S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Programme de juillet des Aspics


Bonsoir à toustes !

Un peu de lecture pour vous accompagner en cette période estivale... Vous avez jusqu'au 31 juillet pour, d'une part, voter pour le thème de la prochaine sélection ici et, d'autre part, lire les textes de la sélection "Romance" du deuxième trimestre 2024, et voter ici !

Les sélections sont l'occasion de moments d'échange, n'hésitez pas à nous dire ce que vous en avez pensé sur le forum ou directement en reviews auprès des auteurices !


De L'Equipe des Podiums le 11/07/2024 22:30


Assemblée Générale 2024


Bonjour à toustes,

L'assemblée générale annuelle de l'association Héros de Papier Froissé est présentement ouverte sur le forum et ce jusqu'à vendredi prochain, le 21 juin 2024, à 19h.

Venez lire, échanger et voter (pour les adhérents) pour l'avenir de l'association.

Bonne AG !
De Conseil d'Administration le 14/06/2024 19:04


Sélection Romance !


Bonsoir à toustes,

Comme vous l'avez peut-être déjà constaté, sur notre page d'accueil s'affichent désormais des textes nous présentant des tranches de vie tout aussi romantiques ou romancées les uns que les autres ! Et oui, c'est la sélection Romance qui occupera le début de l'été, jusqu'au 31 juillet.

Nous vous encourageons vivement à (re)découvrir, lire et commenter cette sélection ! Avec une petite surprise pour les plus assidu.e.s d'entre vous...

Bien sûr, vous pouvez voter, ça se passe ici !


De Jury des Aspics le 12/06/2024 22:31


145e Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 145e édition des Nuits d'HPF se déroulera le Vendredi 14 juin à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
À très bientôt !


 


De L'équipe des nuits le 12/06/2024 12:33


Maintenance des serveurs


Attention, deux interventions techniques prévues par notre hébergeur peuvent impacter votre utilisation de nos sites les 28 mai et 4 juin, de 20h à minuit ! Pas d'inquiétudes à avoir si vous remarquez des coupures ponctuelles sur ces plages horaires, promis ce ne sont pas de vilains gremlins qui grignotent nos câbles ;)

De Conseil d'Administration le 26/05/2024 18:10


144e Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 144e édition des Nuits d'HPF se déroulera le Samedi 18 mai à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits et à vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De L'équipe des Nuits le 12/05/2024 11:00


Silence = Mort par alrescha

[4 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Silence = Mort (en anglais Silence=Death) est un des slogans politiques les plus connus de la lutte contre le SIDA. Il est le fruit de la collaboration de six membres du collectif américain Silence=Death Project à la fin des années 1980 à New York1.

Note de chapitre:

Bonne lecture !
Regulus Black était dans sa chambre, assis sur son lit, les mains serrées sur son édredon vert émeraude. Il ne pouvait plus se taire. Il bouillait de rage envers sa famille et envers lui-même. Trop longtemps qu’il les avait écoutés sans s’écouter lui, qu’il avait fait passer les intérêts de sa famille avant les siens. Persuadé qu’ils lui voulaient du bien.

Mais là c’était trop. Le sujet du mariage avait été abordé. Un mariage arrangé évidemment, avec une cousine plus ou moins éloignée pour perpétuer la pureté du sang… L’idée lui avait donné la nausée.

Pour rejoindre les rangs du Seigneur des Ténèbres, il n’avait rien dit. Mais c’était de sa vie intime dont on parlait et Regulus ne voulait pas que sa famille intervienne. S’il acceptait ça, il s’enfermait dans un cercueil. Autant mourir tout de suite.

Il n’avait que seize ans. Sirius s’était enfui de la maison à son âge pour aller vivre sa vie. Il avait eu raison. Regulus devait agir.

Mais comment faire ? Il leva les yeux vers le plafond de sa chambre, là où Sirius avait écrit en rouge “CETTE MAISON CRAINT !” et ne put s’empêcher de sourire. Son frère lui manquait. La maison était tellement plus vivante quand il était là…

Quand il voyait son frère et ses amis, Regulus était jaloux. Ils avaient une belle vie. Ils étaient heureux et insouciants. Regulus, lui, se demandait ce que ses parents allaient vouloir pour lui, pour “son bien”.

