S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Rivaux par Wyrdeen

[1 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Disclaimer : Tout appartient à JKR


Salut tout le monde !


Voici le premier chapitre de ma nouvelle histoire, qui n'est autre qu'une romance Harry/Fem!Draco. Ne soyez pas surpris, il n'y a pas de slash dans cette histoire !


J'ai imaginé cette fic dans un style "tranche de vie" sur fond de Quidditch où l'on alternera entre le présent et des souvenirs qui concernent bien sûr les deux protagonistes de l'histoire. Mon inspiration principale pour cette fic : The Quidditch World Cup par TheEndless7.


Ca devrait être une fic relativement courte (pas plus de 50 000 mots je pense), avec entre 5 et 8 chapitres.


N'hésitez pas à me laisser un commentaire si vous avez apprécié ce chapitre ! J'y réponds à chaque fois, et en plus ça encourage beaucoup à écrire !


Enjoy !


PS : Ne m'en voulez pas pour le nom de Fem!Draco, tous les noms que je trouvais me semblaient nuls :P

 

Chapitre 1 : Il était une fois…

« Et maintenant, je crois qu’il est grand temps de parler Quidditch avec votre intervenant favori, Lee ! »

Des applaudissements se firent entendre alors que le présentateur du jour, Lee Jordan, annonçait d’une voix enjouée :

« Bonjour à toutes et à tous, et merci d’être encore si nombreux ce soir à être branchés sur la RITM, votre radio sorcière favorite ! Il est 19h30, nous somme mardi, et comme d’habitude, il est l’heure de Quidditch Weekly, l’émission qui ne rate jamais le Vif ! Comment-vas-tu aujourd’hui, Graham ? »

« Parfaitement bien, Lee, je te remercie ! Gros programme ce soir, n’est-ce pas ? »

« Incroyable programme, oui, je crains bien qu’on déborde encore une fois sur l’émission musique de Padma. Mais bon, qui écoute encore du Moldubec de nos jours, sérieusement ? »

« Plus de personnes que tu ne le crois. Mais ne nous éparpillons pas. Tout d’abord, parlons rapidement des résultats de la ligue de ce week-end, avant d’accueillir notre invité du jours. »

« Et quel invité ! » intervint Lee Jordan.

« C’est sûr que lui, ça nous a couté cher de le faire venir ! Alors surtout ne nous quittez pas en cours de route ! » fit Graham Jones en riant. « Mais les résultats d’abord, mon cher Lee ! »

« Pas de surprise cette semaine, Graham. Le classement général de la ligue n’a pas bougé à une journée de la fin. On peut cependant noter l’éclatante victoire 430 à 70 de Kenmare contre Falmouth, qui est de bon augure pour cette équipe en reconstruction et qui aura peut-être un coup à jouer l’année prochaine. »

« Tout à fait, il semblerait d’ailleurs qu’ils soient déjà à la recherche d’un nouvel attrapeur. »

« Nous verrons bien qui ils arriveront à dégoter. En parlant d’attrapeur, j’imagine que je ne surprendrai personne en annonçant les victoires faciles de Montrose et Chudley, avec deux nouvelles démonstrations de Quidditch de leurs attrapeurs respectifs. »

« Ces deux jeunes joueurs qui continuent de nous faire manquer de superlatifs tant ils dominent la ligue de la tête et des épaules. Je crois que nous n’avons jamais vu de joueurs aussi talentueux que ces deux-là dans l’histoire du Quidditch. Qu’en dis-tu, Lee ? »

« Difficile à dire par manque de recul, Graham. Il ne s’agit que de leur première saison professionnelle, après tout. »

« Mais quand même, après 11 matchs chacun, ils n’ont toujours pas laissé échapper un Vif ! C’est du jamais vu dans l’histoire ! »

« Les statistiques sont exceptionnelles, en effet. En plus, Montrose et Chudley vont se jouer pour le titre la semaine prochaine, lors de la dernière journée du championnat. Une seule des deux équipes aura ainsi l’honneur de figurer parmi les rares franchises à avoir gagné tous ses matchs dans l’année, quel suspense ! »

« Un petit pronostic, peut-être ? »

« Je ne m’aventurerai pas sur ce terrain beaucoup trop glissant. Il va falloir patienter avec nous jusqu’à la fin de la saison. Mais par contre, je peux peut-être demander son avis à l’un des attrapeurs concernés. Qu’est-ce que tu en dis, Graham ? »

« J’en dis que c’est une idée fantastique, Lee ! Mesdames et messieurs, un tonnerre d’applaudissement pour l’attrapeur des Canon de Chudley, le seul et unique, Harry Potter ! »

-oo0oo-

Harry vit l’assistant de production lui faire signe de rentrer dans la pièce. Il poussa la porte entrouverte, et aperçut Lee Jordan et Graham Jones assis à une table, tout sourire et les regards tournés vers lui.

