S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

32ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 32e édition des Nuits Insolites se déroulera le samedi 18 février à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits en ce mois de Saint-Valentin. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic. A très bientôt !

 


De Les Nuits le 06/02/2023 15:45


128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


La Dynastie Potter par EveRywhere49

[2 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Voilà la suite, j'espère que cela va vous plaire. Les personnages sont toujours à J K Rowling. Bonne lecture!

Chapitre 11 : Retour à Poudlard

James devait bien se l’avouer, les Evans étaient la famille dont il avait toujours rêvé. A part Pétunia, bien évidemment. Il lui semblait que cette peste faisait tout pour leur gâcher la vie, elle s’entendrait bien avec la goule se dit-il. Il comprenait pourquoi Lily faisait tout pour être la meilleure dans tout ce qu’elle faisait. Ses parents ne lui mettaient aucune pression, elle avait choisi, contrairement à lui, d’aller à Poudlard, de travailler dur et de tout faire pour que ses parents ne regrettent pas de l’avoir laissée partir là-bas. Il avait eu la chance de beaucoup discuté avec Sandra qui était une oreille très attentive et était de très bon conseil.

-          « Je ne pense pas comprendre ta vie, James. Chez nous, il n’y a pas de hiérarchie au sein de la famille… Je sais que pour beaucoup c’est l’homme qui dirige la maison, mais au fond, on sait tous que ce sont les femmes qui font tout le boulot ! » Il avait souri, il reconnaissait sa petite-amie dans cet humour. « Si ta grand-mère n’accepte pas Lily, que pourrait-il se passer ? » Il l’ignorait, elle avait déjà tenté de l’acheter, il savait qu’elle ne s’arrêterait pas là…

Arriva l’heure de partir pour Poudlard, ils sortirent tous les deux de la maison avec leur lourd bagage, la mère de James lui avait envoyé tout le nécessaire pour qu’il n’ait pas à revenir au manoir. Il avait eu de ses nouvelles par hibou, son père était furieux et pensait qu’il avait exagéré la situation, la doyenne, elle, ne comprenait pas qu’il ait pu préférer sa copine à sa famille, et encore moins qu’il aille vivre chez les moldus ! Il aida Lily à descendre sa malle du perron, quand il entendit une chouette à côté de lui. Il fut surpris de voir Severus Rogue se tenir-là, de l’autre côté de la rue, apparemment dans le même état que lui. Il ne s’attarda pas et reprit son chemin avec sa propre valise. Lily fit comme si elle ne l’avait pas vu.

-          « Rogue vit dans le coin ? » Elle hocha la tête, et désigna quelques maisons plus loin dans la rue.

-          « Il vit chez sa mère là-bas. » Elle mit sa malle debout à côté d’elle. « C’est moi ou c’est de plus en plus lourd au fil des années ? » Il sentit qu’elle lui cachait quelque chose.

-          « Il vit ici ? Côté moldu ? » Sa copine soupira, il n’allait pas lâcher l’affaire alors autant lui dire.

-          « Il est sang-melé. Son père est moldu et sa mère est sorcière. » Il resta figé un instant, intégrant ce qu’elle venait de lui dire.

-          « QUOI ?! » Elle commença à marcher vers la voiture de son père pour y déposer sa malle. « Après toutes ces insultes sur ton sang, lui, n’est pas de sang pur ? » Il l’aida à mettre tout ça dans le coffre. « Tu imagines si ses petits copains serpents l’apprenaient ? » Elle le regarda d’un air sérieux.

-          « Oui, ils le lyncheraient ! S’il te plaît, c’est son plus grand secret, j’apprécierais si tu gardais cela pour toi. N’en parle à personne, pas même à Sirius ! » Il hallucinait, après tout ce qu’elle avait subi, elle n’avait jamais rien dit sur sa condition.

-          « Il ne mérite pas tant de gentillesse… » Elle le regarda mettre leurs dernières affaires dans la voiture et elle lui dit d’un air ironique.

