S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Programme de juillet des Aspics


Bonsoir à toustes !

Un peu de lecture pour vous accompagner en cette période estivale... Vous avez jusqu'au 31 juillet pour, d'une part, voter pour le thème de la prochaine sélection ici et, d'autre part, lire les textes de la sélection "Romance" du deuxième trimestre 2024, et voter ici !

Les sélections sont l'occasion de moments d'échange, n'hésitez pas à nous dire ce que vous en avez pensé sur le forum ou directement en reviews auprès des auteurices !


De L'Equipe des Podiums le 11/07/2024 22:30


Assemblée Générale 2024


Bonjour à toustes,

L'assemblée générale annuelle de l'association Héros de Papier Froissé est présentement ouverte sur le forum et ce jusqu'à vendredi prochain, le 21 juin 2024, à 19h.

Venez lire, échanger et voter (pour les adhérents) pour l'avenir de l'association.

Bonne AG !
De Conseil d'Administration le 14/06/2024 19:04


Sélection Romance !


Bonsoir à toustes,

Comme vous l'avez peut-être déjà constaté, sur notre page d'accueil s'affichent désormais des textes nous présentant des tranches de vie tout aussi romantiques ou romancées les uns que les autres ! Et oui, c'est la sélection Romance qui occupera le début de l'été, jusqu'au 31 juillet.

Nous vous encourageons vivement à (re)découvrir, lire et commenter cette sélection ! Avec une petite surprise pour les plus assidu.e.s d'entre vous...

Bien sûr, vous pouvez voter, ça se passe ici !


De Jury des Aspics le 12/06/2024 22:31


145e Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 145e édition des Nuits d'HPF se déroulera le Vendredi 14 juin à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
À très bientôt !


 


De L'équipe des nuits le 12/06/2024 12:33


Maintenance des serveurs


Attention, deux interventions techniques prévues par notre hébergeur peuvent impacter votre utilisation de nos sites les 28 mai et 4 juin, de 20h à minuit ! Pas d'inquiétudes à avoir si vous remarquez des coupures ponctuelles sur ces plages horaires, promis ce ne sont pas de vilains gremlins qui grignotent nos câbles ;)

De Conseil d'Administration le 26/05/2024 18:10


144e Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 144e édition des Nuits d'HPF se déroulera le Samedi 18 mai à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits et à vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De L'équipe des Nuits le 12/05/2024 11:00


Parfois par Calixto

[10 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Rating -12 pour mentions de torture et consentement douteux Andromeda/Rabastan.

 

Parfois, Andromeda se demande ce qu’elle serait devenue si elle était restée. C’est si facile de l’imaginer. Elle ferme ses paupières, et elle attend que le noir dessine des formes familières et fascinantes.

Elle est dans le manoir, penchée au-dessus d’un des escaliers. Son bras tombe nonchalamment dans le vide. Avachie contre la rambarde de fer forgé, entre les murs gris qui dégagent l’odeur doucereuse de la magie noire mêlée à la poussière et aux sorts ménagers des elfes de maison, elle regarde sans voir, les yeux dans le vague, vides. Son teint pâle a pris une lueur cireuse, ses joues sont creusées, et ses longs cheveux châtains semblent ternes. Elle a l’air maladive que toutes les Black, malgré leur beauté, prennent avec le temps. Elles s’affadissent : elles font peur. Andromeda a l’air pensive, comme hors d’elle-même, dans un rêve étrange qui est peut-être un cauchemar. Des pas la tirent de sa torpeur : sa sœur, silhouette haute et triomphale dans sa robe noire, sourire féroce, la toise.

-        - Alors, Andy, encore à bouder la fête ?

Son ton moqueur ne semble pas ébranler Andromeda, qui la fixe quelques instants puis retourne à sa contemplation du vide. Bellatrix rit sèchement. Elle secoue ses longs cheveux, et le sang sur ses chaussures goute sur les marches. Andromeda n’a même pas besoin de se forcer à l’ignorer : à force de se faire violence pour ignorer la réalité dans laquelle elle est piégée, elle a fini par glisser dans un abîme poisseux où elle se complait. Là, au moins, elle n’entend plus les hurlements qui ébranlent les murs glacés du manoir. Bellatrix semble se lasser de son jeu, elle dévale les marches et retourne à ses tortures. La folie joue sa petite mélodie, douce, entêtante et mélancolique, aux oreilles d’Andy. Des pas plus doux, malgré le claquement des talons, suivent ceux de sa sœur. Sa cadette, le visage impassible, la regarde, de ses yeux si clairs qui semblent voir au fond d’une âme. Ils lui rappellent ses yeux à lui, mais Andromeda chasse vite cette pensée. Elle a choisi de rester. Il ne fait plus partie de sa vie. Il n’a jamais été une possibilité. Narcissa ne lui adresse pas la parole, elle s’accoude à la rambarde, à ses côtés. Elle a compris qu’Andromeda nageait dans son mutisme. Andromeda ne veut pas la regarder, autant qu’elle ne veut pas regarder Bellatrix, car elle ne peut pas supporter la curiosité froide dans les yeux de sa sœur, la question qui y flotte, celle qui torture Andromeda au point de ne plus se rappeler pourquoi, effectivement, elle a fait ce choix. La question qui dit : pourquoi n’as-tu pas fui avec lui ?

Andromeda secoue la tête pour en chasser les toiles d’araignées, et ces ombres mouvantes qui l’empêchent de penser. Bientôt, les cris vont cesser : ce sera l’heure de dîner. Elle s’installera à la droite de son époux, et Rabastan lui sourira poliment. Elle dansera, elle fera la conversation, elle exhibera son collier de gemmes. Enfin, elle ira se coucher. Si les Mangemorts sont en mission ce soir, elle sera seule dans le lit vide. Sinon, elle fermera les yeux lorsque les bras de son mari l’enlaceront, que ses doigts laboureront son dos, et qu’enfin il atteindra le ciel sans elle. Il lui suffira de fermer les yeux, oui, de se laisser aller, d’oublier le poids du corps lourd et repu de Rabastan sur le sien.

 

Quand Andromeda rouvre les yeux, elle reste un moment à se balancer d’avant en arrière. Quand Ted l’embrasse et lui demande si elle va bien, elle acquiesce doucement. Parfois, Andromeda se demande ce qu’elle serait devenue si elle était restée, et chaque fois elle s’étonne de sa facilité à l’imaginer.

Cette femme, c’est elle, et ce n’est pas elle. C’est ce qui aurait pu.

Andromeda sourit, parce qu’elle n’a jamais regretté.

 

Note de fin de chapitre :

N'hésitez pas à laisser un mot ^^

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.