S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Concours poésie - Musique, Choixpeau !


Vous aviez peur de vous ennuyer cet été ? Tiiki vous propose un nouveau concours de poésie en vers : choisissez une année de rentrée et écrivez la chanson du Choixpeau magique !

Pour en savoir plus, c'est par ici.

Vous avez jusqu'au 1er septembre 2022 pour publier votre texte et l'ajouter à la série dédiée… juste à temps pour la Répartition !


De le 06/07/2022 16:56


Sélections du mois


Félicitations à Sifoell et Chrisjedusor, qui remportent la Sélection Fondateurs !

Ne partez pas trop vite en vacances ! En juillet, les Animaux Fantastiques (les films !) sont à l'honneur. Vous avez jusqu'au 31 juillet pour lire les 5 textes proposés par les membres et voter par ici.

Après cela, l'équipe prendra un mois de repos bien mérité. Mais elle revient en septembre sur le thème Femslash ! Vous avez deux mois (oui, deux mois !) pour proposer vos deux fanfictions favorites (ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.

On nous souffle dans l'oreillette que si vous voulez vous occuper en août, la Sélection Fictions longues continue. Il vous reste 6 mois pour découvrir 12 magnifiques univers ! Pour en savoir plus, rendez-vous ICI.




De Equipe des Podiums le 04/07/2022 17:49


Concours hommage à Barbara - Ma plus belle histoire


De plus loin, que nous revienne
L’ombre de nos amours anciennes,
Du plus loin, de la première écoute…


Durant l'été 2022 (juin à août), nous, Juliette54 et Amnesie, vous proposons de déclarer votre amour à Barbara.
En un concours en trois manches, nous vous proposons de (re)découvrir ses chansons et son univers. Le premier chapitre (de 500 à 5000 mots) doit être écrit et mis en ligne d'ici le dimanche 10 juillet à 23h et doit s'inspirer d'une chanson de Barbara de ton choix et du thème Ma plus belle histoire...

Pour t'inscrire, nous donner le lien vers ton chapitre et pour plus d'info, nous t'invitons à consulter ce post sur le forum HPF !

Notre plus belle histoire d'amour, c'est toi, Barbara...


De le 03/07/2022 11:03


125éme édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 125e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 22 juillet à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Délaissez le temps d'une soirée la plage et les cocotiers,
votre clavier vous appelle, vous avez plein d'histoires à raconter !

Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt !
De Équipe des Nuits le 28/06/2022 07:52


Concours officiel HPFanfic


Les 25 ans de Harry Potter

 

L'équipe de modération HPFanfic vous propose un concours d'écriture afin de célébrer dignement les 25 ans de Harry Potter.

Vous avez jusqu'au 25 août 2022 pour publier votre texte ! Les votes seront lancés dans la foulée.

Laissez-vous tenter par l'aventure en suivant ce lien ! Vous y trouverez les différentes modalités de ce concours.

A bientôt !


De L'équipe de modération d'HPFanfic le 25/06/2022 17:25


Assemblée Générale Ordinaire 2022


Bonjour à toustes,

L'assemblée générale annuelle de l'association Héros de Papier Froissé est présentement ouverte sur le forum et ce jusqu'à vendredi prochain, le 24 juin 2022, à 22h.

Venez lire et discuter, et voter pour les candidats au conseil d'administration.

Bonne AG !
De Le CA le 17/06/2022 23:08


Charmeuse de serpents par Morgane

[137 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Le sorcier repensa à ce qu’il venait de vivre, à ses serviteurs qui ne le reconnaîtraient plus, à celui qui l’avait sans nul doute trahi en envoyant Emma au milieu d’une bataille.
Qu’avait-on espéré ? La faire tuer ? Ou pire encore, lui laisser voir une fois de plus l’immonde Voldemort massacrer sans ciller…
Le sorcier songea à tout ce qu’il avait perdu, tout ce qu’il avait gagné…
- je n’ai plus rien… murmura-t-il en caressant la joue d’Emma. Plus rien que toi… mon poison…

La jeune femme ne s’éveilla pas avant le lendemain soir alors que son sombre protecteur avait fini par déserter le salon, incapable de supporter plus longtemps cette attente qui le rendait anxieux.
Elle se leva péniblement en ayant l’impression que sa tête était devenue trois fois plus lourde et volumineuse que la normale et laissa de longues minutes à son corps pour s’adapter à la position assise. Emma releva doucement le nez vers le manteau de la cheminée, puis vers le mur, où elle croisa bientôt le regard avide de la sorcière.
La jeune convalescente adressa au portrait un faible sourire qui témoignait de sa fatigue et qui eut pour effet de faire sombrer la sorcière sur son fauteuil, pleurant à chaudes larmes entre ses mains de soulagement.

