S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Sélections du mois


Félicitations à AliceJeanne et TeddyLunard, qui remportent la Sélection Action/Aventure !

Vous voulez revenir dans le Futur ? Lors du mois de novembre c’est possible avec la Sélection Next-Gen ! Vous avez jusqu'au 30 novembre pour lire les 10 textes proposés par les lecteurs et les lectrices et voter ici.

Et pour le mois de décembre, le thème et les textes vous attendent déjà avec la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez découvrir ces 12 histoires jusqu’à la fin de l’année et vous pourrez voter à partir de décembre. Pour en savoir plus, rendez-vous ICI !


De L'équipe des Podiums le 01/11/2022 19:00


15ème Échange de Noël


Le traditionnel Échange de fics de Noël est de retour pour sa 15ème édition !



Et cette année, vous pouvez écrire et recevoir : des fanfictions Harry Potter, des histoires originales... mais aussi des fanfictions sur d'autres fandoms ! Envie de nous rejoindre ?


Ça se passe d'ici le 31 octobre sur ce topic du forum HPF !


De L'équipe de modération le 23/10/2022 17:22


126ème Nuit d'HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 126 édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 21 octobre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De L'équipe des Nuits le 16/10/2022 11:07


Sélections du mois


Félicitations à Fleur d’épine, Ella C, Eejil9 et CacheCoeur, qui remportent la Sélection Femslash !

Vous voulez de l’action ? De l’aventure ? Ce mois de Sélections est fait pour vous ! Le Jury des Aspics vous invite à lire sur ce thème en octobre avec la Sélection Aventure/Action ! Vous avez jusqu'au 31 octobre pour lire les 5 textes proposés par les lecteurs et les lectrices et voter par ici.

Et au mois de novembre, partez dans le futur avec la Next-Gen ! Vous avez jusqu’à la fin du mois d'octobre pour nous faire découvrir sur ce thème si vaste vos deux fanfictions favorites (ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots. Pour proposer des textes, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news !

Il y a également la Sélection Fanfictions longues pour occuper vos nuits d’insomnies ! Jusqu’au mois de décembre, venez découvrir 12 histoires incroyables ! Pour en savoir plus, rendez-vous ICI.

 

 


De L'équipe des Podiums le 03/10/2022 23:05


Il n'y a pas besoin de la justice là où existe l'amour par Dramione34

[36 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Prêt à te lancer dans cette enquête ? Accroche toi, je ne veux que des gens sûrs avec moi !

Note de chapitre:

Me revoilà une nouvelle fois, je vous laisse lire le premier chapitre et on se retrouve en bas ! Bien entendu, inutile de vraiment préciser que les personnages sortent tout droit de la merveille J-k.R, seule l'histoire m'appartient.

 

«  C’est avec regret que nous vous annonçons aujourd’hui le décès de Viktor Krum, le célèbre attrapeur de l’équipe nationale de Bulgarie. Âgé de 29 ans, il a été retrouvé mort dans son manoir à Varna, il semblerait que la star mondiale ce soit suicidée hier soir. Une enquête va cependant être ouverte pour déterminer les réelles causes du décès. Le monde du sport magique et de nombreux fans sont aujourd’hui en deuil, nos condoléances vont bien entendu aux membres de sa famille. » Cola Sparking.

 

       Sous un ciel gris de novembre, un grand nombre de sorciers étaient présents, debout dans le cimetière de Melnik, une jolie ville Bulgare qui était en contraste par son architecture rayonnante à ce funeste événement. Tout le pays semblait réuni, affecté par la disparition de leur héros. Des enfants pleuraient, certains adultes avaient les traits du visage tirés, ou encore les yeux rouges.

Au premier rang, complètement effondrée, la mère de Viktor ne cessait de pleurer dans les bras de son mari, elle ne semblait plus toucher le sol, elle n’était qu’un regard, qu’une douleur.

Un peu plus loin, le trio d’or, la tête baissée, les mains croisées, se recueillait sur la tombe de leur ancien ami. Ils étaient touchés par cette mort plus qu’ils ne l’auraient pensé. Ron qui tout d’abord avait perdu son idole de toujours, Harry qui avait perdu un ami, puis il y avait Hermione. Particulièrement affectée, elle avait eu une brève histoire avec lui alors qu’elle n’avait que quinze ans, cela remontait à plus de dix ans, mais elle avait gardé une grande affinité avec Viktor, et le revoyait fréquemment chez les Potter quand ce dernier était invité par Ginny.

