S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Défaut d'envois des mails


Les hiboux se sont perdus !

Vous avez dû remarquer que les notifications (de nouveaux chapitres, de nouvelles reviews et autres) n'arrivaient plus dans votre boite email ! Effectivement, les hiboux sont en grève pour quelques temps. Notre équipe technique est sur le coup pour corriger le problème aussi vite que possible. Merci de votre compréhension !


Jim Kay pour Bloomsbury Publishing


De Le CA et l'équipe technique le 26/09/2022 17:05


Maintenance des sites


Bonjour à toutes et tous !


Pour nous prévenir un peu plus contre les bots, le serveur a besoin d'un petit redémarrage ! Le reboot traditionnel de 10h ce dimanche 25 septembre durera un petit peu plus longtemps, et au maximum une dizaine de minutes.



Merci de votre compréhension !


De Le CA et l'équipe technique le 23/09/2022 19:03


Ajout de nouveaux personnages !


Bonjour à tous et à toutes,


Les modératrices d'HPFanfiction ont le plaisir de vous annoncer que la liste de personnages a été complétée de A à Z ! La majorité des personnages de la saga sont maintenant à votre disposition pour les ajouter à vos résumés. Les personnages des Animaux Fantastiques et de L'enfant maudit ont également été étoffés. Si des personnages viennent à manquer, vous avez toujours la possibilité d'utiliser "Autre personnage Harry Potter/Animaux Fantastiques" ou "Personnage de Crossover".

Pour rappel, il existe un "Personnage original (OC)" pour catégoriser vos fics mettant en scène un de vos OCs. Pour les recueils de textes mettant en scène de multiples personnages, nous vous conseillons de les ranger dans "Autre personnage Harry Potter/Animaux Fantastiques". Enfin, certains groupes ont fait leur apparition, à savoir les Gryffondor/Poufsouffle/Serdaigle/Serpentard pour vos recueils sur les maisons ou les rivalités entre elles !

Attention ! Certains noms ont été modifiés : les personnages féminins mariés ont repris leur nom de jeune fille, pour ceux connus (ex : Bellatrix Lestrange est devenue Bellatrix Black, Molly Weasley est devenue Molly Prewett, etc...).

Nous vous encourageons à reclasser vos fanfictions en fonction des nouveaux ajouts, afin qu'elles trouvent plus facilement leur public. ;)

De L'équipe de modération le 17/09/2022 16:37


Sélections du mois


Le Jury des Aspics vous invite à lire sur les plus belles, les plus fortes, les plus merveilleuses Sorcières de la saga pour la rentrée de septembre avec la Sélection Femslash ! Vous avez jusqu'au 30 septembre pour lire les 11 textes proposés par les membres et voter par ici.

Et au mois d'octobre, jouez les Indiana Jones et partez à l’Aventure ! Il vous reste 15 jours pour proposer vos deux fanfictions favorites (ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.

Si les thèmes ne vous plaisent pas, souvenez-vous qu’il reste la Sélection Fanfictions longues pour occuper vos jours, vos nuits et votre année 2023 ! Jusqu'en décembre, venez découvrir 12 magnifiques univers ! Pour en savoir plus, rendez-vous ICI.

 

 


De Equipe des Podiums le 14/09/2022 23:00


30ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 30e édition des Nuits Insolites se déroulera le samedi 24 septembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir vous inscrire !
Les modalités de participation sont disponibles sur le même topic.

A très bientôt !
De L'équipe des Nuits le 10/09/2022 10:05


Concours d'écriture


Ici la voix...

La voix vous propose un concours Secret Story, pensé pour les membres les plus anciens du site comme ses plus récents utilisateurs ! Idéal pour apprendre à connaître de nouvelles personnes et découvrir la communauté HPFienne, autrices comme lectrices y sont les bienvenues ! La voix vous explique son projet plus en détails ici !
Les inscriptions sont ouvertes jusqu'au 28 septembre !




