S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Mon sorcier bien-aimé par alixe

[91 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
- MON SORCIER BIEN-AIMÉ -


*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*


Avertisement : le personnage de Harry Potter, ses amis et le monde magique sont sortis de l'imagination fertile de J.K.Rowling et ne m'appartiennent pas. J'écris donc pour me divertir et non en espérant m'enrichir avec l'invention d'une autre.

Il est à noter qu'au cours de la rédaction de ce récit, j'ai été considérablement aidé par la relecture attentive et imaginative de Monsieur Alixe, Fenice et Calimera.
---

*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*



I : Les bleus


J'étais en train de me verser ma première tasse de café, en espérant que ce ne soit pas Tonks qui l'ait fait, quand Morrito m'a interpellé :
"Au fait, Stratford ! Tu te rappelles que la bleusaille arrive aujourd'hui ?"

Moi qui m'étais efforcé d'oublier qu'une bande de gamins allait débarquer ce matin, c'était raté. Ce n'est pas tant la campagne intensive de recrutement qui était en cours qui me gênait. En effet, deux ans de guerre et la sanglante Bataille du Survivant, avaient décimé nos effectifs. La relève était donc la bienvenue.

C'est l'idée de jouer les baby-sitters qui me démoralisait. Car si j'avais réussi à échapper à cette corvée les années précédentes, notre commandant m'avait prévenu, deux semaines auparavant, que cette fois-ci je n'y couperais pas. Mon association avec Morrito allait donc prendre fin, et j'allais me retrouver doté d'un jeune chiot, débordant de bonne volonté et croyant tout savoir.

"Et tu ne connais pas la meilleure", continuait Morrito

Je connaissais assez mon futur ex-partenaire pour savoir que le pire était à venir.

"Nous allons avoir l'immense honneur d'accueillir une grande personnalité."

Qu'est ce que je disais ! L'année dernière, un de nos collègues, Peter Slave, avait dû former le fils du chef du département des accidents magiques. Ce blanc-bec lui en avait fait voir de toutes les couleurs, la position de son père lui ayant donné la grosse tête. Les rejetons de politiques, c'est les ennuis assurés.

"Quelle grande huile nous envoie sa descendance ?" demandai-je.
Je tentai de me rappeler si notre Ministre de la Magie, la vieille Marchebank, avait un gamin ou un petit-fils en âge de faire régner l'ordre et la justice magique.

"Accroche-toi, mon vieux. C'est le grand Harry Potter !
- Il est passé par l'école ?
- Il semblerait."

Eh bien ! Celui qui allait se le coltiner n'allait pas rigoler tous les jours. Sa Célébrité risquait de ne pas apprécier d'être considérée pour ce qu'elle était : un bleu qui a tout à apprendre du métier. Sans compter qu'il risquait d'être un peu déçu par la routine d'un Auror.

C'est ça le problème avec les nouveaux : ils croient qu'on casse du Mangemort tous les jours. Alors que la plupart du temps, on règle de banals problèmes de voleurs à la petite semaine. Ça m'étonnerait que le Survivant ne meure pas d'ennui ici. Enfin au pire, il partira en claquant la porte, d'ici à la fin du mois.

Je m'approchai de Morrito et regardai la liste par-dessus son épaule.

"Je rêve où c'est le nom de Malefoy qui est inscrit là !
- Non, mon pote. T'as toujours les yeux en face des trous."

Je savais que Malefoy junior avait participé à la Bataille de notre côté, car il avait reçu une médaille le même jour que moi. Cela n'avait pas manqué de m'étonner car Malefoy senior aussi y avait participé, mais il n'avait pas fait partie de ceux qu'on avait enterrés avec les honneurs.

Et bien, cette nouvelle promo risquait de ne pas être de tout repos. Je bus une gorgée de mon café. Non seulement il était froid, mais si j'en jugeais à son goût de brûlé, c'était bien Tonks qui l'avait préparé. Mauvais ça. Ce n'est jamais un bon signe quand une journée commence aussi mal !

oO§0§Oo


A neuf heures pile, Shacklebolt, notre commandant depuis deux ans et demi, entra dans la Ruche avec la brochette de bleus. On s'est tous arrêtés de travailler se rassembler autour d'eux et attendre leur répartition. Bien sûr, tout le monde examinait la vedette du monde sorcier avec curiosité.

