S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Assemblée Générale 2024


Bonjour à toustes,

L'assemblée générale annuelle de l'association Héros de Papier Froissé est présentement ouverte sur le forum et ce jusqu'à vendredi prochain, le 21 juin 2024, à 19h.

Venez lire, échanger et voter (pour les adhérents) pour l'avenir de l'association.

Bonne AG !
De Conseil d'Administration le 14/06/2024 19:04


Sélection Romance !


Bonsoir à toustes,

Comme vous l'avez peut-être déjà constaté, sur notre page d'accueil s'affichent désormais des textes nous présentant des tranches de vie tout aussi romantiques ou romancées les uns que les autres ! Et oui, c'est la sélection Romance qui occupera le début de l'été, jusqu'au 31 juillet.

Nous vous encourageons vivement à (re)découvrir, lire et commenter cette sélection ! Avec une petite surprise pour les plus assidu.e.s d'entre vous...

Bien sûr, vous pouvez voter, ça se passe ici !


De Jury des Aspics le 12/06/2024 22:31


145e Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 145e édition des Nuits d'HPF se déroulera le Vendredi 14 juin à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
À très bientôt !


 


De L'équipe des nuits le 12/06/2024 12:33


Maintenance des serveurs


Attention, deux interventions techniques prévues par notre hébergeur peuvent impacter votre utilisation de nos sites les 28 mai et 4 juin, de 20h à minuit ! Pas d'inquiétudes à avoir si vous remarquez des coupures ponctuelles sur ces plages horaires, promis ce ne sont pas de vilains gremlins qui grignotent nos câbles ;)

De Conseil d'Administration le 26/05/2024 18:10


144e Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 144e édition des Nuits d'HPF se déroulera le Samedi 18 mai à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits et à vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De L'équipe des Nuits le 12/05/2024 11:00


Nouvelles des Podiums du joli mois d'avril


Bonsoir à toustes !

En ce début de printemps, c'est la nouvelle pousse des sélections nouveau format qui fait sa germination !

Vous pouvez donc voter pour le thème du prochain trimestre de lectures, ici, entre le personnage Hagrid, la catégorie Romance ou le genre Aventure/action, jusqu'au 30 avril !

Egalement jusqu'au 30 avril, vous pouvez lire ici les textes de la Sélection Enfances, puis voter ! Nous vous encourageons fortement à laisser un petit mot après votre lecture, cela motive et encourage toujours, et donne corps à notre volonté de favoriser les échanges autour des textes sélectionnés.

De jolies récompenses sont prévues grâce aux créations graphiques de lilychx ! Rendez-vous au début du joli mois de mai...


De L'Equipe des Podiums le 03/04/2024 00:05


Guérison lunaire par Lilychx

[3 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

 

Guérison Lunaire

Un psychomage… Est-ce que j'ai une tête à aller voir un psychomage ? Je me regarde dans le miroir, mes traits sont tirés, j'ai d'énormes cernes noirs , les cheveux en bataille et ternes. Je suis complètement débraillé. 

 

Finalement j'ai peut-être une tête à aller chez le psychomage... Et puis c'est un prix faible à payer pour ma liberté. J'aurais dû perdre la Trace à mes 17 ans mais sur avis de justice il me l’a laissée pour trois ans encore. Et je suis assigné à aller voir un psychomage de St Mangouste deux fois par semaine jusqu'à ce qu'il estime que je n'en ai plus besoin. 

 

J'appréhende. Aujourd'hui c'est la première fois que je dois m'y rendre et je ne sais pas bien pourquoi je dois y aller. Est-ce qu'il va m'aider ou bien me conditionner ?

 

J'ai fui le Manoir qui me rappelait trop de mauvais souvenirs. Trop d'angoisses. Ma mère le comprend et elle me verse une petite somme chaque mois pour que je puisse vivre dans un petit appartement dans Londres. Côté Moldu. J'ai dû me rabaisser à prendre côté Moldu car personne dans le monde sorcier ne voulait louer son bien à un Malefoy.

 

Ce qui me contraint à ne faire que très peu usage de la magie. Je déteste ça. Je déteste tout en ce moment. Je devrais retourner à Poudlard pour passer mes ASPICS, mais franchement je ne m'y rendrais pas. J'irai juste passer les épreuves en candidat libre et en attendant, je vais essayer de trouver un poste quelque part.

