S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Inscrivez-vous aux Journées Reviews !


Lire, écrire…

La Journée Reviews d’octobre se déroulera du vendredi 22 au dimanche 24 octobre. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !

Le principe ? Réparti.e.s en binômes ou trinômes, vous écrivez au moins 10 reviews à votre binôme (5+5 pour le trinôme) pendant ces trois jours, sur HPFanfiction ou le Héron, au choix.



De Les JR le 19/10/2021 20:31


Semaine d'adaptation ludique


La SAL revient !

Que vous ayez envie de découvrir le forum et ses sites, de braver des défis en équipes, ou de partager votre savoir de fossile de l'asso, vos pokeballs et vous pouvez vous inscrire dès à présent dans le vestibule !


De La SAL le 18/10/2021 14:50


Le Grand Ménage Orange 2020


Bonjour à toutes et tous, ici les Schtroumpfettes !

Nous adressons un message à nos adhérents ou anciens adhérents : le Grand Ménage Orange (plus connu sous le nom de GMO) pour la période 2012-2020 vient officiellement de prendre fin ! Ce sont plus de 9800 chapitres qui ont été passés au crible par nos yeux scrutateurs. Vous trouverez plus d'informations ici.
Pour les membres dont le compte aurait été verrouillé ou qui auraient perdu leur validation automatique suite au GMO, veuillez nous envoyer un mail à l'adresse hpf.moderation@gmail.com.

A très vite !

De L'équipe de modération d'HPFanfic le 10/10/2021 10:21


Sélections du mois


Félicitations à Fleur d'épine, Juliette54, Drachvador, Polock et Uzy qui remportent la toute mignonne (ou moins) Sélection Famille !

Pour novembre 2021, c'est le thème de Deuil qui vous arrachera peut-être quelques larmes. Vous pouvez dès à présent proposer vos deux fanfictions favorites sur ce thème en vous rendant ici ou bien en répondant à cette news.

Enfin, durant le mois d'octobre, voyagez et rêvez dans des Lieux Magiques. Venez voter pour vos histoires préférées juste ici.

Entrez dans des grottes et des contrées jusque-là inexplorées !


De L'équipe des Podiums le 08/10/2021 13:54


116 ème édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 116e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 22 octobre à partir de 20h. Cette nuit sera en collaboration avec l'organisation de la SAL, la semaine d'intégration d'HPF. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt!
De L'équipe des Nuits le 05/10/2021 19:15


115 ème édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 115e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 18 septembre à partir de 20h. Il s'agira d'une nuit où les musiques serviront aussi d'inspiration ! Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt!
De L'équipe des Nuits le 08/09/2021 19:17


Vraiment par ju_black

[37 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Une petite fic sans prétention qui me trottait dans la tête depuis un bout de temps ! Je me suis enfin décidée à l'écrire... Ca m'a pris jusqu'à 2 heures du matin hier ! lol.
Voilà, c'est un OS (j'en ai marre des fics à plusieurs chapitres ! )
Je vous laisse découvrir. Dites-moi ce que vous en pensez à la fin ! Une tite review, svp !
Bisous à tous !
VRAIMENT


- Babioles !

La Grosse Dame s’écarta pour laisser passer le jeune homme brun aux cheveux incroyablement ébouriffés et aux yeux couleur noisette. Ses bras étaient chargés de victuailles. James Potter rentrait à son dortoir, après une petite virée dans les cuisines de Poudlard.

En entrant dans la salle commune des Gryffondors, il se dirigea vers le canapé situé devant la cheminée avec l’intention d’y savourer son festin. Alors qu’il s’approchait, il découvrit avec surprise que, en dépit de l’heure tardive, quelqu’un s’y tenait déjà. Son cœur manqua un battement lorsqu’il identifia la silhouette allongée. Ces cheveux flamboyants, cette taille fine, ce teint de porcelaine et ces yeux, qu’il devinait émeraudes malgré les paupières closes... Il les aurait reconnus entre mille ! Lily Evans se tenait sous ses yeux, endormie. Elle était plus belle que jamais.

James avait toujours été subjugué par la jeune fille. Dès que la belle Lily se tenait dans un rayon inférieur à un kilomètre, James perdait tous ses moyens. Tout était bon pour se rendre intéressant : regards charmeurs, sourires ravageurs, mots ensorceleurs, arrogance et prétention, pitreries, déclarations enflammées... James avait épuisé son répertoire de séduction.
Là où toute autre fille aurait rougi, Lily avait rugi. Quand n’importe qui aurait gloussé, Lily avait éclaté... de rage ! Alors que tout le monde aurait dit “oui” à James Potter, Lily avait décliné tous les “non” catégoriques qu’elle connaissait.

