S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Programme de juillet des Aspics


Bonsoir à toustes !

Un peu de lecture pour vous accompagner en cette période estivale... Vous avez jusqu'au 31 juillet pour, d'une part, voter pour le thème de la prochaine sélection ici et, d'autre part, lire les textes de la sélection "Romance" du deuxième trimestre 2024, et voter ici !

Les sélections sont l'occasion de moments d'échange, n'hésitez pas à nous dire ce que vous en avez pensé sur le forum ou directement en reviews auprès des auteurices !


De L'Equipe des Podiums le 11/07/2024 22:30


Assemblée Générale 2024


Bonjour à toustes,

L'assemblée générale annuelle de l'association Héros de Papier Froissé est présentement ouverte sur le forum et ce jusqu'à vendredi prochain, le 21 juin 2024, à 19h.

Venez lire, échanger et voter (pour les adhérents) pour l'avenir de l'association.

Bonne AG !
De Conseil d'Administration le 14/06/2024 19:04


Sélection Romance !


Bonsoir à toustes,

Comme vous l'avez peut-être déjà constaté, sur notre page d'accueil s'affichent désormais des textes nous présentant des tranches de vie tout aussi romantiques ou romancées les uns que les autres ! Et oui, c'est la sélection Romance qui occupera le début de l'été, jusqu'au 31 juillet.

Nous vous encourageons vivement à (re)découvrir, lire et commenter cette sélection ! Avec une petite surprise pour les plus assidu.e.s d'entre vous...

Bien sûr, vous pouvez voter, ça se passe ici !


De Jury des Aspics le 12/06/2024 22:31


145e Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 145e édition des Nuits d'HPF se déroulera le Vendredi 14 juin à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
À très bientôt !


 


De L'équipe des nuits le 12/06/2024 12:33


Maintenance des serveurs


Attention, deux interventions techniques prévues par notre hébergeur peuvent impacter votre utilisation de nos sites les 28 mai et 4 juin, de 20h à minuit ! Pas d'inquiétudes à avoir si vous remarquez des coupures ponctuelles sur ces plages horaires, promis ce ne sont pas de vilains gremlins qui grignotent nos câbles ;)

De Conseil d'Administration le 26/05/2024 18:10


144e Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 144e édition des Nuits d'HPF se déroulera le Samedi 18 mai à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits et à vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De L'équipe des Nuits le 12/05/2024 11:00


L'éternité. par hermiune

[8 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

C'est ma première O.S!
Soyez indulgents, et laissez des reviews!
Tonks se regardait dans le miroir, ses cheveux rose chewing-gum, ses yeux bleu ciel et son teint bronzé, tout ça était tellement superficiel. Rien ne correspondait à ce qu’elle ressentait, au vide intérieur qui la détruisait, au désespoir qui l’engloutissait. Aussitôt, ses cheveux se transformèrent en un blond presque blanc, ses yeux prirent une couleur marron sans expression et son teint pâlit nettement.
Pourquoi la vie était elle si injuste? Pourquoi est ce qu’elle prenait tel plaisir à faire souffrir ceux qui l’aimaient tant?
Une larme coula le long de sa joue. Elle l’effaça rapidement, la faiblesse n’était pas admise dans un monde ou seule la haine était maîtresse, les larmes n’était pas admises dans un monde que l’amour avait quitté.
Pour elle, rien ne comptait plus, tout n’était que mensonge. Elle fut saisie d’un sanglot, elle l’étouffa pendant quelques secondes, mais c’était vain. Des flots de larmes coulèrent puis tombèrent sur le sol prés de ses pieds pour disparaître dur le tapis. Tout était mensonge, et elle seule conaîssait la vérité. La vie est une arnaque ! Elle ne vaut pas la peine d’être vécue !
Mais qu’est ce qui la mettait dans un tel état de colère et de tristesse ?
Elle aimait Rémus, mais lui refusait de l’aimer.
Deux heures plus tôt, elle tait aussi fraîche qu’une fleur après la rosée. Elle s’était résignée à déclarer sa flamme à Rémus. Elle avait un peu peur de sa réaction, mais juste un peu, elle savait qu’il l’aimait, enfin elle le pensait. Mais tout indiquait qu’il avait un faible pour elle : ses regards, son comportement, et même sa voix changeait lorsqu’il lui parlait. C’était vrai qu’ils seraient un peu bizzards comme couple, elle, frivole et étourdie, lui, sérieux et posé. Cependant, ne dit-on pas : les opposés s’attirent !
Elle aimait tellement en lui cet air sombre mais paternel, cet air sérieux mais amical. Elle aimait son esprit de battant. Elle aimait sa détermination à être « bon » malgré sa nature relativement « mauvaise ».
Elle aimait son âme. Elle l’aimait. Elle transplana devant la porte de son bureau, avec un sourire qui faisait paraître ses molaires : «
-Rémus ! dit elle de son habituel ton amusé.
-Ah ! Tonks ! Dit il comme s’il avait vu la plus belle rose jamais existé.
-Je voulais te parler d’un truc !
-Je suis toute ouie.
-Non, c’est personnel, on peut s’éloigner du bureau ?
-Heu… oui… bien sur ! »
Elle prit soin de choisir l’endroit, un magnifique jardin, ce qui ne passa pas inaperçu devant notre cher Mumus. Ce jardin était rempli de toutes parts par des rosier, des roses rouges, des roses, des blanches, mais aussi des roses d’un bleu délicat et d’autres en or, et d’autres argent !
C’était l’endroit le plus romantique chez les sorciers.
Pourquoi Tonks l’avait amené ici ? Une once de mystère planait autour d’elle.
Et si elle lui disait qu’elle… non, personne ne l’aimera jamais, c’était quelque chose qu’il savait ! Et pourtant : «
-Je voulais te dire quelque chose d’assez personnel. Heu … Depuis quelques mois, je ressens pour toi un truc spécial, je … je pense que je t’aime ! Avait elle dit d’un coup, devant son expression surprise, elle ajouta. Non, je ne pense pas que je t’aime, je t’aime, j’en suis sure !
Il resta silencieux. Pourquoi il ne répondait pas ?
-Rémus, Rémus réponds moi !
-Non ! Non, c’est impossible, c’est impossible !
Il s’en alla, Tonks se sentit poignardée,
-Mais attends ! Pourquoi ?
-Parce que c’est comme ça, voila !
-Mais, mais…tu m’aimes !
-Non, je veux dire oui, mais… tu ne peux vivre avec moi !
-Pourquoi ?
-Tu ne peux pas comprendre !
-C’est parce que tu es un loup-garou, mais je le sais…
-Non tu ne sais pas !
-Attends, donne moi une chance !
-Non ! »
Ce fut le « non » définitif qui brisa Tonks !



