S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

32ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 32e édition des Nuits Insolites se déroulera le samedi 18 février à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits en ce mois de Saint-Valentin. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic. A très bientôt !

 


De Les Nuits le 06/02/2023 15:45


128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


La Dynastie Potter par EveRywhere49

[2 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Voilà la suite de l'histoire, merci de me lire, vous êtes nombreux, cela me fait très plaisir. N'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez dans les commentaires. Les personnages appartiennent à JK Rowling et non à moi. 

 

Bonne lecture!

Chapitre 15 : Des adieux.

 

Lily avait essayé de dormir, mais à chaque fois, elle se réveillait en sursaut de peur de louper le moment où James viendrait la voir. Elle finit par se lever vers 6h du matin, elle pensa que prendre une douche ne pouvait pas lui faire de mal.

Une fois sortie, il était déjà 6h30, elle choisit des vêtements simples mais qui la mettait en valeur, après tout, elle voulait le reconquérir. Elle lisait Orgueil et Préjugés, elle le connaissait par cœur, mais son elle amnésique l’avait commencé et elle n’avait pas pu se résoudre à ne pas le finir. Il était 9h lorsqu’elle entendit quelqu’un sonner. C’était lui ! Elle le sentait. Elle descendit les marches et sauta les trois dernières, passant devant sa mère, qui sursauta devant tant de vitesse dès le matin. Sa fille lui fit un sourire d’excuse et ouvrit la porte. C’était bien celui qu’elle attendait. Elle était tellement heureuse de le revoir, elle lui fit un sourire qu’il accueillit avec plaisir.

-          « Lily… » Elle ne pouvait pas y croire, il était là, malgré tout ce qu’il s’était passé.

-          « Je suis tellement contente que tu sois venu. » Elle lui prit la main et il se laissa entraîner à l’intérieur. Sandra était là et lui fit un bonjour-câlin.

-          « James, si tu savais à quel point je suis désolée. » Il l’arrêta immédiatement, d’un air sérieux.

-          « Non, je comprends tout à fait votre attitude envers moi, que ce soit vous ou votre mari. C’est moi qui suis désolé, pour ce qu’elle vous a fait subir à tous les trois. » Il regardait Sandra droit dans les yeux, pour lui assurer qu’il ne lui en voulait pas. « Je voulais savoir si je pouvais emmener votre fille faire une balade toute la journée. Je vous la rends ce soir, promis. » La maman donna son accord.

-          « Bien sûr, amusez-vous bien. » Elle sentit les larmes qui commençait à monter, elle savait que c’était la dernière fois que sa fille le voyait et elle avait le cœur lourd, car sa fille, elle l’ignorait et était radieuse à l’idée de passer toute la journée avec lui. James décida de changer de sujet, il ne voulait pas la jeune fille découvre tout de suite que c’était un adieu. Il voulait qu’elle profite de leur dernier jour ensemble.

-          « Je te laisse prendre quelques affaires, un sac à dos suffira. » Elle s’empressa de monter et de préparer tout ce dont elle pensait avoir besoin. Henri profita que sa fille soit à l’étage pour serrer la main de James et lui dire qu’il était reconnaissant de ce qu’il avait fait pour eux.

-          « Je suis désolé, je ne pourrais pas tenir ma promesse… » Le père le regarda en fronçant les sourcils, sans comprendre. « Je vous avais dit que je reviendrais dans votre bureau un jour pour lui demander sa main… » Sandra pleurait à présent, quel gâchis, ils étaient faits pour être ensemble, elle le savait.

-          « Tu es un brave garçon James, je crois que ça sera difficile d’accepter que ma fille sorte avec un autre après toi… » James accueillit sa phrase avec un léger sourire. Lily arriva bien vite avec son petit sac à dos, toute excitée. Elle fit la bise à ses parents et James les salua.

-          « Où est-ce que tu m’emmènes ? » Elle était curieuse, elle ne savait pas comment réagir avec lui, après tout, ils n’étaient plus ensemble, mais le jeune homme semblait avoir ses plans.

