S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Défaut d'envois des mails


Les hiboux se sont perdus !

Vous avez dû remarquer que les notifications (de nouveaux chapitres, de nouvelles reviews et autres) n'arrivaient plus dans votre boite email ! Effectivement, les hiboux sont en grève pour quelques temps. Notre équipe technique est sur le coup pour corriger le problème aussi vite que possible. Merci de votre compréhension !


Jim Kay pour Bloomsbury Publishing


De Le CA et l'équipe technique le 26/09/2022 17:05


Maintenance des sites


Bonjour à toutes et tous !


Pour nous prévenir un peu plus contre les bots, le serveur a besoin d'un petit redémarrage ! Le reboot traditionnel de 10h ce dimanche 25 septembre durera un petit peu plus longtemps, et au maximum une dizaine de minutes.



Merci de votre compréhension !


De Le CA et l'équipe technique le 23/09/2022 19:03


Ajout de nouveaux personnages !


Bonjour à tous et à toutes,


Les modératrices d'HPFanfiction ont le plaisir de vous annoncer que la liste de personnages a été complétée de A à Z ! La majorité des personnages de la saga sont maintenant à votre disposition pour les ajouter à vos résumés. Les personnages des Animaux Fantastiques et de L'enfant maudit ont également été étoffés. Si des personnages viennent à manquer, vous avez toujours la possibilité d'utiliser "Autre personnage Harry Potter/Animaux Fantastiques" ou "Personnage de Crossover".

Pour rappel, il existe un "Personnage original (OC)" pour catégoriser vos fics mettant en scène un de vos OCs. Pour les recueils de textes mettant en scène de multiples personnages, nous vous conseillons de les ranger dans "Autre personnage Harry Potter/Animaux Fantastiques". Enfin, certains groupes ont fait leur apparition, à savoir les Gryffondor/Poufsouffle/Serdaigle/Serpentard pour vos recueils sur les maisons ou les rivalités entre elles !

Attention ! Certains noms ont été modifiés : les personnages féminins mariés ont repris leur nom de jeune fille, pour ceux connus (ex : Bellatrix Lestrange est devenue Bellatrix Black, Molly Weasley est devenue Molly Prewett, etc...).

Nous vous encourageons à reclasser vos fanfictions en fonction des nouveaux ajouts, afin qu'elles trouvent plus facilement leur public. ;)

De L'équipe de modération le 17/09/2022 16:37


Sélections du mois


Le Jury des Aspics vous invite à lire sur les plus belles, les plus fortes, les plus merveilleuses Sorcières de la saga pour la rentrée de septembre avec la Sélection Femslash ! Vous avez jusqu'au 30 septembre pour lire les 11 textes proposés par les membres et voter par ici.

Et au mois d'octobre, jouez les Indiana Jones et partez à l’Aventure ! Il vous reste 15 jours pour proposer vos deux fanfictions favorites (ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.

Si les thèmes ne vous plaisent pas, souvenez-vous qu’il reste la Sélection Fanfictions longues pour occuper vos jours, vos nuits et votre année 2023 ! Jusqu'en décembre, venez découvrir 12 magnifiques univers ! Pour en savoir plus, rendez-vous ICI.

 

 


De Equipe des Podiums le 14/09/2022 23:00


30ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 30e édition des Nuits Insolites se déroulera le samedi 24 septembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir vous inscrire !
Les modalités de participation sont disponibles sur le même topic.

A très bientôt !
De L'équipe des Nuits le 10/09/2022 10:05


Concours d'écriture


Ici la voix...

La voix vous propose un concours Secret Story, pensé pour les membres les plus anciens du site comme ses plus récents utilisateurs ! Idéal pour apprendre à connaître de nouvelles personnes et découvrir la communauté HPFienne, autrices comme lectrices y sont les bienvenues ! La voix vous explique son projet plus en détails ici !
Les inscriptions sont ouvertes jusqu'au 28 septembre !