Mais rien n’y faisait : ni les indénombrables gifles qu’il avait reçues, ni les colères monumentales qu’il avait eu à encourir, ni les invariables refus que lui assenait la jeune fille. Rien n’avait dissuadé James de l’idée qu’il s’était mis en tête et selon laquelle Lily Evans serait un jour Lily Potter.

Peut-être était-ce dû au caractère fougueux de la belle rousse. Peut-être était-ce dû à son regard profond et à ses cheveux éclatants. Peut-être était-ce tout simplement parce-que la jeune fille avait été la première à lui dire non. Toujours était-il que James était fou amoureux de Lily depuis près de sept ans.

Il se tenait la joue longtemps après que Lily n’ait imprimé la marque de sa main (une main si parfaite...) sur son visage en essayant de se rappeler le (bref) contact de sa peau sur la sienne.

Il supportait ses colères sans broncher, un sourire béat sur les lèvres, se délectant de ces moments où Lily se rendait compte qu’il existait, où elle lui “parlait”. Quiconque regardait la scène sans entendre les mots de Lily aurait pu croire qu’elle lui prodiguait des paroles d’amour, vu l’air d’extase totale qu’affichait le visage de James.

Il retenait à chaque fois son souffle lorsqu’il attendait la réponse de Lily, ne renonçant pas à l’idée d’entendre un jour le “non” catégorique se transformer en “oui” fatidique.

Ses réactions lui avait valu bien des moqueries de la part des autres élèves et notamment de la part de Sirius Black, son “prétendu” meilleur ami qui ne passait jamais une semaine entière avec la même compagnie et qui disait ainsi “profiter de la vie”.

James avait essayé d’oublier Lily. Il était sorti avec d’autres filles. Mais son cœur le ramenait invariablement à la jolie rousse (qui était d’ailleurs encore plus irritable lorsqu’elle croisait James avec une nouvelle conquête...)
Il était donc irrémédiablement amoureux de la belle Gryffondore.

Ce soir-là, pour la première fois, il put admirer la jeune fille à sa guise. Tout à sa contemplation, il avait complètement oublié sa collation.
Les traits fins de son visage étaient détendus et sa respiration calme. Ses cheveux formaient une auréole autour de son visage délicat.
“On dirait un ange” pensa-t-il.

Une de ses mains reposait sur son ventre, suivant ainsi le rythme régulier de sa respiration. L’autre pendait par-dessus le canapé, laissant deviner qu’elle tenait auparavant un livre, qui gisait désormais sur le sol, abandonné. Les premiers boutons de sa chemise d’uniforme étaient ouverts, permettant ainsi à l’imagination débordante de James de vagabonder au-delà des limites du raisonnable, d’autant plus que sa jupe était légèrement remontée sur les cuisses de Lily, dévoilant ses jambes fuselées et sa peau au teint de lait.

Un léger sourire flottait sur ses lèvres, illuminant son visage...

James soupira : “Pour sourire comme ça, c’est sûr : tu ne dois pas rêver pas de moi !” Et il se replongea dans sa contemplation.

Au bout d’un moment, Lily se mit à marmonner des paroles inintelligibles. Puis les mots se firent de plus en plus distincts et James put clairement comprendre ce qu’elle disait :

- Pourquoi tu te moques de moi ? Pourquoi tu me fais souffrir ? Arrête de jouer avec moi !

Il serra les poings. Qui était l’abruti qui osait s’en prendre à sa Lily ? Tout le monde savait qu’il sortait très rapidement bec et ongles pour défendre la jeune fille... Qui que ce fut, il se promit de le découvrir et de lui arranger le portrait très prochainement.

- Je t’aime vraiment, moi !

Il sursauta. Son visage devint livide. Sa Lily était amoureuse... Du garçon qui la faisait souffrir ! Qui pouvait-il être ? Tout en ayant envie de lui démolir la figure, il pensait que Lily ne lui pardonnerait jamais s’il touchait à celui qu’elle aimait. Jamais James ne s’était senti dans un tel état... Son cœur lui faisait mal. Il n’avait plus de chance avec Lily...

C’est alors que :

- Pourquoi, James ?

Pour le coup son cœur cessa de battre pendant deux secondes, avant de repartir à une vitesse vertigineuse. Avait-il bien entendu ? Avait-il bien compris ?

“James, elle m’a appelé James !” fut la première chose qu’il put assimiler.
Puis, l’information entière lui monta lentement au cerveau et un large sourire s’épanouit sur son visage.

“Elle m’aime ! Elle m’aime ! Elle m’aime ! “

Dans sa tête, un feu d’artifice de joie explosait. Son cœur battait toujours à un rythme effréné. Son sang lui martelait les tempes. Il avait envie de crier, de sauter partout et de se mettre à danser une chorégraphie endiablée... Il aurait sans doute mis tous ces projets à exécution si Lily n’était pas entrain de dormir à un mètre de lui.