-          « Dans un endroit où nous ne serons pas dérangés… » Elle frissonna, il avait un air grave pourtant son sourire était toujours là. Il lui prit la main et transplana devant un chalet près de la mer.

-          « Où sommes-nous ? » Le chalet était très charmant, il ne payait pas de mine, mais l’intérieur avait l’air cosy et chaleureux.

-          « Nous sommes en Cornouailles, ce chalet appartient à ma mère, elle a accepté de nous le prêter. » Elle hocha la tête et attendit qu’il ouvre la porte. Elle avait raison, l’intérieur était vraiment charmant, il lui rappelait le petit salon de Louisa au manoir Potter. James alluma quelques lumières et fit un feu dans la cheminée, il est vrai qu’il faisait très humide et le feu la réchauffa instantanément. Elle observait chaque objet, la décoration était sobre mais de très bon goût.

-          « Je voulais te parler hier soir… Enfin cette nuit, mais Sirius a répondu à ta place… » Il soupira en passant sa main dans ses cheveux, il était au courant, bien sûr, se dit-elle. « Tu ne voulais pas me parler ? » Il allait répondre mais elle continua. « Je peux comprendre, après ce que je t’ai fait traverser… » Il l’invita à s’asseoir sur le canapé en face de la cheminée. Elle s’exécuta, elle voulait savoir à quel point il avait été malheureux.

-          « Je… Je te jure que je mourrais d’envie de te voir… Ecoute, ce qu’il s’est passé quand nous sommes rentrés chez nous… Ma grand-mère nous a empêché de vous rejoindre, je t’avoue que je ne me souviens pas de grand-chose… J’ai dormi pendant quatre jours, Sirius était inquiet alors il est venu me voir, c’est à ce moment-là que j’ai eu ta lettre… » Elle sentait que sa gorge se serrait, cela lui faisait mal mais il fallait qu’elle sache. « Je crois que mon cœur s’est arrêté quand j’ai vu ceci… » Il sortit le collier avec la larme de licorne en argent de sa poche et lui tendit. Elle le prit, soulagée de le retrouver.

-          « Je ne l’aurais jamais enlevé je te le jure. Il a tellement de signification pour moi… » Elle le mit immédiatement et le toucha, comme si elle retrouvait une part d’elle-même. « Merci de me le rendre, tu n’étais pas obligé… »

-          « C’était un cadeau et on te l’a arraché, je devais te le rendre, si tu le voulais toujours… »

-          « Bien sûr que oui. » Il reprit son récit, leur conversation via le vif d’or et la pierre, Mary inquiète de ne pas avoir de ses nouvelles. « Je lui ai écrit pour lui dire que tout était rentré dans l’ordre. Elle ne m’a pas encore répondue… Je suis désolée, quand on m’a rendue la mémoire, j’ai oublié ce qu’il s'est passé entre les deux moments où Mafalda m’a rendue visite… »

-          « Elle ne touchera plus à un seul cheveu de ta tête ou de celles de tes parents, nous nous en sommes assurés avec mon père. » Elle fut rassurée de savoir cela, même si rien ne semblait arrêter la mégère.

-          « Elle a été destituée ? » Il secoua la tête.

-          « Malheureusement non… Mais mon père a enfin ouvert les yeux sur elle et c’est déjà une belle avancée. » Il lui prit la main. « Si tu savais comme je m’en veux… » Elle sursauta, lui ? Il s’en voulait ?

-          « Mais pourquoi ? Je t’ai brisé le cœur, pas l’inverse… »

-          « J’aurais dû voir le message codé dans ta lettre, Mary l’a vu immédiatement. Si je lui avais demandé de l’aide, tu aurais pu être sauvée beaucoup plus tôt ! »

-          « Tu ne pouvais pas savoir… Et je ne pouvais pas faire un code trop facile, elle l’aurait vu. Tu m’as sauvée, on est ensemble, c’est le plus important non ? » Elle vit son regard, triste et elle su que quelque chose n’allait pas. « A moins que… Que ce soit trop tard et que tu sois passé à autre chose… » Il soupira, il aurait préféré ne pas la faire souffrir.