De La Voix le 05/09/2022 23:30


Le phénix doré par Morgane

[214 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
A peine eut-elle ouvert les yeux qu’Hermione sauta de son lit pour rejoindre au plus vite ses amis et leur faire le rapport détaillé de sa soirée. Tous eurent l’idée de se rendre à la Salle sur Demande, ce que fit Harry en pure perte.
Il ne leur restait plus qu’une journée, comme le ressassait Ron à longueur de temps, et aucun d’entre eux n’avait la moindre idée de la façon dont ils devaient s’y prendre pour approcher Malefoy.
En revanche, ils n’eurent aucune peine à rencontrer le second Serpentard de la famille… A plusieurs reprises, ils durent tenir tête à Drago et ses « fidèles » qui semblaient les poursuivre de leur hargne.

Ron, Harry et Hermione rendirent visite à Hagrid et profitèrent de sa compagnie durant un long moment. Il y avait longtemps qu’ils n’avaient pas bu le thé dans la modeste cabane, et cet intermède leur fit le plus grand bien.
Hagrid souriait de plaisir en les voyant assis autour de sa table, regrettant que ces rencontres n’aient pas lieu plus régulièrement.
Bien qu’il soit enseignant à Poudlard, il était avant tout leur ami, et il tenta avec eux de trouver une façon de piéger Malefoy. A vrai dire, il aurait été ravi de pouvoir participer à une telle recherche de façon plus active. Noyer un Malefoy dans les eaux du lac valait pour lui autant qu’un œuf de dragon, ce qui était peu dire.
Lorsqu’il en fit la remarque, Ron et Harry éclatèrent de rire, tandis qu’Hermione gênée, murmurait que Damien ne méritait tout de même pas un tel sort. Hagrid en fut étonné mais les deux garçons ne répondirent à ses regards interrogateurs qu’en haussant les épaules.

Tous trois usèrent leurs forces en arpentant le château et le parc le reste de la journée, jetant même un coup d’œil à la carte des maraudeurs, sans succès.
Harry et Ron décidèrent en désespoir de cause de retourner dans leur salle commune tandis que les filles, à nouveau réunies, partirent rapidement pour Pré-Au-Lard. Ginny tenait absolument à s’acheter une nouvelle plume pour la rentrée.
Toutes deux profitèrent de la fin de la journée pour arpenter les rues peu fréquentées du village. Sur le chemin du retour, elles eurent pourtant assez peu de chance pour rencontrer à nouveau Drago et ses gorilles qui, les voyant seules, s’empressèrent de venir à leur rencontre.

Avant même que l’une ou l’autre n’ait pu esquisser un geste ou une parole, Drago donna à Hermione un coup de poing qui la fit s’écrouler au sol. Ginny, qui ne s’était pas non plus préparée à une telle réaction, plus habituée à voir Malefoy user de sa baguette que de ses poings, fut vite immobilisée par Crabbe et Goyle.
Hermione avait déjà sorti sa baguette, mais Malefoy la lui arracha des mains et la jeta au loin sous le regard paniqué de la jeune fille.
- Je vais te faire regretter d’être venue au monde siffla Drago les yeux plein de haine. Tes potes ont bien fait les malins lorsque McGonagall m’a surpris dans votre immonde tour !

Ginny se débattait de toutes ses forces, mais le bras de Goyle autour de son cou la faisait suffoquer. Elle parvint cependant à leur écraser les pieds et à leur griffer les mains rageusement.
- on a déjà réussi à te berner une fois ! misérable fouine, cracha Ginny. tu ne nous fais pas peur ! et si tu avais attaqué loyalement on ne se serait pas laissées prendre !
- ah oui, Wesaley, je me rappelle bien de tous ces sorts que tu m’as envoyés dans le bureau d’Ombrage. Et crois moi, ton tour viendra juste après.