A priori, il ne payait pas de mine. S'il n'avait pas affiché la physionomie la plus connue du monde sorcier, nul n'aurait pu deviner qu'un héros se tenait parmi les petits nouveaux de l'année. Il était au milieu des autres, l'air absent, comme s'il ne daignait pas remarquer qu'il était le point de mire de toute la brigade.

A l'opposé, un grand blond que je reconnus comme étant Drago Malefoy nous toisait comme s'il se demandait si nous étions assez bien pour lui. Son arrogance me parût aussi détestable que le discret dédain de Potter. J'espérai avec ferveur ne récupérer aucun des deux.

"Bonjour à tous ! commença le commandant. Voici vos nouveaux collègues, je vous remercie de leur faire bon accueil. Je vous présente Hannah Abbot. Elle fera équipe avec Deborah Taylor."

Tandis que Taylor levait la main pour que sa nouvelle coéquipière puisse la repérer, Shakelbolt continuait :
" Susan Bones avec Medhi Mourad. Morag MacDougal avec Ben Tarvi. Drago Malefoy avec Antonio Morrito. Harry Potter avec William Stratford"

Avec résignation, je levai la main. Je SAVAIS que ce n'était pas mon jour.

" Julius Rasting avec Ella Callisto, Lynda Stevens avec Steve Cursaq, Dean Thomas avec Daniela Freegarden. Ce matin, vous faites connaissance, visite guidée des locaux et passation des consignes de bases. Des questions ?"

Shacklebolt j'ai pas mal bossé avec lui. Il est sympa, mais il est toujours très concis dans le cadre du boulot. Pas le genre à s'écouter parler. Ça a le bon côté d'éviter les pertes de temps.

Il n'y eut pas de questions, et les poulains s'avancèrent vers le mentor qui leur avait été désigné. Potter vint vers moi, le visage impassible.
"Bonjour, Monsieur, dit-il le visage de marbre.
- Ici, on s'appelle par son nom de famille sans monsieur ou madame, répliquai-je. Et on se tutoie.
- Le commandant aussi, on le tutoie ?" demanda-t-il.

Etait-ce une question logique ou une impertinence ? Dans le doute, je lui répondis sèchement :

"Moi je le tutoie parce que j'ai fait équipe avec lui dans de nombreuses missions. Mais toi, tu le vouvoies."

S'il comprit le message que je voulais faire passer, il ne le montra pas, gardant cette expression figée qui ne me plaisait pas. Je passai outre, et lui fis faire un tour rapide de la Ruche. C'est ainsi qu'on appelle la salle où sont nos bureaux car, vues du dessus, les demi-cloisons qui séparent nos tables de travail font penser à des alvéoles.

Je lui montrai où se trouvait sa place, lui indiquai les affaires sur lesquelles nous travaillions ordinairement, bref, je commençai à le mettre dans le bain. Il écoutait, manifestement concentré, posant de temps en temps une question d'un ton neutre.

Tout en lui faisant faire le tour du propriétaire, j'essayai de rassembler dans un coin de ma tête tout ce que je savais de lui.

Comme tout le monde, je savais qu'il avait survécu à l'Adava kedavra de Vous-savez-qui, alors qu'il avait un an. Il avait été élevé hors du monde magique, et avait réapparu à Poudlard dix ans plus tard. Quatre ans après, il avait participé au Tournoi des Trois Sorciers dans des circonstances bizarres et des articles le présentant comme pas très équilibré étaient parus dans la presse.

Cela avait continué l'été suivant, alors qu'il prétendait que le Seigneur des Ténèbres était de retour. Puis il avait donné une interview au Chicaneur où il racontait une histoire à faire dresser les cheveux sur la tête qui avait commencé à faire évoluer l'opinion du public. Quelques mois après, le retour des Ténèbres était confirmé. Les journaux s'étaient alors mis à l'encenser.

Lors de sa septième année à Poudlard, il avait mis sur pied un mouvement de propagande appelant à la résistance face à Celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom. A la fin de l'été qui avait suivi, il éliminait définitivement son ennemi. Après un bref séjour à Ste Mangouste, il avait disparu de la circulation, excepté pour une brève apparition quand tous les participants à la Bataille avaient reçu leur médaille. Je me rappelai qu'il avait déjà ce regard absent, et qu'il avait parlé à très peu de personnes, bien qu'il soit le centre de l'intérêt général et que le Ministre ait chanté ses louanges pendant un bon quart d'heure, au cours d'un discours particulièrement ennuyeux.

