S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

32ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 32e édition des Nuits Insolites se déroulera le samedi 18 février à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits en ce mois de Saint-Valentin. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic. A très bientôt !

 


De Les Nuits le 06/02/2023 15:45


128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Au clair de lune. par calimero

[2 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Spoilier: Il n'y a pas vraiment de spoilier, j'utilise quelques information des 6 tomes apparus, mais j'en change d'autre (comme le fais que le professeur Trelawnay ne peut enseigner à cette époque, ect...)

Disclaimer: Rien en m’appartient, tout cet univers merveilleux est à J.K.R!!

Mon Blabla à Moi: Enfin terminé! Je suis contente d’avoir fini d’écrire ce chapitre! Depuis le temps que je l’ai en tête! Enfin bref, Ce chapitre est très long pour moi (c’est la première fois que j’en écrit un aussi long!^^) mais n’espérez pas en avoir comme ça à chaque publication! (Le deuxième chapitre arrivera tardivement je pense, et puis si ça se trouve, cela ne va même pas vous plaire! (Mais ça ne serait pas trop grave, j’ai bien aimé écrire ce bout de fic! =p) Bon, je vous laisse enfin lire, mais je vous préviens tout de même qu’il n’a pas été vérifié pas une bêta reader, donc je suis vraiment vraiment désolé pour les fautes à venir. Merci et BONNE LECTURE!

Je remercie beaucoup toutes les personnes qui m’ont reviewé alors que je n’avais mis qu’un simple résumé!^^


BONNE LECTURE


Chapitre 1.


En ce premier septembre 1975, la gare de King’s Cross était bondée de sorcier en tout genre, de moldus inoffensifs et naïfs, et d’étrangers totalement perdus.
Deux femmes le nez en l’air, observaient les panneaux neuf et dix, dix et neuf, sans jamais trouver ce qu’elles cherchaient.

-Grumph ! C’est pas possible ça ! Nelly, j’attend! Si…

-Rendez vous à la gare de King’s Cross, sur la voie 9 ¾ le onze septembre à onze heures. Répéta pour la énième fois la jeune fille blonde.

-Et elle est où cette voie 9 ½ ? S’écria la mère.

-9 ¾ maman. Soupira la jeune fille.

Un groupe étrange passa, poussant des chariots aussi remplis que le siens. Seule la cage, ou le panier en osier, renfermant les animaux domestiques, manquait à l’appel. Deux grands yeux bleus vinrent se tourner pour percer les prunelles ambre de la jeune fille blonde ; un piaillement surexcité, apeuré retentit sur les parois de la gare. Les passants sursautèrent, et d’un seul et même mouvement pivotèrent sur eux-mêmes pour observer de leurs deux yeux critiques la scène. Deux chouettes hulottes, un chat, et un rat, montrant les griffes, les crocs, où hérissant le poil, poussaient des gémissements plaintifs face à deux jeunes femmes déconcertées.

-Je t‘avais bien dis que tu n‘avais pas ta place à Poudlard… chuchota la mère à l’oreille de sa fille. Celle-ci se contenta de la fixer, des cernes sous les yeux, énervée, mais aussi anxieuse.

Tandis que les passant retournaient à leurs activités futiles, le groupe étrange calmait les bêtes. La plus âgée du groupe se retourna sur ce qui devait être ses enfants.

-Aaron, Kirsten, Ronan, Gontran, passez la colonne, je passe vous dire au revoir. Fit la grande femme rousse. Et prenez le rat d’Antonin, il a eu problème avec son transplanage… Le pauvre, il a oublié son pied gauche à la maison. Tss tss tss, j’espère que tu réussira ton permis Ronan ! Dit la femme un avertissement dans la voix.

-Promis maman ! Mais, heu, tu pense que l’on peut passez devant…

-Ne t’inquiète pas mon chéri, coupa la sorcière, elles le sont aussi ! Bon allez, j’arrive dans cinq minutes. Gontran, aide ta sœur à monter sa valise !

-Je n’y manquerai pas !

Un grand sourire plus tard, sous les yeux ébahis de la jeune blonde et sa mère, les quatre enfants traversèrent la colonne entre les quais neuf et dix. Les moldus n’avaient rien vus. A l’instant où les adolescents passaient la barrière, les moldus relaçaient leurs lacets défaits, même s’ils en avaient pas.

-Bonjour ! Je suis Helen Weasley! Tout le petit monde que vous avez vu sont mes enfants. Bref. Alors ma petite, je ne me souviens pas d’avoir vu une tête aussi blonde que la tienne les autres années, tu rentres en quelle année ?

-Heu… je m’appelle Nelly Cooper. J’ai quinze ans et je vais rentrer en cinquième années.

-Et où étais tu avant ?

-Je n’ais…

-Ma chérie, coupa sa mère avec un sourire forcé, il est temps que tu passes la barrière.
Sa mère tendit ses bras vers sa fille, et l’embrassa d’un baisé sonore et forcé, sur les deux joues. Puis, au creux de l’oreilles, elle lui chuchota :

-Tu sais, si tu ne m’avais pas autant tanné pendant les vacances, et si je n’avais pas autant de travail au ministère, je ne t’aurai jamais envoyé à Poudlard. Dumbledore est bien trop bon de t’accepter malgré ta condition. Si ça n’avait tenu qu’à moi, je ne t’y aurait jamais envoyé! Et si tu fais la moindre bêtises, tu rentres tout de suite à la maison, il n’y aura pas de non. Compris ?
Elle hocha la tête l’air fatigué.

-Allez, à l’année prochaine ! Et passe une bonne année !

-Quoi ?! S’exclama la jeune fille en se dégageant de l’étreinte de sa mère, je ne te revoie pas avant l’année prochaine ?! Même pas pendant les vacances de Noël, ou de … Pendant aucune vacances !!