Emma s’appuya d’une main sur la table basse pour se relever lentement et dirigea ses pas vers la chambre du maître des lieux : elle entendait derrière la porte un bruit mat produit par un cognement étrange. La jeune femme posa une main faible sur la poignée et ouvrit le panneau. Un éclair nacré l’assaillit alors et la fit choir au sol. Sans aucune force pour se retenir, Emma se laissa tomber, s’attendant à se trouver assise à même le sol dur, mais atterrit sur un siège tendre et moelleux.
Nagini l’entourait de ses anneaux, la serrant à l’en étouffer, et parcourant son visage de sa langue chatouilleuse. Emma eut l’impression qu’elle allait bientôt être prise de nausée tant l’animal sur lequel elle était à présent assise gigotait en tout sens, lui faisant souvent perdre l’équilibre.

Le serpent la relâcha au bout de longues minutes sans pour autant s’éloigner d’elle et lorsque Emma, remarquant que les appartements étaient vides, se dirigea vers le couloir, elle trébucha à de nombreuses reprises sur le corps toujours agité de celui-ci.
Emma souriait sans pourtant pouvoir parler ni dire tout ce qu’elle aurait voulu à cet ami retrouvé : elle concentrait toutes ses forces pour marcher et retrouver Tom… ou Lord Voldemort… peu lui importait lequel, pourvu qu’il y en ait un.
Il lui fallut peu de temps pour trouver un sorcier dans le dédale des couloirs, mais comble de malheur, il était aussi blond que Lord Voldemort était brun… La fureur qu’Emma discerna dans ses prunelles grises la tétanisa et la malheureuse aurait voulu pouvoir courir pour s’enfuir à la seconde sans pouvoir pourtant ébaucher un pas ni prononcer un mot.

- vous… cracha-t-il en fondant sur elle. Comment êtes-vous ici ? où se trouve le seigneur des Ténèbres ?
- je ne sais pas. Murmura Emma d’une voix faible à se soutenant contre le mur. Je le cherche…
- il n’est pas là ! Éructa Malefoy en brandissant sa canne. J’ai appris que Potter et Dumbledore vivaient encore et j’ai craint qu’on ne lui ai tendu un piège ! fit-il d’un ton nerveux.
Emma sourit à ces paroles : depuis quand Lord Voldemort était-il victime de piège ? il lui semblait pourtant bien qu’il en était au contraire l’instigateur, en général…
Son sourire s’évanouit soudain lorsqu’elle reporta encore son attention sur Lucius. Celui-ci la jaugeait d’un œil mauvais, un rictus effrayant sur les lèvres.
- j’escomptais bien vous voir périr dans ce combat. Susurra-t-il. Et débarrasser ainsi mon maître de votre présence déshonorante.

La voix calme te posée du sorcier glaça le sang d’Emma et elle se sentit frémir lorsqu’il poursuivit en approchant d’elle.
- mais Potter a dû vous transmettre une part de cette chance insolente qui le caractérise… Pourtant, rien ne pourra vous sauver, cette fois…
Emma sentit Nagini s’agiter à ses pieds mais ne put détacher son regard de la baguette que le sorcier extirpait de sa canne avant de la brandir sous ses yeux.
- je vous en prie, souffla Emma qui ne trouvait pas la force de lutter.
Ce fut alors au tour du sourire de Lucius de se figer sur ses lèvres mais cette fois, il se transforma en une grimace de douleur. A peine avait-il prononcé la première syllabe du sort fatal que Nagini s’était jeté sur lui, tous crocs dehors.
Emma poussa un cri aigu en sentant sur ses joues et son front le sang tiède de son ennemi mais sa voix fut couverte par l’appelle de Lord Voldemort.