Ils étaient loin d’imaginer que pour son bien, Regulus aurait besoin de James Potter. Cela l’avait d’ailleurs surpris. Il avait pensé pendant longtemps qu’ils n’avaient rien en commun mais l’évidence l’avait frappé avec la violence d’un cognard. Bien sûr qu’ils avaient des points communs, seulement son éducation lui avait fait fermer les yeux dessus.

Maintenant, il ne pouvait plus se taire. Il aimait les hommes. Il aimait observer ses compagnons de chambre pendant qu’ils se déshabillaient. Il aimait partager le terrain de quidditch avec l’équipe de Gryffondor, spécialement quand Potter était l’attrapeur adverse et qu’ils devaient se lancer dans un véritable ballet volant. Ses rêveries lui avaient valu des défaites mais il s’en fichait. Il aimait voir Potter sourire et être heureux, même si cela impliquait d’humilier des gens. Il aimait Potter.

Sur son réveil, l’heure indiqua 19 heures. Il devait descendre dîner. Il descendit les étages d’un pas lourd. Il devait leur dire. Qu’allaient-ils dire ? Qu’allaient-ils faire ? Ils n’allaient pas le jeter dehors, ils n’avaient plus que lui. Leur unique héritier.

Il s’assit à sa place, l’estomac noué. Aucune chance qu’il avale quoi que ce soit.

Kreattur apporta les entrées. Ses parents se servirent et commencèrent à manger.

-Sers-toi, Regulus, ça va refroidir.

-Je n’ai pas faim.

-Tu appréhendes ta rencontre avec ta promise ? Je comprends, dit son père.

-Non, ce n’est pas ça.

Cette phrase fit arquer les sourcils de ses parents. Il n’avait plus le choix, il fallait se lancer maintenant… Penser comme un Gryffondor. Foncer tête baissée.

-Je… J’aime les hommes.

Sa mère interrompit son geste vers sa coupe de vin quelques secondes puis le reprit.

-Ce n’est qu’une phase. C’est parce que tu n’as pas trouvé la bonne épouse…

-Non, je veux dire… Vraiment, je ne me sens pas attiré par les femmes. Pas du tout.

Cette fois, il y eut quelques minutes de silence puis sa mère reprit d’un ton froid :

-Regulus chéri, on ne te demande pas d’être attiré par qui que ce soit, juste de trouver une épouse convenable et d’avoir à ton tour un héritier.

Regulus s’était attendu à ce genre de réponses. Peu importait comment il tournait les choses, il était piégé. Sirius avait raison : tout avait été réfléchi et préparé à l’avance. Il ne serait jamais maître de sa vie tant qu’il restait avec eux.

Il aurait pu fuir mais pour aller où ? Il ne savait pas où habitaient les Potter. S’il écrivait à son frère, lui répondrait-il seulement ? Leur dernière discussion avait tourné court. Mais Sirius se souciait de lui, il l’avait vu.

Il devait prendre le risque. Il aurait pu attendre la rentrée mais elle lui semblait si lointaine… Deux semaines, c’était loin. Serait-il encore en vie d’ici là ?

Lorsque le repas fut fini, il remonta à sa chambre et saisit un morceau de parchemin. Inutile de se perdre dans les explications, le plus court serait le mieux.

“J’ai besoin d’aide. C’est une question de vie ou de mort.”

Il n’y arriverait pas seul. Il adressa son message à Sirius et espéra que James le verrait aussi.

L’attente lui parut longue. Plus le temps passait, plus Regulus se disait que son frère ne viendrait jamais.

Le lendemain, un pigeon atterrit dans la cheminée de sa chambre (heureusement éteinte en plein été). Regulus s’apprêtait à le chasser quand il remarqua le mot noué à sa patte. Il le déroula.

“Au square. Maintenant.”
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.