-          « Ce n’est pas de la gentillesse, c’est du bon sens, ça ne ferait de bien à personne ! » Elle sembla réfléchir à ce qu’elle allait dire par la suite. « C’est comme si j’allais crier sur les toits que Remus est un loup-garou ! » Il sursauta et se prit le coffre dans la tête. Il se massa le crâne, ne sachant pas quoi répondre à sa chérie. « Quoi ? Tu pensais vraiment que je ne m’en rendrais pas compte après 7 ans ? Je l’ai appris en deuxième année. Je n’ai pourtant rien changé à mon comportement et c’est un de mes plus proches amis. »

-          « Cela n’a rien à voir, Remus ne t’a jamais insultée ou critiquée sur tes origines. »

-          « Et il n’a jamais essayé de me tuer en 5ème année… C’était un acte horrible… Pourtant j’adore Sirius. » Il se figea, comment savait-elle ça ?! « Severus est venu m’en parler, il savait que j’étais au courant pour la condition de Remus, je l’ai convaincu de ne rien dire à personne, comme je suis en train de te convaincre toi. » Il soupira, il voyait où elle voulait en venir.

-          « Très bien, je ne dirais rien. » Il secoua la tête comme si c’était impossible de ne pas en parler aux autres. « Je suis impressionné que tu en saches autant, on ne s’est jamais douté que tu étais au courant ! » Il referma le coffre. « Tu devrais lui dire que tu sais, ça lui ferait plaisir d’avoir quelqu’un d’autre dans la confidence et qui s’en fiche complètement… »

-          « Tu crois ? » Elle sembla gênée.  « Je m’étais toujours imaginée qu’un jour il me ferait assez confiance pour venir de lui-même, mais j’imagine que ce n’est vraiment pas facile pour lui. » Il acquiesça. Le père et la mère de Lily sortirent à ce moment-là et aux oreilles des jeunes amoureux, ils semblaient se disputer pour savoir qui avait mis les clefs de la voiture dans le frigo. James souri, ils étaient vraiment attachants.

 

Une fois sur le quai 9 ¾, Lily serra ses parents dans ses bras, James serra la main d’Henri et fit la bise à Sandra.

-          « Merci encore pour votre accueil, je saurais m’en souvenir. » Henri fit signe que ce n’était rien.

-          « C’était un plaisir d’avoir un mâle dans cette maison pour changer un peu. » Lily le regarda d’un air moqueur.

-          « Et Vernon ? » Il grogna, apparemment le jeune homme malpoli avait décidé de rester avec sa sœur et son père n’en était pas ravi du tout.

-          « Disons un mâle agréable. Allez, filez, vous allez louper le train. » Elle lui refit une bise, appréciant qu’il ait accepté son petit-ami au point de le laisser dormir 3 jours chez eux.

-          « Je vous écris pour vous dire si je reviens pour les vacances d’Avril. » Ils firent signe pour dire au revoir. James prit sa malle et regarda autour de lui pour repérer les autres maraudeurs. Sirius discutait avec Peter et ses parents, sûrement les remerciant pour leur accueil également. Remus débarqua juste à côté de Lily et lui fit la bise.

-          « Comment vas-tu Lily ? » Elle lui fit un grand sourire sincère, jamais James n’aurait pu dire qu’ils avaient parlé de sa condition quelques minutes plus tôt.

-          « Je vais très bien, ça fait du bien de se ressourcer auprès de sa famille. Et j’avais James avec moi, ce qui n’enlève rien. » Le loup hocha la tête et serra la main à James pour le saluer. Ils saluèrent également les deux autres maraudeurs et montèrent dans le train. Heureusement pour eux, le premier compartiment était vide. Une fois installés, James raconta ce qu’il s’était passé chez lui, omettant les choses les plus horribles pour ne pas embarrasser sa copine. Elle lui en fut reconnaissante. Les maraudeurs, hormis Sirius qui était déjà au courant, étaient choqués.

