S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Sélections du mois


À voter !

Les votes pour le thème d'août 2021 sont ouverts ! Venez choisir entre : Moldu ou Narcissa Malefoy.

Rendez-vous sur ce topic pour voter jusqu'au 30 juin 2021, 23h59.


De L'équipe des Podiums le 16/06/2021 18:19


2ème édition du Tour du monde des Nuits


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que le Tour du monde des Nuits d'HPF se déroulera du vendredi 25 juin à partir de 20h au samedi 26 juin jusqu'à 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt!
De L'équipe des Nuits le 15/06/2021 12:48


Sélections du mois


Félicitations à Calixto et AnthusPratensis qui remportent la Sélection sur notre Traîtresse-à-son-Sang préférée alias Andromeda Black-Tonks !

Pour juillet 2021, place aux parties d'échecs endiablées ou aux confidences dans les dortoirs avec le thème Amitié. Vous pouvez dès à présent proposer vos deux fanfictions favorites sur ce thème en vous rendant ici ou bien en répondant à cette news.

Enfin, durant le mois de juin, découvrez toutes les facettes de la troublante Pansy Parkinson. Venez voter pour vos histoires préférées juste ici.

Très belles lectures à vous !


De L'équipe des Podiums le 07/06/2021 19:51


Sélections du mois


À voter !

Les votes pour le thème de juin 2021 sont ouverts ! Venez choisir entre : Amitié, Scorose (Scorpius/Rose) ou Moldu.

Rendez-vous sur ce topic pour voter jusqu'au 31 mai 2021, 23h59.


De L'équipe des Podiums le 18/05/2021 00:06


112ème édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 112e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 22 mai à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt!
De L'équipe des Nuits le 13/05/2021 13:15


Sélections du mois


Félicitations à Amnesie, Guette et Wapa qui remportent la Sélection sur Regulus (aka le meilleur personnage de tous les temps) !

Pour juin 2021, place à la troublante Pansy Parkinson. Vous pouvez dès à présent proposer vos deux fanfictions favorites sur ce personnage en vous rendant ici ou bien en répondant à cette news.

Enfin, durant le mois de mai, suivez les pas d'une Traîtresse-à-son-Sang, la noble et audacieuse Andromeda Black-Tonks. Venez voter pour vos histoires préférées juste ici.

Très belles lectures à vous !


De L'équipe des Podiums le 02/05/2021 16:39


Le Lion et le Serpent par Lilychx

[1 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Bonjour,

Cette fanfiction à été écrite pour le concours 

Les associations improbables : Here we go again! de Hazalhia

et également pour le projet  PROUD TO BE ME de  Alrescha.

 

Bonne lecture !

 

Les personnages et l'univer sont à JKR.

Note de chapitre:

Ce premier chapitre est un prologue. L'action se passe pendant la sixième année de Harry. La suite de l'histoire se déroulera pendant l'adolescence de Severus. 

Dans ce prologue les dialogues sont ceux écrit par JKR. J'avais besoin de reprendre les dialogue pour en donner la vison qu'en avait mon Severus Rogue. J'espère que ça ne vous dérangera pas trop. Dans les prochains chapitres seul le contexte sera reprit de l'oeuvre original. 

Prologue

 

Dans le crépuscule du parc désert, je marche en compagnie de Dumbledore. Depuis des semaines, des mois, je sais qu'il voit régulièrement le fils Potter en privé, qu'il lui révèle des informations cruciales concernant le seigneur des ténèbres. Des informations qu'il refuse de me confier, et ça me tue. Ça fait des années que je prouve chaque jour que je suis digne de sa confiance. Pourquoi un adolescent, présomptueux et arrogant à le droit à toute la confiance du directeur, alors que moi, qui chaque jour risque ma peau pour ses idéaux depuis des années, prouvant ainsi ma loyauté, je suis privé de ses précieuses informations, qui je sens pourrait mettre utile pour mettre un terme a toute cette histoire.