La salle principale de la RITM n’était pas très grande, n’accueillant qu’une vingtaine de personne dans des petits gradins improvisés contre le mur du fond. En même temps, il n’en attendait pas vraiment plus de la part d’une radio sorcière.

Il s’installa en face de Lee et Graham en saluant d’un geste de la main les spectateurs, qui lui rendirent sifflements et applaudissements.

« Harry Potter vient de nous rejoindre à l’instant, » commenta Lee Jordan pour les auditeurs de la radio, « Alors, Harry, la forme ? »

Harry rendit un sourire à son ancien camarade de Gryffondor, qui avait semble-t-il trouvé sa voie en tant que présentateur de Quidditch à la radio.

« Comme un lendemain de victoire, Lee. Autrement dit, ça va plutôt bien ! » répondit Harry du tac au tac.

Il était toujours surpris de constater à quel point il était maintenant confiant en public. La simple idée de passer à la radio aurait certainement terrorisé le petit garçon de onze ans qu’il était lorsqu’il avait découvert le monde sorcier.

J’imagine que devenir le Garçon-qui-a-Vaincu et une star de Quidditch m’a bien aidé pour ça, pensa Harry.

« Il faut dire que tu n’as pas encore connu les lendemains de défaite ! » dit Graham, amusé, « Incroyable prise hier encore, Harry, on va finir par renommer la feinte de Wronski en feinte de Potter ! »

Harry décida d’être modeste. Ce qui n’était pas difficile, après tout, il l’avait toujours été.

« Edmund est un joueur coriace, et comme mon équipe ne menait pas encore suffisamment, j’ai préféré jouer mes armes. »

« A t’entendre parler, on croirait presque que tous les attrapeurs de la ligue sont coriaces, alors qu’aucun n’a réussi à approcher un Vif d’or à moins de trois mètres avec toi sur le terrain. »

Le jeune joueur de Chudley leva ses mains devant lui en signe de défense.

« Tu exagères, Lee, » il jeta un coup d’œil en direction du public, et ajouta d’une voix espiègle, « je crois bien que Chambers était à deux mètres du Vif quand je l’ai attrapé ! »

Des rires se firent entendre, suivis par de nouveaux applaudissements.

« Je suis sûr qu’il se sentira privilégié de l’entendre. » fit Graham en riant lui aussi, « Mais trêve de plaisanteries, nous avons quelques questions finement sélectionnées à te poser, Harry. N’est-ce pas, Lee ? »

« Et comment ! Ce n’est pas tous les jours qu’on a le futur MVP de la ligue avec nous ! » répondit l’ancien acolyte des jumeaux Weasley avec enthousiasme.

Alors qu’Harry s’apprêtait à temporiser, Graham le coupa.

« Ne nous enflammons pas tout de suite ! Avant de penser aux trophées et aux récompenses, il nous reste le match le plus important de la saison à couvrir. Chudley contre Montrose ! »

Harry faillit rouler des yeux. Il voyait très bien où est-ce que Lee et Graham voulait en venir, et il n’avait pas particulièrement envie de répondre à des questions sur ce sujet. Malheureusement, il avait compris il y a bien longtemps que le métier d’attrapeur professionnel avait ses obligations.

« Un véritable choc des titans, » continua Graham, « Entre les deux équipes qui survolent littéralement le championnat. Onze matchs, onze victoires et onze vifs attrapés de chaque côté. Difficile de faire plus impressionnant, Harry. »

Le jeune homme rougit un peu en entendant les acclamations du public.

« On ne va pas tourner autour du pot plus longtemps, » reprit Lee avec un sourire, « Ce match à venir, ça va être un duel d’attrapeur, entre toi et ta rivale de toujours. Aurais-tu quelques mots à glisser sur elle, peut-être ? »

« Pas grand que chose que vous ne savez pas déjà, » commenta Harry avec un haussement d’épaule, « Surtout toi, Lee, qui était à Poudlard en même temps qu’elle et moi. »

« Oui, mais nos auditeurs, eux, ne la connaissent pas autant. Tous ce qu’ils savent, c’est qu’elle est génialement douée au Quidditch, peut-être même plus que toi ! »

« Ne nous enflammons pas, » fit Harry, singeant les paroles de Graham, « Le match n’est pas encore passé. »

« D’où l’intérêt d’alimenter les potins d’avant-match ! Surtout qu’on dirait presque que vos destins sont liés ! »

« Rassure-moi, tu n’as pas lu la biographie de moi qu’a écrit Rita Skeeter ? » demanda Harry, d’un coup soupçonneux.

