S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

32ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 32e édition des Nuits Insolites se déroulera le samedi 18 février à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits en ce mois de Saint-Valentin. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic. A très bientôt !

 


De Les Nuits le 06/02/2023 15:45


128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


A l'ombre du Saule Pleureur par miriallia haww

[1 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Coucou, un petit OS qui trainait dans mes tiroirs, j'espère que vous aimerez !
A l'ombre du Saule Pleureur

Le saule pleureur était toujours là, tel un pilier inébranlable. Severus n'avait pas mis les pieds ici depuis des années. Sans Lily, l'endroit paraissait froid et vide. Si l'arbre était le pilier, elle était l'âme de ce coin de paradis et son absence n'avait jamais été aussi criante.
    En fermant les yeux, le jeune homme apercevait presque son fantôme, allongé sur le sol à fixer le ciel. Il voulait se souvenir d'elle ainsi, à sourire en observant les nuages.
    L'image disparut aussi vite qu'elle l'avait traversé. L'arbre avait perdu ses feuilles comme s'il la pleurait lui-aussi. Et l'ancien mangemort se retrouva à nouveau plongé dans la désolation et la solitude.
    Le sorcier passa une main dans ses cheveux. Il ne savait pas très bien ce qu'il était venu chercher ici. La culpabilité le rongeait chaque jour un peu plus et il n'avait pas la volonté de s'en défaire, espérant presque qu'elle finirait par l'étouffer.
    Severus s'allongea sur le sol, tournant la tête vers l'endroit où elle s'étendait toujours. S'il restait immobile, peut-être finirait-il par se noyer dans ses propres souvenirs. L'idée était tentante et il s'accrocha à cette pensée. Il ferma à nouveau les yeux, il pouvait presque sentir son parfum fleuri. Il n'avait pas besoin de se concentrer, il se souvenait de tout avec précision. Il sentait presque sa présence à ses côtés. Peu à peu il se laissa happer par sa mémoire.

* * *

    Les cheveux de Lily formaient toujours un halo aux reflets roux autour de son visage. L'humidité de l'herbe ne la gênait pas outre mesure. Elle était comme ça, Lily, à s'allonger sur le sol sans se préoccuper de salir sa jolie robe. Elle allait encore se faire gronder c'était certain, mais peu importait. Elle se sentait bien ici, à observer les nuages en s'inventant des histoires. Elle était libre et en tendant les bras devant elle, elle avait l'impression de voler.
« Promets-moi que même si on est pas dans la même maison, on sera toujours les meilleurs amis. »
    Elle tourna le regard vers son ami allongé près d'elle, un air sérieux imprégnant ses traits d'enfant. Pétunia ne cessait de critiquer le garçon, argumentant qu'il était bizarre. Mais bizarre, ne l'était-elle pas également ? Elle qui parvenait d'une pensée à déplacer des objets ?
    Non, Severus n'était pas bizarre, il était unique. Et elle ne parvenait pas à imaginer un seul jour sans son amitié. Avec lui, l'idée d'intégrer Poudlard à la rentrée n'était plus aussi terrifiante. Pourtant, elle allait pousser la porte vers un monde inconnu et l'excitation croissait à mesure que septembre se rapprochait.
« Je te le promets Lily, je serai toujours ton ami, ton meilleur ami ! »
    Cette promesse, il la fit avec toute l'honnêteté dont un enfant était capable. Et du haut de ses onze ans, l'idée d'un jour ne plus être ami avec Lily lui semblait grotesque. Impossible même. Le seul fait d'imaginer l'avenir sans elle créait un vide immense et il repoussa cette pensée.
    Un sourire éclaira le visage de la fillette et Severus sentit son cœur faire un bond dans sa poitrine. Le sourire de Lily, c'était tout ce dont il avait besoin pour se sentir heureux et oublier à quel point la vie auprès de son père était pénible.
    Les yeux verts de la fillette pétillaient de joie et elle détourna son regard vers le saule pleureur au-dessus d'eux. Ils venaient toujours se cacher dans cette partie du parc. Ce lieu, c'était leur refuge, l'unique endroit où personne ne pouvait les trouver.
    Le regard sombre de Severus ne la quittait pas, imprimant dans sa mémoire la perfection de l'instant présent. Il ignorait encore à quel point il briserait sa promesse, endommageant leur amitié au-delà du réparable et précipitant sa fin.

