S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Sélections du mois


Félicitations à AliceJeanne et TeddyLunard, qui remportent la Sélection Action/Aventure !

Vous voulez revenir dans le Futur ? Lors du mois de novembre c’est possible avec la Sélection Next-Gen ! Vous avez jusqu'au 30 novembre pour lire les 10 textes proposés par les lecteurs et les lectrices et voter ici.

Et pour le mois de décembre, le thème et les textes vous attendent déjà avec la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez découvrir ces 12 histoires jusqu’à la fin de l’année et vous pourrez voter à partir de décembre. Pour en savoir plus, rendez-vous ICI !


De L'équipe des Podiums le 01/11/2022 19:00


15ème Échange de Noël


Le traditionnel Échange de fics de Noël est de retour pour sa 15ème édition !



Et cette année, vous pouvez écrire et recevoir : des fanfictions Harry Potter, des histoires originales... mais aussi des fanfictions sur d'autres fandoms ! Envie de nous rejoindre ?


Ça se passe d'ici le 31 octobre sur ce topic du forum HPF !


De L'équipe de modération le 23/10/2022 17:22


126ème Nuit d'HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 126 édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 21 octobre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De L'équipe des Nuits le 16/10/2022 11:07


Sélections du mois


Félicitations à Fleur d’épine, Ella C, Eejil9 et CacheCoeur, qui remportent la Sélection Femslash !

Vous voulez de l’action ? De l’aventure ? Ce mois de Sélections est fait pour vous ! Le Jury des Aspics vous invite à lire sur ce thème en octobre avec la Sélection Aventure/Action ! Vous avez jusqu'au 31 octobre pour lire les 5 textes proposés par les lecteurs et les lectrices et voter par ici.

Et au mois de novembre, partez dans le futur avec la Next-Gen ! Vous avez jusqu’à la fin du mois d'octobre pour nous faire découvrir sur ce thème si vaste vos deux fanfictions favorites (ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots. Pour proposer des textes, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news !

Il y a également la Sélection Fanfictions longues pour occuper vos nuits d’insomnies ! Jusqu’au mois de décembre, venez découvrir 12 histoires incroyables ! Pour en savoir plus, rendez-vous ICI.

 

 


De L'équipe des Podiums le 03/10/2022 23:05


Désir, décision par Fezana

[22 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Note de l'auteure : Hello, je vous présente ma première longue dramione.


C'est une histoire simple, qui me tient à coeur parce qu'elle représente mon lancement dans l'écriture longue.
J'espère qu'elle vous plaira.
Afin d'être régulière, et de me laisser le temps d'écrire, je sortirai un chapitre toutes les semaines. Cela peut toujours changer si j'ai une panne d'inspiration, ou un soucis particulier qui m'empêcherai de poster.
Je vous souhaite une bonne lecture !


A bientôt,


Fez

Vingt-cinq mars deux-mille-six.


Un clappement résonnait dans la pièce blanche et stricte à l’idéal d’un cabinet médical. Hermione Granger était agacée par l’attente bien que cela ne faisait pas si longtemps qu’on lui avait gentiment demandé de patienter. Cependant le stress qui lui faisait violence dans le creux de son ventre et qui augmentait chaque seconde depuis qu’elle avait quitté le bureau de la gynéco-mage lui brûlait l’estomac. La dernière fois qu’elle s’était sentie aussi stressée était quand elle avait fait son premier jour en tant que directrice de la justice magique.


Hermione essaya tout de même de se convaincre qu’il n’y avait pas de raison de craindre cet examen, après tout, depuis son plus jeune âge elle avait toujours réussi ses examens avec brio. Oui, elle était une jeune femme brillante. Les poings serrés posés sur ses genoux, elle fixa un point sur le mur et tenta de se concentrer sur sa respiration.

Inspire… quatre secondes.
Retenir la respiration… sept secondes.
Expire… huit secondes.



“Miss Granger ?”