Hermione cherchait un moyen de se sortir de cette dangereuse situation, regardant alentour à la recherche d’une aide quelconque.
Elle fronça les sourcils en voyant l’atmosphère autour d’eux se tinter d’or. Drago cependant, tourné vers Ginny, n’avait rien remarqué. En revanche, elle put lire la panique dans le regard des deux autres Serpentards mais elle n’eut pas le temps d’analyser ceci et vit paraître au bout de l’allée un groupe de sorciers emmitouflés dans d’épaisses fourrures.
Drago, tout à sa rage, ne les vit pas non plus et se tourna vers Hermione en affichant un sourire glacé
- alors, sale petite sang de bourbe, Damien n’est pas là pour voler à ton secours aujourd’hui ! c’est regrettable
Ce faisant il leva sa baguette vers elle, avant d’être immobilisé par un bras fin mais puissant.
- Monsieur Malefoy, je crains que cette fois vos prouesses ne vous valent un renvoi pur et simple.

McGonagall était livide d’indignation et Drago grimaça de douleur sous la poigne ferme de la sorcière. Celle-ci, malgré son frêle aspect, cachait une force impressionnante, comme il put le constater.
Elle ne le lâcha pas tout le long du chemin qui menait au château, tandis que Grabbe et Goyle les suivait, le dos courbé, apeurés par la sanction à venir. Les sanctions... celle du professeur plus celle de Malefoy, qui ne manquerait pas de leur rappeler avec toute le zèle dont il pouvait faire preuve qu’ils auraient dû le prévenir de l’arrivée de témoins.

Cependant, Ginny et Hermione insistèrent auprès de Flitwik, qui accompagnait sa collègue, pour ne pas avoir à passer à l’infirmerie. Ginny bouillonnait, les jambes tremblantes d’impatience, et dès qu’elles eurent l’autorisation de partir, elle entraîna Hermione à sa suite, courant et glissant sur les chemins enneigés, jusqu’à arriver dans la tour, où les garçons les dévisagèrent tant leur entrée fut fracassante.
- j’ai trouvé !!! hurla Ginny en faisant sursauter l’assistance.
Hermione la dévisageait à son tour, tentant de remettre de l’ordre dans son esprit et de deviner ce qui, dans le coup de poing et les menaces qu’elle venait de recevoir, avait pu donner une quelconque idée à son amie.

- explique ! enchaîna Neville sans les laisser reprendre leur souffle
- Harry, fit la jeune sorcière en se tournant vers lui, s’affalant sur un fauteuil, Malefoy t’as parlé de Sirius et de cette soirée, au ministère.
Hermione frottait sa joue endolorie et informa Ron, qui la fixait avec insistance, de leur mésaventure.
- Drago et les deux autres nous ont coincées sur le chemin, il m’a rendu le coup que je lui ai donné il y a quelques mois… précisa-t-elle
Ron se leva brusquement, aussi rouge d’indignation que McGonagall avait pu être blanche, quelques minutes auparavant.
Ginny le rassit sans ménagement en tirant sur sa cape, et Hermione s’installa en tailleur près du feu.
- Ecoute Ron ! Il ne nous reste que ce soir ! Malefoy attendra pour prendre sa raclée ! Mais il faut trouver Damien !
Tous se rendirent à son jugement et la laissèrent continuer




Ginny prit une longue inspiration pour retrouver son calme et continua.
- donc ! Il t’a parlé de… bref. Mais je crois que justement, au lieu de refaire les mêmes erreurs, on doit les exploiter. Et Dobby n’était pas stupide en te disant de le faire venir !
- je ne te suis pas, coupa Ron, sois plus claire !
- il a dit à Hermione hier, que le trouver révélerait une de ses faiblesses. On DOIT se servir de ses faiblesses, comme Voldemort a exploité les tiennes.
- ma faiblesse, continua tristement Harry, était de trop vouloir jouer au héros…
- non… ta faiblesse était ton affection pour Sirius. Modifia Hermione, mais je ne vois toujours pas le rapport avec Damien, Ginny.
- oooooh moi je le vois ! sourit la jeune sorcière dont les yeux brillaient de malice. Tu as entendu ce qu’a dit la fouine ? « Damien n’est pas là pour te sauver » un truc du genre ! continua-t-elle sous le regard sceptique de la Gryffondor.
Hermione comprit soudain et secoua la tête en rougissant.
- non, fausse piste…
- elle a raison ! cria presque Neville qui venait lui aussi de saisir le plan de Ginny. Tu Sais Qui t’a fait venir à lui en s’en prenant à Sirius, on doit faire venir Malefoy en nous en prenant à Hermione !