Lee et Graham se regardèrent d’un air entendu.

« Pas du tout, elle n’écrit que des torchons. » dit l’ancien Gryffondor d’une voix qui suintait le mensonge, « J’ai toujours préféré écouter les histoires de la bouche des protagonistes. Alors Harry, raconte-nous comment tu as rencontré Celle-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom. »

« On n’était pas là pour parler Quidditch ? »

« Si, mais les ragots font grimper les audiences, alors raconte ! »

Harry soupira, il n’allait pas y échapper.

« Si ça vous intéresse vraiment… »

Le public tout entier lui cria de continuer, et Harry roula des yeux.

« En fait, peu de la gens le savent, mais c’est sur le Chemin de Traverse que j’ai croisé pour la première fois la route de Lyra Malefoy. »

-oo0oo-

 

2 Aout 1991

Chemin de Traverse

 

Harry jeta un dernier coup d’œil derrière lui, regardant Hagrid s’éloigner dans l’avenue sorcière, avant de pousser la porte du magasin. Il aurait vraiment préféré que le demi-géant l’aide encore à choisir…

Une petite enseigne sur un comptoir indiquait : « Madame Guipure, prêt-à-porter pour mages et sorciers ». Le magasin était chaleureux, éclairé par de nombreuses petites bougies qui flottaient un peu partout et baignaient la pièce d’une lueur orangée.

Harry fut un peu étonné de voir des bougies dans un magasin de vêtements.

Les sorciers ne doivent pas avoir peur des incendies, pensa-t-il.

« Bonjour jeune homme ! » L’accueillit une petite sorcière replète et souriante. « J’imagine que tu es là pour tes affaires de Poudlard ? »

« Euh, oui. » Fit Harry, quelque peu incertain.

« Ne t’en fait pas, j’ai tout ce qu’il te faut, » Rassura-t-elle, avant de pointer du doigt l’arrière-boutique, « Tiens, va par là et installe-toi sur une chaise le temps que j’aille chercher de quoi prendre tes mesures. Il y a une jeune fille de ton âge qui attend aussi pour essayer des uniformes, vous pourriez peut-être faire connaissance. »

La couturière laissa ensuite Harry seul, disparaissant par la porte derrière le comptoir.

Harry alla s’installer prudemment sur l’une des chaises qu’on lui avait indiquées. Il entendit vaguement des bruits de froissement dans l’unique salle d’essayage de la boutique, mais n’y fit pas plus attention que ça, trop occupé à s’imaginer à quoi pouvait bien ressembler les uniformes de l’école.

Il eut sa réponse presque immédiatement quand une voix l’interpela en pleine réflexion.

« Dis-moi toi, tu la trouves comment, cette robe ? »

Harry releva les yeux et aperçut une jeune fille, aussi petite et maigre que lui, le regarder avec un sourcil haussé.

Elle avait un visage fin, très aristocratique, mis en valeur par des yeux gris calculateurs et de longs cheveux blond platine, presque décolorés. Quoiqu’un peu pâle, Harry la trouvait plutôt jolie, malgré son air hautain.

« Il me semble t’avoir posé une question. »

Harry jeta un coup d’œil rapide à la robe qu’elle portait. Elle n’avait rien de spécial, simplement noire et longue.

Il releva la tête vers la fille en haussant les épaules, « Elle te va bien, enfin je pense. »

L’inconnue leva les yeux au ciel, comme si Harry venait de déclarer une évidence.

« Si seulement on pouvait rajouter de la couleur, » soupira-t-elle, « Elle est un peu trop ordinaire à mon goût. Heureusement, à Poudlard, ils ajoutent la couleur de notre maison. »

Harry hocha la tête distraitement, n’ayant aucune idée de ce que pouvait être « une maison » à Poudlard.

