S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


La Dynastie Potter par EveRywhere49

[2 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Disclaimer: les personnages appartiennent à J K Rowling, rien ne m'appartient.

Je suis juste une passionnée de cette époque des maraudeurs et de l'histoire James et Lily Potter. 

James n’avait pas fait dans la demi-mesure pour cette soirée. Il avait demandé de l’aide aux elfes de la cuisine de Poudlard, il avait préparé un dîner avec chandelles et nappe de pique-nique. Il savait déjà où ils allaient se poser pour manger et il espérait que la jeune fille ne dirait pas non à enfreindre quelque règles…

Elle avait voulu mettre une jupe, mais son petit-ami lui avait dit de mettre quelque chose de confortable et d’emmener un pull. La préfète se demandait bien ce qu’ils allaient faire.

Il l’attendait dans leur salle commune, un panier et son balai à la main. Elle eut un petit mouvement de recul.

-          « J’ai peur de demander… » Il sourit de toutes ses dents sachant très bien que la jeune femme n’aimait pas voler.

-          « Oui je sais, mais avant que tu ne dises non, dis-toi que je vais te montrer le plus bel endroit de Poudlard… » Il lui fit des yeux de chien battu. Elle le trouvait vraiment trop craquant.

-          « Ok, je te laisse me guider alors. Mais je te préviens, je suis nulle sur un balai… » Il hocha la tête.

-          « C’est pour ça qu’on sera deux dessus. Je ne voudrais pas t’abîmer. »

Une fois dehors, un peu à l’abri des arbres du Parc, le soleil était en train de se coucher, elle pensa qu’il ne pouvait pas choisir un meilleur moment pour voler avec elle. Il avait vraiment une âme romantique !

 Il enjamba le balai, laissant une place devant lui. Elle hésita, il lui tendit la main et elle la prit immédiatement, au grand bonheur du joueur de Quidditch. Elle monta devant, se cramponna au manche au moment où James mettait ses mains sur ses hanches et tapa du pied pour décoller. Elle retint un cri, le sol s’éloignait de plus en plus. James avait pris le contrôle du balai, il avait un air très concentré, penché sur elle, et elle se força à regarder devant elle.

Elle était émerveillée. Le château était baigné de lumière orangée et les reflets dorés sur le lac donnait une nouvelle image de l’école à ses yeux. Il prit un léger virage et se dirigea vers une falaise qui surplombait la vallée. Il se posa sur la pointe, et elle put voir un peu plus loin, un petit bois avec une clairière au milieu. Elle trouva l’endroit féérique avec le coucher de soleil qui illuminait l’endroit de ses derniers rayons. Elle se tourna une fois descendue vers celui qui l’avait emmené dans cet endroit incroyable.

-          « C’est… Magnifique. Merci. » Il prit son balai à la main et décrocha le panier en lui faisant signe de s’avancer vers le petit bois. Elle vit dans la clairière une sorte de table formée par une souche, et deux troncs de chaque côté pour faire des bancs. « Tu as fait tout ça ? » Il lui fit signe que oui et elle se sentit sourire à s’en faire mal aux zygomatiques.

-          « Si Madame veut bien prendre place. » Il lui avait reculé légèrement le tronc comme s’il reculait sa chaise, provoquant le rire chez la demoiselle. Elle fit semblant d’avoir une robe et fit une sorte de révérence avant de se laisser tomber sans grâce sur son siège. Sur la souche se trouvait des chandelles, une nappe à carreaux, des assiettes et des couverts. Elle avait hâte de voir ce que le jeune homme lui avait réservé. Il ouvrit son petit panier et en sortit des tonnes de choses. Lily fut surprise puis pensa qu’il avait dû jeter un sort au panier pour qu’il puisse y mettre tout ce qu’il voulait. Elle hallucina en voyant le nombre de plats qu’il avait amené, elle n’aurait jamais la force de manger tout ça.