-Tu sais bien que le ministère occupe mes journées, et qu’ils ne m’accorde que rarement des vacances !

-Mais !

-Je t’écrirai toutes les semaines, promis ! Et après un nouveau baisé et une nouvelle étreinte étouffante, la mère déposa dans la poche de sa fille une fiole au liquide incertain. Son regard voulais tout dire, et Nelly le comprit : ‘oui maman…. Je prendrai ma potion revitalisante’


-Allez, file! Tu va rater ton train!

-Mais, maman.......

-Allez!
Nelly se retourna vers la femme rousse.

-Vous êtes sur que je peux passer? Elle m'a l'air bien solide cette barrière! Et d'un sourire crispé, elle dirigea son chariot, devant elle, face à la barrière.

-Ne t'inquiètes pas, tu a vu mes enfants le faire, ce n'est rien du tout! Si tu as peur, ferme les yeux, Elle lui fit un grand sourire réconfortant, et hocha la tête en signe de départ.

' Allez Nelly! Tu peux y arriver! 'toute façon tu n'as pas le choix!' pensa t'elle. Elle regarda une nouvelle fois sa mère, sourit intérieurement. Son chariot devant elle, elle courut les yeux fermés, ne sachant pas si elle avait traversé la colonne, et où tout cela allait l'emmener. Elle courait encore, prenant garde à ne pas trébucher. La sorcière ne ressentit pas le moindre obstacle, pas le moindre souffle d'air, pas la moindre vibration.... mais contre toute attente, l'obstacle vint.

-Aïe!

Ce n'était pas sa voix. Sur le choc, elle était tombée, et son chariot avait bousculé un garçon brun. Le garçon s'était déjà relevé, et tendait sa main vers Nelly.

-Aïeheuuuuuu! Je suis vraiment désolée! Elle prit la main qu'on lui tendait, je n'ai pas fais attention! Et elle se releva difficilement, se tenant le bas du dos.

-Ce n'est p...... commença le garçon.

-Sirius! Siiiiriuuuus! J'ai trouvé de la place dans le comp....bonjour damoiselle! Un autre garçon brun comme l'ébène, des lunettes ronde et un sourire charmeur, venait de voir Nelly. Il se pencha, courbant l'échine, et prit l'autre main de la sorcière pour y déposer un baisé. Je suis James Potter, pour vous servir....

-Ralala! J'oublis mes bonnes manières! Sirius Black, excusez la bousculade. Black se pencha lui aussi, et sur l'autre main, déposa un baisé.

-Enchantée, Nelly Cooper. Fit elle le rose aux joues, cachant involontairement sa pâleur.

-Bon ba... Tu veux venir avec nous? J'ai trouvé un compartiment libre, et faut qu'on se dépêche! S'exclama Potter.

-Oui, merci, je n'ai pas trop envie d'être seule....

-C'est bien ce que je me disait... En plus d’avoir un jolie prénom, je ne me souvenais pas d’avoir vu un tel visage d’ange les autre années….

-Eh oh! C'est parfait, mais j'ai dit qu'il fallait se dépêcher! On parlera dans le train! Allez, hop hop hop!!

'Compartiment? Train?' Dans la bousculade, Nelly n'avait pas remarqué qu'elle fût passée de l'autre côté de la colonne. Elle regarda autour d'elle. Tout était différent de la technologie, du moderne de la gare moldus. La voie était immense, des arcades l'environnaient, tout étaient en brique ou en pierre, le sol était en marbre brute, et dans cette merveille, une locomotive rouge où en lettres étincelantes, était écrit "Poudlard Express". Sur toute la longueur du train, on voyait gambader un lion, et une belette, un serpent rampait sifflant au passage des élèves, et enfin, un aigle observait les passant d’un regard perçant. Des panaches de fumées s'échappaient de la cheminée. Un coup de sifflet retentit, signe de départ, prochainement.

-Damoiselle, si vous acceptiez mon bras j'en serai comblé! S'exclama Black, un sourire étincelant ornant sa bouche.

-Volontiers! Fit Nelly rougissante.

Potter prit la valise de Nelly, tandis que Black s'effaçait comme un parfait page, pour la laisser passer lorsqu'ils passèrent le pas de la locomotive rouge.

Celle-ci était spacieuse, toute de rouge. Les wagons comportaient au minimum dix compartiments. Les portes était en merisier, les vitres sur chacune d'elles avaient l'air d'être faites en cristal... Ils entrèrent dans un compartiment vide, les sièges en cuir étaient dans une autre teinte, vert comme le jade. Potter mit la valise dans les filets à porte-bagages, et s'affala sur le divan, en face de Black et Nelly.

-Alors Mamzelle Nelly, d'où venez vous? Commença Black.

-J’ai toujours habité Londres. Dit elle abruptement.

-Mais pourquoi n’es-tu pas allée à Poudlard? S’exclama Potter.

-Tout simplement parce que… ça vous regarde pas! S’énerva-t-elle, sur la défensive.

Black et Potter haussèrent un sourcil. Mais ne dirent rien. Il est normal qu’une étrangère ne veule pas parler à des étrangers… Mais bon, pas la peine de s’énerver pour si peux. Black rouvrit la bouche après quelque minute de silence pesant.

-Connais tu un peu Poudlard ? Les élèves troublants qui étudient ce que leurs professeurs étranges leur enseignent ? Les groupes perfides, puérils, ou inintéressant, à éviter, et ceux qu’il faut côtoyer ?

-Heu…j’ai lu une partit du livre de L’Histoire de Poudlard, mais….. Il ne m’a rien indiqué de ce que je devrai savoir… pour vous ! Fit elle légèrement timide et embarrassé pas sa saute d’humeur.
Ils se regardèrent tout souriant, et Potter ouvrit la bouche, près à parler. Mais il fut interrompu par Black.