A ma connaissance il n'avait donné aucune interview à la presse depuis sa sortie de Sainte Mangouste, même quand on avait annoncé, à grand renfort de publicité, la création d'une carte à son effigie dans les célèbres Chocogrenouilles. Ah si ! Il s'était prononcé en faveur de Griselda Marchebank, un peu avant son élection au poste de Ministre de la Magie.

Une de mes petites amies m'avait parlé d'un article dans Sorcière-hebdo où l'on annonçait ses fiançailles avec une star de la chanson. Je regardai ses mains. Il n'avait pas d'alliance. Soit c'était du pipeau, soit c'étaient des fiançailles très longues. Je penchai pour la première hypothèse.

oO§0§Oo


Alors que je tentais de lui expliquer succinctement le système de classement de nos dossiers, une voix joyeuse m'interrompit :
"Salut Harry ! Comment vas-tu ?"

C'était Tonks, qui arborait une superbe crinière verte. On aurait dit que des fougères lui avaient poussé sur la tête. Mon poulain eut son premier sourire.

"Tonks ! Bonjour. Je vais très bien, merci. Et toi ?"

Ainsi, il connaissait bien Tonks. Rien d'étonnant finalement. J'avais compris depuis longtemps que certains d'entre nous avaient fait parti de l'organisation secrète de Dumbledore. A leur position stratégique le jour de la Bataille, j'avais soupçonné Shacklebolt et Tonks d'en être. Soupçons confirmés quand Kingsley avait été nommé commandant.

J'observai ma collègue en train de souhaiter cordialement la bienvenue au Survivant. Potter devait avoir des liens privilégiés avec le Shacklebolt aussi. Pas étonnant que ma remarque sur le tutoiement et le vouvoiement soit tombée à plat. Bon sang, j'ai jamais pu supporter les blancs-becs qui se la pètent avec leurs relations. Il n'a pas intérêt à jouer ce petit jeu avec moi !

Brian Touary, qui était arrivé l'année précédente et qui était le coéquipier de Tonks, parut également content de le retrouver. Les deux garçons se serrèrent la main.

"Eh, Potter ! On va monter une équipe de Quidditch cette année dans le service pour participer au tournoi du Ministère. Ça te dirait de participer ?
- Et comment, si vous avez besoin d'un attrapeur !
- C'est Ben Tarvi qui en sera l'entraîneur. Je vais lui parler de toi !
- Tu as toujours ton Eclair de feu ? demanda Tonks.
- Bien sûr !"

Je me sentis dégoûté. Célébrité Potter n'était pas là depuis trois heures qu'on lui déroulait déjà le tapis rouge. J'espérai qu'il échoue lors de la sélection.

Ecœuré, je coupai court.
"Bon, c'est pas tout ça mais j'ai rendez-vous avec un informateur en début d'après-midi sur le Chemin de Traverse. On part dans trois quarts d'heure, Potter. Je te conseille d'en profiter pour déjeuner !
- Où mange-t-on ?
- Moi je mange ici. J'ai amené de quoi. Cela m'évite de m'empoisonner avec la nourriture que l'on sert dans l'espèce de cantine installée au troisième niveau.
- On peut aussi s'acheter un sandwich dans le Londres moldu", ajouta Tonks.

Potter emprunta de l'argent moldu à Tonks et partit se sustenter.

oO§0§Oo


Il revint, quarante minutes plus tard, en finissant de croquer sa pomme. Manifestement, on lui avait appris que l'exactitude était la politesse des héros. Nous nous rendîmes sur le Chemin de Traverse par la poudre de cheminette.

Je voulais rendre visite à un apothicaire qui ne montrait qu'un intérêt relatif pour la légalité, mais s'était découvert un grand désir d'aider les autorités quand on lui avait fait comprendre qu'il risquait d'avoir des ennuis si le dossier que nous possédions sur lui était transmis au Département de la justice magique

"Nous allons nous rendre Allée des Embrumes, expliquai-je à Potter en le pilotant dans la bonne direction. Je suppose que tu n'y as jamais mis les pieds, lui lançai-je.
- Si, une fois. Erreur d'aiguillage", précisa-t-il avec une petite grimace en réponse à mon regard interrogatif.

