S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Sur tous les chemins - Partie I : Le cygne noir par lecrivainechameleon

[2 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

 Résumé du chapitre 1 et 2 :

 

Amanda (une sorcière) et Hugh (un moldu) ont deux enfants : Hale et Jane. Ils font à l’école de leur village Silver Now… Mais ils trouvent la classe bien ennuyeuse et n’ont qu’une impatience découvrir le monde magique de leur mère. Un jour, alors que sa mère le réprouve, Jane rencontre un autre petit sorcier du nom de Timothy Nott. Ils deviennent rapidement ami. Le temps passe et les enfants reçoivent leur lettre. Il est temps de préparer leur rentrée à Poudlard, direction le chemin de Traverse ! Au premier septembre, Hale, Jane et Timothy prennent le Poudlard-Express. Lors de la cérémonie de répartition, Hale est placé à Gryffondor et Jane et Timothy sont envoyés à Serpentard.

Résumé du chapitre 3 :

Jane, anxieuse, découvre le château et ses nouveaux camarades lors de son premier jour à l’école. Elle assiste à ses premiers cours de potions et de métamorphose. De plus, Jane et Hale ont été placés respectivement à Serpentard et à Gryffondor. Comment les jumeaux vivront-ils leur séparation dans deux maisons rivales ?

Chapitre tout public

 

Jane se réveilla tôt ce matin-là. Elle était anxieuse. Pour la première fois, les jeunes Serpentard allaient rencontrer le directeur de leur maison. C’était cet homme aux cheveux noirs qui avait tant dévisagé Jane la veille. En ce premier jour de la rentrée, ses lèvres minces étaient pincées dans une sorte de rictus qui aurait pu passer pour un sourire. Aucune forme de chaleur n’étincelait au fond de ses yeux noirs qui fixaient froidement l’ensemble de la classe. Il leur souhaita la bienvenue dans un murmure pourtant parfaitement audible. Sans s’être présenté, il passa entre les rangs, ses pas résonnant dans la salle. Quand il eut fini, il donna un petit coup de baguette magique sur le tableau noir. Des lettres apparurent à la surface, tracées par une main invisible. Severus Rogue, maître des potions et directeur de la maison Serpentard, lurent Nott et Jane. Ils reportèrent rapidement leur attention sur l’emploi du temps que leur nouvel enseignant venait de leur distribuer.

Il leur expliqua que les cours ne commençaient pas tout de suite. Leur journée débuta par une présentation de l’école qui était organisée par les élèves de deuxième année de Serpentard. Rogue fit entrer une dizaine d’entre eux dans la salle de classe.

« Je vous souhaite une bonne visite de l’école, dit Rogue d’un ton toujours aussi froid. Et si j’entends parler de la moindre chose bizarre... »

Il ne termina pas sa phrase, mais le fracas de son départ précipité parla pour lui.

« Bon, les petits nouveaux, prenez vos sacs, on y va », dit un grand garçon blond, au ton railleur, qui semblait être le chef du petit groupe.

Les autres élèves se dépêchèrent de quitter les lieux. Mais Jane s’était prise les pieds dans son sac sans le vouloir, ce qui fit rire le garçon. Elle se souvint de lui. C’était ce grand dadet qui avait acheté sa deuxième baguette chez Ollivander, pendant que Jane choisissait la sienne. Elle l’entendit grommeler :

    « Allez, dépêchez-vous, vous deux ! »

Jane les fourra fébrilement dans son sac. Elle sortit suivie de Nott. Le garçon blond ferma la marche. Mais il reprit rapidement la tête. Bientôt ils rejoignirent les autres. Après avoir marché un certain temps dans les couloirs, le groupe s’arrêta au bas des quelques marches, près d’une grande porte entrouverte à l’encadrure voûtée. Le grand garçon blond s’avança et monta le petit escalier.

« Nous y voilà, voici l’endroit le plus ennuyeux. Bienvenue à la bibliothèque, le royaume des bouquins. N’y passez qu’un minimum de temps.

- Même pour réviser nos examens, demanda une petite fille blonde qui ressemblait à une poupée de porcelaine.

- Étudier ? À quoi bon ? Vous n’en aurez pas besoin, si vous êtes suffisamment intelligents. »

Deux élèves de deuxième année se regardèrent avec amusement, un sourire moqueur aux lèvres.

« Ce n’est pas lui qui a passé des heures enfermés là-dedans, l’été dernier ? », crut entendre Jane dans un murmure sarcastique.