-          « Quel courage Lily ! Elle a vraiment dure avec toi. » Lily ne répondit pas et reporta son regard sur la fenêtre. James lui prit la main comme pour l’inciter à dire ce qu’elle savait. Elle comprit le message.

-          « C’est gentil Remus. » Elle prit une grande inspiration. « Je voulais te dire… euh, en 2ème année, je ne sais pas si tu te souviens, notre première vraie conversation dans la bibliothèque. » Il essaya de se souvenir mais ils avaient eu tellement de discussions… « Tu étais en train de pleurer dans le rayon botanique, je t’avais demandé ce qui n’allait pas et tu m’avais dit que tu avais peur que tes amis découvrent quelque chose sur toi et t’abandonnent… » Elle avait fini sa phrase presque dans un murmure. Les autres garçons eurent un regard amusé et gêné. « Tu m’avais alors dit d’oublier tout ça et tu étais parti. Je t’avoue que sur le moment je voulais oublier et te laisser tranquille. Mais la curiosité a été plus forte et j’ai trouvé pourquoi tu disparaissais une fois par mois, uniquement les soirs de pleine lune. » Quand elle eut fini sa phrase, Remus avait la bouche grande ouverte, il était horrifié qu’elle connaisse sa condition. « Je voulais juste te dire, que ça ne change rien pour moi, je le sais depuis des années et tu n’as jamais su parce que mon comportement envers toi n’a jamais changé. » Remus la regarda d’un air reconnaissant.

-          « Merci Lily, ça me touche beaucoup que tu m’en parles. » Il secoua la tête d’un air amusé. « Je savais que tu étais trop intelligente pour notre bien. » Elle poussa un petit rire.

-          « Tu ne m’en veux pas ? D’avoir fait des recherches sur toi ? »

-          « Non pas du tout, tu n’as pas été la seule !» Il désigna de la tête ses meilleurs amis. « Ceux-là ne me lâchaient pas d’une semelle, tu peux me croire. Au moins, toi tu as gardé ça pour toi. » Elle était soulagée, elle n’aurait pas voulu perdre un ami aussi précieux. James était ravi qu’elle connaisse au moins un secret des maraudeurs, il regarda Sirius, ce dernier semblait avoir compris ce qu’il pensait.

-          « Oh, et je sais aussi à quoi correspondent vos surnoms ! » Les jeunes hommes se raidirent, sous le choc, comment avait-elle pu deviner ?! « Lunard, par rapport à la lune, mais ça, c’est le plus évident. Patmol, pour Sirius, car Sirius est une étoile qui fait partie la constellation du grand chien. Queudver parce que tu es petit comme un rongeur, j’imagine Peter. Par contre Cornedrue, j’ai imaginé une bête à corne, mais je n’ai rien trouvé avec ton nom de famille ou ton prénom pour le coup comme signification. » James soupira presque de soulagement. « Puis l’an passé j’ai vu ton patronus qui est un cerf, du coup, j’imagine que les cornes viennent des bois. » Ils étaient scotchés, elle avait tout, sauf le plus important, le fait qu’ils étaient des animagus. Mais sinon, elle n’était pas passée loin !

-          « Wow, et bien Lily, tu as vraiment bien creusé… » Lui dit Peter, en faisant un sourire forcé. « Tu es trop forte. » James embrassa sa main qu’il tenait toujours.

-          « Il va falloir qu’on se change. » Elle hocha la tête et se leva.

-          « Je vais rejoindre Mary et Alice, je vous dis à tout à l’heure. » Et elle quitta le compartiment, laissant les 4 jeunes hommes soufflés de soulagement. Sirius se passa une main sur le visage.

-          « Pendant un instant, j’ai vraiment cru qu’elle avait tout deviné ! » James s’affaissa dans son siège.

-          « Est-ce que ça aurait été si dramatique ? » Les 3 autres le regardèrent. « Elle a gardé le secret de Remus pendant des années, si on n’en avait pas discuté ce matin, ça aurait pu continuer comme ça très longtemps. » Remus se redressa.