De La Voix le 05/09/2022 23:30


Le phénix doré par Morgane

[214 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Dès le lendemain matin, Harry rapporta à ses amis sa conversation de la veille, dans les moindres détails
- tu as dit ça ?!! s’écria Hermione face à lui, les yeux ronds, tandis que Ginny pouffait de rire à côté d’elle, cachée derrière sa main
- parfaitement !
Harry remplissait son verre de jus de citrouille tandis que le regard rageur d’Hermione menaçait de faire imploser la carafe. Quelques heures auparavant, il avait presque ouvertement encouragé Malefoy à «harceler» son amie. Le Gryffondor trouvait l’affaire cocasse et estimait que la journée commençait sous les meilleurs auspices possibles.
- tu n’imagines pas le bonheur que j’ai eu à le planter comme un âne au milieu du hall !
- moi si… murmurait Ron, assis entre Neville et Harry, béat de jalousie.

- C’est qui l’âne ?
Neville manqua s’étouffer avec son croissant en reconnaissant la voix de Damien derrière eux. Les deux filles Gryffondors toisaient Harry Ron et Neville, face à elles, avec un air victorieux et tous comprirent que les chipies avaient depuis longtemps vu le Serpentard s’approcher, sans l’avoir mentionné. Harry eut la désagréable impression que les rires moqueurs de Ginny lui avaient finalement plus été dédiés qu’à Malefoy.
- Potter, rejoins moi donc à la cabane d’Hagrid à 13h00. Seul. Que je vois un peu s’il y a moyen de t’en faire pousser, de jolies oreilles de cet animal.
L’interpellé ne jugea pas nécessaire de répondre. Ni de se retourner. Il observait encore une miette de pain nageant dans son bol de lait lorsque Ron le tira par la manche en soufflant
- c’est bon, l’est parti.

Ron continuait cependant à lancer des regards méfiants vers la porte tandis que les deux jeunes filles se levèrent, l’air supérieur, et quittèrent la Grande Salle sans un mot pour eux, tout sourire.
- Alors là !! c’était somptueux ! fit Hermione en éclatant de rire dès qu’elle fut dans le couloir.
Ginny avait posé son sac à terre et les deux amies marquèrent une pause, incapables d’avancer tant elles riaient.
A l’intérieur, Harry hésitait encore entre le rire et la panique.
- ces deux là ont encore dû passer la nuit à se raconter des tas de trucs !! grommela Ron
Effectivement, la complicité des deux sorcières allait croissant et les confessions qu’Hermione avait faites la veille à Ginny, la libérant du même coup, leur donnaient une humeur plus que joyeuse.

Ginny reprit difficilement contenance, les yeux humides d’avoir tant ri en repensant à l’air ahuri de son frère et des deux autres Gryffondors.
- Malefoy n’était pas en reste ! ah la la ! ils ont réussi à se tourner en ridicule les uns les autres. Faut être fort !
Le rire gagna à nouveau Hermione, qui imaginait à présent Harry affublé d’oreilles d’âne. Elle fit part de ses pensées à Ginny, qui rit de plus belle.
- il osera pas tu crois ? interrogea-t-elle en avançant dans le parc.
- je vais me gêner !!
Leurs rires stoppèrent net et Ginny se mordit la lèvre en regardant Hermione qui pâlissait à vue d’œil.
- et bien mesdemoiselles, je vous trouve bien guillerettes de si bon matin ! continua Damien en approchant d’elles.

Ginny se contorsionnait en jetant de rapides coups d’œil à Malefoy mais elle ne put se maîtriser longtemps. Le rire la gagna à nouveau, tant et si bien qu’elle en eut le souffle coupé et dû s’asseoir sur le sol gelé. Enfin, après de longues secondes, elle laissa un profond soupir s’échapper en se relevant.
- aaaaaaaaaaaaaaaaaah ! ça va mieux. Acheva-t-elle, radieuse.
- elle est folle... murmura Damien
- Bien ! je dois rejoindre une fille de ma classe pour un devoir ! je vous laisse ! bye !
Et la jolie rousse se sauva en trottinant d’une jambe sur l’autre, tapotant sa jupe d’une main pour en faire tomber le givre.
Hermione sentit le froid ambiant la gagner subitement, tandis que Ginny disparaissait de leur vue. Elle lançait au Serpentard des regards hésitants, ne sachant comment réagir.