-          « Tu as invité d’autres personnes ? » Il sembla surpris par la question. « Non parce que je suis incapable d’avaler toute cette nourriture ! » Il s’assit en face d’elle en souriant.

-          « Non, juste toi et moi. » Il lui tendit un verre de jus de citrouille et trinqua avec elle. « A nous. » Elle répéta avant de boire un peu le jus. « Bien, passons aux choses sérieuses. » James voulait crever l’abcès le plus vite possible et il lui semblait que sa copine était d’accord avec lui.

-          « Bien, je vais commencer, vas-y, pose-moi tes questions. » Il ouvrit une boîte où se trouvait des petits fours au fromage, elle piocha dedans, c’était délicieux.

-          « Très bien. Pourquoi est-ce que tu n’es pas vraiment toi-même quand on est ensemble ? » Il bu un peu histoire de se donner contenance.

-          « Eh bien… Comment dire… Je t’avoue que je n’ai jamais compris pourquoi tu me demandais sans cesse de sortir avec toi… Je veux dire, regarde-moi… » Il prit son air le plus sérieux, il ne comprenait pas.

-          « Je te regarde, tu es très belle Lily. » Elle lui fit signe qu’elle pensait qu’il exagérait. « Je suis sérieux, pourquoi penses-tu ça de toi ? » Elle soupira.

-          « Je ne sais pas, il suffit de voir les filles avec qui tu sortais avant… Je ne suis pas aussi mince, je n’ai pas des traits fins, des cheveux blond platine ou autre canon de beauté… » Il secouait la tête dès qu’elle décrivait un trait physique de ses ex.

-          « On n’a pas la même définition de la beauté alors… » Avant que Lily n’ajoute quoique ce soit il enchaîna. « Mais je ne vois pas en quoi cela t’empêche d’être naturelle avec moi. Je te connais depuis qu’on a 11 ans tu sais… » Elle mangea un autre petit-four avant de répondre.

-          « On se connait, on se connait, c’est vite dit. » Elle pensa à ce qu’elle allait dire en choisissant ses mots. « Je pense que, comme je n’ai jamais eu de relations amoureuses avant, je me suis peut-être convaincue que quelque chose clochait chez moi… » Il la regarda, après tout, ça faisait sens. « Et puis j’ai peur que tu sois déçu… »

-          « Déçu ? D’être avec toi ? » Il semblait choqué.

-          « Oui, après toutes ces années à me demander de sortir avec toi, je pensais, soit c’est une blague ou un pari, soit c’est vrai mais qu’après tout ce temps à te faire des idées sur une relation entre nous, tu finirais par être déçu et que tu me larguerais comme une vieille chaussette… » Elle avait fini sa phrase d’une voix éteinte. James se leva pour aller s’asseoir à côté d’elle sur son tronc.

-          « Je ne savais pas que tu pensais ça. Mais je sais ce qui va pouvoir te faire oublier cette idiotie. » Il posa son verre et lui prit les mains pour qu’elle lui fasse face. « Ce n’était pas une blague, enfin si peut-être au début. Je crois que j’ai commencé à réaliser que tu me plaisais vers la 4ème année quand tu t’es battue en duel en Sortilège contre Sirius. »

-          « J’avais gagné ce jour-là, je m’en souviens. » Elle n’en était pas peu fière.

-          « Oui, il ne l’a toujours pas digéré je crois, ne va pas le lui rappeler ! » Elle pouffa. « Je t’ai trouvé belle, pas par ton physique uniquement, mais pour tout ce que tu es. » Elle ne savait pas quoi dire alors il continua. « Tu as une fougue, une aura, un charme incroyable. Un sourire à tomber, des yeux magnifiques mais ce que j’apprécie surtout chez toi c’est ta personnalité. » Elle sentit son cœur battre de plus en plus fort, jamais personne ne lui avait dit des choses pareilles. « Tu es brillante, loyale, courageuse, tu ne vois que la bonté chez les gens, tu aides tout le monde quitte à t’oublier toi-même. » Elle se dit que ses joues devaient avoir la même couleur que ses cheveux. « Tu penses qu’en 7 ans je n’ai pas remarqué tout ça ? Voilà pourquoi je ne serais jamais déçu, car tu veux toujours donner le meilleur. » Il hésita à dire la suite. « J’espérais juste que cette réserve que tu avais n’était pas à cause de moi… » Elle fut émue de sa remarque, elle ne voulait pas qu’il pense ça, mais si elle était honnête avec elle-même…

