S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Défaut d'envois des mails


Les hiboux se sont perdus !

Vous avez dû remarquer que les notifications (de nouveaux chapitres, de nouvelles reviews et autres) n'arrivaient plus dans votre boite email ! Effectivement, les hiboux sont en grève pour quelques temps. Notre équipe technique est sur le coup pour corriger le problème aussi vite que possible. Merci de votre compréhension !


Jim Kay pour Bloomsbury Publishing


De Le CA et l'équipe technique le 26/09/2022 17:05


Maintenance des sites


Bonjour à toutes et tous !


Pour nous prévenir un peu plus contre les bots, le serveur a besoin d'un petit redémarrage ! Le reboot traditionnel de 10h ce dimanche 25 septembre durera un petit peu plus longtemps, et au maximum une dizaine de minutes.



Merci de votre compréhension !


De Le CA et l'équipe technique le 23/09/2022 19:03


Ajout de nouveaux personnages !


Bonjour à tous et à toutes,


Les modératrices d'HPFanfiction ont le plaisir de vous annoncer que la liste de personnages a été complétée de A à Z ! La majorité des personnages de la saga sont maintenant à votre disposition pour les ajouter à vos résumés. Les personnages des Animaux Fantastiques et de L'enfant maudit ont également été étoffés. Si des personnages viennent à manquer, vous avez toujours la possibilité d'utiliser "Autre personnage Harry Potter/Animaux Fantastiques" ou "Personnage de Crossover".

Pour rappel, il existe un "Personnage original (OC)" pour catégoriser vos fics mettant en scène un de vos OCs. Pour les recueils de textes mettant en scène de multiples personnages, nous vous conseillons de les ranger dans "Autre personnage Harry Potter/Animaux Fantastiques". Enfin, certains groupes ont fait leur apparition, à savoir les Gryffondor/Poufsouffle/Serdaigle/Serpentard pour vos recueils sur les maisons ou les rivalités entre elles !

Attention ! Certains noms ont été modifiés : les personnages féminins mariés ont repris leur nom de jeune fille, pour ceux connus (ex : Bellatrix Lestrange est devenue Bellatrix Black, Molly Weasley est devenue Molly Prewett, etc...).

Nous vous encourageons à reclasser vos fanfictions en fonction des nouveaux ajouts, afin qu'elles trouvent plus facilement leur public. ;)

De L'équipe de modération le 17/09/2022 16:37


Sélections du mois


Le Jury des Aspics vous invite à lire sur les plus belles, les plus fortes, les plus merveilleuses Sorcières de la saga pour la rentrée de septembre avec la Sélection Femslash ! Vous avez jusqu'au 30 septembre pour lire les 11 textes proposés par les membres et voter par ici.

Et au mois d'octobre, jouez les Indiana Jones et partez à l’Aventure ! Il vous reste 15 jours pour proposer vos deux fanfictions favorites (ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.

Si les thèmes ne vous plaisent pas, souvenez-vous qu’il reste la Sélection Fanfictions longues pour occuper vos jours, vos nuits et votre année 2023 ! Jusqu'en décembre, venez découvrir 12 magnifiques univers ! Pour en savoir plus, rendez-vous ICI.

 

 


De Equipe des Podiums le 14/09/2022 23:00


30ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 30e édition des Nuits Insolites se déroulera le samedi 24 septembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir vous inscrire !
Les modalités de participation sont disponibles sur le même topic.

A très bientôt !
De L'équipe des Nuits le 10/09/2022 10:05


Concours d'écriture


Ici la voix...

La voix vous propose un concours Secret Story, pensé pour les membres les plus anciens du site comme ses plus récents utilisateurs ! Idéal pour apprendre à connaître de nouvelles personnes et découvrir la communauté HPFienne, autrices comme lectrices y sont les bienvenues ! La voix vous explique son projet plus en détails ici !
Les inscriptions sont ouvertes jusqu'au 28 septembre !




De La Voix le 05/09/2022 23:30


Le phénix doré par Morgane

[214 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
La voix de Damien paraissait lointaine, trop neutre pour être réelle. La jeune femme trouvait finalement que le fait que le Serpentard ferme les yeux en se remémorant son enfance, comme on récite une litanie, était une bonne chose. Elle même ne savait quelle contenance adopter et était soulagée de ne pas avoir à supporter, en plus de ce qu'elle entendait, le regard de Damien.