Inspire… quatre secondes.
Retenir la respiration… sept secondes.
Expire… huit secondes.


“Miss Granger ?”

Inspire… quatre secondes.
Retenir la respiration… sept secondes.
Expire… huit secondes.

“Miss ? Vous allez bien ?”

Hermione sortit de sa rêverie quand une main bouscula son épaule. Une jeune femme habillée d’une blouse blanche se tenait à ses côtés. Hermione reprend contenance en moins d’une seconde et sourit.

“Désolée, je ne vous ai pas entendu, amorça-t-elle.
- Vos résultats sont prêts, vous me suivez ?”

Hermione acquiesça et suivit sa médecin jusqu’à son bureau, la pièce d’à côté. La jeune femme l’invita à s’assoir alors qu’elle prit place derrière le bureau.

“Miss Granger, je vais être très honnête avec vous mais nous refusons votre demande.” déclara la gynéco-mage.


Le visage d'Hermione pâlit instantanément et la sensation qu'une brique s'écrasa au fond de son estomac, l'alourdit.

“Mais pourquoi ? Je ne comprends pas… demanda Hermione.
- Vous êtes encore jeune Miss, vous avez encore la possibilité de trouver l’amour et de faire un bébé avec quelqu’un que vous aimez réellement, expliqua la médecin. Vous n’avez que vingt-sept ans.
- Justement. Ce n’est pas mon âge qui me pose un problème, je veux un bébé, c’est une réelle envie !
- Ecoutez Miss, revenez d’ici cinq ans. Les examens ne montrent aucun problème de stérilité, vous êtes une jeune femme en bonne santé.”

Hermione souffla et tenta de refouler la colère qui montait en elle. Elle remercia le médecin et sortit aussi vite de la pièce rejoignant le long couloir de St Mangouste. Les larmes montèrent instinctivement à ses yeux noisette les noyant. Ginny l’avait mise en garde, mais elle avait voulu tenter tout de même.


Hermione ressentait ce besoin d’être mère depuis plusieurs années déjà. Cependant, elle n’avait pas trouvé l’amour de sa vie et elle ne voulait pas imposer un enfant à un pseudo père d’un soir. Mais cette envie était plus forte que tout, elle n’arrivait pas à l’expliquer mais c’était ancré en elle. Hermione savait que le désir de maternité était intimement lié à l’instinct de reproduction, cependant c’était bien plus qu'un besoin de procréer.

Alors qu’Hermione ressassait ses pensées et ses déceptions, elle percuta de plein fouet une personne qui pesta par le choc.

“Pardonnez-moi, je ne regardais pas où j’allais, raconta Hermione.”


La personne face à elle tendit une main vers Hermione afin de l’aider à se relever. Alors que la jeune femme accepta, elle leva ses yeux rougis par les larmes vers le jeune homme qu’elle avait percuté. La jeune femme se sentit immédiatement plus idiote que plus tôt encore.

Eh bien Granger, tu as perdu…
- Désolée Malefoy”


Hermione partit aussi vite qu’elle croisa à peine le regard de Drago Malefoy. Elle n’avait pas besoin d’une discussion de façade avec sa manie de tout sarcastiser.


Sans compter qu’elle n’avait vraiment pas la foi de faire semblant de sympathiser avec lui.

Une fois arrivée dans le hall de l’hôpital, Hermione rejoignit la zone de transplanage et dans un pop elle disparut.


Arrivée dans son appartement et sans même prendre la peine de se dévêtir, Hermione s'affala dans le canapé et laissa les larmes couler comme elle en ressentait le besoin. Pattenrond, qui était déjà âgée de quatorze ans, se pose sur ses genoux. Cela faisait plus de deux ans qu’elle avait commencé à consulter des médecins pour lui autoriser une procréation médicale assistée. Quand elle avait atteint son vingt-cinquième anniversaire, qu’elle a évidemment fêté avec ses meilleurs amis, Ginny lui avait appris qu’elle était enceinte pour la première fois et qu’elle souhaitait qu’elle soit la marraine. A l’évidence elle avait immédiatement accepté mais une part d’elle était touchée d’une différente façon. Cela faisait un moment qu’elle désirait un enfant, l’envie avait commencé quand elle était en couple avec Ron, vers la fin de la guerre.


