S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Programme de juillet des Aspics


Bonsoir à toustes !

Un peu de lecture pour vous accompagner en cette période estivale... Vous avez jusqu'au 31 juillet pour, d'une part, voter pour le thème de la prochaine sélection ici et, d'autre part, lire les textes de la sélection "Romance" du deuxième trimestre 2024, et voter ici !

Les sélections sont l'occasion de moments d'échange, n'hésitez pas à nous dire ce que vous en avez pensé sur le forum ou directement en reviews auprès des auteurices !


De L'Equipe des Podiums le 11/07/2024 22:30


Assemblée Générale 2024


Bonjour à toustes,

L'assemblée générale annuelle de l'association Héros de Papier Froissé est présentement ouverte sur le forum et ce jusqu'à vendredi prochain, le 21 juin 2024, à 19h.

Venez lire, échanger et voter (pour les adhérents) pour l'avenir de l'association.

Bonne AG !
De Conseil d'Administration le 14/06/2024 19:04


Sélection Romance !


Bonsoir à toustes,

Comme vous l'avez peut-être déjà constaté, sur notre page d'accueil s'affichent désormais des textes nous présentant des tranches de vie tout aussi romantiques ou romancées les uns que les autres ! Et oui, c'est la sélection Romance qui occupera le début de l'été, jusqu'au 31 juillet.

Nous vous encourageons vivement à (re)découvrir, lire et commenter cette sélection ! Avec une petite surprise pour les plus assidu.e.s d'entre vous...

Bien sûr, vous pouvez voter, ça se passe ici !


De Jury des Aspics le 12/06/2024 22:31


145e Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 145e édition des Nuits d'HPF se déroulera le Vendredi 14 juin à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
À très bientôt !


 


De L'équipe des nuits le 12/06/2024 12:33


Maintenance des serveurs


Attention, deux interventions techniques prévues par notre hébergeur peuvent impacter votre utilisation de nos sites les 28 mai et 4 juin, de 20h à minuit ! Pas d'inquiétudes à avoir si vous remarquez des coupures ponctuelles sur ces plages horaires, promis ce ne sont pas de vilains gremlins qui grignotent nos câbles ;)

De Conseil d'Administration le 26/05/2024 18:10


144e Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 144e édition des Nuits d'HPF se déroulera le Samedi 18 mai à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits et à vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De L'équipe des Nuits le 12/05/2024 11:00


Le temps d'un Automne. par monika8

[375 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Voilà déjà quelque, jours, semaines, que j'ai cette idée en tête. J'ai donc décidé de l'écrire, et de la publier.
Dites moi ce que vous en penser.
Bonjours, je republie les chapitres de cette fic, car la si gentille « CocoRiddle » a eut la gentillesse de me les corriger. Les suivants subiront le même traitement.
J’oubliais de dire que rien ne m’appartient, tout est à notre si talentueuse J.K. Rowling. ( Tous sauf l’idée de cette fic, hihihihihi)
Attention : C'est la 7ème année, Dumbledore est vivant ( donc Drago et Severus son toujours à Poudlard), et il ne reste plus qu'un horcrux à détruire.

La vie est courte :

Au centre de Londres, dans une chambre totalement blanche, une jeune femme venait d’ouvrir les yeux, après avoir dormi quatorze heures. Pourtant elle se sentait toujours fatiguée.
Elle reconnut tout de suite la pièce qui lui servait de chambre depuis bientôt deux mois.

Mais malgré les problèmes qui jonchaient sa vie ces derniers temps, la seule chose qui l’importait était de savoir, si elle pouvait retourner dans son école, pour sa dernière année.
Elle était consciente que sa santé empirait, et que ses parents lui cachaient la vérité depuis quelque temps. Ce qui la mettait en colère, car étant la meilleure élève de sa promotion, et en toute modestie, peut-être de toute son école, ils auraient dû savoir, qu’elle apprendrait la vérité, un jour ou l’autre. Elle était donc décidée à avoir une sérieuse discussion avec eux aujourd’hui, et malgré la fatigue, les attendait de pied ferme.

Derrière la porte 106 à l’hôpital Ste Mangouste, une femme était en pleure dans les bras de son mari.

- Calme-toi ma chérie. Lui dit ce dernier, essayant aussi de contrôler son désespoir.

- Je n’y arriverai jamais, chuchota t-elle, entre deux sanglots.

- Il le faut pourtant. Fais le pour elle. Tu sais qu’intelligente comme elle est, elle va tout de suite voir que quelque chose ne va pas.

- Justement, je suis sûre qu’elle le sait déjà. Tu as vu comment elle nous a regardé hier ?? Je ne supporte plus de le lui cacher. Elle a le droit de le savoir.

- Mais tu sais très bien ce que le médecin a dit. Elle ne doit pas avoir de sensations fortes !

La femme brune se retourna vers lui, avec des éclairs dans ses yeux ambrés, pourtant remplis de larmes.

- De toute façon, il faudra qu’elle l’apprenne un jour, et je ne veux pas qu’elle nous haïsse, durant le peu de temps qu’il lui reste. Si on tarde à le lui dire, elle va se sentir trahie.

Un silence s’installa entre les deux adultes. Chacun défiant l’autre du regard. Finalement l’homme reprit :
- D’accord, on va le lui dire, mais je refuse qu’elle retourne à Poudlard dans une semaine.

