S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

123ème édition des Nuits


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 123e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 21 mai à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt !
De L'équipe des Nuits le 13/05/2022 17:22


Journées Reviews


Lire, écrire…

Tu as envie de lire ? De découvrir un ou une auteure ? D'échanger sur ses écrits et sur les tiens à travers quelques reviews sympathiques ?

La Journée Reviews est là pour ça, et elle aura lieu cette fois-ci du 13 au 16 mai !

Viens nous rejoindre en t'inscrivant ici !

Le principe ? Réparti.e.s en binômes ou trinômes, vous écrivez au moins 10 reviews à votre binôme (5+5 pour le trinôme) pendant ces trois jours, sur HPFanfiction ou le Héron, au choix.

 


De le 04/05/2022 19:14


29ème édition des Nuits Insolites HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 29e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 6 mai à partir de 20h. N'hésitez pas à venir vous inscrire !
Les modalités de participation sont disponibles sur le même topic.

A très bientôt !
De Équipe des Nuits le 04/05/2022 13:35


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, AliceJeanne, ECM et Sifoell, qui remportent la Sélection Univers Alternatif !

Changement chez les Podiums : désormais, vous pourrez proposer deux fictions de moins de 5000 mots ou une fiction de plus de 5000 mots. À vos propositions pour le thème Fondateurs ! Ça se passe ici ou bien en répondant à cette news.

Il vous reste encore un mois pour proposer votre fiction longue favorite par ici ou sous cette autre news.

Et en mai, les Sélections vont 100 aucun doute faire 100sation. Les textes de 100 mots sont à l'honneur ! Onze Drabbles et recueils de drabbles vous attendent. Vous avez jusqu'au 31 mai pour lire et voter par ici.



De Equipe des Podiums le 03/05/2022 07:11


122ème édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 122e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 23 avril à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt !
De L'équipe des Nuits le 06/04/2022 21:40


Sélections du mois


Une grande nouveauté fait son arrivée aux Sélections des ASPICS ! En plus des sélections mensuelles, découvrez désormais la sélection annuelle "Fictions longues".

Vous adorez une fiction, vous avez envie de partager votre coup de cœur, mais vous n'avez jamais osé ou eu l'occasion de la proposer ? C'est le moment ou jamais ! Le thème est totalement libre, la seule contrainte sera de proposer une fanfiction de minimum 50 000 mots.

Une seule proposition par personne... alors réfléchissez bien ! Vous avez jusqu'au 31 mai pour proposer votre fanfiction longue favorite en vous rendant ici ou bien en répondant à cette news.

À très vite dans cette nouvelle aventure,

L'équipe des Podiums


De Equipe des Podiums le 02/04/2022 17:50


Rêve ou réalité ? par ju_black

[13 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Un petit cadeau pour tous ceux qui, comme moi, adorent le couple James/Lily.
Je vous laisse savourer.
Bisous à tous !
Ju_black
REVE OU REALITE ?

Il était tard. Lily rentrait dans la salle commune des Gryffondors, après sa ronde. Elle était devenue Préfète-en-Chef, et si ce rôle lui apportait quelques avantages, comme le fait de pouvoir se promener dans les couloirs de Poudlard après l’extinction des feux, il y avait aussi quelques inconvénients : elle devait notamment finir sa journée par une ronde dans le vieux château et n’avait donc pas la possibilité de se coucher tôt...

Elle décida de s’installer un moment au près du feu. Les nuits de décembre étaient froides et sa marche ne parvenait pas à la réchauffer.

En s’approchant de la cheminée, elle découvrit avec surprise que la place était déjà occupée. James Potter était endormi sur le canapé.

Avec une moue embêtée, elle se résigna à monter finalement dans son dortoir pour aller se coucher. Elle amorça un geste pour poser son pied sur la première marche de l’escalier menant aux dortoirs, hésita un instant, puis arrêta son mouvement.

Tournant la tête vers le fauteuil, elle se dit :
“Après tout, il est endormi...”