-Alors… pas où commencer ! Ce collège est tellement grand, fabuleux, magique ! Potter émit un toussotement parfaitement audible, et Black se renfrogna. A Poud….

-Bonjour ! Un garçon châtains clairs, au reflets blonds, les même yeux ambre que Nelly, des cernes bleutées sous les yeux, un sourire fatigué, une carrure forte, mais voûtée par la douleur que cause ses nombreuse métamorphose, venait de passer le pas de la porte du compartiment. Nelly n’en revint pas lorsqu’il souleva sans la moindre difficulté sa lourde valise malgré son état fatigué, endolori, courbaturé. Une grimace se percha sur sa bouche en levant les bras, c’est tout… Il se tourna vers ses amis, et leur serra la main avec un grand sourire, puis, il se tourna vers Nelly, et lui serra la main.

-Je m’appel Remus Lupin, à qui ai-je l’honneur ?

-Nelly Cooper…

Leurs regards se croisèrent, se mêlèrent, leurs cœurs cognaient dans leurs poitrine, le sang leur battaient les tempes. Ils ne pouvaient détourner les yeux, la lueur rougeoyante signe de défi. Qui sera le maître…. Dans les rares meutes de loups-garous, celui qui avait l’autorité, était celui qui s’était le plus démarqué, le plus mit en valeur, celui qui avait étalé sa puissance… Les mains se délièrent, mais la tension entre les deux « animaux » resta ancrée dans toute la pièce. Nelly ne savait pourquoi, mais elle sentait des sueurs froides descendre tout le long de son échine, la veine de sa temps palpitait dangereusement. Elle sentait qu’elle voulait se venger de quelque chose, mais elle ne savait quoi. Elle se sentait bouillir, mais tous s’arrêta.
Ils détournèrent la flamme qui faisait rage avec la coupure du lien qui les unissaient. La main de Potter était passée furtivement une, puis deux, et enfin trois fois devant les yeux de Remus, ainsi que ceux de Nelly. Pendant un instant, elle se dit qu’il ne serait pas si mal que Potter soit attaché par les pieds le corps lacéré, et pris de convulsion lorsqu’elle lui retirait ses intestins les uns après les autres pour lui en faire un collier…





La pleine lune était passée la nuit précédente, et Nelly ne contrôlait toujours pas son orgueil, son humeur, ses émotions, après une métamorphose. Elle était souvent très faible, et une simple pousse du doigt pouvait la faire tomber, une simple frustration et la colère de la louve garou se manifestait…de nouveaux, laissant la rage, et l’instinct de tuerie pendre le dessus…

Elle tira sa baguette alors que Potter était en pleine discussion le dos tourné, et que Black riait de la déconfite de son ami face à un Lupin « énervé ».
Elle leva sa baguette, ouvrit la bouche prête à pendre par les pied le brun à lunette, mais elle stoppa son geste frustrée, et rangea sa baguette. Elle s'était rappelée qu'elle ne connaissait pas le moindre sort lui permettant de pendre quelqu'un par les pieds, pas le moindre sort pour le lacérer... Inspire, expire. Elle répéta ce rituel quelque minutes pour que le calme refasse surface. Puis, elle s'assit, et sourit heureuse.

-Bon, maintenant que notre petit garçon à lunette va mieux, on reprend on en était. Alors, à Poudla....

-Bon-bonjour!
Un jeune garçon, les cheveux paille, des joues rouges et rebondies, la mine échevelée, se précipita dans le compartiment l'air apeuré.

-Raaaah! Peter! Tu m'as coupé je te signal! Et puis tu n'as pas di bonjour à notre nouvelle arrivante! Black montra de la main, tout souriant, Nelly. Peter ne prit même pas la peine de regarder, il leva distraitement la main, et grommela un vague "bienvenu" avant de refermer le compartiment prestement.
Les maraudeurs froncèrent les sourcils.

-Je j'étais poursuivis pas les Vamp', elles, elles voulais te voir... Pettigrow, essoufflé, reprit difficilement sa respiration saccadée.

Black releva la tête et interrogea du regard son ami.

-Je ne sais pas, elles...

La porte en merisier se rouvrit brusquement sur cinq jeunes filles provocantes, la baguette sortit.
-Siriuuuuus! Mon cher et tendre cousin! La voix d'une des jeunes filles était nasillarde, le ton qu'elle avait prit était froid et ironique. Et elle avait presque craché son dernier mot.

-Tes...elles regarda Pettigrow la mine dégoûtée, amis, finit elle avant de reporter son oeil vers Black, sont plutôt trouillards! Tu es vraiment la tare de la famille! Regarde de qui tu t'entoures! Je ne te parles même pas des deux sangs de bourbes! Pouah!

Nelly tiqua sur le mot, même s'il ne lui était pas adressé.

-Je t'interdis de parler de Latha et Shannon de cette manière! Et si tu es venue pour me parler de ta famille, tu peux partir, je n'ai pas envie d'en faire parti.

La tension montait dans le compartiment, un malaise plutôt gênant à vrai dire...

-Mais c'est qu'il est susceptible le Siri quand on parle de ses amis! Alors, comment va Gill, Collona, Stee...

-TAIS TOI! Je ne sais pas qui tu es, mais je t'interdis de parler des défunts de cette façon! on voit bien que tu n'a perdu personne! Tu pourrais avoir un minimum de pitié! Nelly soufflait de rage. Elle s'était levée brusquement, la baguette sortit, l'humeur de loup revenait sans cesse. Elle s'approcha dangereusement de Bellatrix Black, mais une main lui attrapa le poignet, l'empêchant d'aller plus loin. C'était Lupin.

-Vientus! fit Black.

Un vent glacial s'engouffra dans le compartiment, faisant voler les robes de sorciers, les cheveux virevoltant comme une auréole au-dessus de leur tête, puis, dans un bourrasque, les cinq filles se virent projeter contre le mur dans face.

