château ne se sentait en sécurité. Ils avaient tous toujours pensé que Poudlard était immunisé contre toute attaque, qu'aucun mauvais sorcier ne pourrait passer les murs de l'école. Mais ils avaient réussi, et ils avaient tout détruit.

Dans le parc de Poudlard, un Serpentard avait profité de la cohue pour laisser quelques larmes glisser sur ses joues. Il regardait la mort s’installer sur le sol sacré du château. Il avait pensé s’en réjouir. Il avait pensé s’en délecter. Il avait même pensé participer. Mais rien ne s’était passé comme il l’avait prévu, et pourtant, tout s’était passé comme il l’avait planifié. Il avait tout réussi mais il avait tout perdu.

Comment en étaient-ils arrivés là ? La guerre avait sacrifié toute une génération. Elle avait duré plusieurs années et avait fait d’innombrables morts. Elle avait brisé des cœurs et détruit des rêves. Elle avait été meurtrière. Et à cet instant précis, nombreux d'entre eux avaient baissé les armes.

La guerre était présente depuis un moment, et ils avaient essayé de vivre pourtant. Ils avaient tous essayé, mais ils ont tous échoué.

Note de fin de chapitre :

Voici pour le premier chapitre ! 

Qu'avez-vous pensé de ce chapitre ? Une première impression ? Merci et à très vite !

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.