Et elle décida d'aller s’asseoir sur le fauteuil voisin de celui où se tenait James. Là, elle se plongea dans la contemplation des flammes. Au bout de quelques minutes, elle ne put empêcher son regard de dévier vers le garçon allongé à ses côtés. Après ce bref coup d’oeil, elle reporta ses yeux sur le feu qui brûlait. Elle réfléchit rapidement. Personne n’était là pour la voir. Avec un petit sourire, elle tourna de nouveau la tête vers le jeune homme et l’observa attentivement.

Ses cheveux étaient plus ébouriffés que jamais, ses lunettes étaient de travers et un sourire heureux éclairait son visage. Sa tête reposait sur un parchemin et, d’après le peu qui était écrit et qu’elle pouvait lire, Lily déduisit qu’il s’agissait du dernier devoir de potion.

Les lèvres de Lily s’étirèrent en un léger sourire. Elle avait toujours été sous le charme du jeune homme. La première fois qu’elle l’avait vu, elle l’avait trouvé incroyablement mignon, avec ses cheveux en bataille et ses yeux pétillants de malice. Il était en train de parler avec une fille. Lily l’avait entendu : il lui demandait un rendez-vous. La fille avec qui il parlait avait rougi avant d’accepter. Quand elle était partie, il s’était tourné vers un autre garçon (Sirius Black) et lui avait dit : “Je te l’avais bien dit ! Elles ne me résistent pas !” Puis son regard avait dévié et avait croisé celui de Lily. Ce que Lily ne savait pas, c'était que pour James, ce fut un véritable coup de foudre. Il lui fallait à tout prix parler avec cette magnifique rousse aux yeux d’émeraude qui le regardait ainsi. Il s’était avancé vers elle, tout sourire, et lui avait également proposé un rendez-vous. Contrairement à toute attente, la jeune fille lui avait ri au nez : “Ben voyons ! Tu comptes établir un record ?” Et elle avait tourné les talons. James s’était alors rendu compte de sa bourde. Elle l’avait certainement entendu parler avec l’autre fille... Mais pour lui tout avait changé. En croisant les yeux de Lily, il avait su qu’elle serait la femme de sa vie, il le voulait. Depuis, il la harcelait de demandes, de compliments, de cadeaux, espérant faire un jour céder la résistance de la jolie rousse.

Pourtant, malgré son attirance pour le beau brun et les nombreuses propositions de James pour qu’elle soit sa petite amie, Lily avait toujours refusé.

Pour elle, il était clair que James était un coureur de jupons. La première fois qu’ils s’étaient vus, il avait dû parier avec Sirius qu’il pouvait décrocher un rendez-vous avec n’importe qui. Le comportement qu’il avait eu confortait Lily dans ses croyances. Et désormais, vu l’acharnement qu’il mettait pour sortir avec elle, il avait dû parier qu’il réussirait avant la fin de la scolarité... Rien n’était jamais venu confirmer Lily sur ce deuxième point, mais la jeune fille en était persuadée.

Ensuite, elle ne voulait pas être une fille de plus à son glorieux palmarès. Elle refusait de sortir avec lui et de se faire lâcher quelques jours plus tard avec la seule consolation de se dire qu’elle était sortie avec James Potter, un des garçons les plus populaires de Poudlard. Elle voulait une histoire d’amour. Bien sûr, elle, elle aimait le jeune homme. Mais si elle souffrait de ne pas pouvoir être avec lui, elle ne supporterait pas qu’il la laisse après lui avoir fait connaître pendant quelques jours le bonheur d’être avec lui.

Enfin, James Potter avait le don pour faire des demandes originales simplement pour épater la galerie. Lily, elle, aurait voulu une demande simple, mais sincère. Elle ne supportait pas d’être au centre de l’attention générale et se voyait mal répondre autre chose que “NON POTTER !!!!!!!!!!!!” devant les autres élèves de l’école. Il en avait toujours été ainsi : James faisait des déclarations enflammées et Lily hurlait pour qu’il disparaisse de sa vue...

