S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Défaut d'envois des mails


Les hiboux se sont perdus !

Vous avez dû remarquer que les notifications (de nouveaux chapitres, de nouvelles reviews et autres) n'arrivaient plus dans votre boite email ! Effectivement, les hiboux sont en grève pour quelques temps. Notre équipe technique est sur le coup pour corriger le problème aussi vite que possible. Merci de votre compréhension !


Jim Kay pour Bloomsbury Publishing


De Le CA et l'équipe technique le 26/09/2022 17:05


Maintenance des sites


Bonjour à toutes et tous !


Pour nous prévenir un peu plus contre les bots, le serveur a besoin d'un petit redémarrage ! Le reboot traditionnel de 10h ce dimanche 25 septembre durera un petit peu plus longtemps, et au maximum une dizaine de minutes.



Merci de votre compréhension !


De Le CA et l'équipe technique le 23/09/2022 19:03


Ajout de nouveaux personnages !


Bonjour à tous et à toutes,


Les modératrices d'HPFanfiction ont le plaisir de vous annoncer que la liste de personnages a été complétée de A à Z ! La majorité des personnages de la saga sont maintenant à votre disposition pour les ajouter à vos résumés. Les personnages des Animaux Fantastiques et de L'enfant maudit ont également été étoffés. Si des personnages viennent à manquer, vous avez toujours la possibilité d'utiliser "Autre personnage Harry Potter/Animaux Fantastiques" ou "Personnage de Crossover".

Pour rappel, il existe un "Personnage original (OC)" pour catégoriser vos fics mettant en scène un de vos OCs. Pour les recueils de textes mettant en scène de multiples personnages, nous vous conseillons de les ranger dans "Autre personnage Harry Potter/Animaux Fantastiques". Enfin, certains groupes ont fait leur apparition, à savoir les Gryffondor/Poufsouffle/Serdaigle/Serpentard pour vos recueils sur les maisons ou les rivalités entre elles !

Attention ! Certains noms ont été modifiés : les personnages féminins mariés ont repris leur nom de jeune fille, pour ceux connus (ex : Bellatrix Lestrange est devenue Bellatrix Black, Molly Weasley est devenue Molly Prewett, etc...).

Nous vous encourageons à reclasser vos fanfictions en fonction des nouveaux ajouts, afin qu'elles trouvent plus facilement leur public. ;)

De L'équipe de modération le 17/09/2022 16:37


Sélections du mois


Le Jury des Aspics vous invite à lire sur les plus belles, les plus fortes, les plus merveilleuses Sorcières de la saga pour la rentrée de septembre avec la Sélection Femslash ! Vous avez jusqu'au 30 septembre pour lire les 11 textes proposés par les membres et voter par ici.

Et au mois d'octobre, jouez les Indiana Jones et partez à l’Aventure ! Il vous reste 15 jours pour proposer vos deux fanfictions favorites (ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.

Si les thèmes ne vous plaisent pas, souvenez-vous qu’il reste la Sélection Fanfictions longues pour occuper vos jours, vos nuits et votre année 2023 ! Jusqu'en décembre, venez découvrir 12 magnifiques univers ! Pour en savoir plus, rendez-vous ICI.

 

 


De Equipe des Podiums le 14/09/2022 23:00


30ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 30e édition des Nuits Insolites se déroulera le samedi 24 septembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir vous inscrire !
Les modalités de participation sont disponibles sur le même topic.

A très bientôt !
De L'équipe des Nuits le 10/09/2022 10:05


Concours d'écriture


Ici la voix...

La voix vous propose un concours Secret Story, pensé pour les membres les plus anciens du site comme ses plus récents utilisateurs ! Idéal pour apprendre à connaître de nouvelles personnes et découvrir la communauté HPFienne, autrices comme lectrices y sont les bienvenues ! La voix vous explique son projet plus en détails ici !
Les inscriptions sont ouvertes jusqu'au 28 septembre !




De La Voix le 05/09/2022 23:30


Le phénix doré par Morgane

[214 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
- Comment es-tu entré ici ? murmura-t-elle en rouvrant les yeux dans un soupir qui signifiait qu’elle capitulait définitivement. Les escaliers sont impraticables pour les garçons, et tu n’es pas censé connaître le mot de passe.
- j’ai quelques astuces… sourit le serpentard. Lui prenant les mains, il examina ses doigts dépourvus de tout anneau et refit la moue enfantine qu’Hermione lui connaissait bien, à présent. Tricheuse ! susurra–t-il. Toujours tu triches ! Où est cet anneau ?
Hermione trouvait sa voix douce comme une caresse. A nouveau elle se força à ne pas laisser les larmes couler. Des bruits de pas retentirent derrière la porte.
- si tu dis que je suis là, on croira que tu m’as donné le mot de passe, anticipa Damien sans la quitter des yeux.