La jeune épouse de Harry était également touchée, très proche de l’ancien attrapeur Bulgare, elle avait lié une réelle amitié avec lui au cours de sa carrière.

Conscient de la tristesse de sa femme, Harry passa un bras qu’il voulut réconfortant autour de ses épaules et déposa un baiser sur sa tempe.

 

Une fois la cérémonie terminée, la foule s’éparpilla en un mouvement commun. Deux sorciers qui sont les gardes du corps d’Hermione la suivirent de près ce qui eut le don de l’exaspérer.

Elle ne supportait pas qu’on la surprotège ainsi, sa fonction de ministre l’obligeait à être sans arrêt surveillée bien qu’elle ne risquait rien selon Harry qui affirmait qu’elle savait parfaitement se défendre et que surtout, il ne voyait pas qui pourrait lui en vouloir. Le monde magique ne s’était jamais aussi bien porté depuis qu’elle était devenue ministre, elle avait rétablie de nombreuses lois, et avait notamment déclaré qu’il n’y avait aucune différence de sang, que les nés Moldus, les sangs Purs et Sangs-Mêlés étaient tous égaux. Pour les plus anciens qui avaient connu le règne de Voldemort, ils trouvaient cette idée grotesque, d’autres avouaient qu’ils attendaient cela depuis longtemps.

Ron et Lavande, sa jeune fiancée, s’étaient éclipsés juste après la cérémonie pour retourner dans leur maison. Harry et Ginny avaient fait de même, cette dernière, enceinte de cinq mois de son premier enfant, était totalement épuisée de cette journée éprouvante physiquement comme émotionnellement.

Hermione fut raccompagnée jusqu’à chez elle, dans son grand manoir londonien. Elle vivait seule, n’apportant pas une grande importance à ses relations amoureuses, elle préférait de loin se plonger dans sa fonction de ministre, et pour elle, son véritable amour était son travail. Elle dévouait corps et âme à la communauté magique et ne voyait qu’à travers elle. Pour combler le manque de présence humaine dans sa maison quand elle rentrait le soir, Hermione avait adopté cinq matous en plus de son bon vieux Pattenrond, ses amis s’amusaient à dire qu’elle finirait vieille fille à ce stade. Mais à elle, tout cela lui allait. Elle aimait sa vie, son travail, les repas tous les dimanches avec ses amis, puis tout ce qui allait autour.

 

 

Hermione était assise à son bureau, elle avait pris en charge tous les dossiers des activités liées à la communauté magique. Elle recevait durant la journée les directeurs de départements qui venaient suggérer ou alors valider certaines idées. Passant tout son temps dans son bureau, elle l’avait aménagé d’une façon fonctionnelle et s’était permise de le personnaliser par des tableaux et des photos.

Harry, la mine sombre frappa à la porte entrouverte de son bureau. Hermione releva la tête de ses papiers pour l’inviter à entrer. Son ami était le chef du bureau des aurors, place amplement méritée après la chute du Seigneur des Ténèbres. Dans un premier temps il avait refusé, ne voulait pas être privilégié pour ses actions, il avait alors attendu trois ans avant de finalement accepter avec le soutient de ses amis.

En voyant la mine grise du jeune homme, Hermione fronça les sourcils et posa sa plume.

- Harry ? Est-ce que ça va ?

Trois autres hommes arrivèrent dans la pièce, parmi eux, la Gryffondor reconnut immédiatement Drago Malefoy. Elle ne le voyait que très rarement, souvent en déplacement depuis ces deux dernières années. Il s’acharnait au travail, c’était d’ailleurs pour cela que Harry avait fait de lui son second. Les deux hommes étaient devenus de bons collègues et formaient un duo efficace, une solide amitié était née entre eux, laissant les vieilles querelles de Poudlard loin derrière eux.

Flint Marcus et Peakes Jimmy qui étaient arrivés en même temps que Malefoy avaient aussi fréquentés Poudlard, le premier était à Serpentard, un ami de Drago, le second était à Gryffondor mais ne connaissait pas personnellement Harry ou encore Hermione avant de devenir auror.

Leur sombre mine égale à celle de Harry sema l’inquiétude chez la nouvelle ministre, pas besoin d’être devin pour comprendre que quelque chose n’allait pas. Harry se frotta le visage et prit quelques secondes avant de se lancer.

- Viktor ne s’est pas suicidé, il a été tué, déclara t-il.