* * *

    Ils avaient treize ans la première fois qu'il manqua à sa parole, trop effrayé à l'idée d'être la risée des Serpentards. Penser à cet épisode était comme mettre du sel sur une plaie encore à vif. Le sorcier avait conscience que c'était à cet instant précis que tout avait déraillé dans sa vie. Il était persuadé que s'il retournait dans le passé et modifiait cet unique moment, tout serait différent. Et Lily serait encore auprès de lui.
« Dégage de mon chemin, sang-de-bourbe! »
    Severus n'avait rien fait, ce jour là. Il était resté passif alors que ses camarades de maison insultaient son amie. Il avait baissé la tête, attendant que l'orage passe. Cet instant de lâcheté lui avait coûté cher, même s'il ne s'en rendait alors pas compte.
« Et toi, t'es qu'un traître à ton sang à être ami avec une impure ! »
    Son cœur tambourinait dans sa poitrine et des gouttes de sueur perlaient le long de son front. Les Serpentards l'observaient, attendant sa réaction. Une seule parole malheureuse et il passerait le reste de sa scolarité à subir leurs moqueries.
« Elle n'est pas mon amie, répliqua-t-il sous la pression du groupe. »
    Et à cet instant précis, jamais il ne pourrait oublier l’expression de profonde trahison qui se peignit sur le visage de Lily.

* * *

    La seconde fois qu'il piétina sa promesse, il avait quinze ans. Il entendait encore les rires de ses condisciples qui se moquaient de lui. Potter et sa bande lui avaient joué un tour et il s'était retrouvé la tête en bas, dévoilant son caleçon à tout Poudlard. L'humiliation était intolérable. Pire encore, Lily avait tout vu. Elle l'avait défendu et c'était ça le plus insupportable. Alors il avait fait son possible pour la repousser et la faire quitter les lieux, portant un coup fatal à leur amitié déjà fragile.
« Je t'ai rien demandé sang-de-bourbe ! »
    Ce jour-là, elle n'était pas parvenue à dissimuler ses larmes alors qu'elle s'éloignait en courant. Il ne l'avait pas quittée des yeux jusqu'à ce que sa silhouette disparaisse vers le château.
    Après cet épisode, il l'avait regardée de loin, l'observant avec déchirement tomber amoureuse de Potter. Petit à petit, le regard qu'elle portait à cet insupportable frimeur avait changé, la tendresse remplaçant le mépris, les rires se substituant aux disputes.
    Le sorcier prenait conscience de ses propres sentiments, l'amour qu'il portait à la jeune fille se logeant au fond de son âme. Le jour où les deux Gryffondors avaient pénétré la Grande-Salle main dans la main, le jeune Serpentard avait comprit qu'il l'avait définitivement perdue. Et alors que le bonheur illuminait les traits de Lily, Severus s'enfonçait dans l'obscurité, empruntant un chemin de plus en plus sinistre.

* * *

« Je vous en supplie, laissez-lui la vie sauve ! »
    L'homme se traînant sur le sol, renvoyait une image pitoyable, implorant pour sauver sa femme. Pourtant, la lueur dans son regard ne laissait pas place au doute. Il savait que les mangemorts n'auraient aucune pitié. Derrière son masque, Severus se sentait détaché de la situation, comme s'il devenait un autre.
    En ce jour si particulier, il n'éprouva aucune compassion. Les cris de la femme derrière lui ne l'atteignaient pas. A dire vrai, cette mission lui apportait la distraction dont il avait besoin. Non, Severus n'était pas d'humeur charitable. Et en s'immergeant dans les ténèbres, le sorcier cherchait l'oubli. Oublier que Lily venait d'épouser Potter et la détresse sans nom qu'il avait ressentie en apprenant la nouvelle. Ne plus réfléchir, ne plus penser, juste obéir ! C'était la seule manière d'avancer sans sombrer totalement.
    Le mangemort leva le bras, agitant sa baguette tout en prononçant la formule. Le rayon vert frappa l'homme en pleine poitrine. Il ne le quitta pas des yeux alors qu'il s'effondrait sur le sol. Son visage s'était figé en un masque de terreur. Et en croisant le regard sans vie de sa victime, Severus ne ressentit rien.