Elle détestait se trouver dans ce genre de situations, ne comprenant toujours pas qu’après de si nombreuses semaines elle ne parvienne nullement à maîtriser son trac, dès qu’elle se trouvait seule en sa présence.
Damien n’en perdait pas une miette, comme à son habitude, au comble de l’amusement.
- panique à bord Granger ! prends garde je vais te sauter dessus.
- je déteste quand tu fais ça. siffla Hermione
- ça quoi ?
- tu te moques de moi. murmura-t-elle en le regardant à la dérobée.
- oh…il faut dire que ton air affolé chaque fois que j’approche est à mourir de rire. On croirait une souris face à un gros chat.
- ou à un serpent…
- oui le serpent c’est plus juste. Continua-t-il en approchant d’elle.
Un frisson parcourt la jeune fille lorsqu’elle plongea son regard dans le sien. Il y avait longtemps qu’elle n’avait pas eu l’occasion de frémir devant tant de bleu.

- c’est bizarre. Murmura-t-il. Moi j’ai toujours l’impression que c’est toi la vipère.
Tous deux restèrent immobiles de longues minutes, muets comme des statues, jusqu’à ce que Malefoy reprenne la parole
- alors ? tu te décides ou je dois encore te menacer ?
- décider quoi ? bredouilla Hermione en rougissant.
- A prendre soit le rôle de la souris, soit celui de la vipère, par exemple.
- et ça va changer quoi ? demanda le jeune fille qui ne voyait pas, une fois de plus, où le Serpentard voulait la mener
- ça va changer que soit c’est moi qui te mange, soit c’est l’inverse. Sourit-il.

Hermione retrouva rapidement les couleurs que le froid lui avait enlevées et Damien se remit à rire.
- arrête de te moquer de moi !!! reprocha-t-elle au Serpentard, criant autant contre elle que contre lui, agacée à la fois par sa propre timidité et ses taquineries.
Damien s’exécuta, tant bien que mal. Après quelques minutes de nouveau silence, il finit par s’éloigner, se dirigeant vers la forêt.
- tu devrais te mettre au chaud ! tu grelottes !
Lorsqu’il se tourna à nouveau vers Hermione, sans stopper sa marche, il se figea en remarquant ses larmes et revint sur ses pas jusqu’à elle.
- mais enfin... Hermione ? qu’est-ce que j’ai encore dit ? qu’est-ce que j’ai encore fait ? murmura-t-il en prenant son visage entre ses mains, les yeux voilés de détresse.

Sa voix trahissait ses doutes et ses regrets, faisant redoubler les pleurs d’Hermione.
- arrête arrête ! soufflait Damien dans son cou en la serrant contre lui. Je t’en prie arrête. Excuse moi. Je ne me moquerai plus ! ok ?
Il la força à le regarder encore, l’air désolé et abattu.
- pardon. Murmura-t-il. Ne pleure plus. Je te laisse. Oublie tout ça. Je ne t’ennuierai plus.
Il se maudissait de la faire pleurer ainsi, criant intérieurement de ne jamais pouvoir faire autre chose que provoquer ses pleurs, alors qu'il ne rêvait que de la voir sourire et l'aimer. Chaque fois qu'il se décidait à venir vers elle, il la faisait souffrir, l'éloignant encore un peu plus de lui, songeait-il en se mordant la langue de rage, jusqu'à sentir le goût de son sang dans sa bouche.
Cette fois c'en était trop ! fini les jeux de séducteurs ! il la regarderait sourire de loin plutôt que devoir faire couler ses larmes en l'approchant. Il en crèverait, mais sûrement moins vite qu'en la voyant malheureuse.
Tout valait mieux que la voir pleurer, surtout par sa faute.

Hermione cherchait en elle la force d’articuler quelques mots tandis qu’il la regardait baisser la tête face à lui, cherchant à comprendre comment ils en étaient arrivés là.
- tu étais si joyeuse il y a quelques minutes… pourquoi tant de tristesse pour quelques mots ?
- non… ce n’est pas... je ne suis pas… Les larmes coulaient sur ses joues tandis qu’elle le regardait à nouveau. J’en ai assez d’être comme ça. Murmura-t-elle. Pourquoi je n’arrive pas à te parler ?
Elle se blottit alors dans ses bras tandis que Damien l’enlaçait, perplexe, n’osant plus parler ni bouger, la laissant pleurer contre lui.