Un hoquet de surprise s’échappa de la gorge d’Hermione.

- Le magicolégiste a rendu le dossier ce matin, aucun doute c’est un meurtre, continua Marcus.

- Mais il a été enterré, et selon la loi tant que l’affaire n’est pas résolue le corps doit être gardé. Il y a eu une erreur énorme et très grave commise par le magicolégiste, s’indigna Hermione.

- Krum était célèbre, le corps a donc été vite rendu. De plus aux premiers abords tout laissé croire à un suicide, répliqua Drago debout dans un coin les bras croisés sur son torse.

Hermione se prit la tête entre les mains, tout allait à l’encontre du règlement, le corps n’aurait jamais dû être rendu. Mais ce qui la blessa davantage, c’était d’apprendre le meurtre de son ami.

- Comment a t-il était tué ?

- Un sortilège impardonnable, un avada, notre tueur n’a pas voulu jouer avec lui, et l’a en quelque sorte vite épargné.

- Et rien d’autre ? Il a été tué comme ça ? Mais pourquoi ? Viktor était quelqu’un de bien ! s’exclame t-elle à bout.

- Peut-être une personne jalouse, ou un fan hystérique, ça arrive parfois malheureusement, répondit Jimmy.

- Nous avons qu’un seul indice, laissé volontairement, annonça Harry à voix basse.

Hermione releva la tête derechef réellement intriguée, comment le tueur avait-il pu laisser quelque chose ? Elle le regarda fixement pour l’encourager à continuer.

- Il a scarifié sur sa peau un mot, mais nous n’avons pas réussit à le déchiffrer, nous avons envoyé une photo au département des langues étrangères.

Drago sortit de sous sa cape un dossier et le tendit à Hermione, elle le prit d’une main tremblante tandis que Harry se tendit.

- Je ne pense pas que ça soit une bonne idée Hermione, prévint-il.

- Pourquoi ?

- Ce sont les photos du corps de Viktor.

Hésitante, elle ouvrit tout de même lentement le dossier afin de voir les photos. Elle le faisait à contre cœur mais elle se devait d’avancer et de prendre connaissance entièrement de l’enquête. Elle se pétrifia en découvrant les photos prises par le médicolégiste, Viktor était allongé sur une table métallique, le bas de son corps recouvert par un drap blanc. Son teint était extrêmement pâle, on voyait clairement que la vie l’avait quitté. Sur son torse était gravé un mot comme l’avait indiqué Harry, elle plissa les yeux pour essayer de lire les inscriptions « ἀνδρός ».

- Qu’est-ce que ça veut dire ? Demanda Hermione pour elle même.

- Nous aurons une réponse assez rapidement du département concernant la langue et la signification.

- C’est du grec, apprit Hermione.

- Du grec ? répéta Jimmy.

- Oui j’en suis sûre, malheureusement je ne parle pas, ni ne comprend cette langue.

- Ça nous donne un grand indice sur le meurtrier, s’enthousiasma Marcus.

- Je ne sais pas, ça ne veut peut-être rien dire, contredit Drago.

- Pourquoi avoir maquillé la scène comme un suicide si c’est pour laisser un indice sur son torse ? interrogea Hermione.

- Nous ne savons pas, nous allons mener notre enquête.

- Bien, je veux que vous me teniez étroitement au courant de l’avancement, et je ne veux pas que cette histoire s’ébruite pour le moment, ça reste dans ce bureau compris ?

- Compris, fit Jimmy.

Hermione soupira, cela ne lui plaisait pas du tout, elle était parfois confrontée à des meurtres mais le plus souvent l’affaire était vite réglée. Elle sentait que quelque chose clochait sur ce dossier, et ne comprenait surtout pas pourquoi Viktor avait été tué.

Les quatre aurors sortirent du bureau d’Hermione, cependant, tant qu’ils n’avaient pas de réponse du département des langues étrangères, ils ne pourraient pas faire avancer l’enquête.

Elle ne pouvait se résoudre à ne rien faire, déterminée à trouver le tueur, Hermione sortit de son bureau pour se diriger vers le département des sports magiques, elle savait que Ginny y travaillait aujourd’hui et elle pouvait lui être d’une aide précieuse.

Elle toqua à la porte et entra après autorisation, sa meilleure amie semblait en pleine écriture de la gazette du sorcier rubrique Quidditch et sport.

- Hermione !

- Je ne te dérange pas ?

- Non, entre.