Harry, Ron et Hermione demeuraient sceptiques.
- écoutez, tous les deux, fit Ginny en se tournant vers Harry et son frère, Hermione est pour vous une amie tellement proche que vous avez du mal à l’imaginer autrement que comme votre sœur savante. Il est évident que Damien porte sur elle un regard tout autre, même si ça vos dépasse !
Ron grimaça en souriant à Hermione, rougissant sous son regard courroucé.
- j’ai rien dit Hermione ! se justifia-t-il.
- tu vois ! reprit Ginny, le sujet a déjà été abordé…
Effectivement, Hermione se confiait énormément à Ginny et ne lui avait pas caché son agacement quand à l’attitude de Ron qui s’obstinait à nier l’appartenance de son amie à la gent féminine.
Harry restait silencieux, réfléchissant à une issue possible.
- bon alors, murmura-t-il, je ne vais quand même pas devoir la frapper non ?

Hermione regarda Harry avec des yeux ronds, toujours peu convaincue de l’efficacité d’un tel plan, et encore moins enthousiaste à l’idée de se faire malmener.
- lance lui un sort, précisa Ginny, un truc simple, pas douloureux.
Aucun d’eux ne bougeait cependant.
- on ne risque rien !! encouragea Neville
- Parle pour toi ! lança Hermione en riant malgré tout.
Elle fixait Ginny en se levant. Que devait elle redouter le plus ? Le sort de Harry ou l’échec de leur plan, qui signifierait qu’elle n’avait aucune importance pour Malefoy ?

Tous les cinq s’étaient levés et se dévisageaient. Hermione s’éloigna d’eux, faisant face à Harry. Ron installa quelques coussins derrière la jeune fille, qui se rappela les entraînements qu’elle avait elle aussi donnés à Harry, lors de la coupe des trois sorciers.
- Stupéfix ! articula Harry tandis qu’Hermione s’écroulait sur les coussins.
Rien ne se produisit cependant et lorsqu’Hermione put se relever, Ginny avança d’une voix hésitante
- il faudrait peut-être quelque chose de plus… convaincant….
Elle lançait à Hermione des regards gênés, mais son amie s’était rangée à son avis
- tente un doloris, dit-elle d’une voix sans appel
Harry ouvrit la bouche pour protester mais ne put prononcer le moindre mot
- dépêche toi ! Avant que je ne change d’avis ! trancha Hermione. Et au moins je saurai ce que c’est avant qu’un ennemi ne me le fasse subir. Acheva-t-elle pour l’encourager.

Harry hésita de longues secondes, la gorge nouée. La seule et unique fois qu’il avait pratiqué un tel sort, s’était contre la sorcière qui avait tué son parrain, et elle avait bien précisé que pour qu'il soit efficace, le sorcier devait vouloir la souffrance de l’autre. Or il ne voulait pour rien au monde voir Hermione souffrir. Il se décida donc, espérant qu’à défaut cela ne ferait aucun tort à son amie, puisqu’il ne savait pas le lancer avec assez de haine.

Il leva sa baguette sous les yeux ébahis de ses amis. Ginny porta la main à sa bouche, serrant les dents, tandis que Neville, plus pâle que jamais, se crispait sur le bras de Ron.
- ENDO…
Mais Harry n’eut pas le temps d’achever la seconde syllabe du sortilège. Un éclair doré les aveugla tous et l’instant d’après, ils virent Damien au milieu de la pièce, le regard flamboyant de haine, tenant Harry par le cou à quelques centimètres du sol.
- ne t’avise plus jamais de recommencer ça. Siffla-t-il sans lâcher le Gryffondor qui commençait à avoir le souffle court.
Harry avait échappé sa baguette qui gisait à présent aux pieds du Serpentard et tentait de lui faire lâcher prise, surpris par la force et la rage qu’il lisait sur le visage de celui-ci.
D’un geste brusque, Damien l’envoya s’écrouler contre le mur opposé. Ginny se précipita vers Harry tandis que les trois autres restaient immobiles, tétanisés par la surprise et la peur.