Je bous intérieurement et finalement la question qui me ronge depuis un moment sort d'elle-même :

– Qu'est-ce que vous faites avec Potter pendant toutes ces soirées où vous êtes enfermé tout les deux ?

Dumbledore ne répond pas tout de suite. Je sens sa lassitude et son léger agacement.

– Pourquoi ? Vous voudriez lui infliger encore plus de retenus Severus ? Ce garçon aura bientôt passé plus de temps en retenue qu'à l'air libre.

Oui, si je pouvais l'avoir chaque jour en retenu avec moi, je le ferais. Autant pour faire taire son arrogance que pour revoir ne serait-ce qu'un instant mon amour perdu à travers lui.

– On dirait que c'est son père qui est revenu...

– Dans son apparence physique, peut-être, mais sa nature profond est plus proche de celle de sa mère.

À mes yeux, c'est bien là tout le problème. S'il avait pu ressembler physiquement à sa mère, ma douleur serait plus supportable à la vue de cet enfant.

– Je passe ces soirées avec Harry car je dois m'entretenir de certains sujets avec lui, lui donner des informations avant qu'il ne soit trop tard.


   Voilà, encore une fois Dumbledore ne me relève qu'à moitié les choses. Il essaye une fois de plus d'apaiser ma curiosité avec des non-informations en pensant que cela suffira à me faire taire. Mais il se trompe. Plus j'y réfléchit et plus il me semble qu'il met Harry en danger et malgré tout mes sentiments à l'égard de ce garçon, je ne peux supporter qu'il soit mi en danger sans pouvoir rien y faire.


– Des informations... Vous avez confiance en lui... Mais vous n'avez pas confiance en moi.

– Ce n'est pas une question de confiance. Comme nous le savons tous les deux, le temps m'est compté. Il est essentiel que je fournisse à ce garçon suffisamment d'éléments pour qu'il puisse accomplir la tâche qui lui incombe.

La tâche qui lui incombe ? Mais quelle est cette tâche ? Et pourquoi personne ne peut la remplir à sa place ? Les paroles d'une vieille prophétie que je n'avais à l'époque entendue qu'en partie me reviennent en tête, mais je les fais taire. Cette fichu prophétie m'a déjà arraché suffisamment de personne, je ne tiens pas à ce qu'elle me prive d'une autre et Harry ne mérite pas ça.

– Et pourquoi ne puis-je prendre connaissance de ces mêmes éléments ?

– Je préfère ne pas mettre tous mes secrets dans le même panier, surtout un panier qui passe autant de temps accroché au bras de Lord Voldemort.

À présent, il me reproche d'être trop proche du seigneur de ténèbres. C'est injuste de sa part, il sait parfaitement que c'est pour ses idéaux a lui que je me bats et que je suis contraint de passer autant de temps en cette sombre compagnie. Même si dans le fond Lord Voldemort m'a également beaucoup appris et que je lui dois beaucoup, cette allégeance m'a coûté très cher.

Mais peut être que Dumbledore me cache la véritable raison de son silence. Peut-être suppose-t-il que si je suis au courant de ses informations je m'arrangerais alors pour réaliser moi-même la tâche qui incombe au jeune Potter. Et ça, il ne le veut pas.

– Ce que je fais auprès du Seigneur des ténèbres je le fais sur votre ordre !

– Et vous le faites très bien. Ne croyez pas que je sous-estime le danger permanent dans lequel vous vous placez, Severus. Transmettre à Voldemort des renseignements précieux tout en lui cachant l'essentiel est un travail que je ne confirais à personne d'autre que vous.

En même temps personne d'autre que moi n'est parvenu à duper si habillement le Seigneur des ténèbres. Et pourtant, je sais qu'à la fin, malgré tous mes sacrifices aucun des deux camps ne me rendra hommage. Je resterais celui de l'ombre. Le traître des deux camps.

