S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Programme de juillet des Aspics


Bonsoir à toustes !

Un peu de lecture pour vous accompagner en cette période estivale... Vous avez jusqu'au 31 juillet pour, d'une part, voter pour le thème de la prochaine sélection ici et, d'autre part, lire les textes de la sélection "Romance" du deuxième trimestre 2024, et voter ici !

Les sélections sont l'occasion de moments d'échange, n'hésitez pas à nous dire ce que vous en avez pensé sur le forum ou directement en reviews auprès des auteurices !


De L'Equipe des Podiums le 11/07/2024 22:30


Assemblée Générale 2024


Bonjour à toustes,

L'assemblée générale annuelle de l'association Héros de Papier Froissé est présentement ouverte sur le forum et ce jusqu'à vendredi prochain, le 21 juin 2024, à 19h.

Venez lire, échanger et voter (pour les adhérents) pour l'avenir de l'association.

Bonne AG !
De Conseil d'Administration le 14/06/2024 19:04


Sélection Romance !


Bonsoir à toustes,

Comme vous l'avez peut-être déjà constaté, sur notre page d'accueil s'affichent désormais des textes nous présentant des tranches de vie tout aussi romantiques ou romancées les uns que les autres ! Et oui, c'est la sélection Romance qui occupera le début de l'été, jusqu'au 31 juillet.

Nous vous encourageons vivement à (re)découvrir, lire et commenter cette sélection ! Avec une petite surprise pour les plus assidu.e.s d'entre vous...

Bien sûr, vous pouvez voter, ça se passe ici !


De Jury des Aspics le 12/06/2024 22:31


145e Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 145e édition des Nuits d'HPF se déroulera le Vendredi 14 juin à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
À très bientôt !


 


De L'équipe des nuits le 12/06/2024 12:33


Maintenance des serveurs


Attention, deux interventions techniques prévues par notre hébergeur peuvent impacter votre utilisation de nos sites les 28 mai et 4 juin, de 20h à minuit ! Pas d'inquiétudes à avoir si vous remarquez des coupures ponctuelles sur ces plages horaires, promis ce ne sont pas de vilains gremlins qui grignotent nos câbles ;)

De Conseil d'Administration le 26/05/2024 18:10


144e Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 144e édition des Nuits d'HPF se déroulera le Samedi 18 mai à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits et à vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De L'équipe des Nuits le 12/05/2024 11:00


Dominique bat des cils par Calixto

[20 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Participation au concours de Roxane : Le parchemin hanté :)

Ma fiche :

Sous-genre choisi : Horreur Psychologique, Horreur gothique

Trope(s) choisi(s) dans la catégorie I (Personnages) : le gosse qui fait flipper, la femme âgée, le méchant petit copain, la paranoïaque, le sceptique, le policier inutile
Trope(s) choisi(s) dans la catégorie II (Décors) : Ministère de la Magie, Allée des Embrumes, Le Terrier, Beauxbatons
Trope(s) choisi(s) dans la catégorie III (thèmes/artefacts) : fantôme, couteau, poupée, miroir, portrait, photo, rouge à lèvres, cadavre

Citation choisie :

“I'm the monster.” (Stranger Things)
"When you know a devil never dies, it keeps coming back. You gotta keep killing it." (Carrie)
“Monsters are real. Ghosts are too. They live inside of us, and sometimes, they win.” (The Shining)
"I love the smell of napalm in the morning." (Apocalypse Now)

Note de chapitre:

Ma participation au concours de Roxane "Le parchemin hanté" ! Merci à toi Rox pour avoir relancé mon inspiration, j'ai pris un plaisir étonnant à écrire pour quelqu'un qui n'avait jamais écrit quoi que ce soit de tant soit peu horrifique, et merci aussi pour avoir relancé mon amour de la Next-Gen :hug:
Merci Ju' pour la relecture < 3

Rating -12 pour l'instant, mais surement bientôt -16.
Premier chapitre de 7 chapitres en tout, bonne lecture !