-          « Il y a peut-être un peu de ça… » Elle vit sa déception dans ses yeux derrière les verres. « Attends, essayes de me comprendre, tu es James Potter, capitaine de Quidditch, meilleur élève de Gryffondor, l’un des hommes les plus convoités de Poudlard… Merlin, j’ai une pression incroyable. » Le jeune homme pensa qu’elle n’imaginait pas à quel point elle avait raison et non pas pour les raisons qu’elle avait citées à l’instant. Il soupira et passa sa main dans ses cheveux. « Je passe de statut d’inconnue à la fille à abattre… » Il leva la tête vers elle, il sentait qu’elle ne lui disait pas tout.

-          « C’est-à-dire ? » Elle se mordit les lèvres. « Lily, il y a quelque chose que tu ne me dis pas… »

-          « Ce n’est rien, juste des cadeaux de tes fans… » Il se sentit bouillir, il ne pensait pas qu’elles auraient osé quoique ce soit contre elle.

-          « Je m’en occupe dès demain ! Tu n’auras plus de soucis à te faire de ce côté-là. » Elle secoua la tête de gauche à droite. « Quoi ? Ce n’est pas ce que tu veux ? » Il ne comprenait plus.

-          « Je ne t’en ai pas parlé pour deux raisons. Je ne veux pas que tu me venges, je suis assez grande pour me débrouiller toute seule. Deuxièmement, je n’aime pas quand tu fais ça… »

-          « Quand je fais quoi ?  T’aider ? » Il sentit sa voix montée, cette soirée n’allait sûrement pas finir comme il l’avait souhaité.

-          « Non, quand tu penses faire la pluie et le beau temps ! » Elle se leva, lâchant ses mains. Il était complètement perdu, qu’est-ce qu’elle voulait dire par là ? « James, ce n’est pas parce que tu exiges quelque chose qu’elle va se réaliser comme par magie. » Elle sentait la colère montée de son côté également.

-          « Ce n’est absolument pas ce que je fais ! » Puis il réalisa qu’en fait, elle avait raison, il avait toujours tout eu dans sa vie, sa famille était tellement importante qu’il ne s’était jamais posé de questions. Elle vit dans son regard las, qu’il avait compris, qu’il venait de réaliser qu’il pouvait se comporter comme un enfant pourri gâté. Elle alla se rasseoir à côté de lui.

-          « Je sais que tu veux bien faire, mais il faut aussi que tu me fasses confiance. Bon je sais que ce n’est pas facile, moi-même j’ai du mal à me faire confiance. Mais j’ai besoin de ton aide là-dessus, ton soutien m’aidera beaucoup plus que de jeter des sorts à des greluches. » Il comprit ce qu’elle voulait dire, après tout, il était le premier à dire qu’elle était courageuse et brillante, elle n’avait pas besoin d’un chevalier servant.  Il la prit dans ses bras et lui embrassa le front.

-          « Je comprends, tu as mon soutien à 100% tu le sais. » Elle soupira de soulagement, elle ne voulait pas se disputer avec lui. « Bon, on a un repas à manger je te signale ! » Elle s’écarta de lui et il resta à côté d’elle parlant de ses premières années avant Poudlard.

-          « Et tes parents n’ont jamais voulu d’autres enfants ? » Il secoua la tête.