Visiblement son expérience ne lui avait pas laissé de très bons souvenirs.

Je pris alors conscience d'un drôle de phénomène. Les gens se retournaient sur nous en chuchotant. Je vérifiai discrètement ma tenue, rien d'anormal de ce côté. Je me tournai alors vers mon partenaire mais il semblait ne rien remarquer, son regard vert fixé sur la ligne bleue des Highlands. Soit il manquait totalement de sens de l'observation, soit...

Oh Merlin, on n'est pas sortis de l'auberge si c'est l'émeute à chaque fois qu'on sort ! Ça va être pratique d'enquêter discrètement.

"C'est toujours comme ça ? lui demandai-je.
- Plus ou moins ! Enfin là, on a de la chance, personne ne m'a encore demandé d'autographe."

C'était encore pire que je ne le craignais.

Nous finîmes par arriver à destination. Je poussai la porte de l'échoppe et y pénétrai, suivi du gamin.

"Et bien, que me vaut la visite du grand Harry Potter ? nous lança l'homme, en s'étranglant derrière son comptoir.
- Il m'accompagne ! dis-je sèchement. Quoi de neuf cette semaine ?"

oO§0§Oo


Une fois notre visite terminée, alors que nous retournions vers la Halle aux poudres (1), pour prendre une cheminée publique, je lançai brutalement à Potter :
- Dis, tu ne peux pas changer de tête ?
- Je ne suis pas métamorphomage, répliqua-t-il tranquillement. De toute façon, rien ne peut faire disparaître ma cicatrice. Ni enchantements, ni maquillage moldu."

Quelque chose dans sa voix me dit que ce n'était pas la première fois qu'il le regrettait.

Soudain, il s'arrêta. Je suivis son regard pour savoir quelle mouche l'avait piqué. Il fixait la devanture d'une boutique nommée Aux sorciers facétieux.

"On a cinq minutes ? me demanda-t-il.
- Pour quoi faire ?
- Je voudrais demander quelque chose à des amis."

Je haussai les épaules et lui emboîtai le pas alors qu'il se dirigeait vers l'établissement de farces et attrapes. Une pluie de confettis nous accueillit à notre entrée. Alors que nous nous avancions dans l'allée qui menait au comptoir des serpentins, diablotins et autres stupidités jaillissaient brusquement sur notre passage.

Le rouquin qui tenait la caisse en finit avec le client précédent et se tourna tout sourire vers Potter :
"Harry, que nous vaut l'immense honneur de ta visite ?"

Oh non, pas encore !

"Salut George. Je voulais vous demander un renseignement technique à toi et à Fred.
- Allons au labo alors. Fred y met au point notre dernier bébé. Venez, passez là, nous dit-il soulevant la partie mobile du comptoir. Je vous en prie, après vous Monsieur... ? ajouta-t-il en terminant sur une note interrogative, tout en nous désignant un escalier qui menait au sous-sol.
- Stratford, me présentai-je. William Stratford
- Enchanté. Je suis George Weasley, sorcier facétieux de son état."

Je le remis. Un des fils d'Arthur Weasley qui avait travaillé au service des Détournements de l'artisanat moldu. Il avait participé à la Bataille, comme presque toute la famille d'ailleurs.

Nous retrouvâmes son jumeau dans une pièce qui n'était pas sans rappeler le laboratoire d'un chercheur fou. Le grand rouquin contemplait d'un air dubitatif sa main qui ressemblait plutôt à un pied.
"Ça ne va pas, dit-il à son frère. L'effet est trop long. Il faut re-doser la potion de Finitas.
- Regarde qui vient nous rendre visite.
- Salut Harry. Tu es venu chercher de quoi redécorer le quartier général des Aurors ?
- Pas vraiment, répondit Potter en me lançant un regard gêné. J'ai un problème, et je me demandais si vous pouviez m'aider.
- Je te présente William Stratford, dit le dénommé George. Mon frère Fred", continua-t-il inutilement, en me désignant son double.
Ce dernier me donna sa... son pied à serrer.

