S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

32ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 32e édition des Nuits Insolites se déroulera le samedi 18 février à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits en ce mois de Saint-Valentin. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic. A très bientôt !

 


De Les Nuits le 06/02/2023 15:45


128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


La Dynastie Potter par EveRywhere49

[2 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Disclaimer: les personnages ne m'appartiennent pas, mais à J K Rowling. Bonne lecture!

 

Chapitre 5 : Tout se met en place…

James était nerveux, plus que ce qu’il pensait. Ses parents lui avaient demandé de rentrer pour les vacances de Février. En effet, cette année, sa grand-mère fêtait ses 100 ans et ses parents organisaient pour l’occasion une énorme fête. Il se devait d’être là, avec Sirius bien sûr et dans sa lettre sa mère lui proposait de venir accompagner. Il avait tout de suite pensé à Lily, mais il savait que sa grand-mère n’apprécierait pas sa compagne… Il en parlait à Sirius, il ne voulait pas provoquer la guerre avec la douairière.

-          « Qu’est-ce que tu comptes faire ? » James était couché sur son lit dans son ancien dortoir, les mains derrière la tête à regarder le plafond.

-          « Je ne sais pas Sirius ! » Il se releva en s’aidant de ses coudes pour faire face à son ami. « D’un côté j’ai envie de la montrer au monde entier, de l’autre, je me dis que ce serait lancer de l’huile sur le feu pour rien… » Patmol se mit à rire.

-          « J’imagine la scène, « Joyeux Anniversaire Mafalda, voilà la copine de James née-moldue ». Ah, crise cardiaque. La bonne ambiance quoi… » James leva les yeux au ciel en se passant la main dans les cheveux.

-          « Donc on est d’accord ? Je n’emmène pas Lily ? » Il avait un pincement au cœur, depuis Noël ils n’en avaient pas reparlé et il soupçonna la jeune fille de le faire sciemment pour ne pas l’embêter avec ce sujet si sensible.

-          « D’un autre côté, il faudra bien le faire un jour ou l’autre… Là au moins avec tout les invités, ta grand-mère n’osera jamais s’en prendre à elle et gardera les apparences. » James retomba sur son lit, il n’était pas plus avancé.

-          « Je pense qu’il faut que je l’invite, tant pis pour Mafalda. » Sirius allait lui demander pourquoi mais il continua. « Tu as raison, un jour ou l’autre, il faudra bien que tout le monde la rencontre. Et j’ai promis à Lily de ne pas s’en faire, je saurais gérer la mégère. »

-          « Je comprends, de toute façon, on sera là pour la soutenir, elle aura des amis dans cette jungle. » Il acquiesça. C’était décidé, il allait demander à Lily de venir avec lui, il espérait qu’elle dirait oui.

Il la retrouva après le cours de Potion, ils n’avaient pas ce cours en commun et il connaissait son emploi du temps par cœur. Lorsqu’elle le vit, elle sentit son cœur battre plus vite, c’était toujours la réaction qu’elle avait quand elle le voyait. Elle l’embrassa vite fait sur les lèvres, elle ne voulait pas qu’un professeur les voient.

-          « Salut toi ! » Il lui prit la main et ils se dirigèrent vers le cours de Défense contre les forces du mal. « Ça a été ? »

-          « Oui le professeur Slughorn nous a donné une potion mystère, il fallait deviner ce qu’elle contenait en faisant un sort de remonte-temps. C’était super. » Elle se tourna vers lui. « Que me vaut l’honneur de ta compagnie ? » Il prit un air choqué.

-          « Ton petit-ami ne peut pas juste venir te prendre à la fin d’un cours ? » Elle lui lança un regard, l’air de dire : Je te connais mieux que ça.  « Très bien, j’ai quelque chose à te demander. Mais tu n’es pas obligée de répondre tout de suite. »

-          « Qu’est-ce que c’est ? » Elle était curieuse de voir ce qui le rendait si nerveux.