Pour l’heure, Lily ne se posait pas toutes ces questions, elle regardait James. Il était si simple endormi ici...

- Tu sais que tu peux être vraiment mignon, James ? murmura-t-elle.

Le sourire du garçon s’élargit. L’avait-il entendue ? Mais non, sa respiration demeurait calme et aucun geste ne vint troubler la tranquillité de son sommeil. Il dormait toujours.

- Ma Lily jolie...

Lily sursauta. James venait de parler. Elle le fixa avec attention, mais le jeune homme dormait toujours. Lily avait été surprise. James rêvait donc d’elle... Il avait dit ces quelques mots avec une telle douceur... Il semblait si différent du James qu’elle connaissait, qui voulait simplement impressionner ses camarades...

- Je t’aime tant !

Elle écarquilla les yeux. Il y avait tant de sincérité dans sa voix... Il ne pouvait pas mentir... Ainsi, elle s’était trompée. Pendant toutes ces années, elle était passée à côté d’une fabuleuse histoire avec James Potter.

Elle ne put étouffer un hoquet de surprise, qui réveilla James. Lily se leva d’un bond et commença à courir vers les escaliers menant aux dortoirs.

- Lily, attends !

La jeune fille se figea, le pied sur la première marche, indécise. James perçut son hésitation et la rejoignit rapidement, avant qu’elle ne change d’avis. Il lui prit la main.

- Je ne voulais pas te faire fuir... Reste encore un moment, si tu veux.

“Si tu veux.” Pour une fois, Lily remarqua qu’il lui laissait le choix. Il ne l’obligeait pas à faire ce qu’il voulait. Elle décida de le suivre. Ils retournèrent s’asseoir près du feu.

- Que faisais-tu ici ? demanda-t-il.

- Je rentrais de ma ronde. J’étais fatiguée et j’avais froid. Je voulais juste me réchauffer avant d’aller me coucher. Comme tu dormais, je me suis dit que je ne te dérangerais pas...

- Tu ne me déranges jamais, Lily, répondit-il en la fixant intensément.

Le ton de sa voix rappelait tellement à Lily les paroles qu’il avait dit en dormant qu’elle détourna les yeux, gênée.

- Moi, je faisais mon devoir de potion. Enfin... j’essayais... Je me suis endormi... avoua-t-il avec un sourire d’excuse.

- C’est ce que j’ai cru voir ! répondit Lily, sarcastique.

James baissa les yeux, blessé. Pourquoi lui parlait-elle toujours comme ça ? Ils ne pourraient donc jamais avoir une conversation normale ?

Lily se gifla mentalement “Bon sang, Lily, tu es avec James Potter ! Tu te rappelles ? Celui qui te fait craquer ! Le garçon que tu aimes ! Tu as eu droit à sa déclaration, même s’il ne le sait pas, et tout ce que tu trouves à faire, c’est te moquer de lui ! Idiote !”

- Excuse-moi, reprit-elle d’un ton plus doux. Je suis désolée. Je ne sais même pas pourquoi je te parle tout le temps comme ça...

James ne put cacher sa surprise. Lily Evans s’excusait... Elle lui sourit :

- Tu veux que je t’aide à finir ton devoir ?

- Tu n’étais pas fatiguée ?

- Si, mais ça m’a passé. Je n’ai plus sommeil.

- Ça risque d’être long, tu sais... Je n’ai pas fait grand chose, avoua-t-il avec une moue piteuse.

- Tu veux de mon aide ? Oui ou non ?

Il accepta, heureux de ce moment qu’il pouvait passer avec Lily, sans qu’elle ne lui hurle dessus.

Une heure plus tard, le devoir était achevé.

- Merci, Lily. Sans toi, j’aurais eu une retenue pour devoir non fait...

Lily ne put s’empêcher de rougir sous son regard.

- Je suis content d’avoir pu passer un moment avec toi sans que tu me cries dessus, tu sais ? ajouta-t-il.

- Je suis vraiment désolée. Je m’en veux. Je me rends compte que j’ai eu tord. Je n’ai jamais vraiment cherché à te connaître.