 

Je ne pourrai pas éternellement compter sur ma mère et je ne récupérerai pas la fortune des Malfoy tant que mon père ne sera pas jugé. Et ça risque de prendre du temps. 

 

Arrivé à St Mangoust, je m'aperçois que l'hôpital est encore plein des blessés de la bataille, de ceux qui doivent avoir des rendez-vous chronique suites à leurs blessures, de ceux qui n'ont pas encore pu être pris en charge complètement et ça m'angoisse de passer dans les salles d'attente remplies de personnes hostiles à mon égard. Je me passe et repasse les mains dans les cheveux dans une tentative désespérée de me calmer.  Je sens ma respiration se saccader et mon cœur accélérer sans que je ne puisse rien y faire. 

 

Le monde tangue et s'efface autour de moi. Tant bien que mal je me rapproche d'un coin,me colle contre le mur de carrelage froid et je me laisse glisser au sol, accroupi, comme un animal blessé et apeuré. Je me déteste. Je me déteste de ne pas être capable de les affronter. Mais il le faut, je dois être capable de me relever et d'aller a ce foutu rendez-vous sinon je devrais faire un tour chez les Aurors pour manquement à mes obligations.

 

J'essaye de me redresser, mais mes jambes me lâchent. Je plonge mon visage entre mes bras et je commence par prendre de grandes inspirations.

 

"Ça ne va pas Draco Malefoy ?" 

 

La voix est claire et douce. C'est une voix enfantine mais féminine. Je sens qu'il n'y a aucun jugement dedans. Juste une réelle interrogation. Je redresse la tête et tombe nez à nez avec Luna Lovegood. Je suis tétanisé. Elle me sourit alors qu'il n'y a pas si longtemps, elle était enfermée dans le sous-sol de mon Manoir.

 

"Tu as une salle tête dis-donc ! C'est pour ça que tu vas voir le docteur Frate ?" 

"Comment tu sais que je vais voir le docteur Frate ?" C'est tout ce que je réussis à dire.

 

Mais déjà ma respiration se ralentit. Luna a toujours ses grands yeux bleus plongés dans les miens.

 

"C'est lui qui m'a dit d'aller te chercher il se doutait que tu aurais du mal à monter tout seul jusqu'à son bureau." 

"Je suis parfaitement capable d'y aller seul !" J'ai parlé un peu plus fort que je ne l'aurais souhaité et Luna arque ses sourcils. Il est clair qu'elle doute de ce que je viens de dire. Elle se redresse sur ses jambes et me tend une main.

"Allez viens je t'accompagne." 

 

J'attrape sa main, qui est chaude en comparaison de la mienne. Elle tire légèrement dessus pour m'aider à me remettre debout. Elle me guide dans l'hôpital. Je ne prête pas attention aux regards qui se posent sur nous, sur moi, aux murmures que mon passage déclenche. Je suis hypnotisé par la masse de cheveux blonds qui danse dans le dos de Luna qui  marche devant moi  tout en me tirant par la main.

 

Pourquoi m'aide-t-elle ? Elle devrait me haïr encore plus que les autres...

 

 

Aujourd'hui il n'y a personne dans la salle d'attente du docteur Frate. Ça fait déjà six mois que je viens deux fois par semaine le voir. Et j'avoue qu'une partie de moi vient uniquement pour apercevoir Luna quelques minutes. Le vendredi elle à rendez-vous juste avant moi. Et chaque semaine c'est la même routine.

 

Luna sort du cabinet, et me sourit et m'adresse un petit signe de main avant de me demander :

"Comment tu vas Draco Malefoy ?" 

Et moi je lui répond systématiquement :

"Mieux, et toi Luna Lovegood ?"

Mais aujourd'hui au lieu de me répondre comme chaque semaine - Je vais très bien, merci - et de partir elle fait une pause avant de poser sa main sur mon épaule.

"Draco Malefoy, est-ce que tu voudrais bien venir boire un chocolat chaud avec moi après ta séance ?" 

 

Je suis pris de court, je ne m'attendais pas du tout à ça. Et en même temps je sens une grande vague de chaleur parcourir tout mon corps comme jamais je n'en avais senti auparavant. Et avant même que mon cerveau n'ait le temps de tout analyser, je sens mes lèvres s'étirer dans un grand sourire et lui répondre.

 

"Avec grand plaisir Luna Lovegood." 

