S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Sélections du mois


Félicitations à AliceJeanne et TeddyLunard, qui remportent la Sélection Action/Aventure !

Vous voulez revenir dans le Futur ? Lors du mois de novembre c’est possible avec la Sélection Next-Gen ! Vous avez jusqu'au 30 novembre pour lire les 10 textes proposés par les lecteurs et les lectrices et voter ici.

Et pour le mois de décembre, le thème et les textes vous attendent déjà avec la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez découvrir ces 12 histoires jusqu’à la fin de l’année et vous pourrez voter à partir de décembre. Pour en savoir plus, rendez-vous ICI !


De L'équipe des Podiums le 01/11/2022 19:00


15ème Échange de Noël


Le traditionnel Échange de fics de Noël est de retour pour sa 15ème édition !



Et cette année, vous pouvez écrire et recevoir : des fanfictions Harry Potter, des histoires originales... mais aussi des fanfictions sur d'autres fandoms ! Envie de nous rejoindre ?


Ça se passe d'ici le 31 octobre sur ce topic du forum HPF !


De L'équipe de modération le 23/10/2022 17:22


126ème Nuit d'HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 126 édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 21 octobre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De L'équipe des Nuits le 16/10/2022 11:07


Premier baiser par Lyssa7

[2 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Bonsoir, 

 

Après plus de six mois de page presque blanche, petit regain d'inspiration sur mes deux persos favoris : Mandy et Michael. Seul différence sur ce texte : ils sont encore jeunes et le texte se passe juste avant la guerre, en sixième année. Ce sera donc moins tragique que la majorité de mes textes les concernant. Ils naviguent toujours entre amitié et amour mais, dans celui-ci, leur amitié est moins solide et plus conflictuelle, ce qui donne cet espèce de flirt légèrement cruel et typiquement adolescent. 

 

Bonne lecture ! 

 

Lyssa 

Il ne sait pas pourquoi il reste éveillé ce soir, ni pourquoi il n’a pas voulu monter se coucher comme tous les autres avant qu’elle ne passe le seuil de cette porte. Il ne sait pas pourquoi il a prétendu qu’il n’avait pas sommeil.

Ses paupières se font lourdes depuis presque une heure, mais il lutte pour ne pas sombrer, pour ne pas s’avouer vaincu. Il ne sait pas pourquoi il fait cela. Il ne sait pas pourquoi, mais c’est soudainement devenu fondamental. Viscéral. Michael Corner a besoin de savoir.

Pourtant, leur relation est compliquée. Tout juste parviennent-ils à se supporter. S’ils n’avaient pas d’amis en commun, ils n’auraient jamais fait aucun effort pour s’accorder. C’est ainsi depuis six ans. Ils ont toujours du mal à s’apprécier. Mandy Brocklehurst et lui, ce n’est pas prêt de changer ; mais, ce soir, il a besoin de savoir ce qui s’est passé, comme si cette simple information pouvait tout remettre en question.

Alors, il reste assis sur ce fauteuil, tel un imbécile, à fixer l’entrée de la salle commune des Serdaigle jusqu’à ce qu’elle revienne de sa soirée avec Justin Finch-Fletchey. Et lorsqu’elle revient enfin, une chanson au creux des lèvres, il sent la sourde étreinte d’une colère froide se refermer sur lui. Il ne sait pas pourquoi, et il ne veut pas le savoir. Il ne veut pas, non, mais c’est plus fort que lui.

Plus fort que sa conscience qui murmure qu’il va le regretter. Plus fort que toutes les voix qui lui rappellent qu’il a une petite amie et que Cho Chang est vraiment jolie. Plus fort que tous les drapeaux rouges qui semblent vouloir le stopper dans sa lancée. Plus fort encore que son intuition qui semble proclamer que c’est une foutue mauvaise idée. C’est plus fort que lui, et la question franchit ses lèvres avec une indéniable cruauté.

- Tu sors avec lui ?

Mandy Brocklehurst sursaute. Elle ne l’avait pas remarqué lorsqu’elle est entrée. Le feu qui ronfle dans la cheminée est pratiquement éteint et, dévouée à ses pensées, elle n’a pas discerné l’ombre de l’adolescent installée sur l’un des fauteuils de la salle commune. Toutefois, elle reconnaît parfaitement la voix qui s’élève dans le silence de cette fin de soirée de juin.

Surprise, elle cligne des yeux et tente de capter le regard de l’intrus mais, n’y parvenant pas, une pointe d’agacement la submerge brusquement. Elle ne sait pas pourquoi il est là, et elle ne veut pas le savoir. D’ailleurs, elle ne sait pas pourquoi il s’arroge le droit de lui poser cette question sur un tel ton.

- Tu m’as fait peur, Corner.
- Désolé, s’excuse-t-il faussement. Alors ?
- Alors quoi ? Qu’est-ce que ça peut te faire de le savoir ?
- Moi ? Rien. Simple curiosité, ment-il éhontément.

Il tente de se convaincre lui-même que c’est le cas, mais il sait que sa réponse sonne faux. Même dans le noir, elle n’est pas dupe. Il pourrait presque la voir prendre ses airs insupportables de midinette effarouchée. La princesse – comme il l’a surnommée – est capable de voir plus loin que le bout de son nez.