Ce dernier venait de tourner à l’angle du couloir et, apercevant son serviteur brandir son arme, avait hurlé son nom pour lui sommer de stopper son geste. Cependant, Nagini avait été le plus rapide et Lucius n’eut que la force de pivoter sur lui-même pour voir approcher Lord Voldemort avant de s’écrouler aux pieds d’Emma.
- maître…fit-il en un borborygme, sa gorge emplie de son propre sang.
Le mage noir se hâta vers lui et s’accroupit auprès de son serviteur en observant la plaie.
- sombre idiot… fit-il d’une voix sourde avant de relever les yeux vers un Nagini plus agité que jamais.
L’animal ondulait nerveusement à quelques pas de là, dardant sur son maître un regard plein de reproches et d’amertume. Emma aurait juré que Nagini lui reprochait de ne pas avoir été là pour la protéger, ne lui donnant de fait que le choix d’agir par lui-même, de la façon dont il pouvait…
La jeune femme se demanda soudain qui, de Lucius ou du serpent, avait été qualifié d’idiot.

Au sol, Malefoy se contorsionnait de douleur et Emma tentait de ne pas trop regarder vers lui, convaincue que baisser le nez vers le sol la ferait chuter sans coup férir.
Lord Voldemort se releva pour lui faire face et Emma lui adressa le même sourire timide et faible qu’elle avait accordé à la sorcière peu avant.
Le sorcier le lui rendit en tendant une main vers elle, frôlant sa joue du bout des doigts, comme une excuse.
- il va falloir s’occuper de lui. Fit-il en désignant Lucius d’un signe de tête.
Emma se sentit rosir en comprenant à demi mot que le sorcier avait prévu tout autre chose pour leur « retrouvailles » mais que les évènements changeaient légèrement ses projets.
D’un sort, il fit léviter le corps de son serviteur jusque dans ses appartements, suivi par une Emma tremblotante qui se laissa à nouveau tomber sur le canapé en soupirant.

Lord Voldemort observa à nouveau la blessure de Lucius, et l’informa que Nagini avait fort bien fait les choses : il avait parfaitement prévu de faire mourir sa victime le plus lentement possible, en un temps considérablement long…
- nous ne sommes donc pas pressés. Ajouta-t-il pour Emma tandis que Malefoy pâlissait davantage à l’idée d’agoniser plusieurs heures.
Lord Voldemort exigea donc de Lucius qu’il lui explique les raisons de son initiative et comment il s’y était pris pour faire venir Emma jusqu’à lui.
La jeune femme eut l’impression, lorsque le visage de Lord Voldemort prouva à Lucius qu’il n’approuvait en rien son geste et que tout au contraire il tenait à ce que sa captive reste en vie, que le Mangemort allait périr à la seconde, plus sûrement que par n’importe quel poison violent.
Il posa sur la jeune femme un regard dégoûté tandis que son maître se dirigeait vers le large tableau où les notes d’Emma s’étalaient encore.

- je pense qu’il sera facile de te guérir. Fit-il en relisant les recherches. Mais pour cela, ajouta-t-il en se tournant vers eux, il faudra qu’Emma veuille bien te sauver…
Lucius ébaucha une grimace d’horreur qui se transforma en une manifestation de douleur : le moindre mouvement lui devenait insupportable.
- mais si tu préfères mourir aujourd’hui… à ta guise…
Le sorcier blond déglutit difficilement avant de fermer les yeux : que l’on fasse de lui tout ce que l’on voulait ! Son maître venait de lui prouvait qu’il tenait à la vie d’une moldue, son monde venait de s’écrouler, plus rien n’avait d’importance…
- Allons ! Lucius ! Je t’ai connu plus combatif mon ami ! fit Lord Voldemort en le secouant vigoureusement par l’épaule.
Le sorcier gémit de douleur tandis que son maître se tournait en riant légèrement vers Emma.
- tu veux bien ?