-          « Vous en avez parlé ce matin ? Comme ça, entre le chocolat et le pain grillé ? » James fut embêté, il n’avait pas le droit de parler de Rogue.

-          « C’est parti d’un quiproquo, on était sur le point de partir pour la gare. » Il regarda Remus avec un regard qui voulait dire désolé. « Je n’ai pas abordé le sujet, c’est elle qui l’a fait, pour me signaler qu’elle était au courant, c’est tout. » Remus sembla soulagé.

-          « James a raison après tout, Lily est quelqu’un de bien et d’intègre. Je serais d’accord pour que vous lui disiez, enfin, si vous le souhaitez. Après tout, c’est votre secret plus que le mien. » Sirius sembla réfléchir. Il adorait Lily, mais c’était LEUR secret de maraudeur.

-          « Je ne sais pas, c’est peut-être mieux de ne rien lui dire, on la protège en quelque sorte. » James allait répliquer. « Tu sais que j’adore Lily, je ne fais pas ça parce que je crois qu’elle nous balancera, je pense qu’au vu de l’illégalité de notre situation, il vaut mieux qu’elle l’ignore pour le moment… » Cornedrue ne pouvait qu’être d’accord avec lui. Peter hocha la tête, suivant l’avis de ses amis.

-          « Très bien pour le moment, on ne lui dit rien. Mais je pense que de toute façon, elle finira par le deviner elle-même. Tu sors avec une fille trop brillante James, ça change des potiches avec qui tu avais l’habitude de sortir. » Plaisanta Remus. Son ami pouffa, en effet, elle avait tout ce que ses ex n’avaient pas, ça lui allait très bien comme ça. Peter aborda les vacances.

-          « Comment ça s’est passé chez elle au fait ? Sirius m’a dit que si tu ne débarquais pas chez moi, c’était que tu étais chez les Evans. » Ils commencèrent à s’habiller en uniforme.

-          « Oui, j’étais chez eux. Et bien, c’était super. Ça change du monde magique ! Ils ont été tellement gentils avec moi, ils ont vraiment tout fait pour que je me sente bien. » Peter fronça les sourcils.

-          « Mais ils n’ont rien dit par rapport à la situation ? Je veux dire, tu as bien expliqué que ta grand-mère avait insultée Lily non ? » Le maraudeur secoua la tête.

-          « Ils savent juste que la mégère ne l’aime pas, ils ne sont au courant de rien d’autre, c’est ce que Lily voulait. » Sirius comprenait le choix de la jeune fille.

-          « Oui, s’ils avaient été au courant, les parents de Lily n’auraient jamais voulu que leur fille reste en contact avec toi. Elle a été intelligente, encore une fois. » Il se battait avec sa cravate pour refaire le nœud mais impossible. James vint à sa rescousse.

-          « Tu sais que quand j’ai débarqué chez elle, je me sentais tellement coupable de ce qui lui était arrivé, elle pensait que j’étais triste parce que j’avais tout quitté ! Elle a tout fait pour ME remonter le moral. » Il observa la cravate. « Voilà, t’es enfin décent. » Remus pouffa.

-          « Cela ne m’étonne pas d’elle, elle est tellement altruiste. C’est à se demander si elle a des défauts. » Sirius haussa les sourcils.

-          « Fais gaffe James, Remus veut te piquer ta copine. » Ces derniers se mirent à rire.

-          « J’adore Lily, mais elle ne m’attire absolument pas. Et je pense que c’est pareil de son côté, tu n’as rien à craindre Cornedrue. » Il leva les mains pour lui assurer qu’il disait la vérité.

-          « Bon assez dit d’âneries, on ne va pas tarder à arriver au château, je vais devoir m’occuper des élèves. »

-          « Ah mais oui Mr Préfet-en-chef, j’avais presque oublié. »  Sirius fit une révérence pour lui dire à tout à l’heure tandis que James sortait de leur compartiment. Il retrouva Lily qui était déjà en tenue et qui s’apprêtait à le rejoindre.