- Mon père, qui n’avait jamais manifesté le moindre désir de nous retrouver, a soudain fait irruption dans notre vie. Il a menacé ma mère de me tuer sous ses yeux si elle refusait son marché… elle a donc accepté.
Elle l’a épousé, et nous sommes allés vivre dans un manoir luxueux, où des professeurs pouvaient m’enseigner tout ce qu’un bon servant du Lord Noir doit savoir. Les jours m’ont parus des semaines et les semaines des mois.
Au début, nous étions assez libres de nos mouvements et Albus venait régulièrement nous voir. Chaque fois il me disait que je devais toujours me souvenir qu’il serait là pour moi, que si, à un moment de ma vie, je ne savais pas vers qui me tourner, il serait là…

Peu à peu, ses visites se sont espacées, tout comme nos sorties. Je ne retrouvais le sourire que les rares fois où ma mère me donnait des nouvelles de Dumbledore, qui réussissait à nous contacter en secret, avec de plus en plus de difficultés cependant.
J’ai fait la connaissance de mon oncle bien aimé... Lucius, qui a été plus particulièrement chargé de mon «éducation» puisque les liens du sang nous rapprochaient…

Et puis…j’ai eu cinq ans…. Pour mon anniversaire, mon père m’a offert son tout premier cadeau : l’indépendance… La mort de ma mère.

Hermione plaqua une main sur sa bouche tandis que Damien poursuivait pourtant :
- Je n’ai pas pleuré...Il était fier de moi, trop stupide pour comprendre que seule la haine prenait le pas sur le chagrin, tarissant mes larmes. Je me suis juré de la venger. Mais même ce plaisir, il ne me l’a pas laissé. Il s’est fait tuer l’année suivante, lors d’une mission pour son Maître, et je n’ai plus vu que Lucius entrer dans ce manoir.
Il y transplanait régulièrement pour me dispenser son enseignement de la manière la plus efficace qu’il connaisse : à coups de cannes. Et ça l’était, vraiment. J’avais à peine sept ans et j’en savais déjà beaucoup plus que la majorité des sorciers de premier cycle ; lorsque j’ai pris conscience de mes progrès, dans le reflet de ses yeux fiers, je l’ai admiré et respecté. Il était le seul à me donner quelque chose. Le seul qui m’apporte vraiment.

Je maudissais Dumbledore de nous avoir menti et abandonnés, d’avoir laissé ma mère mourir. Peu à peu, je l’ai détesté, puis haï. Ne pouvant plus trouver de but à ma vie en prévoyant de me venger de mon père, je n’ai plus eu qu’un seul objectif : le tuer lui. J’ai vécu dans la haine de nombreux mois.

Un soir, mon «éducateur» est revenu de fort mauvaise humeur. Voldemort avait été défait par un gamin d’à peine plus d’un an ! ça c’était vraiment un beau cadeau, même avec six mois de retard… J’ai cru que mon calvaire était fini. Je me suis trompé. Lucius mettait un point d’honneur à poursuivre ma formation en prévision du retour de notre Maître.
Trop pleutre pour partir à sa recherche, il n’envisageait son salut que dans la réussite de cette mission. Offrir à Voldemort un Mangemort sur mesure.
Je me suis réfugié dans la lecture et l’apprentissage des sorts que m’indiquait Lucius. La seule chose qui m’importait était de devenir puissant pour me venger d’Albus ; ça m’était bien égal de savoir que je devrai servir Voldemort. Lui ou un autre, après tout, qu’est-ce que ça changeait ?

Les années ont passé et Lucius me donnait des nouvelles du monde extérieur, ses nouvelles, à vrai dire. Il m’invitait parfois à le suivre lors de soirées mondaines, pour m’apprendre à me comporter en société : bien reconnaître un Sang de Bourbe et savoir l’éviter en public, l’humilier en privé, dès que l’occasion s’en présentait. Pour ces sorties, il me faisait prendre du polynectar qui me rendait méconnaissable, et j’adorais ça. Je me vengeais sur ces sorciers qui m’étaient inconnus, les maudissant de ne pas me voir, de ne pas m’aider, de m’ignorer et de me laisser crever sous sa tyrannie.