Les événements de la guerre avaient créé un réel bouleversement dans sa vie et sa vision des choses. Hermione, qui avait passé les mois précédents la guerre entourée de ses deux meilleurs amis, et loin des pensées de ses parents s’était accroché à cette envie. Au début, elle n’avait pas réellement prêté attention à ce souhait pensant que cela était un moyen de se guérir des blessures de la guerre, que cela était parce qu’elle vivait l’amour fou avec Ron jusqu’à ce que l’effet post-guerre diminue et qu’ils se rendent compte l’un envers l’autre qu’ils s’aimaient, certes énormément, mais pas comme cela devrait. Ils ont donc décidé d’un commun accord de rester amis sans ambiguïté. Par ailleurs, Ron était tombé en amour d’une jeune femme moldue qu’il avait rencontré en accompagnant son père dans le monde moldu, bien que cela n'eût pas durée.


Néanmoins, l’envie d’être mère n’avait fait que grandir en Hermione, et fallait qu’elle se rende à l’évidence que cela n’avait rien avoir avec un quelconque besoin de combler. Au début, elle avait tenté de trouver l’amour, mais aucun homme ne lui plaisait assez, elle ne voyait en personne le père idéal. Peut-être était-elle trop exigeante ? Sans aucun doute, cependant, faire un bébé n’était pas que l’acte de procréer qui compter mais aussi de savoir si la personne avec qui elle choisit de le faire avait les épaules pour assumer. Ce n’était pas pour sa patience qu’elle était connue et Hermione avait rapidement abandonné l’idée de trouver l’homme idéal et s'était directement tourné vers la médecine.


Ginny lui avait expliqué qu’une de ses amis avait fait une demande de procréation médicale assistée et qu’elle avait eu bon. Cependant son amie avait une endométriose qui compliqué les choses. De plus, elle était mariée. Hermione n’avait aucun problème de santé, et elle était une femme seule. Même si les idéaux changeaient, la société n’était clairement pas encore au point sur la place que la femme avait, ou n’avait pas d’ailleurs, dans le monde.


Au bout d’une heure, Hermione se redressa et décida qu’il était temps de bouger. Elle passait la soirée chez Harry et Ginny et la jeune femme était loin d’être prête. Hermione retira son imperméable et ses bottines. Bien que le printemps eût officiellement commencé, le temps ne suivait pas. Elle marcha jusqu’à sa salle de bain et se déshabilla avant de plonger sous la douche. La jeune femme resta fixe plusieurs longues minutes sous le jet d’eau chaud. Elle observait un point dans le vide sans réellement penser à quelque chose de précis. En réalité, elle ressentait un vide au fond d’elle. Aujourd’hui, Hermione avait perdu espoir. Bien sûr cela n’était pas définitive, la jeune femme savait pertinemment qu’elle finira par être mère, mais elle en avait marre que le fait qu’elle soit jeune, ou qu’elle soit une femme seule l’empêche de réaliser son vœu le plus cher.

Hermione secoua la tête et finissait de se laver avant de sortir. Elle se sécha les cheveux grâce à sa baguette magique et se dirigea vers sa chambre. La jeune femme enfila une jupe en tissus noir et une chemise vert foncé. Grâce à la magie, elle dompta ses cheveux afin de créer de jolies boucles plus définies. Elle se chaussa de ses escarpins noirs, puis revêtit sa veste en cuir avant d’attraper son sac à main. Puis, elle vérifia son visage dans le miroir et remarqua que le maquillage était un magnifique masque pour camoufler ses cernes.
La jeune femme se sourit au travers du miroir et sortit de son appartement pour transplaner jusqu’à la maison des Potter.