-          « Les grands esprits se rencontrent ! » S’exclama James. « Prête pour reprendre notre vie étudiante ? » Elle hocha la tête.

-          « Je suis nerveuse pour les ASPICS, mais j’ai un petit-ami très doué en métamorphose donc je ne devrais pas me faire de souci… » Il se raidit un peu, mais elle ne sembla pas y faire attention.

-          « Doué en métamorphose ? J’avoue que c’est une de mes matières préférées mais de là à dire que je suis très doué… »

-          « Vu la note que j’ai eu à mon devoir sur les animagus grâce à toi et Remus, je dirais que tu dois faire parti du top 10 de l’école. » Il poussa un soupir de soulagement, en effet, il se souvint de l’avoir aidée ce jour-là. Ils aidèrent les préfets à gérer le flux d’élèves qui sortaient du train et se rendirent au banquet.

 

Lily décida de ne pas rentrer pour les vacances d’avril pour pouvoir se consacrer uniquement aux révisions, après tout, c’était pour le mois de juin et avec ses devoirs de préfète plus son petit-ami et ses amies, elle était très occupée. Sa mère fut un peu déçue qu’elle ne revienne pas mais comprenait à quel point c’était important pour elle de réussir ses derniers examens. James avait reçu une lettre de son père, apparemment sa mère lui avait tout raconté et il comprenait sa colère. Il avait bien sûr demandé à Mafalda qu’elle s’excuse auprès de sa petite-amie, mais cette dernière n’en démordait pas, elle ne voyait pas ce qu’elle avait fait de mal. En tout cas, de son côté, William ne voyait aucun inconvénient à ce que la jeune fille continue de fréquenter son fils, et cela fit plaisir à James.

Les meilleures amies de Lily avaient bien sûr été mises au courant de toute l’histoire avec la grand-mère de James et Mary était révoltée.

-          « Mais quelle ordure ! J’en ai connu des anti-moldus mais alors là… C’est écœurant ! » Alice en restait muette.

-          « Elle t’a vraiment proposé de l’argent ? » Elle frissonna. « Je n’imagine pas ce que j’aurais dit si la famille de Franck ne m’avait pas acceptée et prise pour une fille vénale. » Lily se contenta d’hausser les épaules.

-          « Il n’y a que la centenaire qui ne m’a pas appréciée, les parents de James et ses cousins ont été très sympa avec moi. » Elle ajouta en souriant : « Et avec James tout se passe très bien, même mieux que bien. » Mary ne pu s’empêcher de la taquiner.

-          « Eh bien, eh bien, Mademoiselle Evans, je crois que vous êtes accro à notre maraudeur dépeigné préféré. Ce n’est pas toi qui disais à la rentrée ne pas être sûre que ce soit une bonne idée de lui dire oui ? »

-          « Oui c’est vrai, mais tellement de choses se sont passées depuis… J’ai l’impression que c’était il y a des années ! » Il était l’heure pour les filles d’aller se coucher et à Lily d’aller faire sa ronde avec James.

Elle attendit presque quinze minutes, il n’était jamais en retard d’habitude, ou en tout cas, il essayait toujours de la prévenir s’il avait un contre-temps… Au bout d’une demi-heure, elle décida de faire la ronde seule, se demandant ce qu’il pouvait bien fabriquer !

Elle croisa quelques élèves et mit des retenues mais elle ne pouvait s’empêcher de s’inquiéter à propos de son petit-ami. Elle arriva finalement dans ses appartements de préfète. Lorsqu’elle entra dans le salon commun, elle eut un haut le cœur ! Une fille était sur James à moitié dévêtue, en train de le caresser et l’embrasser. Elle poussa un petit cri, horrifiée. La fille sur James, qui avait l’air d’être une Poufsouffle au vu de sa cape au sol, regarda en sa direction et sursauta. Lily lui cria quelque chose comme prends tes affaires et dégage de ma vue, ce que l’élève jaune fit à l’instant. James sembla comme se réveiller d’un rêve, il n’avait pas ses lunettes, il n’y voyait rien. Lily, elle, pleurait, elle n’en revenait pas de qu’il avait osé faire !