La jeune fille continua comme si de rien n’était, « Donc bientôt, on pourra rajouter le vert de Serpentard sur la mienne. Ça la rendra bien plus belle. Et toi, tu sais dans quelle maison tu seras réparti ? »

Harry devina que Serpentard devait être une des fameuses maisons de Poudlard. Malheureusement pour lui, il n’en connaissait aucune autre, et il ne voulait pas afficher son ignorance devant cette fille, qui ne lui paraissait pour l’instant pas très aimable.

« Aucune idée, je verrai bien quand j’y serai. »

« Dans ma famille, tout le monde est à Serpentard depuis des dizaines de générations. C’est une grande fierté. De toutes façons, presque tous les sorciers et sorcières de bonnes familles vont à Serpentard. Où sont allés tes parents, toi ? »

« Je ne sais pas, je ne les ai jamais connus. »

Son ton froid surpris un peu la jeune fille, mais c’était vraiment un sujet qu’il ne voulait pas aborder. Surtout qu’il n’avait appris la vérité que récemment.

« Oh, désolée, » dit l'autre, qui n'avait pas l'air désolée du tout. « Mais ils étaient de notre monde, non ? »

« Ils étaient sorciers, si c'est ça que tu veux dire. »

« Donc tu seras peut-être à Serpentard. Les autres maisons, et surtout Gryffondor, ne sont pleines que d’imposteurs qui se croient sorciers. Ceux-là ne devraient même avoir le droit de venir à Poudlard. »

Harry n’était pas sûr d’avoir complètement compris le sens de ce qu’elle avait dit, mais il savait une chose. Il n’avait vraiment pas envie de côtoyer cette fille à Poudlard.

Il fut sauvé par l’arrivée dans la pièce de Madame Guipure, qui lui évita de devoir répondre.

« Alors jeune fille, est-ce que la robe te va ? » demanda la couturière, toujours toute sourire.

« Oui, je vais vous en prendre trois. »

Madame Guipure frappa dans ses mains, visiblement satisfaite, « Parfait ! Attends-moi au comptoir, je suis à toi tout de suite ! »

La jeune fille se dirigea vers l’entrée de la boutique. Avant de sortir de la pièce, elle se retourna une dernière fois vers Harry.

« On se reverra à Poudlard. Au fait, comment tu t’appelles ? »

Harry hésita un instant, il n’avait pas vraiment envie de lui répondre. Mais en même temps, il ne voulait pas non plus paraitre impoli devant la première camarade de Poudlard qu’il avait rencontrée. Résigné, il annonça :

« Harry Potter. »

La blonde ouvrit grand ses yeux, clairement surprise par la réponse. Harry vit son regard gris se fixer sur front, cherchant la cicatrice que tout le monde sorcier semblait connaître. Elle secoua finalement la tête, et répondit :

« Lyra Malefoy. Au revoir, Harry Potter. »

-oo0oo-

« Attend, tu es en train de nous dire que la première élève de Poudlard que tu as croisée dans le monde sorcier, c’est Lyra Malefoy ? » Demanda Lee, visiblement incrédule.

Harry éclata de rire.

« Aussi incroyable que cela puisse paraître, oui ! J’avoue qu’elle ne m’a pas fait une forte impression ce jour-là. »

Il avait omis de raconter les paroles de Lyra dans son récit. Il doutait que la susnommée le prendrait bien.

« Oui, j’imagine. Je pense que je que je serais reparti chez les moldus, moi. »

« Crois-le ou non, mais entre Lyra Malefoy et ma famille de moldus, le choix était vite fait. » admit Harry.

A l’époque, retourner chez les Dursley lui aurait été inconcevable. Et Malefoy ne lui avait encore rien fait à ce moment.

« Et donc c’est à ce moment-là que vous êtes devenus rivaux, alors ? »

« Non. Nous ne sommes pas rivaux. » répliqua Harry d’un air fatigué, « Il n’y a que les journaleux dans ton genre qui nous désignent comme tels, Lyra et moi. »

« Arrête un peu ton char, Harry, » lui dit Graham en commençant à énumérer sur ses doigts, « Vous vous rencontrez au Quidditch depuis Poudlard, vous êtes dans deux équipes qui se battent pour le titre alors qu’elles n’étaient même pas top 5 avant que vous arriviez, vous n’avez pour l’instant jamais laissé échapper un Vif d’or pour votre première saison professionnelle, et vous vous jouez dimanche lors du dernier match de la saison. »

« Si ce n’est pas la définition même de ‘rivaux’, je ne sais pas ce qu’il te faut, » renchérit Lee.