-          « Est-ce que tu veux qu’on aille se balader ? » Mais elle ignora sa question.

-          « James ! Dis-moi, nous deux, c’est fini c’est ça ? C’est pour ça que tu te montres si distant avec moi… » Il ne savait pas quoi lui dire. Elle se leva et fit les cent pas. « Je peux le comprendre, après tout, tu as cru que je rompais avec toi et il s’est passé trois mois depuis mais je… J’avais dans l’espoir que tu ne m’avais pas oubliée… » Elle pouffa en sentant l’ironie de sa phrase. « Enfin, que toi, tu ne m’avais pas oubliée, parce que moi... »

-          « NON ! » Il se leva. « Non je ne t’ai pas oubliée, crois-moi, même si j’avais voulu, ce qui n’était pas le cas, jamais je n’aurais pu. » Elle sentit son cœur battre de plus en plus vite.

-          « Alors, pourquoi est-ce qu’on n’est pas en train de s’embrasser comme des fous pour rattraper le temps perdu ? Car crois-moi, j’en meurs d’envie. » Il ne pouvait pas, il devait lui dire avant, mais cela lui faisait énormément mal.

-          « Assieds-toi. Il y a quelque chose que je dois te dire… Mais c’est surement la chose la plus difficile de ma vie… » Lily se rassis à côté de lui, inquiète. Il semblait vraiment torturé. « Ce que j’ai omis, c’est que Mafalda n’aurais jamais accepté de te rendre ta mémoire comme ça, par pure gentillesse, ce n’est pas son genre. » Elle sentit son ventre se tordre, qu’avait-elle trouvée encore ?

-          « Qu’est-ce qu’elle a demandé en échange ? » Elle savait qu’elle n’allait pas aimer la suite.

-          « Elle… » Il passa la main dans ses cheveux, il connaissait déjà la réaction de la jeune femme. « Mais avant que je te le dise, crois-moi, je n’ai pas eu le choix ! Pour moi, tu ne pouvais plus vivre avec une moitié de vie ! » Elle sentit les larmes coulées sur ses joues.

-          « Elle a demandé à ce que tu ne me voies plus… C’est bien ça ? » Il secoua la tête pour lui dire Oui, d’un air peiné. « Elle aura enfin eu ce qu’elle voulait… » Il la prit dans ses bras pour la consoler, c’était tout ce qu’il pouvait faire. « Et pourtant, tu es là ! Est-ce que ça veut dire que tu ne comptes pas lui obéir ? »

-          « J’ai demandé à te voir une dernière fois, je voulais m’assurer qu’elle avait bien honoré sa part du marché et je voulais t’expliquer pourquoi je… Je ne pouvais pas juste couper les ponts ! » Elle comprit, après tout, c’était louable.

-          « Et si on s’enfuyait ? » Il la regarda, stupéfait. « On partirait loin, juste nous deux, on quitterait tout, mais au moins on serait ensemble… »

-          « Rien ne m’aurait fait plus plaisir, je veux que tu en aies conscience. » Elle le fixa en s’écartant légèrement de lui. « Elle m’a fait jurer avec un serment inviolable. » Elle poussa un cri d’horreur, jamais elle n’aurait imaginé ça.

-          « Oh Merlin, tu pourrais mourir ?! » Elle se leva sous la colère et l’effroi. « Si on venait à se croiser, tu perdrais la vie, c’est ce que tu es en train de me dire ?! » Elle ne pouvait l’envisager.