-Ne reviens pas. Je vous hais toutes, et tu diras à ma très chère mère tout ce que je ressent pour elle. C’st à dire rien sauf peut être de la haine et du dégoût.
Il referma le compartiment.

-Grumph! Je reprends, où j'en étais!

-Ne reprends rien, tu te calmes avant. Fit doucement la voix de Lupin.

-Grumph!

-Nelly?

Nelly, toujours rouge de colère se retourna brusquement vers Potter.

-Oui? Fit elle d'une voix étrangement calme par apport à l'expression qu'elle affichait.

-Heu... tu connaissais quelqu'un dans... les prénoms que Black a cité? Il se faisait tout timide

-...Mailia était une cousine par alliance d'alliance, d’alliance... enfin je ne vais pas remonter jusqu'à Merlin, mais bon je l'aimais beaucoup... J'étais... non rien.

Les Maraudeurs la regardèrent bizarrement. Mais ne firent aucun commentaires désobligeant. Nelly se contenta de regarder la tempête qui faisait rage au dehors.









Des pas précipités se firent entendre dans les couloirs, et encore une fois, les portes du compartiments se rouvrir à la voler.

-Je m’en doutais! Il ne pouvais y avoir que les Maraudeurs pour faire un boucan pareil! Railla la nouvelle arrivante. Vous n’avez donc pas fini de faire vos intéressants et de martyriser tous les élèves qui viennes vous voir? Je n’y crois pas! Cette année, tu as intérêt à bien te tenir Potter, ou je ne me gênerai pas pour te mettre des heures de retenues! J’en ai marre de rattraper toutes vos conneries alors pas de points en moins! J’ai envie que Gryffondor gagne cette année!

-Je fais ça parce que je sais que tu va me les rattraper ces points. Sourit il charmeur.

-Je te préviens juste de faire… très attention! Continua-t-elle un sourire malveillant sur le visage.

-Hey, mais…

-Tais-toi! Lança-t-elle à Potter. Remus je compte sur toi pour bien les tenir en laisse et puis la réunion commence dans vingt minutes alors n’oublie pas ton insigne. On se retrouve dans le dernier compartiment.

Et elle s’en alla.
Potter eu a peine le temps de questionner Lupin sur cette soi-disant insigne dont il ne leur avait pas parlé avant que le compartiment ne se rouvre sur une jeune asiatique toute folâtre, Evans , les bras croisés et renfrognée, et une grande blonde à l‘air hautain et distant.

-Je disais bien qu’on avait oublié quelque chose! S’exclama-t-elle en regardant Nelly.

-Je m’appelle Mia Shang. Reprit elle en tendant sa main. Tu dois sûrement être la nouvelle. Bienvenue!

-Excuse moi je n’ai pas fait attention tout à leur, trop occupé à faire mon devoir! Elle lança un regard noir à Potter qui s’enfonça dans son siège. Je m’appelle Lily Evans, je suis la nouvelle préfète de Gryffondor, Enchanté…

-Nelly Cooper.

L’autre jeune fille ne vint pas se saluer d’elle-même, mais Evans le fit pour elle.

-Et la fille derrière, Léthé Adhares.

La concernée hocha la tête en signe de salut.

-Pousse toi Potter tu prends de la place! S’exclama Shang en s’essayant à côté du brun.

-Vous n’allez pas vous installer ici quand même!? S’offusqua celui-ci

-On ne va pas s’installer ici quand même! Se scandalisa Evans tout aussi choqué que Potter.

-Eh! Tu crois quoi? J’ai envie de faire connaissance avec la nouvelle! Tu viens Léthé?

Elle releva les yeux, regarda Nelly et sans un mot, s’avança lentement dans le compartiment.

-Et vous ne pensez pas que l’on attend peut-être quelqu’un? S’exclama Potter.

-Depuis quatre ans, tout le monde sait que vous envoyé balader toutes les personnes qui veulent s’immiscer dans vos conversations si personnelles! Cela m’étonne que Nelly ait pu entrer dans le groupe d’un claquement de doigt! Shang accompagna ses mots du geste approprié et fit un clin d’oeil à Nelly.

-Mia…. J’ai perdu? Demanda faiblement Evans lorsqu’elle vit Pettigrow et Potter se tasser près de la fenêtre.
-Et oui! Aller, ne fais pas ta grincheuse, ça va être sympa!

-Mouais…

-Alors, vous en êtes où avec Nelly? Se renseigna Shang en regardant tour à tour les quatre Maraudeurs.

Les Maraudeurs gardèrent le silence mais en vue du regard plus que convaincant d’Adhares, Black se décida à répondre.

-Avant que chacun de vous ne viennes me couper, j’allais expliquer à boucle d’or les fondements de l’école, comme les groupes d’élèves puis, les passages secrets, les cours où tu peux dormir tranquille quand tu as pris du retard dans…

-Stop! On va d’abord commencer par lui dire comment se passe la répartition lui donner les nom des profs, des maisons, et puis on va terminer pas ces choses que tu trouves tellement essentiel Black.

-J’avais oublié que Miss-Parfaite était devenue Miss-Préfète-Parfaite. Tss!

-Potter, je me passerai de tes commentaires de gamins puéril, et je te préviens que Remus est lui aussi préfet.

-REMUS? Tu es préfet? S’exclama Pettigrow.

Un souffle exaspéré retentit dans tout le compartiment.

-Faudra quand même que tu nous explique comment tu as fais. Dit Potter

-C’est tout bonnement incroyable… Renchérit Black. Miss-Préfète-Parfaite, je te laisse parler la première. Dit Black. Et j’ai l’interdiction de te couper, James, Remus, et Peter aussi. Cela convient à mademoiselle?