-          « Lily ? Je suis désolé j’ai dû m’endormi… » Elle l’interrompit et il réalisa que quelque chose n’allait pas.

-          « Comment as-tu pu ?! » Il retrouva ses lunettes qui étaient parterre et réalisa qu’il ne lui restait que son caleçon, Merlin qu’est-ce qu’il s’était passé ?! « Je ne te suffisais plus alors il a fallu que tu te tapes une Poufsouffle dans mon dos ?! » Il réalisa alors ce qu’elle disait.

-          « QUOI ? Mais jamais de la vie je ne ferais ça ! » Il se leva et réalisa sa tenue et vit un soutien-gorge oublié au sol. Lily poussa un rire sarcastique.

-          « Oui, bien sûr, ce n’est pas comme si je t’avais pris la main dans le sac ! » Elle vit un coussin et lui lança, malheureusement pour elle ses reflexes de Quidditch lui permirent de le rattraper sans effort.

-          « LILY ! Arrête ! » Il ne comprenait pas pourquoi elle l’accusait d’une telle chose mais il voulait mettre les choses au clair.

-          « Et moi qui m’inquiétais que tu ne sois pas là pour notre ronde ! Mais quelle idiote ! » Il fut chamboulé, il avait dormi pendant combien de temps ? 

-          « Lily, mon amour, attends, il y a quelque chose qui ne va pas. » Elle suspendit son geste, elle allait lui envoyer un livre. « Tu sais que je t’aime, que jamais je ne te ferais de mal ! » Elle s’écroula sur le sol en pleurant, abandonnant sa colère pour la tristesse. Il se précipita vers elle pour la consoler. Elle n’avait même pas la force de le repousser. « Je me souviens d’être venu ici, je te cherchais pour faire notre ronde, j’ai attendu je ne sais pas combien de temps, puis je me suis senti crevé alors je me suis assoupi sur le canapé, pensant que tu allais me réveiller. Et là, je me réveille et tu m’accuses de te tromper avec une Poufsouffle ! » Elle releva la tête vers lui. « Tu peux comprendre qu’un réveil aussi mouvementé mérite qu’on s’explique non ? » Elle se leva, soit il était un excellent acteur, soit en effet il n’était au courant de rien.

-          « Mais… Elle était là, sur toi, à moitié nue ! Je vous ai vu ! Je lui ai dis de prendre ses affaires et de partir, ce qu’elle a fait. Et là, tu as parlé ! Tu ne peux pas ne pas savoir qu’une fille était sur toi en train de te toucher… » Ses pleurs redoublèrent en revoyant la scène. James se dit alors qu’en effet quelque chose clochait.

-          « Lily, je t’assure que je n’ai rien fait, je dormais, j’ignore qui était cette fille et ce qu’elle m’a fait… » Il se regarda, en effet, il avait des marques de suçon sur le torse. « Elle a profité de mon sommeil pour me déshabiller et profiter de moi. » Lily se dit qu’il la prenait vraiment pour une imbécile.

-          « Personne ne dort aussi profondément ! Elle était sur toi, tu as dû sentir un poids quand même ! »

-          « On m’a jeté un sort de sommeil. » Elle le regarda stupéfaite. « C’est l’unique solution qui se tient. Car jamais, au grand jamais je ne t’aurais trompée ! » Il regarda autour de lui. « Et encore moins là où tu es le plus susceptible de me prendre la main dans le sac ! » La dernière phrase finit de la rassurer. Elle se précipita dans ses bras, qu’il lui ouvrit avec un grand soulagement. « Tu serais capable de reconnaître l’élève ? » Elle hocha la tête. « Je m’habille et on va aller tirer ça au clair. » Lily prit le soutien-gorge abandonné, il servirait de preuve.