« Mouais, si tu le dis… »

« Je le dis, » rétorqua-t-il en replongeant dans son parchemin de statistiques, « Les pronostics la mettent légèrement favorite contre toi, qu’en pense-tu ? »

« J’en pense que les pronostics me mettaient perdant pour le Tournoi des Trois Sorciers, et que pourtant, je l’ai gagné… » contra le jeune attrapeur.

« Ce n’est pas tout à fait la même chose. »

« En plus, je l’ai déjà battue à Poudlard… »

« Elle aussi, t’as déjà battu. »

Harry lança un regard noir aux deux chroniqueurs.

« Quelle est ta stratégie pour faire gagner le titre à Chudley ? Dis-nous tout, » demanda Graham.

Harry réfléchit un instant, se visualisant sur le terrain de Quidditch.

« Il n’y en a pas vraiment, » finit-il par répondre, « Ça risque de se jouer à peu de chose. Contre Lyra, il faut voler vite, sinon, impossible de passer devant elle à l’épaule. »

Lee hocha la tête à ça, « C’est vrai qu’elle est très agile sur son balai. Tu savais qu’elle avait fait construire son propre modèle chez Nimbus ? »

« Oui, le Nimbus 2003-L, spécifiquement adapté à ses mensurations. J’ai déjà eu l’occasion de l’essayer. C’est un bon balai, mais pas adapté à mon style. D’ailleurs, Nimbus m’avait aussi proposé de m’en faire faire un, alors que j’avais déjà reçu une proposition de Comet. »

« Ah oui ? Mais pourquoi diable es-tu resté sur ton Eclair de Feu, dans ce cas ? » 

« Oh tu sais, moi, j’ai toujours préféré la vitesse pure. Et pour l’instant, il n’y aucun balai plus rapide sur le marché. Je doute qu’il y en ait un un jour, d’ailleurs. »

« Je pense que les fans de Quidditch auront remarqué que tu étais plutôt du genre rapide ! » admit Graham avec un petit rire, « Mais revenons un peu à ton histoire avec Lyra. Quand est-ce que tu as remarqué qu’elle était douée au Quidditch ? »

Harry n’eut pas à réfléchir très longtemps.

-oo0oo-

10 Septembre 1991

Cour de Poudlard

 

« Donne-moi ça ! » cria Harry à Theodore Nott, qui le regardait avec un sourire narquois. Ce dernier agita le Rapeltout de Neville devant le nez d’Harry pour l’énerver encore plus.

« Sinon quoi ? Tu vas me jeter un sort ? Oh là là, que j’ai peur ! »

Harry commençait à voir rouge. Neville avait été très gentil avec lui depuis le début de l’année scolaire, et il ne supportait déjà pas de voir les Serpentard se moquer continuellement de lui. Alors il ne tolérerait surement pas qu’on vole les affaires de son camarade.

Il passa son balai dans sa main gauche et s’apprêtait à sortir sa baguette. Puisque Nott semblait le vouloir, il allait lui jeter ce sort…

« Pose ça, Theodore, tu vas finir par nous attirer des ennuis si les professeurs l’apprennent. »

Nott parut surpris, et il n’était pas le seul, d’entendre quelqu’un de sa propre maison prendre la défense de Neville. Et encore plus quand il remarqua que c’était Lyra Malefoy qui avait parlé.

« Attends, Lyra, ne me dis pas que tu te soucis de cet imbécile de Londubat ? » fit-il, abasourdi.

« Ne te méprends pas, » lui répondit la jeune Malefoy en fronçant le nez, clairement dégoutée qu’il puisse penser cela, « Je me contrefiche de ce cracmol. Mais il ne mérite pas qu’on perde des points à cause de lui. »

Harry en avait marre, il pointa sa baguette sous le nez de Nott, qui eut un mouvement de recul en direction des Serpentard. Ce dernier sembla chercher du regard de l’aide parmi ses camarades de maison. Mais quand il vit que personne ne viendrait à sa rescousse, il sortit lui aussi sa baguette et la pointa sur le Rapeltout.

« Tu sais quoi, Potter ? Si tu le veux vraiment, alors va le chercher ! »

« Ne fais pas ça, Theod… »

Mais Nott n’écouta pas Lyra. Il murmura un sortilège qu’Harry ne connaissait pas et, la seconde d’après, le Rapeltout filait vers le ciel à grande vitesse.

D’instinct, Harry enfourcha son balai et, d’un coup de pied, décolla à la suite de l’objet de Neville.