L’elfe de maison me donnait aussi des nouvelles. En lisant le nom de Dumbledore sur un livre, j’ai à nouveau craché ma haine, que seuls les murs pouvaient écouter, mais Diax m’a appris qu’Albus me croyait mort. Qu’il avait mis des fleurs pour chacun de mes anniversaires au pied de notre arbre. Lucius a senti que je tentais de me libérer de son emprise. Il a commencé par m’enfermer, verrouillant les portes du manoir, puis celles de mon esprit.
Lorsque j’ai eu seize ans, il a regretté de m’en avoir tant appris. Mais il était toujours beaucoup plus fort que moi. Il m’a soumis à l’impero, m’abreuvant de potions qui me soumettaient à lui…

J’ai cru que je deviendrai fou, enfermé dans ma propre tête. Toutes ces années restent assez vagues dans mes souvenirs. Je ne vois que les sorts répétés, encore et encore. Le goût infâme de cette mixture, et l’attente.
J’étais persuadé qu’un jour viendrait où je pourrai reprendre le dessus, sortir de cette prison mentale…

L'année passée, j'ai senti chez lui un changement : il était joyeux, à la limite de l'hystérie. Il multipliait ses visites, prétextant que le Seigneur des Ténèbres lui était reconnaissant de sa fidélité, mais qu'il le serait encore plus le jour où il me mènerait à lui, mais il n'en a pas eu le temps.

Cet été là, j’ai surveillé la porte de ma chambre pendant des jours et des jours. Lucius n’est pas venu. Plus le temps passait, plus je distinguais nettement cette porte. Fermée. L’elfe me portait à manger régulièrement, et j’ai été surpris de trouver du goût à ce que j’ingurgitais. Peu à peu j’ai eu la force d’agir par moi-même. Je suis sorti de ma chambre. Plusieurs jours se sont écoulés avant que je ne sorte du manoir.

J’étais terrorisé par le bruit du vent. Je le sentais souffler sur ma joue alors que je ne pouvais pas le saisir. Je me suis réfugié dans le manoir, m’y terrant comme un rat durant des heures tandis que la nuit enveloppait tout autour de moi.
J’ai vu les étoiles et j’ai compris qu’il était temps. J’ai volé jusqu’à lui sans savoir si je retrouverai mon chemin après tant d’années. Lorsque j’ai aperçu les tours de Poudlard, toutes mes forces m’ont abandonné. J’ai passé des jours à rôder dans la forêt interdite jusqu’à ce que Rogue me trouve. Il m’a conduit auprès d’Albus en me menaçant de sa baguette.

J’avais à peine posé les deux pieds dans son bureau que je me suis écroulé. La suite…

Damien rouvrit les yeux, fixant Hermione en soupirant
- A mon réveil, Albus m’a expliqué que Lucius était à Azkaban et que Voldemort était de retour. Il devenait donc urgent de me mettre à l’abri de sa folie, avant qu’il ne se serve de ce que je pouvais lui offrir. Il m’a surtout dit que c’était ce même gosse qui avait permis d’enfermer Lucius, me libérant de son emprise mentale, après tant d’années. Le ministère a été mis au courant de mon «retour» mais beaucoup ont douté de moi. En ces temps plus que troublés, je faisais figure de loup dans une bergerie. Et donc, oui, on peut considérer que je suscitait de la méfiance.

Lorsqu’il a été certain que je ne sauterai pas à la gorge du Survivant à la première occasion, Albus a prévu de me mettre à l’abri, seul et sans surveillance, mais le ministre a refusé. Il voulait qu’on me garde à l’œil et surtout que je fasse part de ma science acquise à coups de canne. Dumbledore ne voulait pas, prétextant que Drago présentait un trop grand danger, mais il a admis qu’il serait judicieux de donner quelques cours particuliers à Potter. Et finalement, je suis resté…
Le Seprentard semblait vidé, murmurant plus qu’il ne parlait, le visage inexpressif et le regard vide. Il finit enfin par sourire en demandant à Hermione
- des questions ?