Hermione n’émit pas le moindre son. Elle doutait même d’être capable d’articuler un seul mot et sentait que bientôt elle ne pourrait plus retenir ses pleurs.
- Je ne te donnerai pas cet anneau, je n’irai pas au bal avec toi… tu ne mérites même pas ta victoire, tu as pris Harry par surprise, sans lui laisser le temps de se préparer.
- Et après, répondit-il calmement, comment crois-tu que ça se passe à l’extérieur ? Penses-tu que la coutume soit de compter à rebours et d’annoncer quel sort on va jeter et quand ? Non, ça ne se passe pas comme ça….
Sa voix restait douce et calme. Hermione aimait cette voix, comme elle aimait écouter le bruit d’une rivière qui coule lentement entre les rochers. Elle lui rappelait ses excursions dans les Pyrénées, ces si belles montagnes françaises qu’elle ne reverrait sans doute pas, et ses longues escapades où, enfant, elle s’amusait à imaginer la rivière chanter.
- je sais comment ça se passe ! Ma vie ne se résume pas à la bibliothèque et aux classes de ce château. Finit-elle par articuler d’un ton las.

Damien souriait face à elle, l’air incrédule, et Hermione en éprouva une farouche colère. Elle avait envie de lui faire mal, de le « remettre à sa place » puisque c’était ce qu’il avait réclamé, quelques semaines auparavant.
- j’ai déjà combattu, à l’extérieur. Et est-il besoin de te rappeler que j’ai même aidé à mettre ton père sous les verrous ? Même s’il s’est enfui depuis…
- pardon ? Damien avait eut un sursaut lorsqu’elle avait nommé son père. Il s’était légèrement reculé, et ses yeux n’étaient à présent que deux fines fentes sur son beau visage.

Hermione décida qu’il était trop tard, à présent. Il allait la détester et le lui faire savoir. Plus aucun doute ne serait possible. Il n’y aurait plus à se demander si il était manipulateur ou charmeur, jamais…
- j’étais au ministère lorsque Voldemort est apparu et que ton père a été emporté à Azkaban avec d’autres mangemorts.
- ah… Lucius… murmura Damien. N’abordons pas ce sujet je te prie. Pas ici, pas aujourd’hui.
Son attitude s’était quelque peu rafraîchie et il regarda Hermione quelques instants sans parler ni bouger.
- Et bien ? Faudra-t-il que je finisse par te lancer un sort pour que tu me donnes cet anneau ?
Hermione ne savait plus que penser. Elle se sentait vidée de toute force, ne désirant qu’être seule et ne plus se questionner à son sujet. Qu’il était loin le temps où l’élève modèle n’avait pour soucis que ses examens de fin d’année. Le retour de Voldemort avait bien sûr annoncé des changements dans leurs vies, mais Hermione ne s’était pas attendue à ceux là.

Damien la tira de ses méditations en approchant d’elle.
- je veux cet anneau, murmura-t-il.
Hermione répondit par la négative en hochant la tête.
- embrasse moi
Elle répondit de la même manière, sans ciller, ce qui fit rire le serpentard.
- tu ne m’écoutes pas !
Et c’était vrai. L’esprit d’Hermione était totalement embué, comme perdu dans le brouillard. Lorsqu’elle se ressaisit et réalisa ce que le sorcier venait de lui demander, ses joues prirent une teinte rose vif
- et puis quoi encore ?! bougonna-t-elle
- C’est mieux !!! se mit à rire Damien, beaucoup mieux ! Alors je répète à présent que tu es de retour par ici. Je veux ton anneau et je veux aussi un baiser. Et si je ne les ai pas tous les deux, je t’assure que je ferai en sorte qu’aucun autre que moi ne les ait.
Elle aurait voulu le gifler. Son arrogance la mettait hors d’elle, mais elle éprouvait un désir encore plus ardent de l’étreindre et de s’abandonner dans ses bras. Il posa sa main à la naissance de son cou, caressant sa joue.
- pourquoi pleures-tu ?
Elle ne s’était pas aperçue que ses larmes coulaient malgré elle.
- je suis fatiguée, Malefoy. Lassée de ton petit jeu. Prends cet anneau et disparaît.
- tu oublies une chose. Murmura-t-il en se penchant vers elle.
Cette fois-ci, il ne se contenta pas de lui voler un simple baiser mais l’embrassa passionnément. Hermione battait pathétiquement des bras, serrant et desserrant les poings, luttant contre l’envie de le serrer contre elle, de toutes ses forces.