-          « Eh bien ma mère m’a écrit et me demande de rentrer pendant les prochaines vacances. Et c’est aussi les 100 ans de ma grand-mère… Je peux venir accompagner, alors j’ai pensé que… » Il poussa un soupir, il sentait qu’il n’allait pas y arriver. « Bref, je sais ce que je t’ai dit sur elle, mais j’aimerais que tu viennes avec moi à cette fête. » Elle s’arrêta de marcher. Elle comprit alors pourquoi il était si nerveux.

-          « Tu veux dire que tu m’invites à l’anniversaire de celle qui me détestera à la seconde où elle saura que je ne suis pas une sang-pur ? C’est quoi le but ? La provoquer ? »

-          « Non bien sûr que non ! » Il lui prit les mains. « J’y ai beaucoup réfléchi, il faudra bien qu’un jour elle te rencontre, je sais que ses 100 ans sont une étape importante, mais justement, elle sera tellement occupée par ses invités qu’elle ne fera pas attention à toi… »

-          « Oh super ! Me voilà rassurée ! » Répondit la jeune fille de manière ironique.

-          « Bon oui, dis comme ça, ça ne fait pas rêver… Ecoute, réfléchis-y un peu, en tout cas, moi je sais que j’ai très envie que tu viennes, je veux montrer à mes parents à quel point ma petite-amie est parfaite. » Elle lui sourit timidement et lui prit la main.

-          « Comment veux-tu que je refuse après cette déclaration ? » Elle se mit sur la pointe des pieds pour l’embrasser. « Je serais ravie de rencontrer tes parents. A condition que tu rencontres aussi les miens… » Il se laissa faire et hocha la tête, il était ravi qu’elle dise oui et en plus il allait rencontrer ses parents à elle, ce qui n’était pas rien.

-          « J’en serais très honoré. J’ai hâte. Si tu veux je viendrais chez toi avant que tu ne viennes chez moi, ça te va ? » Cela rassura un peu la jeune femme, ça lui convenait très bien.

-          « On va finir par être en retard ! » Et ils coururent rejoindre leurs camarades déjà installés dans la classe.

Les cours leur prirent énormément de temps, ils passèrent peu de temps ensemble, à part pour les devoirs de préfets-en-chef, qui leur permettaient de se voir. James voyait bien que Lily était crevée et décida de lui en parler un soir.

-          « Tu devrais ralentir le rythme, je sais que tu veux être la meilleure pour les ASPICS mais t’épuiser à la tâche ne servira à rien… » Elle soupira, elle savait qu’il avait raison mais elle ne pouvait pas s’en empêcher, elle voulait prouver à quelqu’un qu’elle méritait d’être avec lui.

-          « Je sais. Je te promets de me reposer pendant les vacances, je n’ouvrirais pas un seul livre ! »  

-          « J’espère que tu tiendras ta promesse, parce que là, tu as une tête à faire peur… » Il avait l’air vraiment inquiet pour elle, elle tenta de le rassurer par un maigre sourire.

-          « Ta valise est prête ? Faut absolument que je termine la mienne ! » Elle changeait de sujet, il s’en rendit compte mais fit comme s’il n’avait rien remarqué.

-          « Oui, on part quand même dans deux jours. Je n’ai plus qu’à mettre ma trousse de toilette. » Elle se mordit la lèvre, il allait lui manquer, c’était la première fois qu’ils allaient être séparés aussi longtemps depuis qu’ils étaient ensemble. Lily ne pouvait s’empêcher de penser que la grand-mère essayerait de raisonner son petit-fils coûte que coûte et le fait de ne pas être avec lui la terrifiait.

-          « C’est toujours bon pour que tu viennes chez mes parents ? J’ai prévenue ma mère, elle a hâte de te rencontrer… » Elle voulait s’assurer qu’il ne changerait pas d’avis.

-          « Oui bien sûr, mais 4 jours loin de toi, j’ignore comment je vais faire ! » Elle pouffa, il avait un air désespéré sur son visage, puis il lui embrassa le dos de la main.

-          « Je pensais que tu pourrais venir dormir avec moi ce soir… » Elle se sentit rougir, pourtant ils avaient passé plein de nuit l’un avec l’autre, elle devait être habituée, il lui fit un sourire chaleureux.

-          « Je n’imaginais pas les choses autrement… Tu en doutais ? » Elle préféra ne pas répondre. Pour elle, rien n’était acquis, elle avait tellement peur que tout ceci ne soit qu’un rêve.

