S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Programme de juillet des Aspics


Bonsoir à toustes !

Un peu de lecture pour vous accompagner en cette période estivale... Vous avez jusqu'au 31 juillet pour, d'une part, voter pour le thème de la prochaine sélection ici et, d'autre part, lire les textes de la sélection "Romance" du deuxième trimestre 2024, et voter ici !

Les sélections sont l'occasion de moments d'échange, n'hésitez pas à nous dire ce que vous en avez pensé sur le forum ou directement en reviews auprès des auteurices !


De L'Equipe des Podiums le 11/07/2024 22:30


Assemblée Générale 2024


Bonjour à toustes,

L'assemblée générale annuelle de l'association Héros de Papier Froissé est présentement ouverte sur le forum et ce jusqu'à vendredi prochain, le 21 juin 2024, à 19h.

Venez lire, échanger et voter (pour les adhérents) pour l'avenir de l'association.

Bonne AG !
De Conseil d'Administration le 14/06/2024 19:04


Sélection Romance !


Bonsoir à toustes,

Comme vous l'avez peut-être déjà constaté, sur notre page d'accueil s'affichent désormais des textes nous présentant des tranches de vie tout aussi romantiques ou romancées les uns que les autres ! Et oui, c'est la sélection Romance qui occupera le début de l'été, jusqu'au 31 juillet.

Nous vous encourageons vivement à (re)découvrir, lire et commenter cette sélection ! Avec une petite surprise pour les plus assidu.e.s d'entre vous...

Bien sûr, vous pouvez voter, ça se passe ici !


De Jury des Aspics le 12/06/2024 22:31


145e Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 145e édition des Nuits d'HPF se déroulera le Vendredi 14 juin à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
À très bientôt !


 


De L'équipe des nuits le 12/06/2024 12:33


Maintenance des serveurs


Attention, deux interventions techniques prévues par notre hébergeur peuvent impacter votre utilisation de nos sites les 28 mai et 4 juin, de 20h à minuit ! Pas d'inquiétudes à avoir si vous remarquez des coupures ponctuelles sur ces plages horaires, promis ce ne sont pas de vilains gremlins qui grignotent nos câbles ;)

De Conseil d'Administration le 26/05/2024 18:10


144e Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 144e édition des Nuits d'HPF se déroulera le Samedi 18 mai à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits et à vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De L'équipe des Nuits le 12/05/2024 11:00


La liberté de l'orphelin par Amnesie

[4 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +

Teddy Lupin-Tonks-Potter s'était toujours considéré comme un garçon libre. C'est là le privilège des orphelins : la pitié, la compassion puis l'indulgence ; la complaisance, et enfin, l'anarchie. À l'âge de trois mois, plus aucun parent pour le réprimander. À onze ans, aucune voie toute tracée. À dix-sept ans, aucun gouvernement pour le Tracer.

Oui, Teddy Lupin-Tonks-Potter était un garçon libre. La preuve : il avait les cheveux bleus.

 

 

Teddy Lupin-Tonks-Potter avait donc embrassé la carrière d'artiste, que l'on dit être la plus affranchie des conventions d'une société bridée. Et il signait aujourd'hui sa plus belle œuvre.

 

Ce n'était pas la sienne, à l'origine. C'était un travail ancien de plusieurs siècles, presque sacré, indestructible. Mais tout le monde sait que seul l'art est sacré et qu'en ce domaine, il n'y a pas de plus beau geste que la destruction.

 

Il avait donc d'abord comblé les trous. Le visage ridé de la femme qui l'avait élevé avait fait ses retrouvailles avec ses deux voisines étrangement candides. Il avait également dessiné un chien noir. Le cracmol, il l'avait fait de toutes les couleurs. Il ressemblait à une femme. La femme du traitre à son sang était rousse. La marque roussie du généreux donateur était un simple chapeau. Il n'aurait su dire pourquoi.

 

Puis il avait métamorphosé les ancêtres. Cette fois, cela s'apparentait un peu plus à du vandalisme, et cela lui avait procuré un certain sentiment de satisfaction. Des choses très enfantines, à vrai dire. Des moustaches, des oreilles de troll, des dents de lapin. Il avait beaucoup ri.

 

Il avait terminé en rallongeant les branches. Ça, il l'avait commencé il y a des années. On l'avait laissé dans cette pièce, et comme tous les enfants, il avait dessiné sur la première surface à disposition. Il ne lui restait donc plus qu'à ajouter ses cheveux bleus au Teddy en bâtons. Mais il avait aussi fallu ajouter les bois intermédiaires. Tonks était une guerrière si effrontée que c'en devenait presque indécent. Lupin était un loup. Teddy Lupin-Tonks-Potter n'était pas un artiste très inventif.

 

Tout était dans le geste.

 

Une fois son œuvre achevée, il l'avait contemplée, une cigarette entre les lèvres. C'était beau. C'était intelligent. Pourquoi personne n'avait-il jamais songé à cela ? Comme si un simple maléfice de Glue Perpétuelle pouvait fixer l'éternité. Rien ne restait. Il fallait juste un peu de liberté. Teddy comprenait qu'il s'agissait d'un luxe auquel Sirius Black n'avait jamais accédé.

 

Il avait écrasé sa cigarette sur le parquet délavé par le soleil.

 

Puis il était sorti en y laissant toutes ses affaires et des fournitures de chez Weasley, Farces pour sorciers facétieux.

 

Dehors, il faisait nuit.

 

Huit pas plus tard, il faisait chaud.

 

Teddy ouvrit grand les poumons, comme tenté d'aspirer le souffle de l'explosion. Il se contenta cependant de se retourner pour admirer une dernière fois son œuvre.

 

Entre le 11 et le 13 du Square Grimmaurd, il n'y avait pas de 12 ; car le 11 et le 13 du Square Grimmaurd étaient parti avec lui. Les immeubles étaient éventrés, brûlants. Le rouge colorait le noir, des touches pourpres dansaient puis retombaient en cendres sur le béton. Ça sentait les Feuxfous Fuseboum et la peinture entêtante. Il inspira en souriant.

 

Dans les journaux du lendemain, le Directeur du Bureau des Aurors dut expliquer les raisons de l'explosion de l'ancienne demeure de son parrain. Il annonça la mort d'un vieil elfe de maison et des huit voisins moldus endormis. Un témoin raconta avoir vu un homme blond au long nez admirer le brasier. Nul ne fit le lien entre la peinture retrouvée sur les lieux du sinistre, et celle des incendies du Manoir Malfoy et de la prison d'Azkaban.

 

 

Teddy a les cheveux bleus, et parfois blonds, bruns, noirs, roux la nuit. Il étend son œuvre partout où la justice le réclame.

 

Car Teddy Lupin-Tonks-Potter a compris la leçon.

 

La liberté exige des sacrifices. 

Note de fin de chapitre :

Merci d'avoir lu !


Je n'ai jamais écrit ni lu sur Teddy Lupin. Il est donc possible que mon texte soit du déjà vu, ou bien complètement à côté de la plaque. Disons qu'il s'agit plus d'une idée sur laquelle je suis curieuse de connaitre votre avis. 

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.