 

“No live organism can continue for long to exist sanely under conditions of absolute reality”

Shirley Jackson, The Haunting of Hill House

Dominique compte les minutes, les secondes. Elle ferme les yeux, juste le temps de trois battements de cils. Le monde ne se tait pas. Le monde ne se tait jamais. A droite du canapé, sa mère arbore une nouvelle parure resplendissante. Ses cheveux qu’elle rejette toutes les demi-secondes font un bruit de frisson démesuré. A gauche du canapé, son père parle à Granny. Quand il articule exagérément pour que Granny comprenne, alors même qu’elle est à milles lieux de son propre esprit, sa langue frotte contre ses dents, avec un affreux crissement. Granny hoche stupidement la tête. Ça fait trois ans que c’est le seul geste qu’elle sait faire. Il n’y a plus aucune lumière dans les yeux de Molly Weasley. Elle hoche, hoche, hoche la tête comme un pantin sage, ses os craquent comme des coups. A gauche de Granny, Grand Père regarde ses mains comme s’il avait oublié ce qu’il était censé en faire. La peau serrée contre la peau, c’est un glissement lisse et dissonant. Dominique rouvre les yeux.

Tous les monstres familiers remplissent le salon du Terrier.

A droite de Granny, le pire d’entre eux, c’est Victoire. Le rire étudié de Victoire est poli et tranchant comme du papier de verre. Il enfle et ricoche sur tous les murs, fait saigner les tympans. Dominique laisse ses ongles s’enfoncer dans ses paumes, elle respire.

L’Ennemie rit toujours. Le verre éclate entre les mains de Dominique.

Les bruits s’arrêtent. Les monstres se tournent vers elles. Ils ont les yeux grands ouverts et la bouche curieuse. Ce sont les monstres qui ont avalé Louis, c’est son sang sur le tapis, son cri noyé par leur déni.

Dans le jeu des familles, Dominique est la carte la plus spéciale. Dominique est la Folle.

Victoire, elle, est la Sainte Madone.

C’est Victoire, d’ailleurs, qui jette négligemment un Reparo. Le verre se reconstitue dans la main de Dominique. C’est Victoire qui module d’entre ses lèvres un rire léger et grinçant, et fait virevolter sa robe avec indolence. Aussitôt, le monde se recentre sur Victoire. Victoire fait tourner le monde. Dominique a la nausée. Elle s’éclipse dans la cuisine. La cuisine porte dans l’air l’odeur de Granny.

Dominique inspire à pleins poumons cette odeur de son enfance.

Victoire l’a suivie dans la cuisine. Débarrassée de son rire, son visage est figé sous le maquillage. Elle regarde Dominique avec toujours les mêmes yeux bleu glacé. Ces yeux n’ont pas changé, Dominique a beau battre des cils, elle n’y trouve pas la moindre faille, la moindre fêlure. Victoire est l’Invincible. Pourtant, aujourd’hui sur le masque de Victoire il y a une anomalie.

Dominique recule. Victoire ouvre la bouche et les illusions s’écroulent. Il y a des cernes sous ses yeux. Quelque chose de tendu dans sa posture habituellement lascive.

- Arrête de me regarder comme ça, elle lâche d’une voix sèche, rauque sur les bords.

Puis elle tord ses lèvres en un sourire méchant.

- Tu n’as pas fini de faire ton cirque de tarée ?

Dominique bat des cils. Elle fuit le regard perçant de sa sœur, elle fuit son venin, elle fuit la cuisine. Elle débouche dans le salon. Son père lui sourit. Louis est toujours étendu sur le tapis, immobile et sans vie. Dominique bat des cils. Louis se relève d’un bond, il sourit, un sourire immense et plein de dents.

- Domi, Domi, DOMI !!

Il saute dans les bras de Dominique, il s’agrippe. Il a les yeux blancs et pourris.

Dominique hurle.