-          « Je voudrais te donner quelque chose… » Elle sortit un vif d’or de sa poche, faisant hausser un sourcil à son copain.

-          « Tu vas m’apprendre que tu es devenue fan de Quidditch ? Parce que là, tu serais vraiment la petite-amie rêvée ! » Elle le frappa en riant à l’épaule. Elle lui donna le vif.

-          « Je l’ai un peu amélioré. Si un jour, à n’importe quel moment, tu as besoin de me parler ou de me voir… Il s’ouvrira et je pourrais te voir et te parler avec ça. » Elle lui montra une pierre plate verte émeraude. « Ils sont connectés, ma pierre rougira et chauffera quand tu auras besoin, et vice-versa. » Il observa le vif et trouva que c’était une excellente idée.

-          « Je suis impressionné ! Ce n’est pas rien de modifier un vif d’or ! » Elle sentit qu’il était vraiment épaté et elle se sentit fière d’avoir pensé à cette solution. « Prépare-toi à être harcelée ! » Il mit le vif d’or dans sa poche. « Je te promets d’en prendre soin, merci. »

-          « Ce n’est rien, j’ai juste piqué le vif que tu trimballais tout le temps et qui m’exaspérait au plus haut point. »

-          « QUOI ? Tu as volé mon vif d’or chéri ?! » Elle l’embrassa comme pour se faire pardonner.

-          « Maintenant au moins tu peux jouer avec pour une vraie raison, chéri ! » Il se figea, c’était la première fois qu’elle l’appelait par un surnom affectif et il devait bien l’avouer il adorait ça.

-          « Allez, au lit ! » Ils se dirigèrent vers leur appartement privé, et Lily se sentit plus sereine et s’endormit dans ses bras l’esprit apaisé.

Le retour à la maison fut difficile pour les deux amoureux. Dans le train, ils ne parlaient pas, se contentant d’être ensemble avec leurs amis qui riaient et jouaient, tandis que le couple était se tenait sur la banquette, dans les bras de l’un et de l’autre. James sentait que sa copine était nerveuse et peu importe ce qu’il dirait il n’arriverait pas à la rassurer, alors il se contentait d’être là. Arrivés sur le quai de la gare King’s Cross, il aperçu les parents de Lily, il ne pouvait pas les louper, le père était roux et la maman avait les yeux vert émeraude de sa fille. Il décida d’accompagner sa copine jusqu’à eux, ce qui toucha la jeune femme. Elle lâcha sa main pour enlacer ses parents l’un après l’autre. James sentit le regard de Mr Evans sur lui.

-          « Maman, Papa, je vous présente James. Mon petit-ami. » La maman de Lily fut impressionnée, il était un très beau jeune homme, pas que sa fille n’était pas belle, mais elle ne pensait pas qu’elle serait intéressée par un jeune sportif.

-          « Enchantée de vous rencontrer Mr et Mme Evans. » Il serra les mains des parents. Il sentit la poigne du père un peu plus forte que la normale, signe que ce dernier n’était pas ravi de rencontrer celui qui lui volait sa fille, mais il ne cessa pas de sourire pour autant.

-          « Nous sommes très mal garé Lily. » Bougonna Mr Evans. Elle lança un regard réprobateur à son paternel et se tourna vers le sorcier.

-          « On te voit dans 4 jours ? » Elle ne voulait pas partir mais le jeune homme se pencha pour l’embrasser légèrement sur les lèvres, il ne voulait pas trop en faire devant ses parents.

-          « Bien sûr, j’apporte le dessert, est-ce que cela vous va Mme Evans ? » La mère balbutia quelque chose comme quoi elle était d’accord et semblait ravie de voir un jeune homme aussi aimable. « Très bien, je vous dis à mercredi alors. » Il baisa la main de sa chérie et la vit s’éloigner avec ses parents. La mère semblait apprécier ses manières.