-          « Non ils avaient leur héritier, c’était amplement suffisant. Et apparemment je n’étais pas un cadeau vu comment j’étais turbulent, enfin plus que maintenant. » Il avait ajouté ces mots en voyant l’air de la jeune femme qui semblait dire qu’elle voyait ce qu’il sous-entendait. « J’avais des cousins, des cousines, en fait en y réfléchissant bien, j’étais rarement seul. » Elle planta sa fourchette dans une cuisse de poulet. « Eh bien quel appétit ! »

-          « Je me rends compte que je meurs de faim ! » Elle prit une bouchée. « Comment ça se passe dans la vie d’un sorcier avant d’arriver à Poudlard ? Tu as quand même des cours ? » Il grimaça à ces souvenirs.

-          « Oui mais pas le genre qu’on nous apprends ici. » Il prit une cuillère pour se servir en pomme de terre. « J’ai eu des cours de bonnes manières, de danse de salon, d’écriture, de politique, d’histoire… » Elle fut abasourdie, elle ne s’attendait pas à ça ! Pour un enfant si jeune ça ne devait pas être la fête.

-          « Ça semble être un sacré programme à un si jeune âge… Tu avais quand même des moments de loisirs non ? »

-          « Oui, j’adorais faire du sport même si je n’avais pas le droit de faire du Quidditch à l’époque et l’hiver on gelait l’étang derrière le manoir pour faire des glissades dessus. »

-          « J’adore faire du patin à glace ! » Il fut ravi de voir qu’ils avaient cela en commun. « Tu as dit un manoir ? Ça doit être immense pour trois personnes. » Il essaya de ne pas montrer sa réticence à en parler.

-          « C’est un héritage de famille, il n’y a pas grand-chose à en dire. » Il s’essuya les mains comme pour dire que le sujet était clos, alors elle n’insista pas. « Et toi ? Parle-moi de ton enfance. »

-          « Eh bien, j’ai une sœur qui a deux ans de plus que moi : Pétunia. J’ai suivi une scolarité classique jusqu’à la fin du primaire, puis j’ai reçu ma lettre pour Poudlard et ma vie a changé du tout au tout. »

-          « C’est sûr que ça doit chambouler un peu ce genre de nouvelle… Comment tes parents l’ont pris ? » Elle essaya de se remémorer la tête de ses géniteurs lorsque le Professeur McGonagall avait débarquée dans son salon. 

-          « Ils se sont demandé s’il n’y avait pas une erreur. Pour eux, la magie n’existait pas, mon père a eu beaucoup de mal à me laisser partir. Ma mère voulait juste mon bonheur et je savais que j’avais besoin d’y aller, alors il s’est résigné. Je pense qu’il avait peur qu’il m’arrive quelque chose dans un monde où il ne m’était d’aucun secours. »

-          « Il se sentait impuissant… L’horreur j’imagine pour lui. » Elle affirma tout en croquant dans sa cuisse de poulet.

-          « Et depuis ma sœur me considère comme un monstre… Du coup notre relation en a pris un sacré coup comme tu peux l’imaginer. » Il était désolé pour elle, mais il savait qu’elle ne voulait pas de sa pitié.

-          « J’imagine que pendant les vacances ce ne doit pas être facile… » Elle le désigna avec son os de poulet pour lui signaler qu’il avait raison.

-          « Bien vu, mais depuis qu’elle a son copain elle m’ignore royalement, ce qui est déjà un progrès en soi… » Il n’ajouta rien, il ne voulait pas la rendre triste non plus. Ils continuèrent à manger un peu dans le silence, le soleil était désormais couché depuis plusieurs minutes, et seule la lumière des chandelles leur permettait de voir ce qu’ils mangeaient. « Encore merci pour ce repas et pour cette soirée. J’en avais vraiment besoin… Je ferais un effort pour te mener la vie dure puisqu’apparemment tu aimes ça… » Il s’esclaffa, peut-être qu’au fond elle avait raison après tout il préférait la voir comme ça que réservée alors que ce n’était pas du tout son caractère de d’habitude.