Emma haussa les épaules d’un air las. Elle se rappelait parfaitement comment fabriquer cette potion…
- j’ai écrit les ingrédients là. Fit-elle d’un ton faible en montrant le tableau du doigt.
- oui je les ai lu. Confirma le sorcier. J’ai tout ce qu’il faut hormis les dosages. Il ne me reste plus qu’à prélever du venin sur Nagini et…
Alors qu’il venait de se lever pour se diriger vers lui, le serpent s’était littéralement envolé vers la cheminée, se précipitant dans l’âtre en provoquant un nuage de poussière à son passage.
Emma et Lord Voldemort virent bientôt sa tête triangulaire ressortir par la cheminée et ses yeux de braises lancer des éclairs de reproches alentours. Emma ne put retenir son rire malgré sa fatigue et il fallut à Lord Voldemort toute sa force de persuasion pour obliger l’animal à se prêter au sauvetage de Lucius.

Peu de temps après, la potion fut faite et Emma pria pour ne pas avoir commis d’erreur dans le dosage de chaque ingrédient. Lord Voldemort fit boire la mixture nauséabonde à son serviteur et s’installa sur le fauteuil face à Emma. Entre eux, sur un matelas improvisé, gisait le corps de Lucius, trempé de sueurs et plus pâle que jamais.
Emma et Lord Voldemort se contentèrent d’attendre sans mots dire, surveillant le sorcier qui se contorsionnait parfois en gémissant à leurs pieds sans oser briser ce silence.
Il y avait tant de choses à dire, tant à expliquer… mais était-ce bien le moment ? Y aurait-il même seulement un moment propice pour ce genre d’explications ?
Emma plongeait avec délectation son regard dans les yeux de braise du sorcier, se laissant envahir par ce sentiment de plénitude qu’elle avait tant recherché ces dernières semaines.

La jeune femme finit par s’endormir à nouveau sur ce canapé et lorsqu’elle s’éveilla, le soleil tombait déjà à l’horizon. A ses pieds, Lucius dormait profondément et ne semblait plus souffrir.
Elle se pencha lentement vers lui et posa une main sur son front, constatant avec soulagement que sa fièvre avait disparue. Lorsqu’elle releva les yeux, elle croisa le regard moqueur de Lord Voldemort.
- à ta place, n’importe qui d’autre que toi lui aurait plutôt donné un bon coup de pied…
Emma sourit sans répondre : à quoi bon haïr indéfiniment ? Elle espérait bien pouvoir bientôt vivre sans avoir jamais le moindre risque de recroiser Lucius sur sa route…
Elle observa longtemps Lord Voldemort dans la pénombre, cherchant ce qui tout d’un coup lui semblait anormal.
- qu’y a t-il ? demanda ce dernier en percevant cette analyse plus que détaillée.
- je ne sais pas. Fit Emma en constatant avec plaisir qu’elle avait retrouvé la capacité de parler normalement. Quelque chose a changé... Vous n’êtes plus…

Le sorcier se redressa dans son fauteuil et se pencha légèrement vers elle au-dessus du corps de Lucius.
- je ne suis plus ?
Emma ne répondit pas. Fronçant les sourcils tant elle cherchait à trouver ce qui la gênait et plaqua soudain sa main devant sa bouche en s’enfonçant dans le canapé, s’éloignant de lui.
- quoi ? fit-il d’un ton soudain inquiet.
- vos yeux ! fit Emma.
- et bien quoi mes yeux ??
Le sorcier finit par se lever pour aller s’observer dans un miroir de la salle de bain, passablement anxieux face au mutisme d’Emma. Il s’approcha de la surface polie et resta à son tour bouche bée : ses prunelles rouges avaient retrouvées leur noirceur d’autant.
Il mit quelques minutes à réaliser ceci et à retourner auprès d’Emma.
- et bien au moins, fit-il, je n’aurai plus à porter ces lunettes en permanence.
Après quelques minutes de silence, il finit par céder à son agacement face à la moue déçue d’Emma.

- qu’y a t il encore ?!
- rien. Fit-elle d’un ton moqueur. Mais à présent c’est incontestable, Nagini est bien plus beau que vous !!
Elle tendit une main vers l’âtre et l’animal se précipita en se frottant contre sa paume ouverte sous les regards furieux de son maître.
Le sorcier s’enfonça dans son fauteuil, la mine sombre, et grommela de mécontentement lorsque Emma éclata de rire face à son attitude.