-          « Quel gentil garçon ! Tu as trouvé la perle rare ma chérie ! » Son mari grogna, pour lui c’était un jeune homme qui embrassait sa fille et cela ne lui allait pas. « Oh arrête Henri ! Il est beaucoup mieux que Vernon. »

-          « Maman ! Tu ne l’as vu que quelques minutes. » Elle mit sa valise dans le coffre de la voiture. Elle remarqua qu’elle était très bien garée et lança un regard à son père pour lui signaler qu’elle avait compris la supercherie. « Papa, sois gentil avec lui s’il te plait. Il compte beaucoup pour moi… »

-          « Je serais sage promis… Mais gentil ça dépendra de son comportement ! » La jeune fille soupira, elle n’aurait pas mieux de la part de son père. Ils s’installèrent tous les 3 dans la voiture.

-          « Oh je ne t’ai pas dit, Vernon et Pétunia viendront pour le goûter mercredi. Elle voulait venir à midi mais comme James sera là, je voulais pouvoir lui poser des questions sans qu’il ne se sente gêné devant eux. » Lily apprécia le geste de sa mère. Après tout, Pétunia avait en horreur tout ce qui avait attrait à la magie et elle n’avait encore rien dit à son petit-ami. Elle lui fit un signe comme quoi elle avait compris et regarda les paysages défilés. Elle était contente de voir ses parents, mais il lui manquait déjà, était-ce humain de ressentir ça pour quelqu’un ?

 

James quant à lui transplana avec Sirius devant le portail du Manoir Potter. Maintenant qu’ils avaient le droit ses parents ne venaient plus les chercher à la gare. Ils furent accueillis par l’elfe de maison principal, le petit Dinky.

-          « Maître James, Monsieur Sirius, bienvenue chez vous ! »

-          « Merci Dinky, peux-tu emmener nos valises dans nos chambres respectives s’il te plaît ? »

-          « Bien sûr Maître James. Je dois vous dire que vos parents sont dans le petit salon avec Maîtresse. » Il s’inclina et disparu. James se tourna vers Sirius, il sentit que la discussion avec sa famille n’allait pas être de tout repos. Sirius lui lança un regard d’encouragement et le laissa se diriger seul vers le petit salon. Le jeune Potter frappa à la porte et attendit qu’on lui demande d’entrer.

-          « Entrez ! » Il sut direct à la voix de sa grand-mère que ça n’allait pas bien se passer. Il ouvrit la porte, ses parents étaient assis dans le canapé et la doyenne dans son fauteuil. Il se plaça à côté de ses parents, debout et attendit. « James, nous t’attendions justement. » Elle lui fit un sourire mais il se termina en grimace. « Comment s’est passé ton voyage ? »

-          « Très bien, je vous remercie. » Il resta de glace, il savait que ce n’était que l’échauffement. Il vit sa mère du coin de l’œil qui bougeait sur son siège, mal à l’aise.

-          « Bien, j’imagine que tu sais pourquoi tu es là. » Il voulait qu’elle le lui dise elle-même.

-          « Non je l’ignore, je pensais que vous souhaitiez me dire bonjour, après tout on ne s’est pas vu depuis septembre… » Elle fit claquer sa canne argent et noire sur le sol.

-          « Ne me prends pas pour une idiote James ! J’ai entendu dire que tu amenais une fille à mon anniversaire ! Est-ce que c’est vrai ? » Elle avait un regard méfiant, s’attendant à ce qu’il démente peut-être.

-          « C’est exact, depuis la rentrée j’ai une petite-amie qui s’appelle Lily et quelle meilleure occasion pour vous de faire sa connaissance que de l’inviter à vos 100 ans… » Il avait pris une voix mielleuse, celle qu’il prenait pour la caresser dans le sens du poil. La mère de James finit par prendre la parole, elle semblait aux anges.

-          « Comment est-elle ? » Mais la cheffe de famille ne l’entendait pas de cette oreille.

-          « On s’en fiche Louisa ! Est-elle convenable pour mon petit-fils ? C’est la seule question qui nous importe. » Il soupira, sachant déjà ce qu’elle allait lui dire.

-          « Mère, peut-être devrions-nous la rencontrer avant de se faire des idées sans l’avoir vue ? » Le jeune homme en fut reconnaissant, son père avait enfin parlé et il savait que sa grand-mère n’osait pas trop le contredire.