"Que pouvons-nous faire pour toi, Harry ?
- J'aurai besoin d'une variante de votre chapeau-sans-tête.
- Quel genre de variante ?
- Vous croyez qu'il serait possible de le modifier et de me permettre de changer de visage ?
- B'en quoi Harry, tu ne te trouves pas assez mignon ?
- Laisse-moi deviner ! T'es tombé sur une groupie de Lockart et tu veux une petite mèche blonde et des yeux bleus.
- Mais il va falloir que tu t'entraînes si tu veux gagner le concours du sourire le plus charmeur de Sorcière-Hebdo."

Bon, je dus admettre que je commençais à les trouver sympathiques, ces deux lascars.

"J'aimerais juste avoir une autre tête, n'importe laquelle, expliqua Potter
- Même celle de Malefoy ou Rogue ? interrogea ingénument un des rouquins.
- On va peut-être éviter les fouines malfaisantes et les cheveux gras", répondit le Survivant avec une mine dégoûtée.

Les deux rouquins éclatèrent de rire avant de se consulter du regard.
"On va étudier ça pendant nos heures perdues, lança Fred
- Disons, un homme, de type européen, traits passe-partout ? proposa George.
- Et avec une frange, compléta Potter.
- Ça va peut-être prendre un peu de temps, mais on va faire de notre possible."

Potter les remercia chaleureusement, puis nous prîmes congé. Le temps que nous rejoignions la Halle aux Poudres, deux personnes lui demandèrent un autographe.

oO§0§Oo


Une semaine plus tard, je commençais à cerner un peu mon nouveau partenaire. A mon égard, il restait assez distant. Toujours très poli, mais sans ostentation, et pas un mot plus haut que l'autre. Il écoutait respectueusement mes explications et directives, posant des questions pertinentes, sans laisser filtrer de ce qu'il pensait.

J'en appris d'avantage sur lui en observant les relations qu'il avait avec ses camarades de formation. Il semblait très proche de Abbot, Bones et Thomas. Je crus comprendre que leur amitié datait de Poudlard. Ils avaient ces conversations pleines de boutades amicales et de sous-entendus propres aux amis de longue date qui ont des expériences communes.

Bien que plus relâchés, les liens qu'il avait avec MacDougal, Rasting et Touary étaient très cordiaux. Ce dernier n'était pas de son année, mais ils avaient joué au Quidditch ensemble. Par contre, Potter ne semblait pas tellement apprécier Stevens, un beau brin de fille, pourtant. Cette dernière, non plus, ne semblait pas rechercher sa compagnie. Y avait-il eu entre eux une histoire qui avait mal tourné ?

Ses rapports avec Malefoy junior étaient des plus instructifs. J'avais rarement vu deux personnes se haïr à ce point. Dès que le blond était dans les parages, Potter serrait les dents, comme s'il cherchait à contenir des émotions trop fortes. Il faut dire que l'autre était assez provocateur et que bien souvent ses phrases avaient un double sens très injurieux pour le Survivant. Lequel s'abstenait de répondre.

En résumé, c'était un garçon assez ordinaire : il ne cherchait pas à se mettre en avant, savait se montrer bon camarade et était de bonne volonté. On pouvait presque le croire un peu mou.

C'était à se demander si c'était bien lui qui avait carbonisé le Seigneur des Ténèbres.

oO§0§Oo


A la suite de ce premier jour, je ne l'emmenai plus que rarement en mission à l'extérieur. Pas envie de traîner à mes basques une foule de fans en folie. Et puis le seul avantage à faire équipe avec un bleu, c'est qu'on peut lui refiler le sale boulot, c'est à dire toute la paperasserie. Je ne m'en privais pas.

Il était évident que cela ne lui plaisait pas tellement, mais il suivait mes directives sans rechigner. Un peu mou, je vous dis.

Au bout de deux semaines, Shacklebolt passa en fin de journée me demander si j'avais le temps de boire une Bièraubeurre avec lui quand j'en aurais terminé. Je lui répondis par l'affirmative et me dépêchai de terminer ce que je faisais. Je savais que ce n'était pas pour commenter le championnat de bavboules qu'il m'invitait à prendre un pot en sa compagnie. Il voulait évoquer un problème avec moi, sans y mettre la solennité d'une convocation dans son bureau. Mon petit doigt me disait que le sujet que nous allions aborder commençait par Harry et se terminait par Potter. Le gamin s'était-il plaint du traitement que je lui infligeais ?

