S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Programme de juillet des Aspics


Bonsoir à toustes !

Un peu de lecture pour vous accompagner en cette période estivale... Vous avez jusqu'au 31 juillet pour, d'une part, voter pour le thème de la prochaine sélection ici et, d'autre part, lire les textes de la sélection "Romance" du deuxième trimestre 2024, et voter ici !

Les sélections sont l'occasion de moments d'échange, n'hésitez pas à nous dire ce que vous en avez pensé sur le forum ou directement en reviews auprès des auteurices !


De L'Equipe des Podiums le 11/07/2024 22:30


Assemblée Générale 2024


Bonjour à toustes,

L'assemblée générale annuelle de l'association Héros de Papier Froissé est présentement ouverte sur le forum et ce jusqu'à vendredi prochain, le 21 juin 2024, à 19h.

Venez lire, échanger et voter (pour les adhérents) pour l'avenir de l'association.

Bonne AG !
De Conseil d'Administration le 14/06/2024 19:04


Sélection Romance !


Bonsoir à toustes,

Comme vous l'avez peut-être déjà constaté, sur notre page d'accueil s'affichent désormais des textes nous présentant des tranches de vie tout aussi romantiques ou romancées les uns que les autres ! Et oui, c'est la sélection Romance qui occupera le début de l'été, jusqu'au 31 juillet.

Nous vous encourageons vivement à (re)découvrir, lire et commenter cette sélection ! Avec une petite surprise pour les plus assidu.e.s d'entre vous...

Bien sûr, vous pouvez voter, ça se passe ici !


De Jury des Aspics le 12/06/2024 22:31


145e Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 145e édition des Nuits d'HPF se déroulera le Vendredi 14 juin à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
À très bientôt !


 


De L'équipe des nuits le 12/06/2024 12:33


Maintenance des serveurs


Attention, deux interventions techniques prévues par notre hébergeur peuvent impacter votre utilisation de nos sites les 28 mai et 4 juin, de 20h à minuit ! Pas d'inquiétudes à avoir si vous remarquez des coupures ponctuelles sur ces plages horaires, promis ce ne sont pas de vilains gremlins qui grignotent nos câbles ;)

De Conseil d'Administration le 26/05/2024 18:10


144e Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 144e édition des Nuits d'HPF se déroulera le Samedi 18 mai à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits et à vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De L'équipe des Nuits le 12/05/2024 11:00


II - grey clouds, wolf story. (fr) par Winter

[202 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:


image par Maan Limburg sur unsplash


Avertissement : mort

31 octobre 1981

 

 

 

Des peurs, Remus en avait tout le temps. La peur de voir ses proches souffrir, ou mourir, la peur de mourir… Il était tout le temps en alerte. Le moindre détail comptait. Alors quand il n’avait pas réussi à transplaner dans le jardin de James et Lily, la peur l’avait envahi. Tout de suite. 

 

 

 

Il avait donc dérogé à la règle qui était de ne pas transplaner à Godric’s Hollow même ou un endroit proche. Il était arrivé dans le jardin qui avait été celui de la famille Potter, proche de la grande maison où ils avaient passé un été juste après leur remise des diplômes.

 

 

 

Puis il avait couru. 

 

 

 

Comme un fou, comme si sa vie en dépendait. 

 

 

 

Parce qu’elle en dépendait. 

 

 

 

En arrivant en bout de l’allée, il se retrouva dans la rue. Il y avait du monde. Trop de monde. Mais pas de marque des Ténèbres. La peur montait toujours un peu plus, là, c’était de la réelle panique. Il se remit à courir pour remonter l’allée. Il vit la maison un peu détruite, la fumée, les lumières, les sorciers, les moldus oubliettés, Hagrid qui partait… Tout à la fois, dans un ordre un peu confus.

 

 

 

Sirius tourna vers lui un visage ravagé de larmes, Emy était dans ses bras.

 

 

 

— Ne parle pas !

 

— Remus…

 

 

 

C’était Maugrey qui lui parlait. Un bandage lui traversait le visage.

 

 

 

— Remus, tu devrais t’asseoir un instant. 

 

— Laissez-moi passer !

 

 

 

Il n’attendit pas la réponse et contourna l’auror pour s’avancer vers la maisonnette. Le premier corps était visible depuis le chemin, il n’y avait pas de doute. C’était James. Les sorciers autour de lui s’écartaient comme pour signifier un respect silencieux. Il tangua un peu, ne sachant si c’était pour les longues journées qu’il avait effectuées pour l’Ordre, le manque de nourriture, d’eau, ou…

 

 

 

Il releva la tête alors que le mur le maintenait debout.