Evans lui lança un regard meurtrier et se retourna vers Nelly qui était toute souriante. Evans fronça le sourcil.

-Qu’est-ce qui te fais rire?

-Désolée! Vous êtes marrant à vous chamailler comme ça, je sens que je vais passer une bonne année!

-Très bien alors! Dit la rousse toute souriante. Bon, je commences par quoi? Tu connais Dumbledore non?

-Heu… C’est le plus grand sorcier, il a une barbe argentée et des lunettes en demi-lune?

-Tu te fous de moi j’espère!

-Mais oui! Tout le monde le connais, même si on n’est pas à Poudlard!

-Ouf! Tu m’as fais peur! Bref, donc je vais t’expliquer brièvement la répartition.

-Je suis toute ouïe.

-Quand on va arriver dans la gare, tu vas trouver Hagrid, il n’est pas très difficile à repérer, et tu vas aller avec les premières années dans les canots qui mènent jusqu’à Poudlard.

-Evans, au lieu de lui raconter en détail ce genre de chose qu’elle verra bien assez tôt, tu ne penses pas qu’on devrait lui laissez le plaisir de découvrirent par elle-même?

Evans resta de marbre face à cette réflexion, mais elle changea tout de même de sujet.

-Il y a quatre maisons. Serdaigles est fait pour les travailleurs, pour ceux qui ont de la réflexion, de la sagesse, et la soif de science. C’est Le professeur d’enchantement, le professeur Flitwick, qui est leur directeur.

Serpentards regroupe les nobles et les rusés. Ils sont ambitieux et sont déterminés à réussir ce qu’ils entreprennent, ils ont la soif de pouvoir. Leur directeur est le professeur de potion, professeur Slughorn.

Poufsouffle regroupe les généreux, les patients. Ils sont connus pour leur gentillesse et leur bonté, et ils font tout pour que la justice soit maîtresse. Leur directrice est le professeur de botanique, Madame Chourave.

Et enfin, Gryffondor, on en fait tous partis, sont les courageux et les fidèles. La force la droiture et l’hardiesse sont nos principales qualités. C’est le professeur McGonagall qui est notre directrice. Elle enseigne la métamorphose.

Bon, bien sur cette répartition est très vague, continua Evans, certain se sont retrouvé à Serpentards alors qu’ils avaient plus un tempérament de Serdaigles.

-Où encore un Gryffondor ascendant Serpentard. Compléta Adhares dans un murmure mystérieux, les yeux rivés sur Black.

-Qu’est-ce que tu insinues Adhares? Menaça Black. Vas y, vas jusqu’au bout de ta pensée! Poursuivit il énervé.

Un imperceptible sourire se dessina sur les traits de la jeune fille.
Black ouvrit la bouche près à dire une parole cinglante lorsque Potter le devança:

-Tu as autre chose à dire Evans, pour Nelly?

-Non, je ne crois pas, si Black veut parler, il peut le faire du moment qu’il arrête de lancer des poignards invisible droit sur Léthé…

-Mouais, fit le concerné. Bon, les groupes à côtoyer c’est facile. Les Maraudeurs qui se compose de ma bien-aimée personne, de mon cher et tendre Potter, du fabuleux Lupin, et de l’inséparable Pettigrow!

Pettigrow sourit de contentement.

-Ceux à éviter, les Vamp’, tu les a rencontré tout à l’heure, il se compose d’Amie O’mile, d’Irina Nagmi, de Pénélope Wink, d’Elena Allia, et de ma très chère cousine Bellatrix Black. Serpentards jusqu’au bout de leurs ongles soigneusement manucurés…
Puis les… eh, les gars, on ne leurs à pas encore trouvé de noms à elles! Il désigna Evans, Adhares, et Shang d’un mouvement de tête.

-Que veux-tu dire par la Black? On ne serait pas fréquentable? Evans n’avait l’air le moins du monde peinée, elle avait l’air de s’en ficher royalement même.

-Evans, la meilleur chose que tu pourrais faire pour être fréquentable serait de te lancer un sort de mutisme.

-Le seul problème Potter, c’est que tu ne sais pas encore le lancer!

-Tu le sais peut être? Fit Potter vexé.

-Silencio

-… Les trait de Potter se crispèrent, il ouvrit la bouche comme un poisson hors de l’eau, mais la referma. Puis inutilement il la rouvrit, et la referma comprenant qu’Evans lui avait jeté le sort, et qu’il avait malheureusement fonctionné. Il devint rouge écrevisse se leva d’un bond, mais se rassir lentement sur le divan vert.
Celle-ci s’adossa contre la banquette, les bras et jambes croisées et toisa du regard son ennemi de toujours, sourire moqueur aux lèvres.

- Lily…

-Très bien Remus… Finite Incantatum

-Petite peste! Siffla-t-il toujours rouge.

-C’est toujours comme ça? Chuchota Nelly à l’oreille de Black.

-Toujours, depuis quatre ans, et je sens que ça va continuer encore pendant trois ans…

Elle ricana doucement, mais elle ne pu le finir dans les règle de l’art, un long et sonore bâillement la coupa. Elle rougit jusqu’à la racine des cheveux, tout le monde s’était retourné.

-Désolée…. Murmura-t-elle.

-Je sens que tu es fatiguée toi! Je t’offre mon épaule pour dormir?

-Oh, ce…

-Allez viens, ne fais pas ta timide!

A peine avait elle fermé les yeux, qu’elle s’endormie. Elle était tellement fatigué que rien ne put la retenir de s’évader dans les bras de Morphée.




***




-Hey! Boucle d’or! Faut te réveiller, on arrive dans dix minutes!

-Quoi? Dit elle d’une voix toute ensommeillée.

-On arrive! Poudlard est en vue!

-Ah! D’accord. Elle se releva immédiatement, comme si elle n’attendait que ça depuis deux heures…

-Et ba! Tu es une rapide! S’exclama Potter en souriant.