Harry et Ginny avaient récupéré la maison des Black après la guerre. À la suite de quelques rénovations, elle était devenue beaucoup plus chaleureuse et agréable que lorsqu’elle servait de QG aux membres de l’ordre du phénix.


Arrivée devant la porte, elle claqua le loquet en forme de lion contre la boiserie de la porte. La jeune femme ne patienta pas très longtemps quand son meilleur ami lui ouvrit :

“Hermione ! Entre je t’en prie ! s’exclama le brun.
- Bonsoir Harry, comment vas-tu ? s’enjoua Hermione.
- Super, on attendait que toi, viens”

Hermione suivit son ami dans le salon principal et remarqua qu’effectivement elle était la dernière arrivée. George et Ron étaient autour du petit James Potter à le faire rire aux éclats. Angelina, la copine de George, les observait tranquillement autour d’un verre. Quand elle pénétra les regards se tournèrent vers elle :

“Hermione !”

Ron s’approcha d’elle et l’enlaça pour lui dire bonjour, puis vint le tour de George. Angelina lui fit simplement la bise. Quelques échanges banaux afin de savoir comment va le monde.


“Ginny ? questionna Hermione.
- A l’étage, cela fait un moment d’ailleurs, remarqua Harry.
- Oh, je vais aller la voir…”

Hermione se dirigea vers les escaliers et appela son amie.

“Dans la chambre, Hermione !”

La jeune femme se dirigea vers la suite parentale. Elle ne rencontra aucune difficulté à trouver la pièce connaissant parfaitement la maison. En pénétrant dans cette dernière, la jeune femme l’observa. Hermione adorait la décoration qu’avait faite Ginny dans leur chambre. C’était une simple décoration avec un pan de mur style boisé brun clair et le reste des murs beige rosé. Un immense lit avec une tête de lit marron foncé créant un magnifique contraste. Le reste de la décoration avait une prédominance au blanc avec quelques touches de brun foncé.

En parcourant la pièce, elle aperçut une touffe rousse derrière le lit. Hermione accourue :

“Gin, tu vas bien ? Tu es tombée ? se précipita la jeune femme.
- Non non, j’ai simplement glissé du lit et à cause de cet énorme ventre je n’arrive pas à me relever, rigola presque Ginny.
- Mais pourquoi tu n’as pas appelé Harry ?
- Parce que j’ai d’abord pleuré puis rigolé à cause de ses fichus hormones. Du coup j’avais honte, mais Harry me supporte tellement dans ces dernières semaines de grossesse que je voulais lui donner un peu de répit pour ce soir, souriait doucement la jeune mère.


- Je comprends, allez je t’aide à te relever.” se moqua gentiment Hermione.

Hermione attrapa les bras de son amie et l’installa sur le lit. Ginny la remercia. Elle portait une jolie robe lilas assez ample pour laisser son ventre respirer.

“Et toi ? tu avais rendez-vous chez la gynéco aujourd’hui ?”osa la rousse.


Hermione acquiesça, puis tourna la tête de gauche à droite pour lui faire comprendre le résultat du rendez-vous. Ginny était la seule personne avec qui elle avait discuté de son envie indomptable. Son regard se fit triste, et Ginny l’enlaça immédiatement lui murmurant un désolé.

"Ça va les filles ? hurla la voix d'Harry du bas des escaliers.
- On arrive !” répondit Ginny.

Ginny regarda Hermione afin qu’elle lui confirme qu’elles pouvaient descendre. La jeune femme acquiesça et Ginny lui serra la main comme pour lui envoyer du courage puis elles descendirent pour rejoindre le salon.


En entrant dans le salon, Ginny se précipita vers son fils le libérant de ses oncles :

“Arrêtez de pervertir mon fils, gronda Ginny sur ses frères.
- Ça va Gin, tu es tellement strict comme maman, alors faut bien qu’on lui fasse son éducation." riait George.