Le vent siffla dans ses oreilles, et Harry ressentit en lui une émotion que jamais il n’avait connu. Voler lui paraissait naturel, très facile, et lui procurait une incroyable sensation. En deux mots, c’était grisant.

Il se concentra sur le Rapeltout de Neville, qui commençait à redescendre dangereusement vers le sol. Cependant, avant qu’il n’ait pu accélérer, une figure en robe verte le dépassa aisément par la gauche, se mouvant avec aisance autour de lui. Les cheveux blonds qui flottaient au vent le renseignèrent rapidement sur l’identité de son vis-à-vis.

Voyant que Lyra Malefoy allait atteindre le Rapeltout avant lui, Harry se pencha en avant, poussant son pauvre balai au maximum de ses capacités. A seulement quelques centimètres du sol, il repassa devant la Serpentard, la bousculant légèrement, et attrapa le Rapeltout au vol.

Il freina sa course et se posa en douceur, sous les applaudissements des Gryffondors, qui n’en croyaient pas leurs yeux.

Il eut tout juste le temps de voir que Malefoy, qui s’était posée elle aussi, le regardait avec un haussement de sourcil étonné avant d’entendre :

« HARRY POTTER ET LYRA MALEFOY ! »

-oo0oo-

« Aaah oui, je crois me souvenir de ça. C’est pas là que notre bonne vieille Minerva t’a nommé attrapeur de Gryffondor ? » questionna Lee Jordan.

Harry se demanda vaguement ce que penserait son ancienne professeure de Métamorphose de se faire appeler « la bonne vielle Minerva ». Mais Lee avait toujours eu un rapport particulier avec leur directrice de maison.

« Si, c’est bien après ça, » fit-il avec un sourire un brin nostalgique, « ma première victoire au Quidditch ! »

« Est-ce qu’on peut dire que tu mènes Lyra Malefoy par un Rapeltout à zéro ? » lui demanda Graham avec un ricanement, « Ça va donner des mots de tête aux bookmakers, cette histoire ! »

« Pour être honnête, je ne suis même pas sûr qu’elle se souvienne de ça. Ça date d’il y a si longtemps. »

« Peut-être, mais revenons à ce qui nous intéresse vraiment. Ce qui intéresse tout le monde à vrai dire. » continua le chroniqueur.

Harry haussa un sourcil, « Ah, et c’est quoi ? »

« La Coupe du Monde de Quidditch, bien entendu ! »

Harry feignit d’inspecter ses ongles. « Ah oui, je l’avais oubliée, celle-là. »

« Hein, mais comment as-tu pu l’oublier ? » s’exclama Lee en le regardant avec de grands yeux, n’ayant pas saisit le sarcasme.

Il était vraiment difficile d’oublier le rêve de tout joueur de Quidditch professionnel, l’évènement le plus attendu et suivi dans le monde sorcier. Et avec sa formidable saison, Harry savait qu’il avait une chance d’être sélectionné. A condition de ne pas buter sur la dernière marche…

« Le monde ne parle que de cela, la coupe du monde qui aura lieu cet été, en Espagne ! Il parait que Gardner a déjà son équipe en tête et, d’après de nombreux analystes, il s’agirait de la meilleure équipe d’Angleterre depuis au moins 200 ans ! » Dit Graham avec vigueur, visiblement très enthousiaste.

« En fait, » renchérit Lee, « Le seul poste qui fait débat, et c’est bien normal, c’est celui d’attrapeur. »

Il se tourna vers Graham, qui avait repris la parole.

« Alors, Harry, penses-tu être titulaire lors de la coupe du monde ? »

« Eh, c’est votre boulot, de faire des suppositions ! Moi, on me demande juste d’attraper une balle jaune ! » se défendit le jeune homme.

« C’est sûr ! » fit Lee en riant, « Si ça ne tenait qu’à moi, tu serais du voyage en Espagne avec le reste de l’équipe. »

« Il le sera de toutes façons, » dit Graham, « il faut bien un titulaire et un remplaçant, et il n’y a aucune chance qu’Harry ne soit pas au moins remplaçant à la Coupe du monde. »

Lee consulta un instant l’un des nombreux parchemins de statistiques qu’il avait apportés avec lui, avant de reprendre :

« En fait le débat est presque tranché, parce que pour l’instant, Harry et Lyra sont au coude à coude avec onze Vifs d’Or attrapés et le troisième attrapeur de la ligue cette saison, c’est Chambers, qui n’est qu’à seulement six Vifs. Tout va donc se jouer lors du dernier match de la saison, la semaine prochaine. »

Harry ricana en entendant cela, ce qui n’échappa aux présentateurs de l’émission.