Elle répondit à son sourire. Et se tourna vers la fenêtre où la pluie battait encore la vitre. Des flashs de lumières accompagnaient à présent cette eau et ces bourrasques.

-On va se changer, sortez les garçons.

-Mais? C’est notre compartiment! Vous n’avez pas le droit! Se renfrogna Pettigrow.

-Je m’en fiche, on est des filles et je suis préfète alors si tu ne veux pas avoir d’heure de colle…

-Lily, excuse moi de te couper, mais on est pas encore à Poudlard donc ton rôle de préfète n’a pas encore de pouvoir.

-Mais…

-Et je n’aurai jamais pensé que tu abuserais de ton pouvoir pour faire sortir de pauvre garçons désemparés… Dit Remus un sourire amusé aux lèvres.

-Bien envoyé Remus! S’écria Potter hilare.

-Et par pure galanterie ça ne marche pas? Tenta-t-elle.

-Non, plus Evans. On ne va quand même pas s’exhiber! Fit Potter

-Pas besoin de leur demander leurs avis. Fit une voix glacial. Adhares prit sa baguette et d’un mouvement sec du poignet, sans la moindre formule, envoya valser les quatre Maraudeurs dans le couloir.

Des coups martelèrent la porte.

-Et nos robes alors?

Le compartiment se rouvrit et quatre valise se firent projeter au dehors.
« Collaporta » lança Nelly.

-Tu apprends vite! Remarqua Shang. Bienvenue parmi nous!

-Ce sont des mecs après tout. Dit la voix étouffer de Nelly qui passait une robe de sorcière noire.

-Mais Maraudeurs… renchérit Shang.

Le train s’ébranla, perdit de la vitesse et s’arrêta. Il y eut nombreux claquements de portes qui se firent entendre, des éclats de voix, des rires, de léger roulements de valises sur la moquette rouge, et les hululements des chouettes.

-Poudlard! Cela fait quatre ans que j’attend ça! S’exclama joyeusement Nelly, en prenant sa grosse valise du filet à bagages.


Sur le quai, des centaines d’élèves, se précipitaient sur des calèches tirées par des créatures à faire froid dans le dos. Nelly ne pouvait décrocher son regard de ces bêtes qui se tenaient entre les brancards. Ce n’était pas à proprement parlé des chevaux, un air reptilien se dégageait de ces têtes de dragon aux yeux blancs. Leur pelage noir collait à leur squelette dont on voyait chaque os se dessiner. Elles étaient également pourvues de grandes ailes tout aussi noire et lisse comme le cuir. Ces créatures avaient quelques chose de sinistre, d’effrayant. Elle ne sortit de sa transe que lorsqu’ Evans lui tira la manche de sa robe.

-Qu’est-ce que tu fais Nelly! Hagrid va partir sans toi!

-Excuse moi, j’étais absorbée par autre chose… enfin bref, qui est Hagrid?

-C’est la personne la bas, tu peux pas le rater…

-Ah… oui, je vois…

-N’est pas peur, il est pas méchant.

-…

Nelly s’avança vers la « montagne » qui criait: « Les Première années! Par ici, les première années! » pour se faire entendre malgré la pluie et le vent. Elle s’approcha aussi anxieuse que les tout jeunes élèves et d’une toute petite voix appela le géant. Il continua de crier, et elle se résolue à crier le géant.

-LES PREM… oui? Dit-il se baissant pour être à la hauteur de la jeune fille.

-Je suis la nouvelle élève, j’arrive en cinquième années et…

-Reste avec moi, tu vas faire la répartitions comme tout le monde! Coupa-t-il d’une voix aimable.

Elle se mit sur le côté attendant que les autres élève arrivent, ce qui ne fut pas très long. Ils avancèrent lentement vers les barques qui étaient sous un porche. Nelly fut mise avec quatre premières années qui la regardaient avec des yeux ronds. Le canot se décrocha de la berge et avança lentement, mais en tanguant à cause du souffle du vent, sur le lac noir.

Pendant cinq minutes qui leurs parurent des heures, ils passèrent un tournant, et les élèves des premières barques poussèrent des « ooooh » admiratif. Nelly comprit rapidement ce qui les enchantaient et ne fit pas exception à la règle. Les yeux comme des soucoupes elle regarda ce confondre dans le ciel orageux des immense tours et tourelles, les lumière vacillantes donnaient au château encore plus de magie, la forêt n’était qu’une gigantesque ombre malfaisante… Le canot ralentit encore et en douceur, se posa contre la berge. Ils sortirent en prenant garde à ne pas tomber dans l’eau (ce qui n’aurait rien changé vu leur état déjà « liquide »…) Ils n’eurent pas à marcher longtemps, ils étaient déjà en train de s’égoutter dans le hall du collège.

Nelly observait les moindres recoins de ce hall. Elle savait qu’elle le reverrait tous les jours, mais elle voulait tout savoir du premier coup d’œil.

Un immense escalier en marbre montait à l’étage supérieur où des centaines d’autres escaliers petits, grands, larges et étroits bougeaient à leurs guise en se rallongeant ou en se mouvant entre ses congénères. Des centaines de millier de tableaux étaient accrochés au mur et leur occupant regardaient les nouveaux avec des airs bienveillant. A la gauche de Nelly il y avait un couloir gigantesque aux portes multiples (qui bizarrement disparaissaient pour apparaître trois mètre plus loin). A sa gauche, les grandes Portes de Chêne s’ouvrirent sur une femme longiligne au chignon serré qui lui donnait un air très sévère.
Pendant un bref instant, elle perdit le peu de couleur sur ses joues (peut-être parce qu’un fantôme lui était passé au travers du corps...) pour devenir rouge de colère et hurler contre un fantôme:

-PEEVES! Reviens ici tout de suite! J’en parlerait au Baron sanglant!