 

Je la regarde s'éloigner en sautillant. La séance semble s'éterniser et je n'arrive pas à me concentrer vraiment sur la séance et le docteur Frate semble s'en apercevoir.

 

"Draco, vous avez le droit à une vie amoureuse comme tout le monde, d'autant plus que vous n'avez pas vraiment pu en avoir pendant votre adolescence..."

 

Malgré son air sérieux il me sourit, comme un père l'aurait fait vis à vis de son enfant dans ce genre de situation. Mais je ne suis pas sûre qu'il s'agisse d'amour. Je ne sais pas ce que je ressens pour Luna ni ce qu' elle, elle ressent vis-à-vis de moi. Je suis toujours sous le choc qu'elle ne me déteste pas. Mais c'est peut être tout simplement dans son caractère de laisser de côté les choses négatives pour ne voir que le merveilleux.

 

"Allez rejoindre mademoiselle Lovegood ! de toute façon je ne pourrais rien faire de vous aujourd'hui, alors autant éviter de perdre notre temps." 

 

Je lui souris, lui serre la main et me précipite hors de son cabinet. Je retrouve Luna dans le hall de l'hôpital. Elle est rayonnante et je sens des papillons dans mon ventre.

 

 

Ca fait 3 mois maintenant que tous les vendredis avec Luna après ma séance avec le docteur Frate, on se retrouve pour aller boire un chocolat ou toute autre boisson. Au début, je refusais d'aller dans les rues sorcières, pour ne pas être dévisagé par les autres. Alors j'ai emmené Luna dans le Londres Moldu même si je n'y suis toujours pas à l'aise et que je déteste ne pas pouvoir faire de magie, mais ça valait le coup rien que pour y voir Luna rire aux éclats et me traîner de bars en cafés pour tester toutes les boissons possibles et imaginables. 

 

Je sais à présent qu'elle ne m'a jamais détesté, même à Poudlard quand j'étais un petit con arrogant elle ne me détestait pas. Elle ne m'appréciait pas, mais elle ne me détestait pas pour autant. Et elle ne me tient absolument pas rigueur de ce qu'il s'est passé pendant la guerre, comme elle me l'a dit :

 

"Ce n'était pas de ta faute, tu as juste fait comme tout le monde : ce que tu as pu pour rester vivant." 

 

J'ai eu du mal à accuser le choc de cette révélation. Petit je me sentait supérieur au autre parce que c'est ainsi qu'on m'a élevé, mais aussi parce que j'aimais ça et que je le croyais réellement. Puis quand le seigneur des ténèbres est réapparu les choses ont radicalement changé pour moi. Tout est devenu angoisse et pression. Il n'était plus question d'être meilleur que les autres par pur égoïsme, mais il était nécessaire de l'être pour survivre. Il était nécessaire de faire tout ce qui était possible pour contenter le seigneur des ténèbres pour ne pas finir comme tant d'autres, torturé ou tué. J'aurais pu essayer de m'enfuir, mais pour aller où ? Qui me serait venu en aide ?

 

 

Ça fait un an. Un an que je vais voir le docteur Frate deux fois par semaine. Un an que je vois Luna toutes les semaines. Aujourd'hui on doit recevoir les résultats de nos ASPICS. Ce qui va déterminer ce qu'on va pouvoir faire par la suite. Mais moi je n'en ai aucune idée. Luna, elle, veut devenir magizoologiste pour pouvoir prouver l'existence de toutes ses créatures dont elle parle constamment. Moi je trouve ça super qu'elle poursuive ses rêves. Moi je n'ai plus vraiment de rêve. Et je ne sais pas vraiment si j'en ai vraiment eu un jour. Peut être que si j'avais commencé le Quidditch pour les bonnes raisons et pas juste pour essayer d'emmerder Potter et les Gryffondors j'aurais une idée d'un avenir. 

 

J'ai la lettre entre les mains, J'ai promis de l'ouvrir avec elle. Alors je transplane directement à la lisière de chez elle. Sa maison, qui avait été détruite par les mangemorts à retrouvé toute son étrangeté. Je court, je ne sais pas pourquoi mais je court et au moment où je m'apprête à frapper à la porte, elle s'ouvre.

 

"Bonjour, Draco Malefoy !" 

"Bonjour, Luna Lovegood !" 