Au bout de quelques minutes, elle se dégagea en essuyant ses joues d’un revers de main.
- je suis stupide. Sourit-elle, je passe mon temps à pleurer comme une gamine pour des bricoles.
Damien la fixait avec des yeux ronds, incrédule et la jeune sorcière se mit à rire.
- elle est folle… murmura enfin le serpentard, ce qui intensifia le rire de la jeune fille.
- alors ? reprit-il doucement. Tu essaies de m’expliquer pourquoi tu pleures ?
- parce que tu pars en pensant quelque chose de totalement contraire à ce qui est vrai, et que je n’arrive pas à te le dire. Murmura-t-elle.
-… je suis parti car ma présence avait franchement l’air de t’importuner.

Le sourire gêné d’Hermione aurait pu faire fondre un glacier, foi de Serpentard, et Damien en éprouva une joie incommensurable.
- donc si je traduis ça en langage Gryffondorien, ma présence t’est au contraire agréable ?
Même sourire gêné, même fonte des glaciers, même bonheur.
- ça c’est une information que je ne suis pas prêt d’oublier. Sourit-il en la fixant. Mais à présent il va falloir l’assumer.
Le Serpentard chercha la main d’Hermione sous sa cape et la tira derrière lui en reprenant sa marche vers la forêt.
- où va-t-on ? questionna Hermione, surprise elle-même de retrouver si rapidement la maîtrise de la parole
- au plus profond des bois. Là où personne ne pourra t’entendre appeler à l’aide lorsque je te mangerai.

Hermione se réjouit que Damien ne la voie pas rougir une fois de plus et sourire d’aise à l’idée de se faire manger. D’autant plus qu’elle devint écarlate en se surprenant à penser une telle chose
Les deux sorciers s’enfoncèrent dans la forêt interdite. Damien semblait parfaitement savoir où ils se rendaient. Il lâcha la main d’Hermione en arrivant dans une clairière où une plante semblable à du houx couvrait le sol. Chargées de petites boules violettes et dorées, les branches piquantes se courbaient vers l'herbe.
Damien sortir un sac de toile de sa poche.
- Rogue a besoin de cette plante pour une de ses potions. Expliqua-t-il. C’est en la cherchant qu’il m’a trouvé, d’ailleurs.
Hermione l’aida à remplir le petit sachet, grimaçant chaque fois qu’une fine aiguille se plantait dans sa peau déjà agressée par le froid.

- je devrais peut-être en cueillir un bouquet. Déclara Damien en rangeant la cueillette. Pour en fouetter cet effronté de Potter !
Hermione fut surprise de le voir s’exécuter. Il coupa deux branches de cette horrible plante et se dirigea, tout sourire, vers le château.

La jeune sorcière commençait à sentir le doute s’insinuer en elle. Une fois dans le hall, que ferait-elle ? le suivre encore, comme elle en mourait d’envie, ou bien rejoindre ses amis, comme le lui dictait son bon sens et son honneur de Gryffondor ?
Damien ne lui laissa pas l’occasion de réfléchir bien longtemps à la question. Il saisit à nouveau sa main dès que le château fut en vue, comme s’il avait pu lire en elle.
- n’espère pas t’enfuir. Je te garde au moins jusqu'au déjeuner.
Le contact tiède de sa main sur la sienne ravit la jeune fille qui ne s’aventura pas à le contredire. Cependant, son estomac se noua lorsqu’elle comprit quel chemin ils prenaient.

- lune.
Le loup fixa Hermione, ignorant quelques secondes le Serpentard, avant de laisser apparaître l’entrée de la chambre.
- cet animal est possessif et jaloux. Grommela Damien en jetant les branches vertes dans un angle de la pièce.
Il sortit également le sachet et le posa délicatement sur le bureau avant de se tourner vers Hermione qui eut parfaitement l’impression, à cet instant, d’être une minuscule souris face à un redoutable prédateur.