* * *
    Les sortilèges fusaient de tous côtés, ajoutant au chaos ambiant. Le combat s'intensifiait sous le regard impassible de Severus. Il avait éliminé plusieurs adversaires sans difficulté, ne rechignant pas à employer des sortilèges de magie noire. C'était ce qui le différenciait de ces imbéciles de l'Ordre : il n'hésitait pas. Et les siens gagnaient du terrain. Il s'apprêtait à lancer un nouveau sortilège lorsqu’il aperçut les reflets roux scintillant sous la lumière du soleil. Son bras s'immobilisa en plein mouvement. Lily ! Il l'aurait reconnue entre mille.
    Au milieu des décombres et des corps, elle ne cédait pas un pouce de terrain, répliquant farouchement quelque soit son adversaire. La suie qui maculait ses joues ne dissimulait en rien sa beauté, pas plus que ses vêtements déchirés. Elle était douée, parant les attaques aussi aisément qu'elle les lançait. Mais ils étaient plus nombreux.
    Une ombre se découpa non loin d'elle et le cœur du jeune homme manqua un battement. Il agit d'instinct, ne se rendant compte d'avoir lancé le sortilège seulement lorsqu'il percuta sa cible. Le mangemort qui s'apprêtait à l'abattre bascula tel une poupée inanimée. Il s'en était pris à la mauvaise personne. Le bruit de chute attira l'attention de Lily, lui faisant comprendre qu'elle l'avait échappé de peu.
« On se replie ! S'écria un membre de l'Ordre. »
    C'était exactement ce qu'ils attendaient. Le piège se refermait et Lily s'élançait vers la ruelle derrière elle. Il ne pouvait pas laisser faire ! Le sorcier transplana, réapparaissant à l'abri d'un renfoncement. L'instant d'après, elle passait près de lui et il l'attira par le bras, pressant sa main contre sa bouche pour l'empêcher de crier.
« C'est un piège, murmura-t-il à son oreille. »
    Sans attendre sa réponse, il actionna la poignée de la porte derrière lui et se glissa dans l'ouverture. Le jeune homme la lâcha finalement, s'écartant de quelques pas. Il n'avait pas été aussi proche d'elle depuis plus d'un an. Elle portait toujours le même parfum. Étrange à quel point l'esprit pouvait se focaliser sur des détails.
« Severus ? »
    Elle prononça son prénom avec hésitation, le fixant de ses grands yeux verts qui lui retournaient à chaque fois l'estomac. Un frisson parcourut le sorcier. La revoir était à la fois ce qu'il espérait et ce qu'il redoutait, il ne s'attendait pas à ce que tout ces sentiments lui tombent dessus telle une tonne de briques. Il n'était pas préparé à ça, à ce mélange de joie et de désespoir. Le sorcier fut reconnaissant de porter un masque, de cette manière elle ne pouvait pas lire en lui, ne pouvait pas voir à quel point il avait souffert de son absence.
« Severus, est-ce que c'est toi ? »
    Le mangemort ferma un instant les yeux, profitant du son de sa voix semblable à une mélodie. La surprise se lisait clairement sur son visage, elle ne s'attendait pas à le retrouver là. Il resta un moment à la scruter, prenant soin de mémoriser chaque détail. L'insouciance avait déserté ses traits et Severus prit conscience qu'elle n'était plus cette petite fille qui lui tenait la main en observant les nuages. Voyait-elle à quel point lui aussi avait changé ?
    Severus avait l'impression d'étouffer, la pensée qu'elle puisse voir le monstre qu'il était devenu était insupportable. Alors il fit la seule chose dont il était capable, fuir.
« Il faut que tu t'en ailles Lily, ils ne sont pas loin. »
    Le ton qu'il employa était plus froid que le vent du nord mais le sorcier était loin d'être aussi détaché qu'il le paraissait. Ces mois à servir le seigneur des ténèbres lui avaient appris à ne jamais rien laisser paraître. Il avait vite compris que montrer ses faiblesses, c'était permettre aux autres de les exploiter.
« Pourquoi est-ce que tu fais tout ça Severus ? »
    Cette simple question déclencha un ouragan. S'il parvenait à dissimuler ses émotions, elle-même n'en était pas capable. Le sorcier reçut tout en pleine face, son incompréhension, sa tristesse, sa colère. Le sentiment de trahison qu'il lisait dans ses yeux lui coupa le souffle. Il ne pouvait pas rester là, le poids de son regard pesant lourdement sur sa conscience. Mais le sorcier sentait qu'elle ne le laisserait pas s'en sortir si facilement. Pas cette fois-ci.
« Comment as-tu pu te joindre à eux ? Comment peux-tu servir ce meurtrier ?! »
    Elle criait, à présent, et Severus se crispa. Si elle continuait, elle allait finir par attirer les autres mangemorts jusqu'ici.
« Va t'en Lily, c'est mon dernier avertissement. Utilise la cheminée et rentre chez toi ! »
    Le sorcier ne lui laissa pas le temps de répliquer. Il jeta un coup d’œil par-dessus son épaule, s'imprégnant une dernière fois de son apparence débraillée et de ses cheveux ébouriffés, avant de passer le seuil de la porte. Le battant se referma dans un claquement sec et Severus prit conscience de tout ce qu'il avait laissé derrière lui.