Seulement, s’ils ont bien un point en commun, c’est celui-ci : aucun d’eux ne comptent avouer ce qui se trame derrière les non-dits et leurs querelles d’amitié bâclée, aucun d’eux n’est prêt à nommer l’inqualifiable. Michael sort avec Cho Chang depuis peu, et Mandy est terriblement éprise de Justin Finch-Fletchey. C’est ce dernier qu’elle a rejoint ce soir et qui l’a invitée à ce rendez-vous en milieu de soirée, près du lac.

Tout est parfait. En apparence. Pour l’un, comme pour l’autre. Pour elle, le prince charmant éperdument amoureux d’elle. Pour lui, une aventure de quelques semaines, voire quelques mois, avec une remarquable jeune fille. Or, malgré tout ce qu’ils projettent, malgré leurs espoirs si différents, ils franchissent tous les jours un peu plus les limites qu’ils ont eux-mêmes tracées.

- Tu m’as attendue ?
- Tu rêves, Brocklehurst. J’allais justement me coucher.
- Vraiment ?
- Vraiment.

Il se mord la langue, vaguement amusé. Elle se laisse tomber sur le canapé face au feu de cheminée. Il observe les reflets des flammes orangées se refléter sur les joues rondes et rougies de la jeune fille sans mettre de nom sur ce qui le pousse à la regarder de cette façon. Tout ce qu’il sait, c’est qu’il brûle de savoir si elle a embrassé Justin Finch-Fletchey. Maintenant, cent fois plus que la seconde d’avant.

- Il embrasse bien ?
- Je suppose que oui.
- Tu supposes ?!

Il est stupéfait par sa nonchalance biaisée, elle est gênée par son aveu. Ce soir, le silence est devenu douloureux entre eux. Si douloureux qu’il résiste à l’infâme tentation de venir s’asseoir près d’elle sur le canapé. Elle finit par hausser les épaules comme si ce détail – les lèvres de Justin sur les siennes - n’avait aucune espèce d’importance à ses yeux.

Son premier baiser.
Elle en a tellement parlé ces derniers jours – vantant les prémices d’un véritable premier amour – qu’il est évident qu’elle lui ment. Elle est déçue et, bien que la lumière des flammes éclaire à peine ses yeux, il distingue des larmes. Des larmes qui – il ne l’avouera sans doute jamais – lui donne tout à coup envie de gifler l’abruti de Poufsouffle incapable de l’embrasser correctement.

- Je n’ai pas vraiment de point de comparaison.
- Le premier baiser n’a rien de mémorable. Je te l’avais dit.
- C’était plutôt agréable, se justifie-t-elle, mal à l’aise.
- Plutôt agréable ? Tu te moques de moi ?
- Qu’est-ce que j’ai encore dit ? s’agace-t-elle.
- T’as l’air au bout de ta vie, assène-t-il, sarcastique.
- C’est faux ! Se récrie-t-elle, les joues rougies.
- Si c’était si génial, tu ne dirais pas que c’était « plutôt agréable ».
- Et qu’est-ce que je dirais, Corner ?

Michael sourit, provocateur, tandis qu’elle le fusille littéralement du regard. C’est drôle, finalement, parce qu’il a fini par aimer ces duels permanents, ce lien qui le retient jusqu’à minuit hors du lit, cette attirance intangible qui le pousse à jouer à ce petit jeu dangereux, insoupçonné, secret, qui s’est créé au fur et à mesure des années. Il serait incapable de définir quand cela a commencé, et ce qui a déclenché cette envie de l’embrasser.

Peut-être qu’il se l’invente. Toujours est-il qu’ils jouent avec le feu, s’abreuvent de sa chaleur sans jamais trop s’approcher. Comme ce soir où les prunelles noires de Michael alternent des yeux bruns de Mandy à sa bouche avec une intensité trop prononcée. Jusqu’à ce qu’elle détourne les yeux, bouleversée.

- Rien, Andy, parce que tu n’aurais aucun doute sur le sujet. Et tu n’aurais qu’une seule envie : recommencer.

A cet instant, il n’y a plus aucune place pour le doute. Ils savent tous les deux pourquoi Michael est resté à l’attendre sur ce fauteuil jusqu’à ce qu’elle rentre de son rendez-vous avec Justin. Ils savent tous les deux pourquoi il se permet de lui poser cette question, et pourquoi elle lui répond. Pourquoi il utilise ce surnom. Andy.

Ils savent, évidemment, mais ils se mentent. Ils se mentent parce qu’on n’est pas sérieux à dix-sept ans. Ils se mentent parce que c’est plus facile de croire que ce n’est qu’une illusion, une estocade, un simple flirt. Et cette illusion – ou quoi que cela puisse être au fond - ils la garderont. Ils la garderont, la transformeront en un lien si profond qu’ils auront peur de le briser.

Ils essayeront de se trouver, des dizaines et des dizaines de fois pendant et après la guerre, entre les sanglots longs, les cauchemars en vrac, et les douleurs à calmer. Ils réussiront, finalement, après s’être tant mal aimés. Et ce baiser, l’indénombrable pour lui, le quinzième pour elle, aurait étonnamment un goût de premier baiser.

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.