- ça y est. J’ai encore un mauvais pressentiment. Souffla-t-elle tandis que Damien approchait. La désagréable impression que…
- je vais te manger ?
Elle se trouvait une fois de plus dos au mur. Elle avait reculé d’instinct, se piégeant elle-même, tandis que le rythme de son cœur s’emballait.
Elle sentit les mains du Serpentard enserrer sa taille et glisser dans son dos. Fermant les yeux, elle se laissa aller contre lui.
- j’ai l’impression de rejouer un morceau connu. Murmura-t-il contre son cou en la soulevant jusqu’au lit.
Hermione ne le lâchait pas, se serrant contre lui, évitant du même coup de le regarder et de lui permettre de la dévêtir aussi peu que ce soit.
Le rire léger de Damien face à cette attitude la fit se recroqueviller encore plus contre lui, honteuse et légèrement paniquée.

Il prit son menton entre ses doigts, l’obligeant à le regarder.
- ne t’inquiète pas comme ça. Je serai sage. Murmura-t-il avant de poser ses lèvres sur les siennes, provoquant des frissons chez la jeune fille.
Il s’éloigna un peu d’elle, se couchant sur le côté pour lui faire face, après avoir ravivé le feu d’un mouvement de baguette.
- on est quand même mieux là qu’au milieu d’une forêt gelée et envahie de piques. Sourit-il tandis que sa main frôlait le visage d’Hermione.
Il la caressait du bout des doigts, les yeux voilés de bien-être et de désir mélangés. Hermione oublia une fraction de seconde son rôle de souris effarouchée et se blottit contre lui.

Lorsqu’ils se firent à nouveau face, Hermione poussa un léger cri. Un éclair violet venait de passer du nez du Serpentard sur le sien avant de disparaître dans ses cheveux ondulés.
- elle a retrouvé sa petite maîtresse. Murmura Damien avant de l’embrasser.
Ce baiser doux, presque pudique, devint bientôt passionné et Hermione se sentit défaillir de bonheur. Répondant à l’étreinte de Damien, pour la première fois, elle assumait réellement ses sentiments et surtout ne les cachait pas.
Elle se raidit cependant lorsqu’il retira sa cape sans pour autant l’en empêcher. Damien sourit en apercevant dans son regard un reflet d’inquiétude et l’embrassa à nouveau. Après de longues minutes d’étreinte ils se contentèrent de s’observer, immobiles et silencieux. Juste pour le plaisir d’être ensemble, si près l’un de l’autre.
De longues minutes s’écoulèrent sans que ni l’un ni l’autre ne bouge.
Hermione, admirant ce bleu parsemé de gris, songea soudainement à ce que ses amis prétendaient avoir vu : du orange dans ce regard. Damien nota rapidement le changement d’expression de la sorcière
- pose la ta question ! avant de te faire une autre fausse idée ! se moqua-t-il
- quand tu as transplané dans la tour des Gryffondors… d’ailleurs comment tu transplanes !? questionna-t-elle soudain en se redressant.
Le rire de Damien s’éleva dans la pièce.
- Miss Je Sais Tout est de retour parmi nous, avide d’accroître ses connaissances ! fit-il en l’enlaçant brièvement, juste le temps de poser un baiser dans son cou. Et bien…le phénix peut transplaner. Albus se sert souvent des plumes de Fumsek pour ça. Mais il faut savoir en contrôler le pouvoir, c’est pas évident.
- c’est vrai…cet oiseau est souvent apparu brusquement. Harry m’a raconté qu’il a sauvé Dumbledore en interceptant un sort fatal à sa place, comme s’il avait su qu’il était en danger.

Damien acquiesça avant de poursuivre
- sinon ? ce n’était pas ça la question ?
- non…quand tu es apparu… commença-t-elle, hésitante
- oui par ta faute., sourit le Serpentard
- les autres, continua Hermione en rosissant, on dit que tu avais les yeux orange…
Damien marqua un temps d’hésitation avant de poursuivre.
- … pour transplaner je me transforme. Je ne peux pas utiliser les pouvoirs du phénix sous ma forme humaine. Mais j’arrive à fractionner cette transformation en plusieurs étapes et tout comme Fumsek sent le danger approcher les gens qui lui sont chers, je réagis en transplanant instantanément là où je dois me trouver.