- On peut y remédier, si tu veux, dit-il avec ce sourire désarmant qui la faisait fondre.

Lily rougit de nouveau sous le regard heureux de James.

- Lily, je peux te poser une question ? osa James d’un ton sérieux.

- Pourquoi réagis-tu différemment avec moi ce soir ?

Embarrassée par la question, Lily hésita quelques instants avant de répondre. Elle était désormais sûre des sentiments de James à son égard, alors pourquoi ne pas tout avouer ? Sa décision était prise.

- Te souviens-tu de quoi tu rêvais avant que je ne te réveille ? demanda-t-elle.

James fut étonné par sa demande.

- Oui, mais...

- Tu rêvais de moi.

Ce n’était pas vraiment une question. Plutôt une affirmation. James se mit à rougir.

- Je rêve toutes les nuits de toi, Lily, avoua-t-il.

Lily fut prise au dépourvu, désarmée par tant de franchise. Cependant, un sourire satisfait s’étira sur son visage.

- Et est-ce que tu sais que tu parles en dormant ? enchaîna-t-elle.

James déglutit péniblement.

- Ah oui ? Et... je dis quoi ?

- Des choses très intéressantes... Tu demandes à ta mère où elle a mis ton ours en peluche, tu dis aussi à Sirius que s’il ne te rend pas ton caleçon fétiche (le blanc avec les petits cœur roses), il aura à faire à toi.

- Quoi ?

James était ébahi. Devant son air épouvanté, Lily ne put se retenir de rire.

- Je plaisante ! A moins que tu n’aies vraiment un ours en peluche et un caleçon fétiche, dit la jeune fille d’un air malicieux.

James poussa un soupir de soulagement. Au moins, il ne s’était pas ridiculisé à ce point devant Lily...

- J’ai dit quoi, alors ?

- Tu me parlais.

- Oh !

Pendant un instant, il craignit d’avoir prononcé des propos déplacés ou insultants. Mais il était sûr de ne pas avoir fait de rêves-fantasmes cette fois-là. Les joues roses de Lily et son sourire satisfait lui prouvèrent que ses paroles n’avaient pas été insultantes pour la jeune fille, mais, au contraire, qu'elles lui faisaient plaisir.

- Des choses gentilles, sincères... Du moins, je le crois...

Alors, James se jeta à l’eau.

- Mais, Lily, j’ai toujours été sincère avec toi. Chaque fois que je te disais que je t’aimais, que je ne pouvais pas vivre sans toi, que tu étais ma raison d’exister ou que je donnerais tout pour toi, j’ai toujours été honnête. Je t’aime plus que tout. Je pense tout le temps à toi. Tu accapares mon esprit, mes pensées. Tout ce que je fais, c’est en espérant que tu sois fière de moi. Je donnerais sans hésiter ma vie pour toi. Je ne sais pas encore comment je vais pouvoir supporter notre séparation, à la fin de l’année... Ne plus jamais te revoir... L’idée même m’est insupportable ! Veux-tu me donner ton amitié ? Accepterais-tu de me revoir, en tant qu’ami, après Poudlard ? Je t’en prie, Lily, à défaut de ton amour, offre-moi ton amitié. Je serais le plus heureux des hommes.

Alors qu’il avait fixé la jolie rousse qui faisait battre son cœur dans les yeux durant toute sa déclaration, il détourna le regard à la fin de sa tirade, semblant soudain trouver un intérêt passionnant au feu qui brûlait dans la cheminée. Il ne vit donc pas les larmes qui étaient montées dans les beaux yeux émeraudes de Lily.

Il se livrait à un violent combat intérieur. Qu’avait-il fait ? Il venait de passer, pour la première fois depuis sept ans, un moment agréable avec Lily Evans, sans qu’elle ne lui hurle dessus. Elle paraissait accepter l’idée de la camaraderie (ce qui était un énorme début !). Et voilà qu’il fichait tout par terre.