– Pourtant, vous révélez beaucoup plus de choses à un garçon incapable de pratiquer l'occlumancie, un garçon dont les capacités magiques sont médiocres et qui à une connexion directe avec l'esprit de Lord Voldemort !

– Voldemort redoute cette connexion. Il n'y a pas si longtemps, il a eu un avant-goût, de ce que pouvait signifier pour lui le fait de partager véritablement l'esprit de Harry. Jamais il n'avait connu une telle douleur et je suis sûr qu'il ne tentera plus de le posséder. Pas de cette manière en tout cas.

J'en suis également certain. Le seigneur des ténèbres était revenu profondément marqué de la bataille du ministère. Marqué, affaibli et en colère. Une colère comme il n'en avait encore jamais montré auparavant. Mais je n'ai pas réellement saisi pourquoi il avait été si profondément touché.


– Je ne comprends pas.

– L'âme de Voldemort, mutilée comme elle l'est, ne peut supporter un contact étroit avec une âme comme celle de Harry. Telle la langue sur l'acier gelé, ou la chaire dans le feu...

– L'âme ? Nous parlions d'esprit !

– Dans ce cas particulier, quand on parle de l'un, on parle aussi de l'autre.

Le directeur jette un regard autour de nous. Il s'assure que nous sommes toujours seuls. Ce qui semble être le cas. Je sens qu'il a quelque chose d'important à me dire. Quelque chose que je n'ai pas envie d'entendre.

– Après m'avoir tué, Severus...

Et voilà, je le savais.

– Vous refusez de tout me dire, mais vous voulez quand même que je vous rende ce petit service !

Il persiste à me demander des services à la limite de mes capacités sans jamais rien me donner en retour, hormis des idéaux avec lesquels je ne suis que partiellement en accord. Et ce service ce n'ai pas a lui que je le rends, abréger ses souffrances, c'est le cadet de mes soucis, qu'il souffre avant de mourir ne me dérange pas, si je lui accorde cette faveur, c'est essentiellement pour sauver Draco Malfoy. Lui mérite que je lui vienne en aide, que je l'empêche de basculer totalement dans un monde qui n'est pas le sien. C'est encore un enfant, et même s'il a perdu une grande partie de son innocence, il en reste encore une partie que je peux sauver et je le ferais.

– Vous considérez beaucoup de choses comme acquises, Dumbledore ! Mais peut-être que j'ai changé d'avis !

Peut-être que je n'ai plus envie d'avoir sa mort sur la conscience, mais surtout il oublie trop facilement que si Lord Voldemort avait épargné l'amour de ma vie comme je l'avais supplié de le faire il y a dix-sept ans, je lui serais resté entièrement fidèle et la balance du pouvoir en serait complètement changée.

– Vous m'avez donné votre parole, Severus. Et puisqu'il est question des services que vous me rendez, je croyais que nous nous étions mis d'accord pour que vous teniez à l'œil notre jeune ami de Serpentard !

Que veut-il que je fasse de plus. Je ne peux pas aider Draco si ce dernier refuse que je l'approche. Il semble me haïr depuis l'échec de son père au ministère de la magie. I n'a plus confiance en moi. Je sais qu'il a peur et qu'il ne parviendra qu'à réaliser que la moitié de la tâche qui lui a été confiée par le seigneur des ténèbres. Et il devra subir les conséquences de cet échec prémédité par Lord Voldemort.

– Venez dans mon bureau ce soir, Severus, à onze heures, et vous ne pourrez plus vous plaindre en disant que je n'ai pas confiance en vous...

 

 

— ♦ ♠ ♥ ♣ — 

 

 

Les fenêtres sont sombres, Fumseck est silencieux et je suis assis, immobile, tandis que Dumbledore fait les cent pas autour de moi. Il parle pour lui-même, réfléchissant tout haut à ce qu'il peu, ou non me révéler sans mettre à mal son plan.