* * *

    Le whisky-pur-feu lui brûlait la gorge et Severus reposa son verre vide d'un geste brusque sur le comptoir. Les conversations autour de lui s'étaient progressivement atténuées jusqu'à ne devenir qu'un bruit de fond, à mesure qu'il sombrait dans l'oubli.
« Un autre, grogna-t-il au barman. »
    L'homme s'exécuta, lui versant une grande lampée de liquide ambré sans poser de question. Le sorcier avait l'air d'un ivrogne, de plus en plus avachi à mesure que les verres s'enfilaient, la capuche de sa cape dissimulant son identité. Il se laissait glisser chaque jour un peu plus. L'alcool lui apportait la paix et même si le sentiment n'était que passager, le mangemort s'y agrippait de toutes ses forces.
    Lily était enceinte. Il était encore sonné par la nouvelle. La croiser sur le Chemin de Traverse, le ventre rebondi et le visage épanoui avait été comme un uppercut en plein estomac. Le jeune homme n'avait pas appréhendé à quel point il serait difficile de la voir construire sa vie avec un autre, être heureuse sans lui, avoir une famille, toutes ces choses qu'il voulait secrètement vivre auprès d'elle. Le sorcier avala une nouvelle gorgée, se noyant dans ses regrets. Lily était hors de portée à présent.
    Le bruit d'une chaise que l'on renverse le sortit de ses ténèbres. La scène qui se déroulait à l'une des tables du bar l'interpella. La femme venait d'entrer dans une transe profonde, ses yeux révulsés. Son souffle se fit erratique et une voix caverneuse franchit ses lèvres.
« Celui qui a le pouvoir de vaincre le Seigneur des ténèbres approche... il naîtra de ceux qui l'ont par trois fois défié, il sera né lorsque mourra le septième mois... et le Seigneur des Ténèbres le marquera comme son égal mais il aura un pouvoir que le Seigneur des Ténèbres ignore... et l'un devra mourir de la main de l'autre car aucun d'eux ne peut vivre tant que l'autre survit... Celui qui détient le pouvoir de vaincre le Seigneur des Ténèbres sera né lorsque mourra le septième mois... »1
    Severus reposa son verre sur le comptoir, son esprit embrumé par l'alcool entrant en ébullition. Nul doute que son maître serait intéressé par ce qu'il venait de se produire. Une nouvelle fois, le mangemort se laissa happer par les ténèbres, sans se douter qu'il allait commettre l'irréparable.

* * *

    Il se tenait à genoux, face à son maître. La peur lui nouait les entrailles, jamais Severus n'avait été aussi terrifié qu'en cet instant précis. S'il ne parvenait pas à le convaincre, il perdrait la seule personne qui comptait à ses yeux. L'idée même le plongeait dans un désespoir sans fond. Si Lily mourrait par sa faute, jamais il n'y survivrait. Il était prêt à tout pour réparer son erreur, même à ramper aux pieds de son maître. Pour elle, il commettrait les pires atrocités au nom du seigneur des ténèbres, quitte à avoir les mains couvertes de sang. Une seule vie lui importait et il se battrait pour elle.
« Mon Seigneur, je vous supplie de l'épargner . »
    Il gardait la tête courbée, attendant le verdict avec une terreur sans nom. Lily, elle était l'unique personne qui l'empêchait de basculer totalement, de devenir le monstre qu'on lui demandait d'être. Elle était le fil ténu qui le rattachait encore à son humanité.
    Le seigneur des ténèbres s'avança d'un pas, sa robe de sorcier glissant sur le sol. A présent le jeune homme voyait au-delà du charisme de son maître. La vie de Lily se retrouvait en danger et il visualisait clairement le monstre derrière ce beau visage.
« Tu m'as servi fidèlement Severus, tu as mérité une récompense. Je laisserai donc Lily Potter vivre. »
    Le ton qu'il employa laissait penser qu'il lui faisait une immense faveur. C'était ainsi qu'il procédait, l'ancien Serpentard s'en rendait compte à présent. D'une seule parole, il vous donnait l'impression que vous étiez important. Mais il le savait, nul n'était irremplaçable et les ambitions du Lord n'avaient rien d'altruiste.
    Le sorcier ne ressentit pas vraiment de soulagement, conscient que rien n'était encore gagné. Il espérait seulement que Dumbledore la protégerait comme il avait promis de le faire. Il n'avait à présent plus une seule carte en main. Le résultat ne dépendait plus de lui et ce sentiment d'impuissance était pire que tout.
« Merci, votre bienveillance vous honore.
- Bien, ceci est entendu. A présent, retourne à Londres et prend Mulciber et Crabbe avec toi. Alfred Mckinnon a malencontreusement gêné l'une de nos actions. Il semblerait que le chef des Oubliators ait besoin d'un châtiment. »
    Le message était clair ; si Severus voulait que Lily ait la vie sauve, il n'avait d'autre choix que d'obéir. Il inclina une dernière fois la tête avant de se redresser. Cette nuit-là, il assassina l'une de ses anciennes camarades de classe. Son visage le hanterait pendant longtemps, mais il ne regrettait pas. Elle n’était pas Lily.