Incapable d’affronter le regard (qu’il devinait furieux) de Lily, il releva la tête, ne cherchant plus à cacher la rougeur de ses joues et l’émotion de ses yeux. Il se leva et marcha vers son dortoir.

Sous le choc de sa déclaration, Lily ne songea tout d’abord pas à réagir. Brusquement, elle se ressaisit et se leva d’un bond.

- James !

Il hésita à poursuivre son ascension. La voix de Lily ne semblait pas avoir l’accent de la colère.

Durant cet instant d’hésitation, Lily s’était approchée et avait posé la main sur l’épaule de James. Elle sentit le corps du jeune homme frémir à ce contact, mais elle ne retira pas sa main pour autant. Elle ne le pouvait pas. Elle ne le voulait pas. Elle était comme scotchée à lui.

- Regarde-moi, murmura-t-elle.

Lentement, il se retourna vers elle. Elle vit le sillon d’une larme sur sa joue. Elle y posa doucement sa main pour l’essuyer.

- Moi aussi, je t’aime.

Le visage de James prit d’abord une expression de stupeur, puis il passa à un état d’assimilation et de compréhension. Enfin, un sourire de bonheur éclaira son visage. Lily, sa Lily, l’aimait ! Puis ses sourcils se froncèrent.

- Pourquoi as-tu toujours refusé mes avances alors ?

- Parce-que j’étais trop bête ! Je croyais que tu avais fait le pari de sortir avec moi, comme tu avais parié qu’aucune fille ne pouvait te résister.

- Hum... dit James en rougissant. C’est vrai que j’étais bête à 11 ans... Enfin, disons : plus bête qu’aujourd’hui ! Mais je n’ai jamais parié sur toi ! Tu as toujours été ce qui me tenait le plus à cœur ! Je n’ai jamais voulu te faire souffrir... Mais apparemment, je n’ai pas réussi...

- Parce-que j’ai été une imbécile en refusant de te croire ! Mais comment être sûre ? Je ne voulais pas être un nom sur ta liste... Je ne voulais pas être désespérée lorsque tu me quitterais pour une autre. Même si j’étais désespérée de ne pas pouvoir être avec toi...

- Oh !

James réalisa ce que cela impliquait : Lily l’aimait vraiment... Elle l’aimait depuis longtemps. Et elle semblait tenir vraiment à lui.

- Et enfin, je n’aimais pas ta façon de faire des demandes ! J’avais l’impression que tu souhaitais seulement te rendre intéressant et que tu te moquais de moi ! Je suis plutôt discrète...

- Oui, j’ai remarqué, sourit-il tendrement. Il m’aura fallu du temps, mais apparemment, j’ai fini par trouver le moyen de te faire dire oui ! Il suffisait que je dorme !

Lily se mit à rire.

- Tu es tellement mignon quand tu dors...

Puis elle rougit, réalisant ce qu’elle venait de dire.

James la fixa intensément, sans répondre. Doucement, comme s’il demandait à Lily la permission de l’embrasser, il approcha son visage du sien. Il semblait vouloir lui laisser le temps de refuser si elle le souhaitait. Mais Lily se contenta de combler la distance qui les éloignait.

Lorsqu’ils se séparèrent, les yeux de Lily brillaient étrangement et le visage de James rayonnait. Enfin ! Il avait embrassé Lily Evans, et elle avait répondu à son baiser. Un instant magique ! Et voilà qu’il se perdait dans ses grands yeux envoûtants.

Lily lui sourit timidement. Cela sembla être le signal que James attendait. Il se mit à couvrir chaque parcelle de peau de son visage de doux baisers, avant de finir par un dernier, passionné, sur la bouche.

Lily était aux anges. Comment avait-elle pu résister si longtemps aux avances de l’irrésistible James Potter ? Elle fondait littéralement sous ses lèvres. Elle ne pensait qu’à sa bouche qui embrassait la sienne et à ses mains, qui effleuraient sa peau.