– Il faut que Harry continue d'ignorer jusqu'au dernier moment, jusqu'à ce qu'il soit nécessaire de savoirs, si non, comment pourrait-il avoir la force d'accomplir ce qui doit être fait ?

Une fois de plus Dumbledore chois ses mots de façon à ce que je ne puisse pas réellement comprendre ce qui est en jeu. Qu'est-ce que le garçon doit ignorer ? Qu'est-ce qui doit être fait ?

– Maintenant, écoutez-moi attentivement, Severus. Le moment va venir, après ma mort - ne discutez pas, ne m'interrompez pas ! Le moment va venir où Lord Voldemort semblera s'inquiéter pour la vie de son serpent.

– Nagini ?

Qu'est-ce que cette malédictus à avoir avec Harry ?

– Exactement. Si un jour, Voldemort cesse d'envoyer ce serpent exécuter ses ordres et le garde à l'abri auprès de lui, sous protection magique, alors je pense qu'on pourra sans risque, tout révéler à Harry.

– Lui révélé quoi ?

La question est sortie avec plus de violence que je ne l'aurais voulu. Mais tout ce mystère autour du jeune Potter m'agace de plus en plus. Dumbledore soupir et ferme les yeux en signe d'agacement. Il sait qu'il n'a plus d'autre choix que de me révéler se secret que lui seul connaît pour le moment.

– Lui révéler que le soir où Voldemort a essayé de le tuer, lorsque Lily – la simple évocation de ce prénom m'est douloureuse à plusieurs niveaux – à dressé entre eux sa propre vie comme un bouclier, le sortilège de mort à ricoché sur le seigneur des ténèbres et qu'un fragment de son âme lui à été arraché. Ce fragment s'est accroché à la seule âme vivante qui restait dans cette maison dévastée. Une partie de Lord Voldemort vit ainsi à l'intérieur de Harry. C'est cela qui lui donne le pouvoir de parler aux serpents et qui établit avec Lord Voldemort une connexion dont il n'a jamais compris la nature. Et tant que ce fragment d'âme, à l'insu de Voldemort, reste attaché à Harry et protégé par lui, Lord Voldemort ne peut mourir.

J'aurais dû m'en douter. Les paroles de la prophétie résonnent une fois de plus dans ma tête et cette fois, je ne peux pas les ignorer. Elles prennent enfin tous leur sens.

 

 

– Alors, ce garçon... ce garçon doit mourir ?

Depuis quand Dumbledore l'avait-il compris ? Le premier jour de Harry à Poudlard, lors de la cérémonie de répartition durant laquelle le choixpeau avait hésiter à l'envoyer à Serpentard ou peut être quand il avait vu que Harry possédait la baguette sœur de celle de Lord Voldemort. Il avait dû confirmé son hypothèse lord de la seconde année du garçon où ce dernier avait manifesté sa capacité à parler fourchelange. Et durant la cinquième année de Harry cette étrange connexion entre lui et le seigneur des ténèbres avait du achever de convaincre le directeur.

Je crois finalement que j'aurais préféré resté dans l'ignorance. Savoir que le jeune Potter est promis à une mort que personne ne peut empêcher m'est insupportable

– Et Voldemort devra le tuer de sa main, Severus. C'est essentiel.

Il est évident que de laisser Voldemort tuer un pauvre garçon est essentiel à la survie du monde magique tel qu'on le connaît. Mais est-ce que ce sacrifice n'est pas trop lourd ? Ne pouvons-nous pas laisser Voldemort prendre le pouvoir ? Toutes ses idées ne sont pas mauvaises et entourées des bonnes personnes, la vie ne serait pas si mal sous son règne. Mais lui laisser le pouvoir serai le laisser vivre et il doit payer pour ce qu'il m'a fait. Une vie pour une vie, c'est la seule chose qui pourra m'apaiser.