-          « Non, techniquement, ce n’est pas ma vie qui est en jeu… Au départ, la mégère voulait que ma mère prenne ce rôle. » Lily n’en revenait pas. « Mais Sirius a pris sa place. Si on venait à se revoir, il perdrait la vie, oui. » Elle s’effondra sur le canapé, il avait fait l’ultime sacrifice pour eux. Elle se promit de lui en parler au plus vite quand elle le verrait.

-          « Donc tu me dis que je peux le voir lui, mais pas toi, sinon il meurt ? Mais quelle horreur ! » Il la prit dans ses bras et elle se laissa aller à ses pleurs. « N’y a-t ’il rien qu’on puisse faire ? »

-          « Non, malheureusement, tu devras continuer ta vie sans moi. » Il lui caressait les cheveux, il avait eu le temps de se faire à l’idée, mais elle encaissait.

-          « Je ne veux pas… » Il la serra davantage.

-          « Il le faudra pourtant. Sinon notre sacrifice n’aura servi à rien. Je t’aime, si tu savais à quel point ! Mais je ne peux pas faire ça à mon meilleur ami. » Elle comprenait.

-          « Je sais, je ne dis pas qu’il faut qu’on ignore le serment, juste que je ne veux pas vivre sans toi… » Il le savait, Merlin, il ne le savait que trop bien.

-          « Crois-moi, s’il y avait une solution, je l’aurais trouvée. On cherche déjà un plan pour… » Il s’arrêta, il ne lui avait pas parlé d’Héléna, quel idiot ! 

-          « Un plan pour quoi ?! » Elle se releva et le regarda à travers ses larmes. « Elle t’a demandé autre chose n’est-ce pas ? » Il soupira, il n’avait plus le choix, il devait lui dire.

-          « Elle m’a fait promettre de me marier avec Héléna le mois prochain… » Elle eut un haut le cœur, elle ne lui avait donc rien épargné ?!

-          « Mais… Comment vas-tu éviter ça ? »

-          « Dans le serment, mon père a précisé : si elle le veut. Ce qui signifie, que si elle refuse, je ne me marie pas et Sirius reste en vie… » Elle se souvint de son comportement aux 100 ans de la vieille et ricana.

-          « Pour qu’elle refuse, il faudrait un miracle… » Il l’embrassa sur le front.

-          « Aies confiance, les maraudeurs ont toujours une carte dans leur manche… » Elle se serra contre lui, cette journée n’était vraiment pas ce qu’elle avait imaginé ! « Tu peux partir si tu le souhaites, je comprendrais après tout ça… »

-          « C’est la dernière chose que je veux faire ! » Elle sembla réaliser quelque chose. « Tu n’as pas de limite de temps pour cette dernière visite ? » Il fit une moue.

-          « Je serais ravi de faire durer ce moment indéfiniment, mais à un moment, tes parents vont vouloir te revoir… Les miens aussi, je l’espère. » Elle comprit ce qu’il voulait dire.

-          « Oui, j’imagine que ce n’était pas ma plus brillante idée. » Il la regarda.

-          « Je voulais que cette journée soit inoubliable, je ne pensais pas à ça… » Elle essuya ses larmes, en pouffant.  

-          « Je n’avais pas imaginé nos retrouvailles de cette façon non plus, crois-moi. » Il lui prit la main et l’embrassa sur le dos.

-          « On va prendre l’air ? Ça nous fera du bien. » Elle hocha la tête, elle voulait juste être avec lui. « Prend un pull, il y a un peu de vent. »

Une fois dehors, ils étaient tous les deux silencieux. Il la laissait digérer ce qu’elle venait d’apprendre et elle essayait de ne pas lui rendre la tâche plus difficile qu’elle ne l’était. Ils ne se touchaient pas, ils marchaient en regardant l’horizon, s’enfonçant dans le sable à chaque pas. Après une heure de marche, il l’emmena dans une grotte.