Pour sa part, elle avait glissé ses mains derrière la nuque du jeune homme, où elle avait entreprit de légères caresses. Le gémissement de James la rendit folle et elle s’enhardit dans ses caresses, passant une de ses mains sous son T-shirt pour rencontrer la douceur de sa peau.

James la porta jusqu’au canapé. Lily sentit son cœur s’affoler lorsqu’il glissa sa bouche dans son cou et qu’il commença à faire glisser son T-shirt. Elle se raidit lorsqu’il posa la main sur le bouton de son jean, pour le lui retirer. Qu’allaient-ils faire ?

James s’interrompit instantanément, percevant son trouble.

- Ça ne va pas ? questionna-t-il avec douceur.

Lily hésita un instant, mais en voyant le regard attentif et perdu de James, elle se résolu à lui avouer ce qu’elle ressentait :

- Si, mais James, je suis désolée... Je ne peux pas... Pas déjà... Je ne suis pas encore prête...

James eut un sourire attendri en écoutant son murmure hésitant.

- Ne t’inquiète pas, ma Lily jolie, ça ne fait rien ! J’attendrais. Je t’ai attendue pendant sept ans, et aujourd’hui, mes efforts sont encore mieux récompensés que je ne l’avais jamais espéré. Je t’aime, Lily. Je saurai être patient.

Sa voix réconfortante eut un effet rassurant sur Lily. Il restèrent silencieux un moment. Puis la jeune fille leva la tête vers James. Il avait les yeux fermés et les sourcils froncés.

- Ça va ? chuchota-t-elle.

- Oui, oui. Je reprends juste mes esprits. Tu me rends fou !

Lily se sentit bizarre d’être responsable de son état. Il lui était étrange de voir le pouvoir qu’elle avait sur lui. Mais c’était un sentiment agréable.

Au bout de plusieurs minutes, elle se redressa :

- On devrait aller se coucher...

- Non ! Reste avec moi... Je ne veux pas que tu me laisses déjà... Reste ici, s’il te plaît. Je te promets que je ne te ferai plus rien.

Lily hésita, puis sourit espièglement :

- Pas même un petit bisou pour me dire bonne nuit ?

- Si c’est toi qui me le demandes... répondit-il avant de s’exécuter.

La jolie rousse s’installa confortablement dans les bras de James, la tête sur son épaule, les jambes allongées sur le fauteuil, les doigts entremêlés aux siens. James était loin d’avoir une position aussi confortable. L’absence de repose-tête rendait sa nuque raide, son épaule commençait à s'ankyloser et ses jambes le démangeaient sans qu’il ne puisse se soulager de peur de la déranger. Il était pourtant l’homme le plus heureux de la terre. Pour rien au monde, il n’aurait voulu échanger sa place.

Lily lui adressa un dernier “Je t’aime” avant de s’endormir rapidement, un léger sourire flottant sur ses lèvres.

James l’observa un long moment, détaillant le moindre trait de ce visage tant aimé. Il repassait en boucle dans sa tête les événements de cette soirée si parfaite. Il se laissa enivrer par le parfum de Lily et finit par être bercé par la respiration régulière de la jeune fille. Alors, il resserra son étreinte autour de Lily et s’endormit paisiblement, un large sourire éclairant son visage.



Vers sept heures, le lendemain matin, James ouvrit péniblement un oeil, en proie à un sentiment de manque profond. Après une bonne minute de réflexion, il se rendit compte de ce qui lui manquait : Lily n’était pas dans ses bras. Il se leva, laissant échapper un gémissement de douleur : son corps protestait contre la mauvaise position de la nuit. Il regarda autour de lui et ne vit aucun signe de Lily Evans.

- Un rêve... C’était encore un rêve...

Mais celui-ci avait paru si réel, si différent de ses rêves récurrents... Pourtant, Lily n’était pas là... Encore une fois...

Il se laissa retomber sur le canapé. Il en avait assez ! Il était fou amoureux d’une fille qui le repoussait depuis sept ans ! Oui, il était désespérément amoureux d’elle, au point qu’il n’arrivait plus à démêler les rêves de la réalité.