La jeune fille, qui voyait Harry grimacer de douleur et se masser les côtes en se relevant, sentit monter en elle une colère sourde. Elle se tourna vers Malefoy, prête à le couvrir de reproches mais se figea à son tour, bouche bée.
Hermione ne pouvait voir Malefoy, qui lui tournait le dos, mais s’aperçut de la mine étonnée de son amie.
Brusquement, sans un mot supplémentaire et sans un regard pour Hermione, Malefoy tourna les talons et sortit de la salle commune, laissant les cinq amis dans un rare état de perplexité.

-t’as vu ses yeux ? articula péniblement Neville.
Ron hocha de la tête sans pouvoir prononcer un mot. Hermione interrogea Harry du regard, tant inquiète de sa santé que de ce qu’ils avaient pu voir.
- je vais bien, dit-il en se frottant l’épaule… et il avait les yeux orange. Murmura-t-il enfin.


Il fallut quelques minutes aux cinq amis pour se « remettre » de leurs émotions.
- et bien au moins, on a réussi ! ça nous évitera quelques sarcasmes…
Déclara Harry d’une voix faussement enthousiaste.
- je crois qu’on a tous besoin d’une bonne nuit de repos. Ajouta Ginny. Au lit !
Son ton rappela à Ron celui de sa mère et l’injonction tenait plus de l’ordre que du conseil. Les Gryffondors profitèrent donc d’un sommeil réparateur et lorsqu’ils se retrouvèrent à la table du petit-déjeuner, ils étaient à l’affût de tout signe de vie de Malefoy, Morgwen ou Dumbledore.

Ce fut la jeune femme qui vint à eux, les informant qu’ils devraient se rendre le soir même à la salle de duels.
Harry, Ron et Ginny mirent à profit cette journée totalement libre de toute contrainte pour s’entraîner au quidditch, vidant leurs esprits malmenés de toute fatigue. Neville se rendit vers les serres dans l’espoir d’y rencontrer le professeur Chourave, qui ne manquait jamais de partager avec lui sa passion pour les plantes tandis qu’Hermione décida de se prélasser à la bibliothèque, qu’elle avait désertée depuis trop longtemps à son goût. Les amis ne se retrouvèrent que lors du repas de midi, avant de retourner chacun à leurs occupations respectives.

La jeune fille, cependant, ne parvenait pas à trouver d’apaisement dans la lecture, comme c’était généralement le cas, et elle erra dans le château à la recherche de Damien, bien qu’elle se refusa de l’admettre.
Elle se dirigea donc vers la salle sur demande, qui ne se manifesta nullement et dut à nouveau subir l’insolent dédain du loup en vain avant de trouver Damien dans la salle de duels. Il n’était pas seul cependant, et Hermione hésita à entrer. Elle poussa doucement la porte entrouverte et aperçut Dumbledore, baguette parée, le regard flamboyant.

Un telle puissance émanait de lui qu’on aurait cru voir l’air se charger d’étincelles, des bourrasques de vent faisant voler la cape à ses pieds, tandis que lui se tenait, impassible et tranquille, à quelque pas de son opposant.
Damien lui faisait face et Hermione retint un cri d’effroi en le découvrant. Un genou à terre, le bras replié sur son abdomen endolori, Malefoy regardait Dumbledore en grimaçant de douleur, n’ayant plus la force de se tenir debout ni d’ouvrir les deux yeux. Il fixait le vieil homme en se relevant péniblement.