- Et tu vas faire quoi ?? Tu veux qu’elle soit enfermée ici, les quelques mois qu’il lui reste à vivre ??? Depuis le début nous savions dans quoi nous nous engagions. Et tu sais très bien qu’il n’y a plus aucun recourt. Elle ne répond plus à aucun traitement, qu’il soit de notre monde ou de son monde à elle. De plus cette école, ainsi que les amis qu’elle y a, sont ses rares plaisirs. Dumbledore nous a assuré qu’elle sera en constante surveillance, et qu’à la moindre rechute ils la ramèneront à Ste Mangouste. Je sais que tu aimerais la protéger, mais comme elle nous l’a déjà dit, elle est majeure depuis peu, du moins dans le monde des sorciers, et elle a le droit de choisir, par elle-même que faire de sa vie.

Puis sur ces derniers mots, elle franchit la porte de la chambre, pour découvrir que sa fille ne dormait plus.

- Bonjour ma chérie, dit-elle, tout en déposant un léger baiser sur la joue de la jeune femme.

- Bonjour maman, tu as pleuré ?? Demanda Hermione.

Puis voyant que sa mère ne lui répondait pas, elle regarda son père qui venait de pénétrer dans sa chambre, et qui venait de l’embrasser aussi.

- Bonjour papa.

- Bonjour chaton, comment te sens-tu aujourd’hui ??

- Toujours aussi fatiguée, mais je veux être en forme pour la rentrée scolaire.

Voyant le regard qu’échangeaient ses parents elle se décida à leur demander.

- Bon, combien de temps il me reste, Demanda Hermione, en soupirant. Voyant la surprise se peindre sur le visage de ses parents, elle ajouta. Ne soyez pas si surpris, je me suis bien rendu compte que je ne réponds plus au traitement, comme les années précédentes, et ceci veut dire que je vais bientôt mourir. Alors combien de temps me reste-t-il??

La mère d’Hermione éclata en sanglots, quant à son père malgré les larmes qui lui montaient aux yeux, il lui répondit :
- Quelques mois, un an au maximum.

Hermione pensait pouvoir encaisser le choc, mais avait quelque peut surestimer ses forces, pourtant elle essayait d’être forte pour ses parents, elle aurait tout le temps de donner court à son désespoir après qu’ils soient partis.

- Quelques mois ?? … Bien. Et est-ce que je suis obligée de rester à l’hôpital ou je peux retourner à l’école ?? Je vous en pris, dites que je peux y retourner encore une fois, rien qu’une fois !! Cria-t-elle intérieurement.

- Tu veux vraiment y retourner, lui demanda son père.

- Oui, répondit-elle du fond du cœur.

- Alors si tu fais attention à ne pas faire d’excès, et que tu suis scrupuleusement les indications de Madame Pomfresh et de Dumbledore, il ne devrait pas y avoir de problèmes. Surtout que cette année tu auras une chambre rien qu’à toi, vu que tu seras Préfète en chef.

- Merci papa, répondit la jeune femme, sachant ce qu’il en coûtait à ce dernier de lui permettre cela.

Après avoir réglé tous les détails, ses parents partirent. Hermione quant à elle, laissa enfin couler ses larmes.

- Un an au maximum, chuchota la jeune femme, tout en sanglotant.

Mais rapidement le courage, et la détermination des Griffondors reprirent le dessus.

- Puisqu’il ne me reste plus que ce temps à vivre, je vais en profiter au maximum. Décida t-elle en elle-même.

Elle s’empara d’une feuille et d’un crayon, qui étaient à porter de la main, et se mit à établir une liste de choses qu’elle devra essayer d’accomplir, avant de quitter ce monde pour toujours.


A des centaines de kilomètres de là, à Poudlard, la réunion de prérentrée scolaire était entrain de se finir.

- Bien maintenant que nous avons fini d’établir les emplois du temps, les différents détails concernant l’année scolaire à venir, et les évènements qui y auront lieu, j’aimerais aborder un point très délicat avec vous tous, dit Dumbledore. Puis voyant tous les visages, sans exception se tourner vers lui, il ajouta : Comme certains le savent, notre Préfète en chef de cette année a de graves problèmes de santé. De ce fait, je vous demande à tous d’être extrêmement vigilant quant au travail que vous allez lui demander de fournir, ainsi qu’à son comportement. Toute anomalie doit être immédiatement signalée à Pompom ou à moi.
Mais soyez prudent, car Miss Granger désire que personne ne sache qu’elle est très malade, même ses plus proches amis ne sont pas au courant, je vous demande donc de respecter ce choix. Quant à vous Severus, je vous demande de bien surveiller le jeune Malefoy, puisqu’il est trop tard pour changer de Préfet en chef. Il va falloir faire en sorte qu’il n’importune pas Miss Granger cette année.

- Vous me demandez la lune là, répondit Rogue. Je n’ai aucune influence sur ce garçon, de plus tout le monde sait qu’il aime se défouler sur Potter et sa bande. Mais peut-être que si cette année, ni Potter, ni sa bande ne commencent les hostilités, Malefoy se désintéressera d’eux ? Répondit-il provocateur, sachant très bien qu’il serait plus facile de construire des châteaux en espagne.

- Tsss… fit Minerva en signe de désapprobation. Dites tout de suite que c’est la faute de mes Griffondors…

Et c’est sur des joutes verbales de ce genre, desquels ni l’un, ni l’autre, n’en sortit vainqueur, que la réunion se termina.

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

Voilà j'espère que l'entrée en matière vous a plut!!
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.