Mais Damien l’enlaça de son bras libre et la serra contre lui. Il couvrait son visage de baisers et plongea ses lèvres dans son cou, lui tirant des frissons que la jeune fille n’avait jamais eu l’occasion d’éprouver. Vaincue, elle passa ses bras sous sa cape et s’abandonna à lui. Elle sentait sous ses mains la chaleur de sa peau à travers sa chemise, plaquait ses paumes contre son dos, dans un désir insurmontable de l’avoir, rien qu’à elle.
- je te déteste, sifflait-elle, amère ; si tu savais comme je te hais !
- je n’en doute pas une seconde, sourit-il en s’éloignant d’elle. Mais j’obtiens toujours ce que je veux, tu vois ? Accio Anneau !
Le bijou tant convoité sauta de la poche d’Hermione dans la main du Serpentard.
- un de ces jours, Granger, tu seras à moi ! Et tous tes efforts n’y changeront rien.
Il avait retrouvé son assurance naturelle et souriait en passant la bague à son doigt quand la voix de Ginny retentit au bas des escaliers
- Hermioooooooooooone ! On file dans le parc ! Rejoins nous quand tu seras prête !!

- Et ! Une chose à ne pas oublier ! intervint Damien en retenant Hermione qui se dirigeait vers la sortie. Il lui passa son propre anneau au doigt avant qu’elle n’ait pu faire le moindre mouvement pour s’en défendre.
- ce petit anneau est envoûté ; si tu veux le retirer, il faudra te couper la patte, ma petite loutre. L’informa-t-il en affichant son éternel sourire radieux.

Hermione fit volte face et après avoir défait le sortilège qui bloquait la porte, descendit les escaliers quatre à quatre.

En arpentant les couloirs qui la menèrent au parc, elle tenta vainement de retirer l’anneau de son doigt. Elle grimaçait de douleur : plus elle tirait sur celui-ci, plus ils semblait se resserrer, mordant sa chair en émettant un sifflement.
Elle fit une halte dans les toilettes pour enduire son doigt endolori de savon et d’eau tiède, mais rien n’y fit. La bague ne bougea pas d’un millimètre.

Lorsqu’elle fixait cet anneau, il lui semblait que l’émeraude qui l’ornait lui lançait des regards accusateurs indignés. Mais une émeraude n’avait pas d’œil, et ne sifflait pas ! La jeune fille secoua vigoureusement la tête et résolut de subir cet anneau avec le plus de dignité possible, c'est-à-dire en le cachant sous des gants.
Elle remercia le ciel de ne pas être en été, et rejoignit ses amis.

Ceux-ci, cependant, ne furent pas dupes. Ils eurent tôt fait de déceler le trouble d’Hermione qui dut comme à l’accoutumé raconter son infortune avec moult détails.
Elle décida de jouer la carte de la sincérité et ne leur cacha pas non plus la façon dont elle avait capitulé face au Serpentard. Curieusement, le fait de « vider son sac » lui redonna du tonus. La rage de Ginny l’aida beaucoup, comme si Hermione avait pu se nourrir de sa colère, afin de se relever.

Harry commençait déjà à se diriger vers le château, près à en découdre, mais les filles l’en empêchèrent. Inutile d’entrer dans son jeu, décidèrent-elles, et Neville approuva vigoureusement, trop heureux de ne pas avoir à aller se frotter à Malefoy.
- on trouvera un autre moyen de se venger de lui. Siffla Ginny, qu’Hermione trouva inquiétante. Pour l’instant on va se contenter de ne surtout pas lui apporter ce qu’il cherche. Acheva-t-elle avec un regard appuyé sur Harry.

Un professeur semblait également chercher quelqu’un, dans le parc… McGonagall arpentait les rives du lac, le pas pressé et la mine sévère. Elle se dirigea vers la cabane d’Hagrid, entra après avoir donné trois coups secs, et ressortit presque aussitôt en claquant la porte nerveusement. Apercevant les Gryffondors, elle sembla hésiter, puis se dirigea vers eux, des éclairs au fond des yeux. Neville fit de gros efforts pour ne pas paniquer et s’enfuir en la voyant arriver à grandes enjambées. Seule la conviction d’être parfaitement innocent de tout crime lui donna le courage de rester avec ses amis.