Ils arrivèrent devant le portrait des Poufsouffles et donnèrent le mot de passe. L’avantage d’être préfet-en-chef était de connaitre tous les mots de passes des salles communes. Dès qu’ils entrèrent, un groupe de fille qui papotait s’arrêta net. Lily reconnu la fille, elle se tenait au milieu et semblait tout leur raconter. Elle se dirigea vers elle, énervée, le soutif toujours dans les mains.

-          « Tu n’as pas honte ?! » La jeune blonde semblait tombée des nues. « Profiter d’un homme inconscient, ça te fait délirer ?! » Les copines semblèrent choquées. La blonde leva les mains comme pour démentir.

-          « De quoi tu parles ? » Lily fut abasourdie d’un tel aplomb. Elle lui montra le soutien-gorge.

-          « Tu vas me soutenir que ce n’est pas à toi ?! » La blonde regarda le sous-vêtement, interdite. « Tu vas me dire qu’il n’y a pas 10 minutes que tu viens de rentrer dans ta salle commune parce que tu étais dans les appartements des préfets en train de violer James ?! » Les regards se posèrent sur le préfet-en-chef à côté d’elle qui ne disait mot.

-          « Mélodie, mais qu’est-ce qu’elle raconte ? » Demanda une de ses amies.

-          « Ecoute, Lily, j’étais justement en train de dire aux filles que je ne me rappelle plus de ce que je faisais avant d’arriver dans ma salle commune. J’étais à moitié nue avec mes vêtements dans les bras… Je ne me rappelle de rien… » Lily lâcha un rire.

-          « Bah voyons, comme c’est commode ! » Mélodie ne savait vraiment pas quoi dire à la préfète et se tourna vers son partenaire.

-          « Je suis désolée James, en aucun cas je n’aurais fait une chose pareille… » Elle rougit. « J’ai un petit-ami moi aussi… » Lily allait répliquer que ça n’empêchait rien mais James lui prit le bras et l’emmena un peu plus loin.

-          « Attends, tu ne vas pas me dire que tu la crois ?! »  Elle s’était étranglée en disant ça.

-          « Je crois qu’elle dit la vérité. Un sortilège d’amnésie après un Impérium peut-être… » Il lui avait murmuré à l’oreille pour ne pas que les autres entendent. Lily sembla se calmer.

-          « Mais qui ferait une chose pareille ? Un Imperium, tu sais comme moi que c’est interdit ! » James l’ignorait mais il savait que ça avait failli coûter sa relation amoureuse.

-          « Quelqu’un qui ne veut pas qu’on soit ensemble… Qui serait prêt à tout. » Cela semblait clair comme de l’eau de roche. « Ou prête à tout… » Lily comprit ce qu’il insinuait.

-          « NON ?! Tu penses vraiment qu’Elle ferait ça ? » Il la regarda avec un air sérieux.

-          « Pas toi ?! »

Lily eut des frissons, comment avait-elle réussi à faire ça dans l’école ? Ils n’étaient donc pas tranquilles même loin de sa famille !

-          « Si elle est capable de faire ça jusqu’ici, ça veut dire qu’on n’est pas à l’abri qu’elle recommence… » James réfléchissait à voix haute, donnant la chair de poule à la jeune fille. Ils décidèrent de rentrer après avoir dit à Mélodie que cette affaire resterait entre eux. Elle leur en fut reconnaissante et elle s’excusa encore une fois. Une fois dans leur appartement, Lily évita le canapé du regard, elle voulait oublier ce qu’elle avait vu. James la vit pleurer silencieusement et comprit immédiatement.

-          « Lily… » Il la prit dans ses bras, elle se laissa faire. « Je suis désolé… Je ne peux pas retirer ce que tu as vu… » Elle passa ses bras autour de son cou. « Est-ce que tu veux qu’on dorme ensemble ce soir ? »

-          « J’ai peur de fermer les yeux et de revoir la scène… » Il lui caressa la joue et essuya ses larmes.