- Dominique. Dominique. Tu m’écoutes quand je te parle ? J’ai dit d’arrêter de faire ton cirque.

Dominique bat des cils. Elle n’a pas quitté la cuisine. Victoire la regarde avec un mélange d’incrédulité et d’agacement. Elle pousse un long soupir.

- Dominique ? Réponds, s’il te plait. Tu es fatigante.

Quelque chose sort de la bouche de Dominique et elle s’écoute demander :

- Où est Teddy ?

Victoire la gratifie d’un coup d’œil méprisant.

- Je te l’ai dit tout à l’heure. Il est en réunion. Il ne pouvait pas venir. Je te laisse cinq minutes avant que tu nous rejoignes au salon et que tu fasses meilleure figure.

Dominique aurait beaucoup de choses à rétorquer. Au lieu de ça, elle dit :

- Et Louis ?

Victoire ne prend même pas la peine de répondre, quelque chose d’indéfinissable dans la courbe de son rictus. Elle dépasse Dominique et sort.

Dominique laisse le vertige qui va avec

Teddy

Et

Louis

L'envahir.

******************************************************************

Dominique émerge de l’oreiller. Il y a quelque chose qui agite tous ses sens, comme un picotement désagréable. Désorientée, elle se redresse dans le lit. Ses narines captent un parfum légèrement étrange. Le sommeil frotte ses épaules, chuchote à son oreille, et elle cède à ses sirènes. Elle replonge. La lucidité ne dure jamais longtemps.

Quand elle se réveille de nouveau, la chambre est plongée dans des ténèbres moelleuses. Quelque chose picote ses sens, sans qu’elle parvienne à déterminer quoi. Comme un parfum… la pensée s’évapore vite. A la place, son regard est attiré par quelque chose sur la table de chevet. Son téléphone brille à intervalles réguliers. Elle tend la main, le ramasse, le fixe avec curiosité. C’est sa tante qui a modifié les paramètres du téléphone pour que Dominique puisse l’utiliser même avec la magie brouillant les signaux.

 (Sa tante aimait lui raconter des histoires. Dominique aimait les chimères.)

Le téléphone continue de briller, puis s’éteint brutalement. Dominique l’allume. Les notifications lui jaillissent à la figure. On l’a appelée 7 fois.

Le sommeil frotte ses épaules, chuchote à son oreille, et elle cède à ses sirènes. Elle replonge. La lucidité ne dure jamais longtemps.

Un éclat brillant transperce ses paupières. Elle les ouvre avec peine. Elle baille. Quelque chose monte à son nez. Un parfum… elle ne parvient pas à l’identifier. Quelque chose d’autre la sollicite déjà. Un poids dans sa main. Elle baisse les yeux. Ses doigts sont serrés autour de son téléphone. Elle ne sait pas pourquoi elle le tient. Elle s’apprête à l’allumer mais une voix retentit, paniquée, dans la chambre.

C’est la voix de sa mère. Elle sursaute. En face du lit, un cygne scintille, et du bec du Patronus la voix surgit. Elle met un temps infini avant d’atteindre les oreilles de Dominique. Ce sont des cris paniqués qui la supplient de revenir de toute urgence.

Dominique ne bouge pas. Le patronus de son père se matérialise à son tour dans la pièce. Le faucon bat des ailes furieusement. Bill Weasley sonne aussi paniqué que sa femme.

Dominique sent un frisson s’enrouler autour de sa colonne vertébrale. Elle allume le téléphone. 7 appels manqués.

Ils sont tous de la même personne. La même personne qui n’a jamais eu de téléphone, la même qui n’a jamais appelé Dominique de sa vie. L’Ennemie.

Les patronus de ses parents continuent de parler, leurs voix se confondent dans un magma-cacophonie. Une seule phrase émerge du bruit. Dominique bat des cils.

- Victoire a disparu.

****************************************************************

Note de fin de chapitre :

Prochain chapitre très rapidement, tout est déjà écrit.

Merci d'avoir lu :)

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.