* * *
    Son ancien directeur se tenait devant lui, ses yeux bleus semblant sonder son âme. Il n’avait pas revu l’homme depuis sa sortie de Poudlard et face à son regard, le mangemort se sentait minuscule. 
« Vous devez les mettre en sécurité, il est après eux! »
    Un éclat de calcul passa sur le visage de Dumbledore et il ne passa pas inaperçu aux yeux de Severus. 
« Je ferais tout ce que vous voudrez! »
Retourner sa veste était plus facile qu’il n’y paraissait. Il suffisait d’avoir une bonne motivation. Et celle de Severus surpassait toutes ses craintes. Sa vie, ses croyances, tout passait en second plan. 
Il n’était plus question de sa propre sécurité, la vie de Lily était en jeu. Il n’était pas capable d’imaginer la vie sans elle, de représenter un univers où sa Lily ne dansait pas sous la pluie, son rire enfantin illuminant son monde. Pour elle, il était prêt à tout. 
« Nous avons besoin de renseignements, déclara le vieil homme. »
    Au final, c’était toujours elle qui le raccrochait à son humanité. Lily...
* * *
    Le bruit de l'explosion déclencha un frisson d'horreur le long de son échine. Une partie de la maison venait de s'écrouler, envoyant des nuages de poussière vers le ciel. Le sorcier s'immobilisa, il était arrivé trop tard. Il ne réagit pas immédiatement, contemplant le triste spectacle sous ses yeux. Les secondes s'égrainèrent sans que personne ne s'extirpe des décombres. Le silence, c'était pire que tout.
    Lily ! Severus refusait de penser au pire ; le Lord n'avait-il pas promis de l'épargner ? Le jeune homme se précipita, lançant des sorts à tour de bras pour parvenir jusqu'à elle. Il avait l'impression d'avancer à contre-courant et toujours pas de traces de sa Lily.
    Il repéra le corps sans vie de Potter, culpabilité et colère bataillant dans son esprit. Pourquoi avait-il accordé sa confiance à la mauvaise personne ? Pourquoi n'avait-il pas choisi Black comme tout le monde s'y attendait ? Il avait exécré cet homme mais il savait qu'il était d'une loyauté sans faille. Il ne les aurait jamais trahis.
    Il était plus facile de reporter la faute sur son ancien bourreau que de faire face à ses propres démons. Pourtant, il ne pouvait se voiler la face, le mangemort était l'unique responsable de ce désastre. Il ne s'attarda pas auprès du corps, reprenant sa recherche frénétique. Il devait la trouver sinon il deviendrait complètement fou.
« Lily ! S'écria-t-il. »
    Seul le silence lui répondit, insupportable, intolérable. Il se démena, soulevant une poutre pour accéder à l'escalier. Son cœur tambourinait dans sa poitrine, l'espoir de la retrouver vivante s'amenuisant à mesure qu'il criait son nom dans le vide.
    Severus finit pourtant par la trouver, étendue sur le sol. Il n'y avait aucune trace du Seigneur des ténèbres, comme s'il s'était évaporé dans les airs, mais le jeune homme ne s'en rendit même pas compte, entièrement focalisé sur elle, cette femme qu'il aimait plus que tout.
    Il aurait pu croire qu'elle était inconsciente. Il voulait encore y croire, mais sa poitrine ne se soulevait pas au rythme de sa respiration. Son esprit refusait d'appréhender la vérité. Sa Lily ne pouvait pas disparaître ainsi. Le sorcier se jeta auprès d'elle, la prenant dans bras en agitant vainement sa baguette magique.
« Enervatum ! Emendare ! »
    Il s'escrima pendant ce qu'il sembla être une éternité, tous les sortilèges de guérison qu'il connaissait quittant sa baguette. Il n'était pas question d'abandonner ! Il ne pouvait pas l'envisager.
« Lily, réveille-toi ! »