 

Elle aussi, à dans la main une enveloppe de Poudlard, la dernière qu'on recevra de toute notre vie. On les ouvre en même temps. Toute en lisant sa lettre Luna se met à sourire et à sautiller de joie, je trouve ça tellement mignon que j'en oublie de lire ma propre lettre et je ne sais pas bien pourquoi mais dans un élan qui m'est tout à fait inconnu je l'enlace et pose les lèvres sur les siennes. Et en me rendant compte de ce que je suis en train de faire, je la relâche aussitôt et m'éloigne d'un pas, honteux. Je ne suis plus capable de regarder autre chose que le bout de mes chaussures.

 

"Et bien tu en as mis du temps Draco." 

 

Je relève la tête à temps pour voir ses joues rosies et son sourire avait de la réceptionner dans mes bras pour un nouveau baiser.

 

 

Le docteur Frate à baisser nos séances à une fois par semaine mais il me contraint à écrire chaque jour ses qui me passe par la tête. Mon père a enfin été jugé coupable et enfermé pour longtemps à Azkaban. J'ai récupéré la fortune des Malefoy et ma mère a pris un joli petit cottage dans les Highland et je sais qu'elle essaye de renouer avec sa sœur Androméda. 

 

Moi j'ai fait vider intégralement le Manoir des Malefoy; Il ne reste plus que les pièces vides de tout, leur mur de pierres et leur plancher. Il y a énormément de travail pour rompre les sortilèges et autres maléfices qui y ont été appliqués au fil des siècles. 

 

Je vois Luna presque tous les jours et quand elle est avec son formateur en magizoologie, moi j'aide son père avec le Chicaneur. Si on m'avait dit qu'un jour je me retrouverai à travailler avec Xenophilius Lovegood pour le Chicaneur, j'aurais probablement fait un arrêt cardiaque encore plus rapide et radical qu'un Avada kedavra.  

 

Mais en vrai j'adore ça. L'odeur du papier et de l'encre. Et les affaires tournent bien. Les gens se sont beaucoup tournés vers le Chicaneur pendant et après la guerre, en comprenant que la Gazette était beaucoup trop soumise à qui dirigeait le ministère de la magie. Et même si maintenant c'est Kingsley Shacklebolt le Ministre de la magie et qu'il laisse sans aucun doute tout le libre arbitre au journaliste de la gazette il existe toujours des Rita Skeeter dans ses page pour déformer la vérité et même si quand j'étais adolescent je trouvait ça drôle, maintenant je comprend l'intérêt d'une presse libre et qui relate les faits tels qu'ils  se passent. J'aime aussi les édito qui donnent un point de vue ou un avis sur les évènements, mais sans forcément dire que c'est ainsi qu'il faut penser.

 

L'autre jour, Luna est tombée sur le journal que le docteur Frate me fait tenir. Elle était intriguée alors je l'ai laissé le lire. en elle a été heureuse, mais elle me laisse bien regarder tous ses carnet de croquis et d'esquisses qui sont tout aussi personnels que les mots que je consigne.

 

Elle trouve que j'écris bien, que c'est ça que je devrais faire de ma vie.

 

 

Le Manoir est splendide, j'ai laissé carte blanche à Luna et je ne le regrette pas. C'est plein de couleurs et dans le jardin il y a plein d'animaux. On a dû mal à se rappeler de ce qu'il avait pu être avant. Quand Père va sortir de prison, s'il en sort un jour, je pense qu'il ne supportera pas de voir le manoir dans cet état. Mais moi, ça me rend heureux. Heureux car Luna vient d'accepter d'y vivre avec moi et que depuis, ma mère passe souvent nous voir.

 

Ça fait quatre ans que Luna est entrée dans ma vie. Quatre ans jour pour jour où elle s'est penchée sur moi pour m'aider à me relever. Je ne vois le docteur Frate plus qu'une seule fois par mois. Je voyage beaucoup avec Luna et j'écris. Xenophilius me laisse chaque mois l'édito du Chicaneur, un espace de liberté où je peux parler de ce que j'ai envie. Je publie sous un pseudo "Dragon Phoenix", c'est Luna qui l'a choisi, c'est un peu kitch mais ça me plait. Et ce que j'écris plaît aux lecteurs alors je suis heureux.

 

 

Tout ça m'a permis de me reconstruire et de devenir quelqu'un que j'aime. Oui, j'aime tout en se moment sur tout le sourire qui s'étale sur le visage de Luna alors que j'ai un genoux a terre et qu'elle vient d'enfiler la bague que j'ai choisi spécialement pour elle, avec l'aide de son père.

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.