Ils entrèrent un instant, juste le temps de remarquer la richesse de tous les rayonnages, où les livres poussaient à foison. Puis ils descendirent dans le parc. Ils arrivèrent sur le terrain de Quidditch verdoyant. Les drapeaux colorés se distinguaient nettement sur un ciel couvert de nuages gris. Ils s’assirent un moment sur les gradins. Le capitaine de l’équipe arriva avec ses joueurs. Il les présenta. Il précisa que les premières années n’étaient pas autorisées à intégrer les équipes, puis s’en retourna. Jane Jones demanda au garçon blond, ce qui, selon lui, justifiait cette restriction. Il se leva, la dominant de sa stature. Bien qu’Avery ne fut pas menaçant, Jane se sentit mal à l’aise. Peut-être était-ce dû au fait qu’il était plus âgé.

« Tu es trop jeune, tu finirais en petits morceaux. Au fait, je m’appelle Saturnin, et mon nom c’est Avery.

- Salut, moi, c’est Jane Jones. »

Jones, le nom lui était familier. Il fouilla dans sa mémoire. Ne serait-elle pas la fille d’Amanda Jones ? Encore une de ces filles sans caractère au goût fade, dommage. Il soupira.

« Allez, venez, vous deux. La visite continue, dit une grande fille maigre de deuxième année. »

Et ils reprirent le chemin de l’école. Ils passèrent devant la cabane d’Hagrid, à l’orée de la forêt interdite. Les arbres se balançaient au gré du vent. Le garde-chasse sortait de sa cabane, son chien Crockdur sur ses talons. Il se dirigeait vers le potager. Avery se permit un petit commentaire.

« Faites attention à ce bonhomme, il est un peu spécial. Il a une profonde passion pour les créatures incomprises. »

Plusieurs Serpentard se mirent à ricaner bêtement. Leurs rires redoublèrent lorsqu’ils virent le demi-géant sortir de son manteau un grand parapluie rose. Il disparut, caché par les citrouilles énormes du potager. L’air s’était rafraîchi, annonçant l’arrivée de l’automne. La pluie rassemblait son troupeau de nuages. Et les élèves se hâtèrent de rentrer pour éviter l’averse. Jane regrettait de ne pas avoir eu le loisir de découvrir le vaste parc, où l’on n’avait pas tenté en vain de dompter la nature comme dans les jardins à la française. Elle aperçut des serres au loin dont on précisa qu’elles étaient destinées aux cours de botanique. Ils arrivèrent dans le hall. Ils tombèrent face à face avec un sale bonhomme. Ses dents étaient jaunes et un sourire antipathique brillait sur son visage tel un soleil couvert. Ses cheveux gras et emmêlés couvraient ses épaules. En revanche, son crâne luisant, atteint la calvitie, était chauve. Il portait une vieille veste en velours d’un vert kaki. Son pantalon marron, trop long, recouvrait ses chaussures mal cirées. Il murmurait quelques paroles incompréhensibles en les regardant passer. Poudlard était une école bien étonnante, un géant éleveur de dragon et maintenant ce sale bonhomme qui lui fichait la frousse. Elle jeta un regard interrogateur à Avery.

« Cette vieille gargouille, c’est Rusard, notre concierge. Méfie-toi, il déteste les élèves. »

Ils traversèrent la cour centrale. Les plus âgés voulaient leur montrer le département de métamorphose. Puis ils montèrent à la volière, où dormaient des chouettes et des hiboux de toutes couleurs et de toutes tailles. Certains volatiles qui dormaient encore sur leur perchoir ouvrirent un œil avec mauvaise humeur. On leur précisa qu’ils pouvaient utiliser les hiboux de l’école pour écrire à leur famille. Puis ils reprirent le chemin de l’aile est, où se trouvaient les salles communes. Avery lui montra aussi les cachots, puis les ramenèrent vers la grande salle. Ils s’installèrent à leur table et commencèrent à manger. Jane se servit d’un peu de chaque plat. Elle était ravie. À la maison, il n’y avait jamais autant de choix, elle devait toujours manger ce qu’on lui servait sans broncher. « Eh bien, on dirait que tu n’as pas mangé depuis huit jours, dit Saturnin d’un ton sarcastique. » Ne sachant si elle devait répliquer, elle se contenta de lui jeter un regard noir. Après le dîner, ils retournèrent dans la salle commune. Elle était souterraine. Les élèves apercevaient le lac noir à travers la vitre du fond qui diffusait sa lumière verte à l’intérieur de la pièce. Cette dernière était meublée de fauteuils et canapés ouvragés en cuir noir. Les dalles de pierre étaient recouvertes d’épais tapis qui réchauffaient quelque peu l’atmosphère. Dans la cheminée crépitait un feu ronflant auprès duquel il faisait bon s’asseoir. Au-dessus du manteau, le portrait d’Horace Slughorn était accroché, ainsi l’ancien directeur de la maison veillait encore sur ses élèves. La salle n’en était pas particulièrement chaleureuse, mais l’atmosphère était calme et relaxante. Ils restèrent assis à discuter un moment. Puis la fatigue les gagna et ils allèrent se coucher. C’était une des premières soirées de sa vie que Jane passait sans son frère.