***************************************************************************

Rémus était allongé sur son lit, songeur. Avait-il fait le bon choix ? Il n’en était pas si sur.
Il avait dit non à Tonks. Tonks, la seule femme pour qui son cœur avait battu. Il avait refusé la femme qu’il avait toujours aimée. Mais elle ne serait jamais heureuse avec lui ! Sa vie était pourrie, il aimait assez Tonks pour ne pas vouloir partager avec elle une tel vie.
Il sentait que son cœur se fendait, elle l’aimait, il lui avait dit non, elle l’aimait, il lui avait dit non…
Cette phrase résonnait dans sa tête remplissant chaque veine se son corps d’une colère incontrôlable, une femme, plutôt LA femme avait enfin daigné le regarder et lui, pauvre idiot, il avait refusé.
Mais tout ça est la faute du loup-garou, il avait tellement souffert de son « handicap ». Si jamais il fondait une famille avec elle, elle souffrirait aussi, si ils ont un enfant il souffrira comme Rémus avait souffert. C’était une torture pour lui, ses yeux se mirent à le piquer, ils devinrent humides, une larme traça son chemin jusqu’à sa bouche, puis une deuxième, puis une troisième…
Il était torturé, partagé entre l’amour et … l’amour !
MAIS…Il l’aimait, il l’aimait, il l’aimera, il l’aimera, IL L’AIME !!!!!!!!!!!!!!!
Il essuya ses larmes d’un revers de main, mis sa veste et courut, se lava la figure, devant sa glace un sourire illumina son visage, il avait trouvé, si leur amour était assez fort pour surmonter le fait qu’il soit un loup-garou, il sera assez fort pour brisez tous les autres murs qu’ils rencontreront !!

Il transplana devant la porte de Tonks il frappa : «
-J’arrive, répondit une voix cassée. »
Tonks était belle, bien que décolorée, elle était belle !
Ses yeux étaient rouges et quelques peu onflés, son sentiment de tristesse infinie fusionnait avec une cuiller à soupe de surprise et un soupçon d’espoir.
Elle se trouvait face à son amour, elle pleurait, il souriait, il se foutait d’elle, imprudente, elle dit, sur la défensive : «
-JE NE PLEURE PAS ! Heu… je veux dire… qu’est ce qui t’amène ?
-Je t’aime ! »
Ce seul mot avait suffi à l’illuminer, ses cheveux avait pris une couleur rouge de l’amour qui flamboyait en elle, et ses yeux le vert des plaines paisibles qui recouvraient son cœur, quand à sa peau, elle devint dorée des sables des tropiques ou ils termineront leur vie !
Elle sourit.
Il se pencha, il l’embrassa, un plaisir qui dura quelques secondes? Non, un plaisir qui durera l’éternité !
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.