Hermione prit place face à elle et regarda vaguement ce qu’elle était en train d’écrire.

- J’avais pensé à inclure un petit hommage à la fin de l’article pour Viktor, admit-elle.

- C’est une excellente idée, un très beau geste.

- J’ai l’impression que le Quidditch vient de voler en éclats. Il était tellement acharné à vouloir la victoire, c’était un très bon capitaine d’équipe, c’était comme sa famille.

- Je sais Gin, il va nous manquer, à nous tous. Mais s’il te plaît essaie de ne pas trop y penser malgré tout, c’est pas bon pour ta grossesse. D’ailleurs je veux que le mois prochain tu aies pris ton congé maternité !

- Je suis en parfaite santé et mon fils aussi, ne t’en fais pas pour nous. Si c’est pour ça que tu as descendu six étages tu peux aussi vite les remonter, s’exclama Ginny en riant.

Hermione sourit quelques secondes avant d’être ramenée en vitesse à la réalité.

- En fait, si je suis venue c’est pour que tu me parles un peu de Viktor, enfin surtout des articles écrits sur lui. Y aurait-il eu des propos de la part d’autres joueurs ou journalistes déplacés ?

- Qu’entends tu par « déplacés » ?

- Eh bien, des messages de haine, des menaces ou autre ?

- Non, enfin peut-être par des joueurs adverses, mais d’un côté c’est assez normal d’en trouver, surtout après une défaite.

- Donc rien d’alarmant ?

- Pourquoi cette question ?

La ministre hésita quelques instants à révéler ce qu’elle venait d’apprendre, elle ne voulait pas affecter encore plus son amie, cependant Ginny risquait de l’apprendre tôt ou tard et dans de mauvaises conditions.

- Hermione ?

- Viktor a été assassiné.

Ginny porta une main à sa bouche, heurtée par la nouvelle. Ses yeux se remplirent de larmes, elle cacha son visage dans ses mains. Hermione se leva et contourna le bureau pour la prendre dans ses bras.

- Assassiné ? Non ce n’est pas possible tout le monde aimait Viktor !

- Je sais bien, je suis désolée que tu l’apprennes ainsi. Regarde moi, on va tout faire pour retrouver cet enfoiré, d’accord ?

Ginny était inconsolable, son corps secoué de sanglots elle se laissa aller dans l’étreinte de son amie.

 

 

En rentrant chez elle, Hermione sentait que son corps allait lâcher. Ses muscles étaient contractés et la transperçaient d’une douleur aiguë. Elle déposa ses affaires sur la table de la salle à manger puis s’assit sur la première chaise qui venait. Elle laissa sa tête tomber en arrière et ferma les yeux comme pour essayer d’oublier le mauvais souvenir de cette journée.

Elle sentit quelque chose toucher sa jambe qui la fit immédiatement sursauter. Elle ouvrit les yeux et les baissa vers le sol pour découvrir ses chats qui se frottaient à sa jambe. Soulagée, elle tendit la main pour les caresser. Leurs ronronnements eurent l’effet d’un médicament, elle sentit une chaleur s’emparer de son corps et son cœur se soulager de toute cette douleur.

Impatients de recevoir à manger, ils se mirent à miauler tous en chœur sans cesser de se frotter aux jambes de leur maîtresse. Hermione qui avait très bien compris ce qui les pousser à miauler ainsi, se leva pour se diriger vers la cuisine, suivit de ses six chats.

Elle ne prit pas la peine de manger, son appétit ne se manifestait pas aujourd’hui. Alors après avoir verrouillé les portes et rangé des affaires, elle monta à l’étage pour se coucher. À peine sa tête posée sur son oreiller, elle s’endormit.

 

Le lendemain, Harry était dans le bureau d’Hermione et semblait furieux après elle, il ne cessait de s’agiter et faire de grands mouvements avec ses bras tout en parlant.

- Tu n’aurais jamais dû lui dire qu’il avait été assassiné ! Elle est enceinte Hermione ! C’est néfaste pour le bébé un tel stresse !

- Je le sais bien, mais elle l’aurait appris quoi qu’il arrive, et vaut mieux que ça soit de nous plutôt que par la presse. De plus elle peut nous être d’une grande aide pour l’enquête, quand je suis au ministère je suis ministre, et non votre amie c’est bien d’accord ? J’ai une grande responsabilité, je dois vous protéger tous, faire en sorte que la société magique fonctionne, je ne peux pas commencer à faire des sacrifices en fonction de vous Harry.