-          « Je venais ici quand j’étais petit, j’adorais m’y cacher, ma mère savait toujours où j’allais, je n’étais pas très original niveau cachette. » Elle lui sourit, elle était ravie qu’il lui montre un peu de son passé. « Je ne suis pas venu ici depuis très longtemps. » Il lui prit la main en entrant dans la caverne plongée dans le noir. Grâce à un Lumos, il illumina l’endroit. La jeune femme n’en revenait pas, il y avait des peintures partout.

-          « Merlin, ce sont des peintures qui datent de quand ? » Il haussa les épaules.

-          « Je dirais quelques millions d’années, j’adorais venir pour les voir et essayer de les déchiffrer. » Il y avait là un pan d’histoire assez impressionnant, elle pouvait comprendre que cela pouvait passionner un jeune garçon. « J’ai même laissé ma propre trace. » Il lui montra un mini bout de mur et elle pu voir en effet, qu’il y avait quelques dessins grossièrement tracés. Les traits représentaient trois personnes, deux adultes et un enfant.

-          « Tu as voulu représenter ta famille ? C’est adorable. » Il caressa le mur à côté des personnages.

-          « Oui, pour moi, c’était la chose la plus importante au monde. » Il se tourna vers elle. « Maintenant, je pourrais dessiner une jolie fille aux yeux verts et à la chevelure rousse… Juste ici. » Il montra la place à côté du petit personnage. Elle sentit les larmes montées. « Je ne veux pas que tu penses à nous en étant peinée. Ce qu’on a vécu, j’en chéris chaque instant. Je remercie Merlin de t’avoir connue et que tu aies acceptée de faire un petit bout de chemin avec moi… »

-          « James… Si j’ai autant de peine, tu le sais, c’est parce que je suis sûre au fond de moi, que tu étais… Que tu ES l’homme de ma vie. » Il s’approcha d’elle, le regard brillant. « Je n’aimerais jamais un autre comme je t’aime… C’est impossible. » Elle secouait la tête mais il mit une main sous son menton pour qu’elle le regarde dans les yeux.

-          « Je veux que tu me promettes, que tu essayeras d’ouvrir ton cœur à quelqu’un. Que tu seras heureuse et que tu prendras soin de toi. » Il mit son front contre le sien. « Promets-le-moi ! »

-          « James… »

-          « J’ai besoin de savoir que tu feras tout pour continuer à avancer, mon amour. Fais-le pour moi. » Elle mit ses mains autour de son cou.

-          « Je te le promet. » Il l’embrassa, il ne pouvait plus résister, il voulait lui montrer à quel point il l’aimait. Elle répondit à son baiser de manière passionnée et désespérée. Il la connaissait assez pour savoir ce que cela voulait dire.

-          « Lily, es-tu sûre… ? »

-          « Je n’ai jamais été aussi sûre de toute ma vie. » Il reprit sa bouche sur la sienne, lâchant sa baguette. Elle commença à le déshabiller, elle le voulait tout entier, parce qu’elle savait qu’après, il appartiendrait à quelqu’un d’autre. Si ce n’était pas Héléna, ce serait une autre. Il sourit contre ses lèvres, elle était impatiente et ses mains tremblaient.

-          « On pourrait retourner au chaud dans le chalet… » Elle grogna.

-          « C’est trop loin ! » Il ria.

-          « Je suis tout aussi impatient que toi, crois-moi. » Il prit sa baguette qui était au sol, prit sa main et transplana à l’intérieur de la maisonnette. Elle lui sauta dessus pendant qu’il l’emmenait doucement vers la chambre.

-          « Tu parles trop, tu es trop habillé. » Elle le déshabilla, recevant de l’aide de son amant pour enlever son pantalon. Elle le fit tomber sur le lit en arrière le faisant rire aux éclats.

-          « Ça me rappelle de bons souvenirs. » Elle retira son haut et monta sur le lit encadrant James de ses genoux. Sa bouche retrouva la sienne, les mains du jeune homme parcourait son dos et détacha son soutien-gorge. Elle frissonna de bonheur, il était là, il l’aimait et personne ne pouvait lui enlever ça !