Hermione constata que sa cape et sa chemise avaient souffert de leur combat et n’étaient plus qu’un ajustement de lambeaux qui ne tenait entre eux que parce qu’aucun vent ne s’y était engouffré.
- prêt ? questionna Dumbledore.
Damien hocha la tête affirmativement, alors que tout en lui semblait prouver qu’il était tout sauf prêt à mener un duel. Comme lorsqu’elle avait assisté à la joute entre Damien et Morgwen, Hermione vit l’atmosphère se charger d’éclairs de toutes les couleurs, à ceci près que cette fois, de l’électricité semblait s’y mêler, si on en croyait les grésillements intenses qui emplissaient l’air.
Hermione fut surprise de constater qu’aucun des deux sorciers ne prononçait la moindre formule tandis que fusait quantité de sorts.
Dumbledore approcha Damien et Hermione plaqua sa main contre sa bouche pour ne pas crier. Cependant, le jeune homme ne s’avoua pas vaincu et plaqua la paume de sa main contre Dumbledore.

Cette fois, la jeune sorcière ne put retenir son exclamation en voyant le directeur projeté à l’autre bout de la pièce. Il réussit cependant à rétablir son appui avant de se heurter au mur, après un recul de plus de dix mètres.
- pas au contact, je crois… s’amusa Dumbledore en se frottant la poitrine. Miss Granger ? entrez je vous prie.
Hermione passa la porte, rougissante, tandis que le puissant sorcier lui souriait. Aucune trace de colère ne se lisait sur son visage, mais au contraire, il portait sur elle un regard bienveillant. Cet éternel regard qui apportait tant aux Gryffondors.
Damien quant à lui s’affala au sol, le souffle court. Assis par terre, il regardait Hermione entrer, profitant de cette pause pour reprendre des forces. Il n’avait pas l’air d’apprécier la présence d’Hermione, contrairement à Dumbledore qui insista

- profitez donc du spectacle plus à votre aise, miss. Vous pourrez sans doute apprendre beaucoup en observant un tel combat.
Damien partit d’un rire glacial.
- oui ! ou l’art et la manière de massacrer du serpentard.
Pour toute réponse, Dumbledore lui adressa un sourire en levant sa baguette à la hauteur de son visage, avant de l’abaisser d’un coup sec en avançant vers lui.
Hermione fut émue par ce sourire qui cette fois ne traduisait pas qu'une simple bienveillance mais une réelle affection. Elle observa Malefoy et constata qu’il lui rendait ce sourire, avant de s’écrouler à nouveau sous un sort silencieux du sorcier. Autour de lui cependant, une sorte de bulle apparaissait, tantôt dorée tantôt orangée, et elle semblait amoindrir le choc des coups portés.

Après plusieurs minutes d’un dur combat durant lequel Malefoy put lui porter quelques coups minimes, Dumbledore leva haut sa baguette, le visage impassible et froid sous la concentration, et mit un terme à cette confrontation avec un dernier sort qui cloua le jeune homme au sol.
Damien ne se relevait pas, gémissant de douleur. Hermione s’avança vers lui en voyant du sang couler de son front. Dumbledore sourit encore en s’approchant et tapota l’épaule de Malefoy qui avait réussit à s’asseoir, au prix d’efforts surhumains, avant de se retirer.
- Hermione, dit-il en se tournant vers elle, je crois que vos connaissances vous permettront de le remettre sur pieds rapidement.
- je suis encore capable de me « traîner » jusqu’à l’infirmerie ! siffla Damien en insistant bien sur l’aspect dramatique de la chose.
- ce n’était pas une proposition, mais un ordre, continua le directeur à l’intention du jeune homme, en souriant toujours.

La jeune sorcière remarqua avec amusement qu’il avait alors la même attitude mi-moqueuse mi-menaçante que Damien avait eut avec Morgwen : il était évident que Dumbledore « menaçait » le jeune sorcier de poursuivre l’entraînement intensif en cas de refus. Ce qui fit sourire Malefoy qui s’étendit sur le sol, à bout de force.
- fiche le camp, vieux conspirateur. Fit il en riant.
Dumbledore se redressa, se dirigeant vers la porte
- je puis fièrement affirmer que j’aurais fait un excellent serpentard !!
- sans aucun doute. Murmura Damien sans qu’il puisse l’entendre.
Hermione approcha timidement, craignant que le serpentard n’apprécie guère qu’elle le voie dans une telle position de faiblesse. Contre toute attente, il se rassit et lui sourit, amusé
- c’est qu’il a de la ressource le vieillard !
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.