Il repensa à son émotion précédente. “James mon vieux, je vais devoir te casser la figure ! “ Et il se mit à rire.

Mais, brusquement, toute son adrénaline retomba. “Oui, je devrais te casser la figure : tu la fais souffrir ! “ Il jouait avec elle, il se moquait d’elle avait-elle dit... Il comprit tout à coup : A vouloir sans cesse l’impressionner, ses déclarations avaient dû devenir caricaturales... Quelquefois, il lui faisait même du chantage : ‘Je laisserais Servillo tranquille ! “

Et toutes les fois où il noyait son chagrin avec d’autres filles, juste sous son nez, comme pour la narguer... Il espérait la rendre jalouse. Il n’imaginait pas si bien réussir et la rendre ainsi folle de rage.
“Arrête de jouer ! “ Elle devait croire qu’il ne voulait que l’ajouter à son glorieux palmarès.

- Imbécile ! dit-il en se frappant le front. Tout à sa surprise, il en oublia de parler doucement et réveilla ainsi Lily en sursaut.

- Ja... Euh... POTTER !?! Qu’est-ce que tu fiches encore ? Tu veux ma photo ? Dégage !

- Oh, Lily ! Moi aussi je t’aime vraiment ! Pourquoi refuses-tu de me croire ?

- Quoi ? Qu’est-ce que tu racontes ?

- Je t’ai entendue parler dans ton sommeil.

- Comment... ?

La colère commençait à percer dans la voix de Lily, aussi James se décida de parler avant elle cette fois-ci. Aujourd’hui, elle serait forcée de l’entendre.

- Ecoute-moi, pour une fois ! Je t’aime, Lily. Je ne sais plus comment te le dire... Je t’aime désespérément. Je t’aime comme un fou. Je ferais n’importe quoi pour toi, Lily, n’importe quoi, tu m’entends ? Tu as parlé dans ton sommeil : tu disais que tu souffrais... J’ai voulu cassé la tête à celui qui te faisait du mal, qui se moquait de toi, qui jouait avec toi... Et puis tu as dis que tu l’aimais. J’ai senti mon cœur se briser. Oui, j’ai été jaloux, fou de jalousie ! Ce type qui te faisait du mal, je ne pouvais pas y toucher car tu tenais à lui. Ce n’est qu’à la fin que tu as dit mon prénom et que j’ai compris que c’était moi qui te faisais tant de mal. Je te le dis une dernière fois : Je t’aime !

Et James se pencha doucement vers une Lily médusée, trop abasourdie pour dire ou faire quoi que ce soit. Il effleura ses lèvres des siennes et essaya, par ce léger contact , de lui faire passer toute la douceur, la tendresse et l’amour qu’il éprouvait pour elle.

Puis il se leva et s’échappa vers son dortoir en essayant de masquer sa douleur.

- Attends !

A ce cri, il se figea puis se retourna lentement vers la jeune fille. Elle s’était levée et se tenait devant lui, se dandinant d’un pied sur l’autre, apparemment mal à l’aise. James se sentit fondre à cette vision.

- Je... Je ne veux pas que ce soit la dernière ! Je veux dire... La dernière fois. Je ne veux pas que ce soit la dernière fois que tu me le dises... Ça ! débita-t-elle très vite.

Les yeux de James s’agrandirent. Lily, elle, semblait trouver un intérêt soudain à la pointe de ses chaussures. Elle sentait ses joues s’échauffer et se maudissait de laisser ainsi transparaître ses émotions.

James s’approcha d’elle, le cœur battant à tout rompre. Il glissa un doigt sous son menton et la força à lever la tête vers lui pour le regarder.

- Moi, je veux t’entendre me le répéter chaque jour jusqu’au dernier jour ! (nda : “J’aurais dû vous le dire chaque jour depuis le premier jour...” Ça ne vous rappelle rien ? lol. Pirates des Caraïbes évidemment !)

De rouges qu’elles étaient déjà, les joues de Lily virèrent à l’écarlate. Dans un sursaut de malice dont elle fut la première surprise, elle murmura :

- Je suis un peu déçue quand même... Tout le monde parle de James Potter et de ses baisers à perdre la tête... Si ce n’était que ça, moi je...

Il ne la laissa pas finir et posa brusquement ses lèvres sur les siennes. Le baiser fut d’abord chaste et léger, puis Lily glissa sa main sur la nuque de James, comme pour l’approfondir. Il la tenait serré contre lui, comme s’il ne voulait plus jamais la relâcher.

Quand ils se séparèrent enfin, ils se contemplèrent un long moment dans les yeux, lui se noyant au fond de ces deux océans verts merveilleux, et elle, se perdant dans les douces nuances chocolat de son regard.

Enfin, dans un bel ensemble, ils murmurèrent :

- Je t’aime...


FIN
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.