Ils passèrent l’après-midi dans les bras l’un de l’autre, se disant des mots rassurants, ils voulaient juste oublier leurs soucis. A un moment, les estomacs commencèrent à se manifester.

-          « Tu as faim ? Je mangerais un hippogriffe. » Elle se tourna vers lui, le drap comme seul habit.

-          « Il faut dire qu’on a dépensé pas mal de calories… » Il l’embrassa, soupirant d’aise.

-          « Et je ne compte pas m’arrêter là. » Il lui fit un clin d’œil malicieux. « Il nous reste quelques heures… » Il se leva et mit un caleçon. « J’ai demandé à Polky de remplir le frigo, tu as envie de manger quoi ? »

-          « Toi. » Il pouffa en secouant la tête. Elle le regardait d’un air coquin, allongée de tout son long dans le lit sur le ventre.

-          « Je suis à deux doigts de revenir dans ce lit, mais si je ne mange pas, j’ai peur de ne pas être assez performant. Je vais préparer quelque chose de rapide, habille-toi un peu pour que je ne te saute pas dessus pendant le repas. » Ce fut à son tour de pouffer, elle se leva à regret.

Leur repas était simple, mais Lily l’accueillit avec plaisir. Elle se fit un sandwich dinde à la moutarde et croqua dedans avec appétit. James ne se lassait pas de la regarder.

-          « Quoi ? » Elle se demandait pourquoi il la fixait comme ça. Il reprit son sandwich.

-          « Rien, je me souviens de notre pique-nique à Poudlard. Tu avais un appétit féroce déjà à l’époque. » Elle sentit son cœur se serrer, il n’y aurait plus de moment comme celui-ci, ou encore ceux qu’ils avaient eu à l’école.

-          « C’était une belle aventure… » Elle ne voulait pas pleurer, mais le chagrin était bien là. James posa sa main sur la sienne sur la table.

-          « La plus belle de ma vie. » Elle lui sourit, les adieux seraient déchirants, elle le savait. Le repas fini, elle se leva pour faire le tour des autres pièces de la chaumière. Il la suivait, ne sachant pas quoi dire ou faire. Elle s’arrêta devant une porte en bois, elle se demanda ce qu’il y avait derrière.

-          « C’est la salle de bain. » Elle l’ouvrit et vit en effet qu’il y avait une énorme baignoire. Elle commença à se déshabiller devant les yeux de l’homme de sa vie. Elle fit couler l’eau et le regarda.

-          « Tu te joins à moi ? » Il l’embrassa passionnément, enlevant son caleçon. Elle pouvait sentir à quel point la voir nue le rendait fou.

-          « Tu es coincée avec moi pour les quatre prochaines heures, je compte bien profiter de chaque minute. »

-          « Je t’aime. » Il sourit, il adorait quand elle lui disait, il voulait à tout prix se souvenir du son de sa voix. Une fois la baignoire remplie, ils plongèrent dedans toujours sans se décoller l’un de l’autre. Il s’assit au fond, elle sur lui, c’était divin. Il ne voulait pas perdre une miette de ce spectacle. Il n’aurait jamais imaginé qu’elle veuille de lui comme ça après avoir eu connaissance du serment.

-          « Merci. » Elle gémissait, adoptant un rythme en bougeant ses hanches sur lui, le faisant gémir à son tour.

-          « Pourquoi ? » Elle se demandait comment elle avait réussi à parler.

-          « De faire de cette journée, la plus belle de toutes. » Il l’embrassa de toutes ses forces, elle lâcha le bord de la baignoire et s’accrocha à lui. Ils voulaient que cette journée ne se termine jamais.

Malheureusement, l’heure de se séparer arriva bien trop vite à leur goût. Lily se rhabilla lentement, ils avaient de nouveau été dans la chambre pour continuer leurs ébats. Elle ne comptait plus le nombre de fois où ils l’avaient fait mais à chaque fois, elle ignorait comment il faisait, c’était de mieux en mieux. James était de l’autre côté du lit, silencieux, il était déjà habillé et attendait qu’elle ait fini. Une fois cela fait, elle se brossa les cheveux. James ne résista pas, il l’embrassa du côté de la nuque qui était nu, la faisant soupirer d’aise.