« Confiant de pouvoir la battre, hein, Harry ? » lui dit Lee avec un sourire narquois.

Harry releva le nez, « Le jour où j’aurais peur d’affronter Lyra Malfoy n’est pas encore arrivé. »

« Et pourtant, son temps moyen d’attrape est inférieur au tiens. Tu n’as même pas un peu d’appréhension ? Personnellement, elle me terrorise, cette fille. »

« Ça, c’est parce que toutes les filles te terrorisent, Lee, » se moqua Graham.

« Quoi ? Mais non ! Même toi, tu dois bien avouer qu’elle est effrayante. On ne sait jamais ce qu’il se passe dans sa tête, et Harry nous dit qu’il est serein de la rencontrer. »

« Ne t’inquiète pour moi, Lee, je pense que je connais mieux mon boulot que toi. Et crois-moi, je sais parfaitement comment rentrer dans la tête de Lyra Malefoy. »

« C’est tout le mal que je te souhaite, car franchement, si je dois supporter une Serpentard à la Coupe du Monde… »

Graham lui mit une petite tape derrière la tête, « Pas de réflexion sur les maisons de Poudlard dans cet émission, espèce de vaurien ! »

« Eh, mais ça fait mal ! En plus, même Harry est d’accord avec moi ! »

Voyant Graham lever à nouveau son bras, Lee changea prestement de siège, « C’est bon, c’est bon, je rigole ! »

Son collègue lui lança un dernier regard d’avertissement, avant de se retourner vers Harry.

« Que penses-tu des chances de l’Angleterre durant cette compétition, Harry ? Avoir le point de vue d’un potentiel joueur de l’équipe est intéressant. »

« J’en pense que les joueurs éligibles sont en effet très forts, » répondit professionnellement l’attrapeur de Chudley, « Le réservoir est dense, et sur le papier, on est censé dominer à peu près n’importe qui. Mais attention, c’est toujours quand on a le plus la confiance qu’on tombe de haut. D’autres équipes sont bonnes également, il faut se méfier. »

« Une vraie réponse de diplomate ! Mais personnellement, je pense qu’avec les deux meilleurs attrapeurs de la planète dans l’équipe, il y a de quoi être impatient ! » fit Graham avant de se tourner vers le public, « Mesdames et messieurs, on aurait bien aimé le garder plus longtemps, mais nous avons du Celestina Moldubec à écouter ce soir. Alors, je vais vous demander de faire une nouvelle ovation pour… Harry Potter ! »

Harry afficha son plus beau sourire de façade, se leva de sa chaise, et quitta la salle de nouveau sous les applaudissements. Une sortie de la pièce, il s’adossa au mur, son sourire toujours présent. Quelle émission !

Il attendit ensuite quelques minutes, se disant que Lee Jordan n’allait pas tarder à sortir lui aussi après voir conclu avec Graham Jones.

Un instant plus tard, la porte se rouvrit, laissant en effet apparaitre l’ancien Gryffondor, qui lui mit une petite claque sur l’épaule.

« Merci encore d’être venu, Harry ! C’est super sympa de ta part de faire fonctionner la RITM ! » lui lança-t-il chaleureusement.

« Pas de problème, c’est à moi de te remercier de m’avoir invité. Ça m’a fait plaisir de te voir, en plus de me changer des habituels reporters des magazines. »

Lee éclata de rire avant de regarder sa montre.

« Oh, il est déjà tard. Il faut que je rentre. » Il fit un clin d’œil à Harry avant de tourner les talons, « Bonne chance pour ce week-end. Tu en auras besoin, contre ta rivale ! »

« La chance, c’est pour les perdants, Lee ! » répliqua Harry en attrapant sa veste qui était accrochée à un porte manteau près de la porte, « Et Lyra Malefoy n’est pas ma rivale ! »

Il prit ensuite la direction de la sortie également, s’apprêtant à rendre visite à Ron et Hermione. En marchant, il se rappela soudainement de la première fois que Lyra et lui avaient été qualifiés de rivaux. Ironiquement, il se dit que si une personne avait le droit de les désigner ainsi, il s’agissait bien de Lee Jordan.