    Sa voix se brisa sur ces derniers mots et la jeune femme resta inerte dans ses bras. Ses yeux verts avaient perdu tout leur éclat. Un lourd sanglot secoua Severus, s'écrasant sur lui à l'image d'un tsunami dévastant tout sur son passage. Il ne parvenait plus à former une parole cohérente. 
Reviens ! Ne me laisse pas ! Ces mots ne franchirent même pas la barrière de ses lèvres. Severus la berça, caressant sa chevelure soyeuse. L'odeur de son shampoing taquinait ses narines et sa peau était encore tiède sous ses doigts.
    Le sorcier resta là longtemps. La lâcher, c'était accepter de la laisser partir. Peu à peu, elle lui glissait entre les doigts, même si son esprit refusait de le comprendre. Les émotions déferlaient en lui, lui donnant l'impression de sombrer dans un puits sans fond.
    Severus serait resté là pour toujours si un sanglot n'avait pas attiré son attention. Il parvint à grand peine à lâcher Lily et à s'approcher du berceau. L'enfant pleurait à présent à chaudes larmes. Il ressemblait à son père, constata-t-il avec amertume. Le bébé leva la tête vers lui, le fixant des ses grands yeux verts. Ce fut comme recevoir un coup de massue.
Il avait ses yeux, les yeux de sa Lily.
* * *
    Quand Severus rouvrit les yeux, le crépuscule avait chassé le soleil. La réalité ne tarda pas à le rattraper. Lily n'était plus. Il n'aurait pas ressenti plus de culpabilité s'il avait tenu la baguette qui l'avait abattue lui-même.
    Le constat était toujours le même. Il ne la reverra pas dans cette vie. Lily et son sourire. Lily et sa joie de vivre. Disparus. Le manque était déjà là, s'insinuant cruellement en lui avec l'intime conviction que ce sentiment de solitude qu'il ressentait s'était incrusté dans le moindre de ses pores.
    Une larme roula le long de sa joue et il ne prit pas la peine de l'essuyer. Non, il n'avait pas le droit de pleurer. Pas alors qu'il avait précipité sa mort. Il devrait vivre avec ce fardeau pendant le reste de son existence. Il ne méritait pas de s'en libérer.
    Il repensa à la promesse qu'il lui avait faite, un jour, de rester son ami quoi qu'il advienne. Comment aurait-il pu la tenir ? Il ne l'avait jamais considérée comme une amie. Elle était tellement plus que cela. Jamais il n'aimerait une autre femme comme il l'avait aimée elle. Son amour aurait-il été aussi fort si elle n'avait pas été si farouchement loyale envers les siens ? Si elle n'avait pas été cette mère prête à tout pour protéger son enfant ? Sans son courage et son dévouement, elle n'aurait simplement pas été sa Lily.
    Il fixa un instant le saule pleureur. Il lui sembla distinguer sa silhouette au loin, ses cheveux roux scintillant sous l'éclat de la lune. Elle était aussi belle que dans son esprit, pas comme ce corps sans vie qu'il avait retrouvé quelques heures plus tôt.
« Je protégerai ton fils Lily, je t'en fais la promesse. »
    L'ombre fantomatique lui adressa un sourire. Elle semblait confiante, persuadée qu'il honorerait ses paroles. Et après un dernier regard, son image s’évanouit dans la nuit.
    Severus resta là un moment, à fixer ce point près du tronc d'arbre. Il s'attendait presque à la voir bondir entre les branches comme si souvent au cours de leur enfance. Mais l'endroit demeura désespérément désert. Alors, le sorcier se détourna pour quitter les lieux, jurant qu'il dédierait sa vie à l'enfant de Lily. Et cette promesse-là, il la tiendrait.

1 : La prophétie est tiré de Harry Potter, ce sont les mots de JK pas les miens
Note de fin de chapitre :

N'hésitez pas à me laisser un commentaire ! J'espère avoir été juste concernant les sentiments de Severus !
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.