La deuxième journée à Poudlard commença par un cours de potions dans les cachots de Rogue. Les élèves attendaient en rang devant la salle. Soudain, la porte s’ouvrit toute seule dans une invitation. Ils entrèrent dans la pièce carrée et sombre. Des tables hautes étaient alignées en rang. Les élèves prirent place sur les tabourets en bavardant. Lorsque le maître des potions arriva, le silence se fit immédiatement. Il était fidèle à lui-même, toujours aussi glacial que la veille.

« Bonjour les premières années, vous allez aujourd’hui assister à votre premier cours de potions. J’attends le meilleur de chacun d’entre vous. La préparation des potions est un art subtil et je crains que nombre d’entre vous ne soit pas assez méticuleux. Ne vous attendez pas à recevoir des bons points de ma part. Je ne suis pas là pour vous distribuer des sucreries. Vous devez donner constamment le meilleur de vous-même sans quoi vous serez traité encore plus durement qu’à l’ordinaire. Poudlard est destinée à former l’élite de la sorcellerie et j’aurais honte si l’une de mes élèves devenait un jour un minable petit vendeur de breloques et de camelotes dans un magasin misérable et douteux. Bien, fit-il en haussant la voix brusquement. Nous allons pouvoir commencer avec un simple somnifère que l’on appelle communément la goutte du mort-vivant. Voici les instructions. »

 

Jane se mit à lire les instructions avec application. La potion était l’occasion de faire ses preuves, car elle demandait de la précision plutôt que de puissants pouvoirs. Tout était parfait, il ne restait plus qu’une goutte d’essence de murlape. Sa main trembla. Deux gouttes tombèrent lentement dans le chaudron. Jane sourit et remua lentement le mélange qui lui explosa soudainement à la figure. Rogue soupira, profondément navré. Rien ne l’exaspérait plus qu’un Serpentard en échec. Il s’approcha de la potion de Hale Jones et constata avec agacement que celle-ci était parfaite. Rogue leva alors les yeux et regarda tristement sa sœur se laver le visage près de l’évier dans un coin de la salle. Un peu honteuse, Jane revint vers son bureau, prit son sac et sortit de la salle pour se rendre au cours suivant.

 

Cette fois, il s’agissait du premier cours de métamorphose. Quand ils entrèrent, la salle était déserte. Jane s’assit à côté de Nott, étonnée de ne pas rencontrer le professeur McGonagall, qu’elle s’était volontiers imaginée comme une femme ponctuelle. À la place de l’enseignante tant attendue, un chat tigré se tenait face aux jeunes gens, les fixant d’un regard particulièrement menaçant. Il semblait porter des lunettes, car les motifs de son pelage lui encadraient les yeux comme des montants rectangulaires, constata Jane amusée. En un éclair, le chat se mit à grandir et à s’élargir. Ses poils disparaissaient laissant la place à une cape, un chapeau pointu et au chignon sévère du professeur McGonagall qui leur adressa un sourire jovial comme si ce qu’elle venait de faire était aussi facile que d’enfiler ses chaussettes. Ça alors ! Le chat était McGonagall et McGonagall le chat. Sans éprouver le besoin de se présenter, elle s’installa à son bureau. Elle sortit une liste et commença à faire l’appel. Elle commença par appeler Mary Bones. Ses cheveux crépus plaqués contre son crâne étaient décorés avec des perles de couleur à leurs extrémités. Elle sourit, sa peau noire faisant ressortir ses dents blanches. Le professeur appela ensuite Magarett Brown, une élève de Gryffondor. Ensuite ce fut le tour d’Antonio Cecilio, élève à Gryffondor. À sa suite, McGonagall prononça le nom de Samuel Greenberg, un nom que Jane n’avait jamais entendu chez les sorciers. Après avoir appelé, Fatima Harvi, l’enseignante appela successivement Hale et Jane. Un nom passa. Puis elle appela Nott suivi par la dénommée Sephora Parkinson. Elle appela encore quatre élèves. Une fois l’appel terminé, l’enseignante présenta brièvement la matière, dans laquelle -à la croire- seuls les travailleurs les plus acharnés de la classe pouvaient exceller. Elle leur exposa ensuite le premier exercice qui consistait à changer une allumette en aiguille. Ils se mirent immédiatement à l’ouvrage avec une certaine excitation. Mais l’enthousiasme général s’essouffla rapidement. Cependant, avec un peu de persévérance, la plupart des élèves avaient obtenu des résultats encourageants. Même si l’allumette ne formait que rarement une aiguille convaincante, elle avait pris un ton métallisé. Sauf celle de Jane qui restait et demeurait d’une couleur de bois clair. Elle soupira en regardant celle d’Hale qui -elle- s’était entièrement changée en aiguille. De son côté, Nott n’avait réussi qu’à moitié, le petit bâtonnet étant à la fois en bois et en métal. Lorsque le professeur les félicita tous les deux, l’estomac de Jane se serra de déception. Après le cours, Nott tenta de la réconforter, en lui disant que ce n’était que les premiers cours et qu’après tout il était là pour apprendre. Cependant lors des autres leçons, elle ne montra aucune prédisposition à la matière enseignée, ce qui n’était guère encourageant. Lors du cours de botanique du professeur Chourave, elle ne parvint pas à tailler correctement la tentacula vénéneuse. Elle mit du terreau partout et confondit deux espèces de fleurs. En sortilèges, elle n’avait réussi qu’à produire des explosions qui effrayèrent le petit professeur Flitwick, pourtant habitués à ce genre de déboires. La défense contre les forces du mal lui paraissait ennuyeuse, car beaucoup trop théorique. Elle s’était déjà endormie plusieurs fois en histoire de la magie, ce qui n’était pas une exception parmi les élèves compte tenue de la voix soporifique du professeur Binns. Les explications du fantôme n’intéressaient, la plupart du temps, personne. Malgré ces efforts, les résultats de Jane ne s’amélioraient pas. Trois mois après son arrivée à l’école, elle n’avait toujours pas préparer une seule potion convenable. Et ce n’était qu’à la fin du troisième cours de McGonagall qu’elle avait enfin transformé son allumette en aiguille.