Le jeune homme se calma immédiatement. Il a l’air encore en colère mais ne répliqua rien, conscient qu’elle a raison. La porte s’ouvrit lentement et laissa apparaître la tête de Marcus qui demanda la permission d’entrer. Hermione accepta en espérant qu’il soit messager de bonnes nouvelles.

- Le département des langues étrangères nous a répondu rapidement sachant que la demande venait de vous, ils nous ont envoyé un professeur.

Marcus s’effaça et laissa passer un vieil homme barbu, il portait un costume jaune moutarde sûrement d’une grande griffe et tenait dans sa main une canne en bois merveilleusement sculptée.

Le vieil homme traversa le bureau jusqu’à Hermione et lui serra la main.

- Madame la ministre, je suis heureux de pouvoir vous aider. C’est un grand honneur pour moi de vous rencontrer.

- Merci à vous d’être venu Monsieur…

- Monsieur Richman, professeur de grec, j’enseigne cette langue à Oxford.

- Vous êtes moldu ? Interrogea Hermione réellement intriguée.

- Je suis un cracmol. On m’a fait venir pour une histoire de phrase inscrite sur le corps d’une victime.

Revenant à l’affaire Hermione secoua la tête et commença à chercher le dossier sur son bureau avant de lui tendre la photo de l’autopsie.

Le professeur sortit de sa poche des petites lunettes qu’il mit sur le bout de son nez, il fronça les sourcils et regarda attentivement la photo.

- Serait-ce ce joueur de Quidditch ? Viktor Krum ? Demanda t-il.

- Oui, nous n’arrivons pas à savoir ce qu’il y a écrit sur son corps, nous espérions que vous puissiez nous éclairer.

- C’est en effet du Grec, cela veut dire Andros.

- Andros ? Que cela veut-il dire ? questionna Marcus.

Le professeur Richman enleva ses lunettes et les rangea dans leur étui, puis reporta son attention sur la jeune ministre.

- Andros, si je me réfère à la mythologie, est le fils d'Eurymaque ou encore pour certain un fils d'Anius, auquel Apollon fit le don des augures. Le prénom même Andros signifie la protection. C’est le protecteur des hommes.

- C’est une plaisanterie ? s’exclama Jimmy qui jusqu’à présent était resté silencieux à boire chaque paroles du professeur.

- Mais cela n’a aucun sens, intervint Harry, qu’est-ce que cela apporte de graver ça?

- La personne que vous cherchez est grecque, cela peut peut-être déjà vous mettre sur une piste.

- Comment le savez vous ? Demanda Hermione.

- Il n’y a qu’à regarder l’écriture, elle est franche et même personnalisée. Quelqu’un qui ne ferait que recopier ces symboles aurait été beaucoup plus précis et plus hésitant.

- Cela ne répond toujours pas à ma question, revint Harry, pourquoi avoir écrit cela ?

- Peut-être que cette personne se prend pour une sorte d’ange gardien, répondit Marcus peu convaincu par ses propres paroles.

- C’est contradictoire, pourquoi tuer si on veut protéger ?

- Peut-être il pensait protéger quelqu’un en tuant ce jeune homme, proposa Mr. Richman.

- Je pensais réellement que ce mot allait nous mettre sur la voie, mais il nous éloigne plus qu’autre chose, se plaignit Hermione.

- Je ne comprends pas pourquoi avoir laissé un mot, et encore plus en grec.

- Peut-être que votre tueur parle principalement le grec, et que le fait d’avoir scarifié ce mot n’était pas un indice destiné à vous mais seulement un symbole. Les grecs sont très croyants et attachés à leur culture.

- C’est étrange, murmura Hermione.

Elle entendit des exclamations venir du couloir et vit Drago arriver comme une tornade dans son bureau suivit de sa secrétaire Ariane.

- Madame je suis désolée, j’ai essayé de le retenir, expliqua la jeune femme mal à l’aise.

Hermione leva une main pour la faire taire puis lui sourit.

- Ne vous en faîtes pas, Monsieur Malefoy a libre accès à mon bureau pour une enquête.

- Bien madame.

Elle hocha la tête et repartit confuse dans le couloir. Tous les regards se tournèrent alors vers le Serpentard qui avait jusqu’à présent manqué à l’appel.

- Nous avons une nouvelle victime, déclara t-il.

 

Note de fin de chapitre :

A très vite pour la suite !

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.