“C’est pourtant simple, se sermonna-t-il. Dans mes rêves, tout se passe bien, alors qu’en vrai, je me fais jeter !“

Il ne supportait plus cette situation. Il souffrait trop à cause d’elle... Mais que faire ? Il ne pouvait pas la forcer à l’aimer et renoncer à elle lui était tout simplement impossible. Tout à sa détresse, il laissa échapper une larme et n’entendit pas les pas dans l’escalier du dortoir.

- James ?

Il releva la tête en identifiant cette voix si connue. Il demeura abasourdi. Il avait toujours trouvé Lily magnifique. Mais ce matin-là, elle avait quelque chose en plus. Son visage rayonnait.

Elle s’approcha de lui et posa la main sur son épaule. Il la regarda, étonné de sa réaction.

- Qu’est-ce que tu as ?

Sa voix était douce et attentive.

- Rien !

- Tu pleures, James. Et on ne pleure jamais pour “rien !”.

Il hésitait à lui répondre. Puis, il se souvint de son rêve : après avoir su qu’il rêvait d’elle, elle avait accepté ses sentiments. Alors, pourquoi ne pas tenter vraiment sa chance ? Que risquait-il ? Un râteau de plus ? Mais il commençait à s’y faire... Et quelque chose dans le regard émeraude de la jeune fille lui dit que cette fois-ci, tout serait peut-être différent...

- J’ai fait un rêve. Un rêve merveilleux. Tu étais là... Tu m’avais entendu parler dans mon sommeil, alors que je disais que je t’aimais. Tu avais répondu à mon amour... et... tu t’étais endormie dans mes bras, acheva-t-il rapidement, décidant de passer sous silence la séance “câlins” de son rêve.

Contrairement à ce qu’il attendait, Lily ne lui hurla pas dessus pour lui reprocher l’audace qu’il avait eu d’utiliser son image dans son rêve. Non, au lieu de cela, elle eut un sourire malicieux et demanda d’une voix douce :

- Et c’est ça qui te fait pleurer ? Je croyais pourtant que c’était ce que tu attendais ... Peut-être es-tu triste car, si ça se passe comme cela, tu n’as plus à me courir après... Ou alors... J’embrasse si mal que ça ?

James rougit.

- Non ! Ce n’est pas ça ! Tout était merveilleux, au contraire. Et ça paraissait si réel... Mais ce matin, j’étais tout seul, et tu n’étais pas dans mes bras... Ça m’a fait un énorme vide. J’y avais tellement cru cette fois-ci... Excuse-moi...

- Il n’y a rien à excuser, James !

Elle poursuivit d’une voix hésitante :

- Si c’était un rêve, alors, j’ai fait le même.

Il la contempla, ébahi. Elle continua en rougissant :

- Cependant, regarde : ton devoir de potion est terminé, tu as le corps courbaturé car à cause de moi, tu as dormi dans une mauvaise position, et quand j’ai ouvert les yeux, j’étais bien contre toi !

- Mais...

- Je me suis levée. Tu dormais si profondément que je n’ai pas osé te réveiller. Je suis allée me doucher et me préparer et là, je revenais te voir. James, ce n’était pas un rêve : je t’aime pour de vrai !

- Mais...

Cette fois encore, elle ne le laissa pas parler et le fit taire d’un ardent baiser.

- C’est comme ça qu’on dit bonjour, non ? s’enquit-elle, un adorable sourire aux lèvres.

- Avec moi, oui ! Mais je t’interdis de dire bonjour aux autres garçons (ou filles d’ailleurs !) de la même manière !

Elle lui sourit tendrement :

- Je n’en ai nullement l’intention !

La serrant dans ses bras, il lui souffla :

- Et je te jure que je n’ai aucune envie de le faire avec les autres non plus ! Je t’aime plus que tout, ma Lily trop jolie !

Et pour le lui prouver, il posa ses lèvres sur les siennes et l’embrassa avec tout l’amour qu’il éprouvait pour elle.

FIN

Alors ? Un petit commentaire ?
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.