-          « Très bien, j’avoue que je suis intriguée, moi qui me faisais une joie de te voir marier avec Héléna Gardener ! » La vieille avait jeté son dévolu sur la fille des Gardener pour perpétrer les générations futures mais le jeune Potter n’en avait aucune envie. La mère de James se leva et prit son fils par le bras.

-          « Tu dois être fatigué par un si long voyage et si nous allions prendre une collation dans la cuisine ? » Il hocha la tête et entendit dans son dos la doyenne grogner comme quoi il était devenu trop grand pour goûter. Lorsqu’il referma la porte derrière lui, il se sentit soulagé, la rencontre ne s’était pas si mal passée, mais il vit sa mère le regarder, inquiète. « James, ta petite-amie… Elle est sang-pur n’est-ce pas ? » Il n’avait pas le cœur à lui mentir et secoua la tête pour répondre par la négative. « Sang-mêlé ? » Il passa sa main dans ses cheveux. « Oh mille gobelins, elle est née-moldue ?! »

-          « Mère, je sais ce que vous pensez… » Elle lui prit le bras et l’entraîna un peu plus loin.

-          « James ! Tu sais très bien ce qu’elle va penser de votre relation ! Je sais que quand on est adolescent on a tendance à se rebeller mais là… »

-          « Mère ! » Il lui fit face, l’air déterminé. « Cela n’a rien à voir avec l’adolescence ou une rébellion ! Je sais depuis le début que Grand-mère ne l’appréciera pas, mais je n’y peux rien, on ne choisit pas de qui on tombe amoureux ! » Elle mit ses mains devant la bouche, choquée d’entendre que son fils était amoureux.

-          « Tu… Alors c’est très sérieux, ce n’est pas juste une provocation de ta part ? » Il lui répondit que non. « Merlin, je suis heureuse que tu ais trouvé enfin l’amour… Mais tu as conscience que ça ne sera pas facile… »

-          « Je le sais et je m’y suis préparé, je lui en ai parlé également. Elle sait à quoi s’attendre. » Mme Potter était vraiment impressionnée par la maturité dont faisait preuve son fils.

-          « Elle n’a pas dû très bien le prendre… » Elle allait se remettre à marcher et se retourna vers lui. « Est-ce qu’elle sait que nous ne voulons que ton bonheur ? Je ne voudrais pas qu’elle ait une mauvaise opinion de nous. » Il lui sourit.

-          « Elle le sait oui, je suis sûre que tu vas l’adorer, elle est brillante, drôle et d’une gentillesse incroyable. » Sa mère lui sourit en retour.

-          « Je peux le voir dans tes yeux quand tu parles d’elle… J’espère que de son côté elle ressent la même chose pour toi. » Il la rassura.

-          « Je rencontre ses parents mercredi. » Sa mère était vraiment heureuse pour lui.

-          « Oh ! Tu dois être nerveux ! » Il pouffa.

-          « C’est le moins que l’on puisse dire ! Mais je veux vraiment leur faire bonne impression. Je les ai vu à la gare, je me suis présenté. »

-          « Comme un gentleman j’espère ! » Elle le regardait avec un regard qui disait je t’ai élevé mieux que ça.

-          « Bien évidemment ! Je crois que sa mère m’apprécie, par contre son père… Cela ne va pas être de la tarte ! » Elle pouffa à son tour, remettant le col de chemise de son fils correctement.

-          « Oui ce n’est jamais facile pour un papa d’accepter que sa petite fille devienne une femme… » Elle soupira. « Je crois que pour moi, tu seras toujours un petit garçon, mais tu es homme maintenant, qui fait ses propres choix ! » Elle lui ébouriffa les cheveux. « J’espère juste que tu es sûr de ce que tu fais et dans quoi tu t’engages… »

-          « Je le sais et même si elle ne l’accepte pas, je ne la quitterais pas. Il va falloir qu’elle comprenne que le sang n’a rien à voir avec ça ! » Il savait que sa mère était d’accord avec lui, il l’embrassa sur la joue pour la remercier d’être aussi compréhensive et rejoignit Sirius dans sa chambre pour tout lui raconter.

 

Note de fin de chapitre :

Et voilà pour le chapitre 5! J'espère que vous avez aimé. A bientôt.

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.