-          « Tu es la femme parfaite, je t’aimerais toute ma vie et je ne t’oublierais jamais. » Elle se tourna vers lui, émue. Il lui tendit un bracelet en argent.

-          « James, tu n’étais pas obligé… » Elle le prit et quelques secondes après, elle le sentit vibrer. Elle eut juste le temps de réaliser que c’était un Portoloin qu’elle se sentit happée en dehors du chalet. Lorsqu’elle ouvrit les yeux, elle était devant sa maison. Elle s’en voulu d’avoir compris trop tard, il voulait lui éviter des adieux déchirants, mais elle aurait voulu lui dire à quel point… Quoi ? Il savait qu’elle l’aimait, qu’il était l’homme de sa vie… Au fond, elle était sereine, cette journée entière avait été un adieu au final. « James, je t’aimerais toute ma vie, je ne t’oublierais jamais. Pas cette fois. » Elle pleurait sur son perron, sa mère la vit et la prit dans ses bras. Elle remarqua que sa mère pleurait aussi. « Maman, tu le savais ? »

-          « Oui chérie, son père nous avait prévenu… Je suis tellement désolée. » Elle trouva la force de lui sourire.

-          « Tu penses qu’on peut guérir d’une injustice pareille ? On s’aime et… Tout ça c’est de sa faute ! » Sandra hochait la tête tout en emmenant sa fille à l’intérieur pour ne pas que les voisins jasent.

-          « Le temps guérit toutes les blessures, ma chérie. » Elle acquiesça et à travers ses larmes, elle mit le bracelet autour de son poignet. Tout comme son collier, elle se fit la promesse qu’elle ne le quitterait jamais.

 

James regarda l’espace vide qu’elle venait de laisser. C’était fini. Il ne la reverrait plus jamais. Il se laissa aller cette fois-ci, il s’effondra sur le lit. Ce lit qu’ils avaient partagé. Il espéra qu’elle ne le croyait pas lâche d’avoir usé de ce subterfuge, mais il ne se sentait pas capable de lui dire adieu devant sa porte. Il se reprit, il lui avait dit tout ce qu’il avait sur le cœur, son absence se fera ressentir tous les jours que Merlin fera.

Il transplana après avoir bien vérifié que la maisonnette était rangée avant que Polky ne vienne faire le ménage. Arrivé chez lui, il se précipita dans sa chambre pour prendre le miroir et parler à son meilleur ami.

-          « James ! J’attendais ton appel… Je ne te demande pas comment tu vas. » Il sourit en entendant la réponse de son presque frère.

-          « Je suis triste, en colère aussi, mais elle m’a fait confiance, elle a été incroyable… »

-          « A ce point ? Et bien, vous avez dû le faire dans toutes les pièces, vu ton sourire. » Il secoua la tête.

-          « N’exagérons rien, mais on avait besoin de ça pour se dire adieu, je me sens plus serein. J’espère que c’est pareil de son côté… »

-          « Elle sait que tu as fait ça pour elle. » Mais il pouvait sentir de la peine dans sa voix également. « Il faut vraiment qu’on trouve quelque chose pour faire tomber la vieille, une bonne fois pour toutes ! Comme ça, tu pourras être avec elle. »

-          « Cela ne marche pas comme ça, tu le sais pourtant… Même si elle est destituée, le serment sera toujours de mise… »

-          « Alors c’est terminé ? La vieille a gagné ?! » Sirius n’arrivait pas à réaliser que son meilleur ami perdait l’amour de sa vie pour toujours.

-          « C’est terminé. »

Note de fin de chapitre :

Pas de panique, l'histoire elle, n'est pas finie. A bientôt pour la suite. Merci de m'avoir lue

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.