Le rire aigrelet de Peeves mourut lorsqu’il passa de l’autre côté du mur.

-Bonsoir! Dit elle d’une voix sèche. Le temps n’a peut-être pas été avec vous, mais j’apprécierai que vous ayez une tenue respectable.
Certaines mains passèrent sur leur cheveux pour les coiffer, d’autre déplissaient leur robe.

-Bien. Fit elle toujours aussi sèchement. Vous avancerez jusqu’au milieu de la salle et lorsque j’appellerai votre nom, vous irez jusqu’au tabouret et mettrez le Choixpeau sur votre tête. Et bien sur, aucun bavardage ne saura tolérés!

Des souffles de contentement se propagea dans les rangs serrés des premières années. Ils étaient ravis de ne passer aucuns tests d’aptitudes comme leur avait sûrement raconté leurs frères et sœurs.

Au moment où les grandes Portes de Chênes se rouvrirent, les centaines d’élèves présents dans la Grande Salle se turent. De nombreux regards convergèrent dans sa direction, sûrement dû au fait qu’elle fasse une tête de plus que les premières années malgré sa petite taille…
McGonagall déposa le Choixpeau sur l’estrade des professeurs.
Une déchirure se forma sur le chapeau, et celui-ci se mit à chanter:

Bienvenue aux nouveaux élèves
Des anciens prennent la relève!
Moi, le chapeau tout rapiécé,
Vais lire dans toutes vos pensées.
Posez-moi sur votre tête,
Et je dirais dans quelles maisons vous êtes!

A Serdaigle seront heureux,
Les travailleurs consciencieux
Si vous êtes noble et rusé,
A Serpentard vous conviendrez.
A Poufsouffle seront admis,
Les patients et fidèles amis.
Si vous êtes courageux et fort
Votre maison sera Gryffondor.

N’ayez crainte en mon jugement;
Le chapeau penseur est intelligent!
Mais surtout, restez bien soudé
Pendant les temps difficiles;
Car dans le monde des sorciers,
Séparés vous serez fragiles.

Un silence se fit, puis une explosion d’applaudissement retentit dans la Grande Salle. Des murmures hystériques passaient d’élèves en élèves, qui avaient tous une mine réjouie.
Elle regarda les Maraudeurs qui lui sourire de leurs belles dents blanches. Cela atténua un peu son cœur qui battait la chamade dans sa poitrine pour elle ne sais quelle raison.
Peu à peu, le silence se fit. Les quelques jeunes sorciers qui se permettaient encore de parler furent foudroyés par le regard meurtrier de la Sous-Directrice.
Elle déroula un parchemin et lu le premier nom:

-Abbama Morgane!
SERDAIGLES!

A l’extrémité droite de la salle, la table des Serdaigles applaudit fortement la nouvelle arrivante.
Puis la longue liste continua, imperceptiblement les élèves étaient répartis dans leur nouvelle maison. Lorsque Ziehm Maria fut envoyé à Poufsouffle, il ne restait plus qu’elle dans l’allée.
Elle se sentit rougir jusqu’à la pointe des pieds en remarquant tous les regards qui étaient dirigés vers elle. Et si Dumbledore avait changé d’avis et ne voulais pas l’accepter dans son établissement? Elle rentrerait chez elle et verrait le sourire moqueur de sa mère? Elle…
Nelly arrêta de penser, McGonagall l’avait appelé, enfin.

Nelly s’avança doucement, mais sûrement, vers l’estrade des professeurs. Elle s’assit sur le tabouret et déposa le Choixpeau sur sa tête. (qui lui tomba légèrement sur les yeux, comme pour ses prédécesseurs.)
Elle entendit une voix murmurer à son oreille.

Les Maraudeurs regardèrent Nelly poser le chapeau sur sa tête. Il fallut à peine quelques seconde pour que la déchirure du Choixpeau ne s’ouvre.

-GRYFFONDOR! S’écria le Choixpeau.

La table des Gryffondor explosa dans un tonnerre d’applaudissements. Les Maraudeurs accueillirent aussi bruyamment que leurs camarades, la nouvelle venue. Nelly se dirigea vers eux (car Black s’était levé pour appeler la jeune blonde)

-Bienvenue parmi nous! S’extasièrent ils.

-Vous ne m’en voulez pas trop d’avoir aidé Lily, Mia et Léthé de vous avoir jeté dehors?

-Ne t’inquiète pas, on seras pas trop méchant petit scarabée! Rigola Black en lui caressant amicalement les cheveux.

Lupin hocha la tête exaspéré.

Dumbledore se leva une nouvelle fois. Elle entendit le ventre de Pettigrow gémir, et sentit qu’elle ne mangerai pas de suite!

-Mes chères élèves, bienvenue!
Un bon nombre d’élève répondirent au directeur, mais certains verts et argents ne prenaient même pas la peine d’écouter le début de discours de Dumbledore. Nelly éprouva une profonde antipathie envers les Vamp’.

-Avant que nous nous jetions sur les plats, je tiens à rappeler aux anciens, et prévenir les nouveaux que la forêt interdite est interdite. Mr Rusard tient aussi à préciser pour la millième fois que les bombabouse, les frisbees à dents de serpents, les balles cogneuses et tout autre objets inutiles à l’apprentissage de la magie sera sévèrement puni. Interdiction aussi de lancer des sorts dans les couloirs et tout le reste des recommandations sont affiché sur la porte de son bureau.
Nous accueillons cette année deux nouveaux professeurs. Le professeur Slughorn ayant pris sa retraite -des murmures se propagèrent dans les rangs, (laissant quelques bribes de phrases comme « Oh comme c’est dommage je ne serai plus invité à ses soirées! ») pour arriver jusqu’aux oreilles de Nelly- sera remplacé par Miss Mayers. Encore une fois, la salle bourdonna de chuchotements. Mais ceux-ci étaient accompagnés par des yeux ronds, des sourires béats et des phrases comme « Waw! T’imagine pas la chance que tu as p’tit frère, il paraît qu’elle est fantastique et vraiment très doué ».
Nelly en conclu que cette professeur devait être particulièrement connu. D’un geste de la main, Dumbledore stoppa les élèves dans leur brouhaha. Miss Mayers, qui s’était levé pour remercier les applaudissements soutenus de ses futurs élèves se rassit et scruta l’ensemble de la salle s’arrêtant de temps à autre sur des élèves.