Nous nous rendîmes au Chaudron baveur et prîmes place au fond de la salle. Kingsley attendit que le vieux Tom nous ait apporté nos consommations avant d'entrer dans le vif du sujet.

"Y'a un souci avec Potter ? me demanda-t-il.
- Il est venu se plaindre ? maugréai-je.
- Non, c'est pas le genre. Mais tout le monde a remarqué que tu ne l'emmènes pas en mission avec toi. Il y a eu un problème le premier jour ?
- Pas vraiment, mais disons que pour enquêter, ce n'est pas très discret de traîner le Survivant avec soi.
- C'est en le laissant à la Ruche que tu penses gérer cette difficulté ?"

Le ton était égal, mais je savais que la bonne réponse n'était pas "oui".

"Il a demandé à des amis de travailler sur un chapeau qui le rendrait méconnaissable, répondis-je prudemment.
- Quels amis ? demanda Shacklebolt, l'air intéressé.
- Ils tiennent une boutique de farces et attrapes sur le chemin de Traverse. Les fils d'Arthur Weasley
- Fred et George ? Ce n'est pas une mauvaise idée. Ils sont très forts en enchantements.
- Ce sont des gars sérieux ?" demandai-je.

Leur profession ne plaidait pas en leur faveur, en ce qui me concernait.

- Tu te rappelles de la potion que nous pulvérisions dans les lieux publics pendant la guerre ? me demanda le commandant. Celle qu'on utilisait pour annuler les charmes de métamorphose que les Mangemorts s'appliquaient pour avoir l'air inoffensif au cours de leurs attentats ? Et bien ce sont les jumeaux Weasley qui l'ont mise au point. Quel délai ont-ils donné à Potter ?
- Ils ont dit qu'ils feraient leur possible", répondis-je ne haussant les épaules.

Shacklebolt médita un instant avant de décider :
"Bon, je vais essayer de vous dégotter des missions où sa notoriété ne pose pas de problèmes. Ce gamin a des capacités, ce serait dommage de ne pas les exploiter."

En d'autres termes, j'étais prié de ne pas le cantonner au travail de bureau. Message reçu.

Shacklebolt considéra le sujet clos et me demanda mes pronostiques pour le championnat de bavboules.

oooO§0§Oooo



(1) : La Halle aux Poudres du Chemin de Traverse et la Grand Halle aux Cheminées de Pré-au-Lard sont des bâtiments dans lesquels se trouvent des cheminées publiques qui permettent de rallier ou de quitter ces lieux. On y trouve également des guichets où l'on peut acheter des petits sachets de poudre pour se rendre où l'on désire. J'ai emprunté ce concept à Thaele Ellia qui nous met en scène ce lieu dans le chapitre 6 de Max (sur fanfiction.net). Les noms attribués à ces lieux ont été proposés par Fenice.



*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*



FAQ :

Combien y a-t-il de chapitres ?
38 en plus du prologue.

Aurons-nous une confrontation Harry / Malefoy ?
Oui, bien sûr, mais ce n'est pas pour tout de suite.

Allons-nous bientôt voir Ginny ?
Effectivement, Stratford va brièvement rencontrer Ginny dans le chapitre 6 puis la revoir plus tard à plusieurs reprises.

Allons-nous bientôt voir d'autres membres de la faille Waesley et Hermione ?
Oui, le héros va rencontrer beaucoup de monde, petit à petit

Harry et Ginny sont-ils mariés ?
Non pas encore. Ginny est actuellement en train de suivre sa troisième et dernière année d'étude en médico-magie et ils ont prévu d'attendre la fin de son cursus pour s'unir. Mais ils vivent plus ou moins ensemble car Harry vit dans la maison de Mrs Weasley et Ginny les rejoint tous les week-end. Le reste du temps, elle est sur son campus.
Il s marierons au mois de décembre suivant (on en parlera dans la fic).

William Stratford est-il marié ? A-t-il de la famille ? Il a quel âge ?
Il a quarante ans. Pour le reste, vous aurez réponses à toutes ses questions plus tard. N'ayez crainte, j'ai traité ce personnage en profondeur.

Les opinions de Stratford sont-elles celle de l'auteure ?
Non, bien sûr que non !
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.