 

 

 

Il vit sa main.

 

 

 

Et à son poignet, un bracelet.

 

 

 

Il l’aurait reconnu entre mille, c’était lui qui lui avait offert. Pour son anniversaire. Son premier après être partie de chez ses parents. Son premier depuis qu’ils étaient ensemble. 

 

 

 

Il puisa le peu de forces qui lui restait pour gravir les marches, mais quand il la vit étendue devant lui, il s’effondra secoué par des tremblements incontrôlables. Il voulait la prendre dans ses bras, qu’elle soit là, contre lui, que ce jour ne soit jamais arrivé, que ce soit lui plutôt qu’elle, que ce soit un mauvais rêve… 

 

 

 

Les sorciers présents intervinrent quand il se mit à sangloter, perdant tout contrôle. 

 

 

 

Il ne résista pas. C’était trop de toute façon, il n’y arrivait, n’y arriverait pas. Plus rien n’existait autour de lui, rien ni personne. Lyra était morte. Et il avait mal putain. La Bête, la douleur, la colère, ce sentiment amer d’injustice le rendait fou.

 

 

 

James et Lily morts ?

 

 

 

Il délirait, ce n’était pas possible.

 

 

 

Emy. 

 

 

 

Emy n’était pas morte. Il l’avait vue. Il devait trouver sa fille.

 

 

 

— Emy ? croassa t-il.

 

- Elle est là, lui assura l’un des deux sorciers qui le soutenaient.

 

 

 

Il était dans le jardin, on le dirigeait vers un coin où on lui tendit une couverture. Un sorcier avait Emy dans ses bras, Remus la récupéra et immédiatement, elle passa ses petites mains autour de son cou.

 

 

 

- Merci, merci, merci, merci… murmurait-il en boucle en réalisant que sa fille était sauve.

 

 

 

La nuit était tombée, mais pas l’agitation. Remus était conscient qu’il était en état de choc. Il serrait Emy contre lui, incapable de prononcer le moindre mot pour formuler une phrase complète. L’auror qui l’avait aidé à sortir, revint vers lui et tenta de lui parler, mais ce fut peine perdue. L’odeur d’Emy, ses petits bras autour de son cou, sa respiration qui s’apaisait toujours un peu plus… Il oubliait le reste, seul comptait sa fille vivante contre lui.

 

 

 

Une main se posa sur son épaule, une odeur familière, il releva la tête.

 

 

 

— Viens fiston.

 

 

 

Lyall l’aida à se relever, ajusta la couverture sur ses épaules et transplana. Il avait un sac sur son épaule, le sac d’affaires pour Emy qui aurait dû partir avec les Potter pour se mettre à l’abri. Il tendit le doudou lapin à la petite qui s’en saisit, tout en restant bien contre son père. Aucun gazouillis, pas de sourire, elle avait tout juste un an, mais semblait avoir compris l’horreur et la gravité de la situation.

 

 

 

Remus s’était remis à pleurer. Quand sa mère le serra dans ses bras, il pleurait toujours. Ses parents ne tentèrent pas de lui arracher un mot, c’était inutile, ils le voyaient bien. Alors ils chauffèrent un petit pot et une assiette, préparèrent la chambre à l’étage en mettant un lit bébé, firent couler un bain… 

 

 

 

Remus ne mangea pas, Emy avala deux bouchées, par contre, il resta un moment dans l’eau chaude. La petite était pleine de suie, il n’était pas sûr d’avoir compris ce qui s’était passé. Il verrait demain, cela attendrait. 

 

 

 

Le temps passa, ou pas, en tout cas, l’eau devint froide et il dut sortir sa fille pour ne pas qu’elle prenne froid. La sécher, lui mettre une couche, son pyjama, tous ces gestes mécaniques, mainte fois répétés étaient faciles à faire.

 

 

 

Puis il alla dans sa chambre d’adolescent, Emy se mit à pleurer dès qu’il la laissa dans son lit. Tant pis, il n’allait pas faire de l’éducation maintenant et il n’avait pas non plus envie de s’éloigner d’elle. Il la reprit dans ses bras et la posa entre lui et le mur. Puis il prit une potion de sommeil posée sur la table de chevet, et s’effondra.

Note de fin de chapitre :

Merci pour votre lecture,

winter

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.