- - -

Il fallut à Malefoy cinq jours complets pour se remettre de ses blessures, et à Albus Dumbledore dix jours pour retrouver la totalité de son ouïe : les vociférations de Maugrey et de Minerva, lorsqu’ils avaient appris de quelle manière il avait laissé volontairement fuir leur ennemi, avait eut raison de ses tympans.
Cependant, au fur et à mesure que ces deux personnes recouvraient la santé, Lord Voldemort perdait son bon teint. Emma n’avait pas cessé un instant de le harceler dans le but de le faire retourner à Poudlard pour y discuter calmement de toutes les options qui pourraient être prises pour le plus grand bien de tous.
Le sorcier renvoya peu à peu tous ses serviteurs sans pour autant se décider à retourner en terre ennemie malgré l’entêtement de celle qu’il avait de plus en plus de mal à pouvoir qualifier de « captive ».

Emma décida donc un beau matin qu’elle retournerait à Poudlard, avec ou sans lui, et s’engouffra dans la cheminée, étroitement suivie par Nagini qui ne semblait pas décidé à vouloir rester une nouvelle fois en arrière…
Le sorcier se plia donc à cette exigence, à la fois inquiet et soulagé de la voir partir : au moins n’aurait-il plus à lutter contre ses caprices ! Cependant, au moment de jeter la précieuse poudre, un souvenir cuisant vint frapper sa mémoire. Cuisant et agréable.
Emma sentit ses joues rougir en apercevant le sourire carnassier du sorcier, comprenant parfaitement ce à quoi il pensait ainsi que ce qu’il envisageait de faire lorsqu’il en serra son poignet pour la ramener vers lui.

Une nouvelle fois, elle se laissa aller entre ses bras, se sentant frémir sous ce baiser qu’elle avait tant attendu sans oser le provoquer elle-même.
- il faut donc que j’entre dans une cheminée, fit-elle d’une voix timide en se blottissant contre lui, pour que vous m’embrassiez…
Cette constatation surprenante de bon sens le fit rire un instant et il enlaça plus étroitement la jeune femme en soupirant de plaisir.
- je ne suis pas prêt. Murmura-t-il enfin d’une voix faible dans ses cheveux avant de lui faire face à nouveau. Pas encore prêt pour aller là-bas…
Emma approuva d’un signe de tête.
- tu reviendras ? demanda-t-il avant de poser sur ses lèvres un baiser léger tandis qu’Emma confirmait déjà. Ce soir ?
Emma sourit à ces mots.
- oui, je reviens dès ce soir. Promit-elle en entrant à nouveau dans l’âtre. Je vais donner des nouvelles…

- Emma ? fit le sorcier avant de jeter la poudre. Pour revenir, demande le manoir Riddle. Je crains que la destination « Manoir Voldemort » ne soit plus efficace…
La jeune femme sourit encore d’un air moqueur.
- il va falloir se décider, pauvre schizophrène. Je ne tiens pas à supporter deux hommes avec un si mauvais caractère ! un seul me suffit.
- et lequel veux-tu ? demanda le sorcier en abaissant sa main sans lâcher la poudre.
Emma réfléchit un instant. Tom était certes sympathique mais parfois un peu… inexpérimenté… trop jeune en somme. Lord Voldemort… trop fou, mais elle aimait son côté sûr de lui, cynique et sombre. Envoûtant…
- un mélange des deux m’irait très bien ! Décida-t-elle finalement.
Le sorcier éclata de rire à ces mots.
- et bien ça ne nous en fera qu’un troisième ! fit-il. Je ne suis plus à ça près !

L’instant d’après, Emma se sentait étouffée sous les embrassades de Hermione et de ses amis. Albus la harcela de questions sous l’œil sévère de Minerva et la mine indignée d’Alastor, ce qui le rendait encore plus laid qu’il n’était déjà, si possible.
Comme promis, elle fit dès le soir même le chemin inverse et retrouva le sombre sorcier assis à l’attendre dans un état qui lui prouva combien il avait douté de son retour.
Il se leva aussitôt pour approcher d’elle et l’enlacer comme s’ils n’avaient jamais dû se revoir et Emma sentit son corps s’embraser lorsqu’il la conduisit vers sa chambre en ordonnant à un Nagini vexé de rester dans le salon.
Emma jugea que la schizophrénie pouvait avoir du bon, attendu que celui qu’elle serrait dans ses bras lui donna tout au long de la nuit bien plus de plaisir qu’un homme ne lui en avait jamais donné et elle finit par s’endormir en se délectant de sentir contre elle le corps frissonnant de désir de l’insatiable sorcier… à croire qu’il rattrapait le temps perdu…