-oo0oo-

4 Novembre 1991

Stade de Quidditch de Poudlard

 

« Mesdames et messieurs, bienvenue au stade pour le premier match de Quidditch de la saison ! C’est un match très particulier entre les deux équipes qui semblent être les mieux armées pour remporter le titre ! »

Des hurlements et des sifflets emplirent le stade et résonnèrent jusque dans les couloirs des vestiaires, ajoutant encore de la pression sur les épaules des joueurs qui attendaient de faire leur entrée.

« Sans plus attendre, veuillez accueillir comme il se doit la fantastique équipe de Gryffondor ! »

Harry avala difficilement sa salive alors que ses coéquipiers se mirent à avancer devant lui, en direction du stade. Katie Bell, qui le précédait, lui jeta un regard qu’elle voulait surement encourageant, mais qui ne fit qu’accentuer le stress du plus jeune joueur de l’équipe.

« Dubois, Weasley, Weasley, Johnson, Spinnet, Bell et… Potter ! »

Harry émergea sur la pelouse du terrain de Quidditch sous les applaudissements, la boule au ventre. Les tribunes du stade étaient recouvertes de banderoles aux couleurs des équipes qui allaient s’affronter et certains élèves avaient même apporté des panneaux avec les noms des joueurs inscrits dessus. Harry aperçût dans la tribune de Gryffondor une enseigne sur laquelle on pouvait lire « Potter président », surmontée de son visage qui étincelait comme un néon. La vision eut le mérite de lui arracher un pâle sourire.

Une fois l’équipe arrivée au centre du terrain où les attendaient Madame Bibine, Lee Jordan, qui officiait comme commentateur, annonça leurs adversaires du jour :

« Accueillons maintenant les tricheurs de Serpe… ! »

« JORDAN ! »

« Pardon professeure, je voulais dire les misérables verrac… »

« Jordan, si vous continuez… »

« Hum hum, l’équipe de Serpentard ! »

Harry regarda entrer sur le terrain ses adversaires du jour, les pitreries de Lee ne réussissant pas à l’amuser dans son état.

« Bletchey, Derrick, Cross, Flint, Montague, Pucey et… Malefoy ! »

Cette fois, on entendit plus les huées qu’autre chose, comme c’était apparemment le cas quand les Serpentards jouaient. Cependant, il semblait que cette équipe était immunisée contre ce vacarme, si l’on en croyait la démarche fière de ses joueurs.

« C’est un match exceptionnel à plus d’un titre ! » reprit Lee Jordan, « En effet, c’est la première fois dans l’histoire de Poudlard que deux joueurs de première année sont en compétition ! Et comme si cela ne suffisait pas, il s’agit en plus de deux attrapeurs ! Quel grand moment de Quidditch en perspective ! »

La foule sembla prendre la mesure de la situation, car le bruit dans le stade diminua nettement.

« Qui sait combien de fois ces deux-là vont se croiser sur un terrain ? On les connaissait déjà pour leur animosité l’un envers l’autre, mais aujourd’hui ils vont devoir s’affronter dans les règles de l’art. Mesdames et messieurs, nous assistons peut-être au début d’une rivalité entre Harry Potter et Lyra Malefoy, deux des attrapeurs parmi les plus talentueux que Poudlard ait jamais connu ! »

L’ovation reprit de plus belle sur cette conclusion, et ce fut au tour de Madame Bibine de prendre la parole quand les Serpentards furent arrivés au niveau des Gryffondors.

« Bien, vous connaissez déjà les règles. Capitaines, serrez-vous la main. »

Pendant qu’Olivier Dubois et Marcus Flint se promettait de la souffrance en se broyant mutuellement les phalanges, Harry se tourna vers l’attrapeur des Serpentards.

Ses yeux verts se fixèrent dans ceux gris de la jeune fille lui faisant face. Pour la première fois de l’année, le sourire de Malefoy semblait sincère. Parce qu’elle était comme lui, lorsqu’elle volait sur un balai, elle oubliait tout le reste.

C’est à ce moment-là qu’Harry se dit que malgré tous leurs différents, ils avaient au moins un point commun. Le Quidditch.

Alors, sans s’en rendre compte, il fit un hochement de tête en direction de la Serpentard, qui le lui rendit.

« En position sur vos balais. »

Harry enfourcha son Nimbus 2000 avec une seule pensée en tête. Il allait attraper le Vif si rapidement que plus personne ne parlerait de rivalité entre lui et Malefoy.

Mais ce qu’il ne savait pas, c’était que Lee Jordan avait été prophétique ce jour-là. Après tout, Lyra Malefoy semblait toujours être sur son chemin…

 

 

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.