Et bien sûr, c'est à moi qu'incombe la tâche de révéler au jeune Potter son funeste destin. Quelle ironie. Je serai donc le sorcier qui aura mené a la mort les deux personnes les plus adulées du monde sorcier actuel pour mettre un terme aux agissements du seigneur des ténèbres.

– J'ai cru... toutes ces années... que nous le protégions pour elle. Pour Lily.
Dumbledore a toujours pensé que mon amour était pour Lily Evans et je ne l'ai jamais détrompé. C'était plus simple comme ça, mon secret est ainsi gardé uniquement par moi.

– Nous l'avons protégé parce qu'il était fondamental d'assurer son enseignement, de l'élever, de lui permettre d'éprouver sa force. Pendant ce temps, la connexion qui existait entre eux s'est développée, comme une excroissance parasitaire : parfois, j'ai pensé qu'il le soupçonnait lui-même. — Évidement que Harry le soupçonnait, ce garçon n'est pas idiot, mais on lui a si souvent et si bien menti toute sa vie qu'il a fini par se mentir à lui-même — Si je le connais bien, il aura fait ce qu'il faudra pour que, le jour où il ira à la rencontre de sa propre mort, ce soit aussi la fin véritable de Voldemort.

– Vous l'avez maintenu en vie pour qu'il puisse mourir au bon moment ?

Non, il a fait bien pire que ça. Dumbledore a fait en sorte que Harry perde son libre-arbitre et s'engage sur le chemin d'une mort trop précoce en pensant que c'est lui-même qui l'a choisi. Alors qu'en réalité, il s'agit d'un très long conditionnement auquel j'ai participé sans le vouloir ni même le savoir.

– Ne soyez pas choqué, Severus. Combien d'hommes et de femmes, avez-vous vu mourir ?

– Récemment, seuls ceux que je n'ai pas pu sauver.

Et jamais des enfants. Je me lève de dépit et de rage. Je savais Dumbledore capable de tout pour gagner. On est en guerre après tout et un bon général met tout ce qu'il peu en œuvre pour parvenir à la victoire. Même s'il s'agit de sacrifier des enfants pour le plus grand bien.

Au fils des années, j'ai vu ce vieil homme développer de l'affection pour Harry, j'ai bêtement cru que le garçon était sa limite. Une limite qu'il ne franchirait pas. De toute évidence, je me suis trompé. Dumbledore était capable de sacrifier jusqu'à son affection pour parvenir à la victoire. Je comprends à quel point j'ai été aveugle toutes ses années. On ne devient pas l'un des plus grands sorciers du monde en aillant des limites. Les règles morales sont faites pour les autres.

– Vous vous êtes servi de moi.

– Que voulez-vous dire ?

– Que j'ai espionné pour vous, menti pour vous, que j'ai couru des dangers mortels pour vous. Tout cela devait assurer la sécurité du fils Potter. Et maintenant, vous m'annoncez que vous l'avez élevé comme un porc destiné à l'abatoir...

– Voilà qui est très émouvant, Severus. En êtes-vous venu à éprouver de l'affection pour ce garçon ?

De l'affection pour Harry Potter ? Je préfère prendre un Doloris que de l'avouer surtout à ce vieil hypocrite.

– Pour lui ? Spero Patronum !

De l'extrémité de ma baguette jaillit une biche argentée. Elle atterrit gracieusement sur le sol, traverse d'un bond la pièce et s'envole par la fenêtre. Dumbledore la regarde s'éloigner et se retourner moi avant que je n'us le temps d'essuyer les larmes de mes yeux.

– Après tout ce temps ?

Il pense que la biche est un hommage à Lily Evans, le reflet de mes sentiments pour elle. Mais il se trompe. Lily toujours été ma meilleure amie et seulement ma meilleure amie. Elle n'a jamais été non plus la véritable biche de James Potter. C'était moi, la biche de James Potter.

– Toujours.


 

Note de fin de chapitre :

Voilà j'espère que ce petit début vous a donné envie de poursuivre la lecture de mon histoire !

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.