Emma passa plusieurs semaines ainsi, entre Poudlard et le manoir Riddle, en pensant que jamais la vie ne lui avait offert pareil bonheur. Si elle regrettait souvent de ne pas être sorcière, elle profitait malgré tout de tous les instants qui constituaient leur quotidien, pleurant parfois de bonheur lorsqu’elle percevait chez eux l’absence totale de rejet ou même de réserve compte tenu de sa « différence ».
Albus ne cachait jamais sa joie de la voir surgir chaque matin dans son bureau où il l’accueillait toujours avec un sourire rayonnant, prenant des nouvelles de Tom sous l’œil toujours aussi noir de sa collègue.
Harry, Hermione et Ron, qui avaient pris l’habitude de venir eux aussi l’attendre dans le bureau directorial dès que leur emploi du temps le permettait se contentaient généralement de sourire, finalement habitués à ce comportement naturellement enclin au pardon.

Cependant, il arriva un jour où le sourire d’Albus rayonna davantage. Ce même jour, Minerva sortit brusquement sa baguette en poussant un cri strident tandis que Harry l’imitait en sautant derrière un fauteuil.
Seul Ron, occupé à observer le phénix, ne fit pas un mouvement et Hermione adressa à Harry un regard plein de reproches avant de prendre le bras d’Emma pour l’entraîner à sa suite.
Cette dernière adressa à chacun un sourire timide plein d’excuses avant de se faufiler à la suite de son amie après avoir tiré à son tour Ron par la manche pour l’encourager à les suivre.
- Nous vous laissons ! Annonça clairement Hermione en entraînant à sa suite un Ron soudain pâle et une Emma un peu honteuse.
- j’ai vraiment pas eu le temps de prévenir. Souffla-t-elle à Hermione et Ron en dévalant les escaliers. Je ne pensais pas qu’il voudrait…

Dans le bureau, Albus souriait à n’en plus finir tandis que Minerva se crispait encore sur sa baguette. Harry sortit de derrière le fauteuil, la respiration légèrement saccadée, et fit de gros efforts pour ranger le fin bois qui constituait pourtant sa seule défense.
- ‘dsolé grommela-t-il en essuyant ses mains moites sur son pantalon. Question de réflexe. Ajouta-t-il avec un sourire d’excuse pour son mentor.
- je pense, fit Tom d’une voix cynique, que je vais prendre grand plaisir au cours des prochains jours à surgir au détour d’un couloir…
- en hurlant BOUH ? Ajouta Dumbledore
- assurément. Répondit-il il en s’asseyant à l’invite du directeur.
- Ma foi, poursuivit ce dernier d’un ton badin alors que Harry et Minerva s’asseyaient à leur tour, cela peut-être une idée réjouissante et j’ai moi-même…
- Albus !!! S’indigna sa collègue.
- et oui… fit Dumbledore en levant les yeux au ciel. Vois-tu Tom, l’ennui c’est qu’ici, on manque un peu de distraction… et Minerva répugne à nous laisser nous divertir à notre guise…

- se divertir… grogna cette dernière. En provoquant la panique dans les couloirs ! Panique qui engendre bien souvent des combats !
Albus dodelinait de la tête en murmurant que ces combats n’avaient rien de bien méchant ni de dangereux.
- Vous avez de drôle de manière de vous divertir ! Il s’en faudrait de peu que vous n’ouvriez un club de duels !
- Excellente idée !!!
Ces quelques mots provoquèrent l’indignation de McGonagall et un éclat de rire chez Dumbledore : Tom et Harry quant à eux se fixaient sans mots dire, étonnés d’avoir prononcé de concert et à la seconde près cette phrase enthousiaste.
- L’année à venir sera pleine de surprises. Souffla Albus en essuyant ses yeux embués de larmes derrière ses lunettes. D’agréables surprises…
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.