Si Ginny avait des mitraillettes à la place des yeux, son frère serait déjà au sol. Voyant cela, George leva les mains d’un air innocent. Le rire de Ron s’arrêta également quand Ginny tourna ses yeux verts vers lui. Hermione et Harry souriaient amusés tout comme Angelina.


Ils passèrent toute la soirée à discuter de tout et de rien mettant du baume au cœur à Hermione. Bien entendu, quand elle posa son regard sur James ou sur le ventre de Ginny, elle ne pouvait pas oublier, mais le temps d’une soirée elle se sentait bien auprès de ses amis.


George se leva et annonça :

“Angie et moi avons quelque chose à vous dire”

Angelina se leva à ses côtés également, ils se tenaient la main, George avait le visage extrêmement rouge. Tout le monde les observait comme des bêtes curieuses.


“On va se marier.” engagea la brune, voyant que son petit ami ne pouvait pas articuler un mot.

Il eut comme un moment de battement, tout le monde réalisa les paroles de la jeune femme. Ce fut Hermione qui fut la première à réagir et enlaça le couple souhaitant toutes les félicitations qu'il méritait de recevoir. Les autres suivirent tout aussi rapidement et George se détendit peu à peu. Puis Ginny déclara qu’il fallait entamer une nouvelle bouteille qu’elle se hâta d’aller chercher.



“Harry !”

La rousse avait hurlé si fort que toutes les conversations s’étaient instantanément arrêtées pour regarder la jeune femme débouler comme un boulet de canon à l’entrée du salon, une bouteille de whisky pur feu à la main.

“Je perds les eaux !” articula la jeune femme.



La scène était assez humoristique, une jeune femme enceinte, sur le point d’accoucher, une bouteille d’un des alcools les plus connus du monde sorcier à la main. Un mari totalement bugée à l’annonce de sa femme, et les autres qui fixaient la femme enceinte comme un phénomène de foire. Cette scène ne dura qu’une seconde avant que Ginny et son caractère de feu se levèrent.


“Harry !! recommença de hurler Ginny.


-Ok ! Ron, tu peux aller chercher la mallette à l’étage s’il te plaît, commença Harry, George, tu veux bien garder James ?
- Pas de soucis, fonce ! répondit ce dernier alors que Ron courait à l’étage.
- Hermione, reprit Harry, tu m’accompagnes ?
- Bien sûr !
- Et toi, ma chérie, tu peux me donner cette bouteille. Merci. On va prendre la cheminée.”


Ginny acquiesça le regard totalement paniqué, et attrapa la main de sa meilleure amie et de son mari. Ron descendit et donna la mallette de naissance à Harry. Puis dans les flammes vertes, ils disparurent vers l’hôpital St Mangouste.



“Je comprends Monsieur, mais pour le moment tous les sage-femmes/hommes sont en opération. Je suis désolée, annonça une assistante-mage.
-Ma femme souffre ! Appelez n’importe qui je m’en fou ! hurla Harry.
- Harry ! intervient Hermione. Va rejoindre Gin. Harry, s’il te plaît.
-Ok.”

Hermione regarda Harry rejoindre la chambre de Ginny et se tourna vers l’assistante.

“S’il vous plaît, mon amie souffre beaucoup, pouvez-vous au moins appelez le médecin de garde, demanda Hermione.
- D’accord.”

Hermione remercia la jeune femme et regagna la chambre de son amie.

“Les contractions se rapprochent de plus en plus Harry, j’ai mal ! se plaignait la jeune femme.
-Le médecin de garde ne va pas tarder, annonça Hermione.’

Alors que la jeune femme terminait sa phrase, des coups à la porte se fit entendre. Harry autorisa la personne d’entrer. Ginny qui souffrait depuis plusieurs minutes maintenant avait comme suspendu sa respiration face à la personne qui était entrée dans la pièce.

“Malefoy, déclara simplement Harry.
-Ah, les Potter et Miss Granger ! remarqua le blond.
- Ecoute Malefoy, tu es bien aimable mais j’aimerai qu’on soulage ma douleur ! annonça Ginny.