-          « Je suis heureux que tu puisses te sentir plus à l’aise avec moi, je ne te reconnaissais presque plus tu sais… » Elle sourit de toutes ses dents. « Je me suis même demandé à un moment si tu n’avais pas une sœur jumelle… » Elle voulut le frapper à l’épaule mais avec ses réflexes il réussit à l’éviter. « Oui enfin essaye de ne pas me tuer, j’aime quand tu es toi mais pas non plus en mode psychopathe, je n’ai pas signé pour ça. » Il reprit un air sérieux. « En tout cas, si tu as des questions, des doutes, n’hésites pas à venir m’en parler, je serais toujours là pour toi. » Elle sentit que cette nuit était un tournant pour eux, elle savait qu’elle pouvait tomber amoureuse de lui très vite et elle ne savait pas si c’était une bonne ou une mauvaise nouvelle, mais elle décida de ne pas réfléchir et de vivre le moment. Elle se dit intérieurement qu’il avait vraiment une influence sur elle, elle avait maintenant envie de profiter de la vie. Elle se pencha sur lui, il fut surpris de la voir si près et se laissa approcher jusqu’à ce que leurs lèvres se touchent.

-          « Je te traite de psychopathe et tu m’embrasses… Qui aime avoir la vie dure ? » Elle ne répondit pas et approfondit le baiser. Il lâcha tout ce qu’il faisait et elle sentit ses bras entourer sa taille. Elle était bien et elle voulait lui montrer au-delà des mots. Il lui demanda le passage à sa langue qu’elle lui accorda sans attendre, il adorait ses baisers, il en était dingue.

Malheureusement la soirée devait bien se terminer à un moment… Ils finirent de manger et reprirent leur vol pour le retour. Il la déposa sur le balcon de son appartement de préfète-en-chef, elle trouva cela très romantique. Il l’aida à descendre et redécolla.

-          « Tu ne dors pas ici ce soir ? » Elle semblait déçue mais c’était peut-être plus raisonnable comme ça.

-          « J’avais promis aux gars d’être dans le dortoir ce soir… Et je pensais que l’une de tes conditions c’était de ne pas passer tout ton temps libre avec moi… » Lui répondit-il d’un air malicieux. Elle croisa les bras sur sa poitrine.

-          « Oui et bien j’ai le droit de changer d’avis… » Il s’éloigna du balcon la laissant devant le clair de lune. Il fit demi-tour, il ne voulait pas la laisser comme ça.

-          « Promis, demain soir je dors avec toi ça te va ? » Elle se figea, dormir ensemble ? Ils ne l’avaient encore jamais fait. « Dormir uniquement je te rassure, je ne suis toujours pas un homme facile Mademoiselle Evans… » Elle décroisa les bras et s’approcha de lui, il était descendu au niveau de sa barrière.

-          « Hum… je ne sais pas si c’est une bonne chose… » Il eut peur d’avoir été trop loin jusqu’à ce qu’elle ajoute : « Ça se trouve tu ronfles et tu vas m’empêcher de dormir toute la nuit… » Il explosa de rire.

-          « Peut-être que toi tu ronfles, je te le dirais au petit matin. » Elle fit semblant d’être choquée.

-          « Monsieur Potter, moi qui pensais que vous étiez un gentleman ! » Elle lui fit un bisou rapide sur les lèvres avant de s’éloigner. « Bonne nuit James. »

-          « Bonne nuit ma belle, à demain. » Son cœur loupa un battement, c’était la première fois où il l’appelait par un surnom affectif et elle devait avouer qu’elle adorait ça. Elle le vit disparaître au tournant de la tour Nord et elle alla dormir dans son grand lit en repensant à cette magnifique soirée.

Note de fin de chapitre :

J'espère que vous avez aimé ce chapitre 3. N'hésitez pas 

A bientôt pour la suite. 

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.