Hermione comprenait à présent la colère mêlée de surprise du Serpentard lorsqu’il s’était retrouvé face à Harry dans la tour des Gryffondors
- En fait, poursuivit Damien en grimaçant, j’ai encore du mal à contrôler ça. Il m’arrive de me retrouver là où je ne voudrais pas, juste parce que j’ai pressenti un danger quelconque. En temps normal, j’arrive à décider moi-même si j’y vais ou pas, mais si je suis fatigué ou bien énervé... bref, pas dans mon état normal, et bien je transplane, presque contre ma volonté. Et souvent, dans ces cas là, la transformation n’est pas complète. Et ça se caractérise au niveau des yeux…

La jeune fille écarquillait les siens en le fixant, n’osant pas demander ce qui lui brûlait la langue tandis que Damien riait de plus belle en la comprenant malgré son silence gêné.
Il enserra son visage entre ses mains, la rapprochant de lui en plongeant son regard dans le sien. Frôlant ses lèvres en un léger baiser, il passa ses mains autour de son cou.
Hermione retint sa respiration en voyant la pupille de Damien se dilater peu à peu. La prunelle noire engloutit doucement le lac bleu tandis qu’en son centre naissait un éclat orangé, vibrant comme une flamme ravivée par une brise légère.
Ce noyau rouge orange envahit à son tour le regard de Damien en progressant par ondes du centre vers le cercle de ses yeux, engloutissant à son tour la nuit qui assombrissait son regard. Les yeux du Serpentard semblaient miroiter ; les oranges et les rouges scintillants comme des étoiles faisaient tourner la tête de la jeune fille.

Cette métamorphose ne dura pas plus de cinq secondes mais Hermione fut stupéfaite de voir tant de couleurs se mêler et se propager ainsi.
- on dirait de la lave en fusion, murmura-t-elle en fixant toujours Damien, s’approchant un peu plus de lui en constatant que ces couleurs bougeaient réellement et que ce n’était pas là un effet de son imagination, comme elle l’avait cru au départ.
La lave redevint rapidement lac gelé et le bleu reprit ses droits.
- je ne sais pas si je dois considérer ça comme un compliment… ironisa Damien en riant.

Après un court moment de silence, durant lequel Hermione tentait de comprendre tout ce qu’elle n’avait pas pu s’expliquer jusqu’à présent, elle poursuivit.
- en revenant de Près Au Lard, avec Ginny…
Elle n’eut pas à achever sa phrase pour savoir qu’elle avait vu juste.
- j’ai cru le tuer ce charognard. Siffla Damien.
Elle le sentit se crisper, impressionnée par la haine qui emplissait sa voix à l’évocation de cet incident.
Cette lumière dorée qui était apparue furtivement, c’était donc lui. Damien se détendit instantanément lorsqu’elle se blottit contre lui, frémissant lorsqu’elle passa à son tour ses bras dans son dos.

Les mains du Serpentard entrèrent bientôt en contact avec le jean que portait Hermione, lui tirant un frisson. Elle se plaqua contre lui, comme pour tenter de se soustraire à ce contact «gênant» avant de constater que ce rapprochement ne faisait au contraire qu’accentuer l’aspect tendancieux de leur étreinte.
Damien retira un petit objet de la poche arrière du pantalon d’Hermione, avant de le porter à ses yeux.
« Malefoy.D – 6 ». Put-il lire à l’intérieur de l’anneau. L’émeraude brillait d’un vert étincelant, aussi vif que le rose des joues de la jeune fille face à lui.
- moi j’ai jeté le tiens.fit-il en la fixant, attendant sa réaction.

Hermione haussa les épaules, mimant une indifférence totalement opposée à ce qu’elle ressentait.
- ça t’est égal ? questionna-t-il
Elle eut avant tout l’idée de calquer sa réponse à son attitude et de prétendre qu’effectivement, cela lui importait peu, mais elle était lassée de mentir et de jouer un rôle si opposé à ses propres sentiments.
- …oui… non en fait. Murmura-t-elle en baissant les yeux.
Le sourire taquin de Damien lui fit comprendre son erreur et elle continua
- en fait j’aurais bien voulu le récupérer et te rendre celui-ci qui est franchement hideux.
Damien partit d’un rire franc en l’enlaçant à nouveau.
- Alors là ! tu peux toujours rêver.
L’émeraude sembla se joindre à ces considérations en sifflant d’indignation. Le regard étonné d’Hermione fit redoublé le rire du Serpentard qui expliqua :
- l’émeraude de cette pierre est envoûtée au moins autant que l’améthyste du pendentif. Donc elle réagit. Tu sais un peu comme ces figurines auxquelles on donne un semblant de caractère.
Hermione se rappela le Victor Krum miniature lançant des regards noirs à Ron, dans la paume de sa main et approuva.