Il restait à Hermione des tas de questions, mais elle hésitait à poursuivre le supplice que vivait Damien. Elle finit cependant par demander :
- qu’as-tu donc à offrir de si précieux à Voldemort, pour que Lucius se soit donné tout ce mal ? Cacher un tel secret à Dumbledore n’a pas dû être une mince affaire…
- sais-tu ce que recherche Voldemort ?
- la puissance... le pouvoir... tenta Hermione
- la pierre philosophale ?
- l’immortalité…
Damien sourit, laissant Hermione conclure seule.
- le phénix.

Le jeune homme se releva, lui tendant une main pour qu’elle l’imite, tandis qu’elle restait sans voix.
- Mais alors... tu es immortel ? bégaya-t-elle.
Le Serpentard ne pu pas répondre immédiatement, victime d’un fou rire qui dura de longues minutes mais finit par articuler, entre deux hoquets
- non ! bien sûr que non ! mais il paraît que lorsque je pleure, ça fait du bien aux blessés, ironisa-t-il.
Hermione restait figée au centre de la pièce, suivant Damien du regard, alors qu’il se dirigeait vers la sortie.
- héééé... murmura-t-elle, reprenant soudain possession de ses moyens. C’est comme ça que tu es entré dans le dortoir ! par la fenêtre ! en volant !
- il est l’heure d’aller manger, et ensuite je dois donner cours à ton copain. répondit Damien en souriant. Quel dommage qu’Albus ne me laisse pas employer la si efficace méthode de mon oncle. Acheva-t-il en passant la porte.

- Damien ? interpella timidement Hermione en le rejoignant. Je peux reprendre le pendentif ?...
Le Serpentard sourit en la regardant, sans s’arrêter. Il releva sa manche où ne se trouvait que le collier doré. Pas l’ombre d’une loutre
- si tu arrives à la retrouver, oui. Mais je te l’ai dit, elle se promène partout, il va falloir bien chercher.
La mine gênée de la jeune sorcière le fit rire à nouveau tandis qu’ils pénétraient dans la grande salle. Dumbledore, à la table des professeurs, les accueillit d’un sourire radieux, et Hermione sourit à son tour en le voyant adresser à Damien un clin d’œil malicieux.
De nombreux élèves furent surpris et les regards convergèrent vers Damien lorsque celui-ci dédaigna la table des Serpentards pour se diriger vers les professeurs et s’installer en leur compagnie, à côté de Morgwen.
Hermione ne put s’empêcher de ressentir une pointe de jalousie en imaginant les conclusions que ne manqueraient pas de porter les étudiants présents. Elle s’assit entre Harry et Ron qui lui laissèrent rapidement une place entre eux, l’assaillant de questions avant qu’elle n’ait le temps d’achever son geste.
- tout va bien, leur fit-elle pour toute explication. Dépêchons nous de manger et allons dans la salle commune, je vous raconterai.

Les Gryffondors ne se le firent pas dire deux fois et avalèrent leur dîner rapidement. Une fois à l’abri d’éventuelles oreilles indiscrètes, Hermione leur fit part de ses découvertes. La jeune fille espérait que le Serpentard ne lui en voudrait pas d’avoir été si bavarde mais bizarrement, elle était persuadée que ce ne serait pas le cas.
De leur côté, Harry, Ron, Neville et Ginny ne prévoyaient nullement de faire des remarques trop explicites en la présence de Damien. Savoir leur suffisait et pour l’instant, ils semblaient tous plongés dans une analyse complexe et exigeante de ce qu’ils venaient d’entendre.

Hermione profitait également de ce moment de calme pour repenser aux mois qui venaient de s’écouler. Elle se remémorait parfaitement la récente soirée de bal, lorsque Damien avait reproché à Drago d’être expert en espionnage et en filature. A l’époque, ces mots avaient la couleur d’un compliment. A la lumière de ces révélations, il en était tout autre.
- voila donc, ce qui était censé me glacer de peur murmura Ginny. La fouine a longtemps dû espérer que Damien serait le parfait mangemort éduqué par son père…
- on comprend mieux pourquoi il avait droit à sa chambre particulière… grommela Ron. Et aussi pourquoi il traînait si peu avec son «frère».
Le jeune homme se leva et, avisant Harry :
- je crois qu’il est temps.
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.