 

L’espoir demeurait grâce au prochain cours de vol qui aurait lieu la semaine suivante. Ce matin-là, ils arrivèrent de bonne heure sur la pelouse du stade. Des balais attendaient leurs cavaliers, alignés sur le sol. Une petite sorcière arriva. Elle avait les cheveux gris et courts, coupés au carré. Avec ses yeux jaunes, elle ressemblait à un aigle. Elle leur expliqua comment procéder. Il fallait tendre le bras au-dessus du balai et ordonner fermement : « Debout ! » À sa grande surprise, celui de Jane sauta immédiatement dans sa main. Comme elle n’avait rien à faire pendant quelques minutes, elle observa les autres élèves. Elle constata que la plupart d’entre eux n’avait pas encore réussi. Hale peinait à se faire obéir. Dix minutes plus tard, tous les élèves avaient leurs balais bien en main. Ils l’enfourchèrent et s’élevèrent de quelques centimètres au coup de sifflet. Ils étaient censés redescendre pratiquement immédiatement. Mais Jane avait envie de rester un peu plus longtemps. Elle se fit sévèrement réprimander par Madame Bibine. À son grand bonheur, ils purent tous voler dix minutes avant la fin du cours. Elle voyait les brins d’herbes, les autres élèves devenir de plus en plus petits. Elle dépassa un papillon. Elle s’approcha de la cime d’un arbre. Elle le contourna, puis se dirigea à toute vitesse vers les cercles d’or de Quidditch. Elle plongea en piquet vers le sol. À son atterrissage, un jeune homme applaudissait lentement et beuglait : « Bravo ! enfin quelque chose que tu sais faire » C’était Hale.

« Oh, boucle-là, toi, répondit férocement Jane.

- Allez, avoue, tu es jalouse, car tu n’es pas aussi douée que moi pour la magie, continua Hale.

- Elle a juste besoin d’un peu d’entraînement, répliqua Timothy qui venait de les rejoindre.

- Tant d’efforts inutiles pour un cas désespéré !persifla l’autre.

- On t’a dit de la boucler… répéta Jane avec ardeur.

- Laisse tomber, viens, on va à la bibliothèque, suggéra Timothy à Jane.»

Et, sans autres commentaires, ils prirent la direction du château.

 

Note de fin de chapitre :

Anedocte d'écriture du chapitre 3:

Bon, j'avoue que pour le titre du chapitre, je me suis inspirée d'une chanson de Mulan II. On a les références qu'on peut...

 

PS: J'ai créé une page facebook pour vous prévénir quand les chapitres seront en ligne sur HPF, n'hésitez pas à vous abonner :) => Sur tous les chemins - fan fiction Harry Potter - Accueil | Facebook

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.