-Madame Langevin sera votre nouveau professeur de Défense Contre les Force du Mal, poursuivit il, étant donné que le dernier soit partis en courant après quelques légères mésaventures… Son regard s’appuya très légèrement sur les Maraudeurs qui feignirent l’ignorance.

-A présent j’aimerai rendre hommage à Maila Gill, Anthony Collons, Marie Stevenson, Barbara et Lola Buitson. Qui ont périt durant l’altercation avec les Mangemorts sur le chemin de Traverse.

Un froid soudain perça les élèves et baissèrent la tête.

-A présent, je vous souhaite un bon appétit! Poursuivit il.

Les Sorciers restèrent à peine quelques secondes sans bouger, puis dans un même temps, ils se servirent abondamment des mets variés sur les tables. Et un vacarme infernal retentit. Tout le monde riait et se racontait leurs vacances passées.

-Salut! Firent deux voix.

-Je m’appelle Alice Enida. Enchanté! Si tu as un quelconque problème, vient m’en parler je suis préfète en chef!

-Moi, c’est Franck Londubat. Bienvenue. Je ne sert à rien dans ce collège, mais sois sur que si les Serpentard t’embêtent, tous les Gryffondor seront près à te soutenir!

-Merci! C’est gentil! Fit-elle toute souriante.

Londubat et Enida repartir main dans la main à leur place qu’ils avaient passablement quittée pour lui souhaiter la bienvenue.

-Amy Watson! Meilleure amie des Maraudeurs! Elle tendit sa main que Nelly serra avec plaisir.


-Latha Spoons. Meilleure amie des Maraudeurs aussi! Elle lui fit un clin d’œil et lui serra la main.

-Shannon Mangora. Meilleure amies des deux autres pimbêches!

Et pendant cinq minutes, plusieurs élèves vinrent se présenter comme étant des connaissances des Maraudeurs, pour lui souhaiter la bienvenue ou tout simplement parce qu’ils avaient un rôle spécifique dans le collège.

Les Maraudeurs commencèrent à parler de Quiddich, mais comme elle n’y connaissait rien elle se rabattit sur la mode sorcière qu’une moldu trouvait particulièrement hideuse!

Vint enfin le moment, où épuisés, les élèves purent monter dans les dortoirs. Nelly alla rejoindre Evans en début de file et monta les escaliers à sa suite ainsi que tous les autres premières années.

-Je vois que tu t’entends plutôt bien avec les Maraudeurs. Fit Evans la réticence dans la voix.

-Oui, ils sont plutôt sympathique!

-Question de point de vue.

Nelly crut qu’ Evans lui en « voulait » d’avoir sympathisé si vite avec eux, mais un sourire au coin des lèvres la trahi.
Evans s’arrêta lorsqu’ils furent arrivés devant le tableau d’une femme corpulente et habillée toute de rose, avec des ornements superflus. Elle se retourna et s’éclaircit la gorge.

-S’il vous plaît, que tout le monde m’écoute! Le mot de passe est Mandragore. Retenez le bien, vous ne pourrez pas rentrer dans la salle commune sans lui. Allons y maintenant.

Un par un, ils entrèrent dans la pièce circulaire.

-Ne bouché pas l’entrée! Vous aurez tout le temps de l’observer demain! Le dortoir des filles, escalier de droit, garçon, gauche. Je préviens les garçons qu’aucun de vous ne peut monter cet escalier, elle montra celui de droite, vous ne risquez pas d’heure de colle, mais votre acharnement ne fera qu’empirer les choses. Entre autre, le fait que les filles devront dormir dans la Salle Commune. Je ne veux pas de faux pas.
Comme me l’a très justement rappelé le professeur McGonagall, nous avons perdu la coupe des quatre maisons l’année dernière. Si vous êtes vigilants et travailleurs, nous nous entendrons trèèèès bien! Allez, Faites de beaux rêves!

Evans et Nelly se dirigèrent vers leur dortoir, et lorsqu’elles entrèrent, leur valise était soigneusement déposée sur leur lit respectif.

Nelly avait à peine enlevé sa robe de sorcier que Shang et Adhares arrivèrent dans le dortoir. Elle était tellement exténuée qu’elle ne dit pas un mot. Elle se plongea sous ses couvertures fraîches

-J’espère que tu va te plaire ici, Nelly! Chuchota Shang.

-Je mis plait déjà. Assura-t-elle.

-Tant mieux! Bonne nuit!

-Bonne nuit. Dirent elles.

Les rideaux à baldaquin se fermèrent, les yeux aussi, et elles tombèrent dans un profond sommeil.



O00o00o00°O00o00o00O



Fin du premier chapitre. Reviews??

ps: je voulais vous demander aussi... Est-ce que je fais aussi le point de vue de Remus (je changerai à chaque chapitre) puisque c'est un peu les personnage principaux de cette jolie n'histoire!^^ Refléchissez bien! Perso, j'aime bien les deux point de vue, mais si l'avis de mes lecteur sont contre alors.... et puis en plus j'ai du mal à écrire le point de vue de Remus pour le moment..... bref! Laissez une review pour me donner votre avis!^^ A bientôt pour le chapitre 2! =]
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.