-          « Il n’y a que toi que je veux. Je peux te le prouver, toute la nuit s’il le faut. Comme ça, tes yeux ne se fermeront que de plaisir… » Elle sentit ses lèvres contre les siennes, elle se rendit compte qu’elle en avait besoin. Elle approfondit le baiser et doucement, il l’entraîna dans sa chambre jusqu’à son lit. Pendant qu’il la déshabillait, elle prit la parole essoufflée.

-          « On va lui montrer qu’elle ne peut pas gagner. » Il l’embrassa passionnément, comme pour lui dire qu’il était d’accord avec elle. Lily oublia vite la scène horrible et ne pensa qu’aux mains et aux baisers de son amoureux sur elle.

Les jours passèrent, aucun autre incident de ce genre n’arriva. Lily commença de nouveau à se relaxer et à repenser aux cours et aux examens. James avait envoyé un hibou dès le lendemain à ses parents, racontant ce qu’il s’était passé, son père avait répondu dans l’heure, disant qu’il allait mener l’enquête de son côté, ce qui rassura son fils. Le mois d’avril et de mai passèrent à une vitesse folle. James commençait à penser à l’après Poudlard. Il avait envie de vivre avec Lily. Les quelques mois où ils étaient seuls dans leurs quartiers l’avait conforté dans cette idée. Il achèterait un appartement et il lui demanderait de vivre avec lui, il espérait juste qu’elle serait d’accord. Il en parla avec les maraudeurs, Peter était surpris d’une telle avancée dans leur relation.

-          « Mais… Ce n’est pas un peu rapide ? » Il mangeait une chocogrenouille en même temps. « Surtout que ta grand-mère ne voudra jamais ! »

-          « Oui, eh bien, je ne lui demanderais pas son avis… » Sirius grimaça.

-          « Avec quel argent tu comptes t’acheter ton appartement ? » James réalisa qu’il ne pourrait jamais dépenser une telle somme sans qu’elle ne soit au courant.

-          « BOUSE ! » Il jeta un livre à travers la pièce, heureusement Remus eut le temps de se baisser au moment où il passait. « Désolé Lunard ! » Il se jeta sur son lit, il s’en voulu de ne pas avoir pensé à ce détail. Ses amis étaient désolés pour lui, après tout, il voulait juste son indépendance et même cela, on lui refusait.

-          « Peut-être que d’ici la fin de l’été, ton père aura son mot à dire. » James ricana aux paroles de son meilleur ami.

-          « Autant attendre un miracle ! » Il secoua la tête, résigné. « Tant que la vieille harpie sera aux commandes, je ne pourrais rien faire ! »

-          « Alors, mettons-la hors-jeu ! » S’exclama Sirius. Le maraudeur à lunettes se demanda bien quel plan venait de germer dans sa tête. « On lui organise un petit accident, rien de bien méchant… »

-          « Elle est plus solide qu’elle n’en a l’air, crois-moi ! » Pouffa James.

-          « Donc, on ne fait rien du tout ? Je croyais que tu avais dit à tes parents que tu ne te laisserais plus faire ? »

-          « Je ne me laisse pas faire, la preuve, elle est obligée de me jeter un sort de sommeil et d’ordonner à une fille innocente de m’embrasser. Elle sent qu’elle doit passer par ce genre de procédés pour nous séparer, ce qui prouve, qu’elle a peur de nous. »  

Sirius ne trouva rien à ajouter, après tout, il avait raison. Pour le moment, ils avaient tout surmonté ensemble. Il espéra que ça allait continuer comme ça, mais il sentit au plus profond de lui, que la vieille n’allait pas s’arrêter là. Il redoutait qu’elle finisse par frapper fort et elle risquait de faire énormément de mal.

Note de fin de chapitre :

Voilà merci de m'avoir lue, n'hésitez pas à laisser un petit commentaire pour me dire ce que vous en pensez. A bientôt pour la suite!

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.