-Mais Gin ? intervient Harry.
-Harry, je t’adore mais je ne pense pas que Malefoy ait obtenu sa blouse blanche dans une pochette de chocogrenouille, alors, aaaaaaah.” hurla Ginny.



Malefoy regarda Harry comme pour lui demander la permission, et fonça sur Ginny.

“Bon Weasley, allonge-toi, je vais regarder où tu en es, annonça Malefoy.
-Je vais sortir, disait Hermione.
- Non-reste, Mione, s’il te plaît… supplia Ginny.”


Hermione s’approcha de la jeune femme et lui tendit la main.

“Bon, on n’a pas le temps d’attendre un spécialiste, je vois la tête, spécifia le jeune homme.
- Quoi mais qu’est-ce que je dois faire ?! se précipita Harry.
- Du calme Potter, je suis formé pour ce genre de situation, donc tu restes à ta place de père et tu me laisses gérer, ok ?”


Harry regarda sa femme qui vit dans ses yeux qu’elle acceptait la situation présente. Hermione pensa que cela pouvait être Voldemort en personne qui accouchait la rousse, elle l’accepterait quand même.


“Miss Potter, il faut que vous poussiez du mieux que vous pouvez. Ramenez votre menton vers votre cage thoracique et ramenez vos cuisses vers votre torse également. Poussez !
- Ahhhhhhhhhhhhhhh hurla Ginny.
- Ok, respirez, tranquillement, et poussez ! ordonna Drago.”


Une fois de plus, Ginny hurla de nouveau alors qu’Hermione et Harry soutenaient la rousse du mieux qu’il pouvait. Quelques minutes plus tard, un hurlement de bébé se fit retentir dans toute la pièce. Des soupirs de soulagement également.

“C’est un petit garçon, félicitation.”




Hermione observait la scène avec énormément d’adrénaline. Elle laissa ainsi le couple une fois cette hormone descendue et sortie de la pièce.


La jeune femme se précipita plus vite qu’elle ne l’aurait voulu vers l'extérieur de la pièce. Elle était heureuse pour son amie, et son meilleur ami mais elle ne pouvait pas nier au fond d’elle la jalousie qui naissait. Néanmoins, elle refoula ses émotions et appela son patronus afin de signaler à ses amis et la famille Weasley que Ginny venait de donner naissance à un petit garçon et qu’ils allaient tous les deux bien.


Enfin, Hermione s’appuya contre le mur blanc et se laissa tomber mettant sa tête contre ses genoux et ses bras enroulant ses jambes. Les larmes silencieuses glissaient le long de ses joues rosées. Hermione était extrêmement heureuse pour ses amis mais elle ne pouvait pas nier ce qu’elle ressentait au fond d’elle.




“Je pensais que les accouchements rendaient les gens heureux.” déclara une voix grave.


Hermione n’eut pas besoin de lever la tête pour reconnaître la voix.

“Comment vont-ils ? questionna Hermione.
-Potter a nommé cet enfant Albus Severus, le pauvre je le plein.” répondit sarcastiquement Drago Malefoy.

La jeune femme lui lança un regard noir. Drago lança les mains vers le ciel en guise d’innocence. Puis il fit marche arrière afin de repartir.


“Je veux un bébé. Ce n’est pas une envie banale ou passagère, mais une envie qui grandit au fond de mon cœur et j’ai… je veux être mère.”


 



Hermione avait libéré ce qu’elle avait sur le cœur. Elle ne s’y attendait pas, elle n’eut même pas le temps de retenir ses mots.
Drago qui avait écouté les paroles de la jeune femme, ne s’était pas retourné. Le blond était surpris que la jeune femme lui confie des paroles aussi profondes et ne sut pas quoi répondre. Il remercia sa baguette de s'allumer lui signalant une urgence et couru dans le couloir laissant Hermione seule face à ses pensées.

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.