La directrice de leur maison tenait serrée dans sa main blanchie par le froid un parchemin et lorsqu’elle fut assez près d’eux, Hermione reconnut sur celui-ci le cachet de l’école de Durmstrang. Elle l’avait déjà vu à de nombreuses reprises, puisqu’elle entretenait une correspondance régulière avec Victor Krum, qui y avait été élève. Dans un murmure, elle fit rapidement part de ce détail à ses amis, avant que McGonagall ne soit face à eux.

- Avez-vous vu le professeur Dumbledore ? demanda-t-elle d’un ton abrupt
Tous hochèrent négativement de la tête. McGonagall ne tenait pas en place ; elle semblait trépigner, passant d’un pied sur l’autre en serrant rageusement son courrier.
- Vous avez une urgence ? peut-être pourrions nous vous aider à le chercher… déclara Harry en se levant
- ça ira merci… Disons que je fais comme vous, Potter, dit elle devant le regard surpris de son élève. Lorsqu’on refuse de me répondre, je tâche de me renseigner par mes propres moyens, quitte à enfreindre quelques règles. Et ce n’est pas toujours positif…

- il y a un problème, professeur ? risqua Hermione
- OUI ! ragea McGonagall avant de se ressaisir.Je veux dire, non.. Rien qui ne vous concerne jeunes gens. Après un dernier regard, un peu plus appuyé sur Ginny et Neville, elle tourna les talons.
Elle se ravisa soudain et, se tournant vers le groupe en fixant Harry et en secouant au dessus de sa tête la lettre au sceau de la célèbre école, elle ajouta dans un sifflement où perçaient l’indignation et l’inquiétude :
- Il n’a JAMAIS posé un pied à Durmstrang !
Ginny, peu habituée à voir son professeur perdre ainsi ses moyens resta bouche bée de longues secondes. Lorsqu’elle eut retrouvé l’usage de la parole, elle demanda
- Mais de qui elle parle ?
- devine… grogna son frère dans une grimace.

La nouvelle tomba sur le petit groupe comme un seau d’eau glacée. Harry sentait l’inquiétude grandir en lui. Jusqu’à présent, il n’avait eu qu’à se soucier de sa propre sécurité, ou presque. Ses amis s’étaient toujours greffés à ses aventures, mais c’était la première fois qu’ils étaient véritablement et directement impliqués dans de tels dangers.

Malefoy décrivait autour d’eux de grands cercles qui semblaient se resserrer petit à petit, et Harry se sentait paniquer en sachant que, pour une fois, ce n’était pas lui que le requin visait, mais Hermione. Pour l’atteindre lui, ou bien le fils de Dumbledore... il ne savait guère ce qui se tramait mais il estimait que dans l’immédiat, Hermione était celle qu’il fallait avant tout protéger. Il décida donc de suivre son premier élan et se dirigea vers le château, talonné par les quatre Gryffondors qui n’eurent pas besoin de le questionner pour savoir où il se rendait.
- ne commet pas d’imprudence, Harry, murmura Ginny en passant la porte du château.
Hermione s’en voulait d’être la source de tant de tracas et Ron, s’en rendant compte, la rassura en accusant Malefoy de tous les maux, lui attribuant des noms d’oiseaux qui firent pâlir sa sœur de honte.
- Si maman t’entendais… dit-elle en se hâtant aux côtés des autres.

Ils n’avaient pas vu l’ombre d’un Malefoy et se dirigeaient à présent vers la grande Salle. En entrant, ils trouvèrent de nombreux étudiants, réfugiés à l’abri du froid et attendant le déjeuner.
Près de la table des Serpentards, un groupe de filles gloussait en jetant des regards pleins d’espoir vers un Damien impassible, plongé dans la lecture d’un livre épais. Hermione tressaillit en reconnaissant parmi elles la jolie blonde qu’elle avait déjà vu scotchée à Malefoy. Même si elle savait que leur relation avait cessé depuis, elle éprouvait à l’égard de cette « femelle » une franche antipathie.
Celle-ci semblait donner cours aux autres, qui l’écoutaient avec des yeux avides, entre deux ricanements.
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.