- j’ai faim ! finit par dire Damien en se levant. A table ! et ensuite, je m’occupe du Survivant, qui ne survivra plus très longtemps. Railla-t-il cyniquement.
- ne dis pas ça ! grimaça Hermione en l’imitant.
La jeune fille n’appréciait pas ce genre de phrases anodines qui, si elle n’était pas superstitieuse, lui semblaient toujours avoir l’allure de mauvais présage.
Damien la serra brièvement contre lui avant de prendre sa main, l’entraînant vers la porte.
- ne t’inquiète pas, je vais en prendre soin de ton fiancé.
Pour toute réponse, Hermione serra sa main dans la sienne, le regard noir.
- AH ! j’allais oublier ! fit-il en lâchant Hermione pour aller prendre les branches piquantes, abandonnées plus loin, sous le regard interrogateur d’Hermione.

Il profita de ses deux mains libres pour délier ses cheveux, secouant légèrement la tête puis les lissant du plat de la main pour les renouer sur sa nuque.
- oui, tu fais bien, se moqua Hermione. Il y avait trois mèches qui se rebellaient.
- trois !!?? mon Dieu quelle horreur ! Répondit-il en riant.
Hermione frissonnait, prise d’une farouche envie de passer ses doigts dans sa chevelure blonde. Elle prit sa cape au sol, heureuse de trouver une occupation neutre à ses mains et à son esprit.
Elle dirigea son regard vers le léger bruit que fit Damien derrière elle et constata qu’il venait de poser l’anneau sur son bureau.
- c’est à moi ça ! fit-elle
- je t’en débarrasse ! je ne voudrais pas qu’une délicate jeune fille comme toi soit incommodée par la laideur d’un bijou.
Elle se retint de lui tirer la langue comme elle l’avait vu faire par Morgwen et s’empara de l’émeraude d’un air supérieur. Elle le passa à son doigt et le retira instantanément, avant de l’enfiler à nouveau. Son regard croisa celui de Damien, mais elle n’osa pas en demander davantage.

Le Serpentard courut presque dans les couloirs, tenant Hermione d’une main et ses branches agressives de l’autre. Lorsqu’ils arrivèrent devant la Grande Salle, il stoppa sa course en la serrant contre lui, l’embrassant une dernière fois avant d’entrer. Hermione retint un cri de surprise en ressentant une légère brûlure au doigt.
- pardon. Fit-il en en lâchant sa main.

Harry et Ron fixaient la porte dès qu’elle s’ouvrait depuis bientôt une demie heure et Ginny soupira d’aise en voyant Hermione entrer.
- enfin ! ils vont cesser de grommeler en guettant ton arrivée ! souffla-t-elle à son amie lorsqu’elle s’assit près d’eux.
- ça va ? bafouilla Harry en fixant Hermione, qui ne put que sourire tant son bonheur présent ne pouvait trouver de mots pour le décrire.
- je crois que ça va même très bien ! Répondit la perspicace rouquine en servant à boire à la ronde.

Sous la table, Hermione tournait l’anneau autour de son doigt et finit par tenter ce qu’elle projetait depuis son arrivée. Elle faillit hurler de joie lorsque la bague se serra sur son annulaire, mais si sa voix n’arriva pas aux oreilles de Damien, son regard pétillant de bonheur fut un message tout à fait compréhensible pour le Serpentard qui la dévorait des yeux à l’autre bout de la salle.
- il ferait mieux de manger cui là !! grommela Ron, le regard noir, en saisissant sa fourchette d’un air rageur.
La table des Gryffondors et quelques Serdaigles, derrière eux, sursauta au bruyant éclat de rire de quatre étudiants rouge et or.
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.