S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Concours poésie - Musique, Choixpeau !


Vous aviez peur de vous ennuyer cet été ? Tiiki vous propose un nouveau concours de poésie en vers : choisissez une année de rentrée et écrivez la chanson du Choixpeau magique !

Pour en savoir plus, c'est par ici.

Vous avez jusqu'au 1er septembre 2022 pour publier votre texte et l'ajouter à la série dédiée… juste à temps pour la Répartition !


De le 06/07/2022 16:56


Sélections du mois


Félicitations à Sifoell et Chrisjedusor, qui remportent la Sélection Fondateurs !

Ne partez pas trop vite en vacances ! En juillet, les Animaux Fantastiques (les films !) sont à l'honneur. Vous avez jusqu'au 31 juillet pour lire les 5 textes proposés par les membres et voter par ici.

Après cela, l'équipe prendra un mois de repos bien mérité. Mais elle revient en septembre sur le thème Femslash ! Vous avez deux mois (oui, deux mois !) pour proposer vos deux fanfictions favorites (ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.

On nous souffle dans l'oreillette que si vous voulez vous occuper en août, la Sélection Fictions longues continue. Il vous reste 6 mois pour découvrir 12 magnifiques univers ! Pour en savoir plus, rendez-vous ICI.




De Equipe des Podiums le 04/07/2022 17:49


Concours hommage à Barbara - Ma plus belle histoire


De plus loin, que nous revienne
L’ombre de nos amours anciennes,
Du plus loin, de la première écoute…


Durant l'été 2022 (juin à août), nous, Juliette54 et Amnesie, vous proposons de déclarer votre amour à Barbara.
En un concours en trois manches, nous vous proposons de (re)découvrir ses chansons et son univers. Le premier chapitre (de 500 à 5000 mots) doit être écrit et mis en ligne d'ici le dimanche 10 juillet à 23h et doit s'inspirer d'une chanson de Barbara de ton choix et du thème Ma plus belle histoire...

Pour t'inscrire, nous donner le lien vers ton chapitre et pour plus d'info, nous t'invitons à consulter ce post sur le forum HPF !

Notre plus belle histoire d'amour, c'est toi, Barbara...


De le 03/07/2022 11:03


125éme édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 125e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 22 juillet à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Délaissez le temps d'une soirée la plage et les cocotiers,
votre clavier vous appelle, vous avez plein d'histoires à raconter !

Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt !
De Équipe des Nuits le 28/06/2022 07:52


Concours officiel HPFanfic


Les 25 ans de Harry Potter

 

L'équipe de modération HPFanfic vous propose un concours d'écriture afin de célébrer dignement les 25 ans de Harry Potter.

Vous avez jusqu'au 25 août 2022 pour publier votre texte ! Les votes seront lancés dans la foulée.

Laissez-vous tenter par l'aventure en suivant ce lien ! Vous y trouverez les différentes modalités de ce concours.

A bientôt !


De L'équipe de modération d'HPFanfic le 25/06/2022 17:25


Assemblée Générale Ordinaire 2022


Bonjour à toustes,

L'assemblée générale annuelle de l'association Héros de Papier Froissé est présentement ouverte sur le forum et ce jusqu'à vendredi prochain, le 24 juin 2022, à 22h.

Venez lire et discuter, et voter pour les candidats au conseil d'administration.

Bonne AG !
De Le CA le 17/06/2022 23:08


Charmeuse de serpents par Morgane

[137 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Yop ! voici venir la suite d'une bien vieille fic. La bonne nouvelle (enfin pour certains), c'est que la suite est là... la mauvaise c'est que le chapitre 6 est perdu dans l'univers obscur du net... je le cherche, au cas où... Je dois avouer que relire tout ça après tant de temps me laisse perplexe. J'ai du mal, après la lecture des sept tomes, à adhérer à ce voldy là, mais bon... manque d'entraînement ces derniers temps, sans doute.


____________________________________


Emma eut envie d’ajouter que c’était impossible, vu sa condition, mais retint son geste. Tom était la seule personne agréable qu’elle puisse côtoyer à présent et, tout en restant prudente, elle ne souhaitait pas lui être désagréable.

Riddle avait souvent fièrement prétendu qu’il était doué pour s’attirer la sympathie de ceux dont il avait besoin. Et son futur avait grand besoin des connaissances d’Emma.
A la croisée des chemins, magie et science s’unissaient pour donner le meilleur d’elles-mêmes, et les résultats étaient époustouflants.
La jeune femme avait réussi, en alliant certaines plantes, à décupler les pouvoirs de guérisons de nombreuses d’entre elles. La mandragore aurait presque pu éveiller un menhir…

Ces résultats faisaient grincer Malefoy des dents, lui qui aurait été ravi de pouvoir trouver un prétexte pour se débarrasser de cette encombrante moldue.
Le mangemort n’appréciait guère la patience dont Lord Voldemort pouvait faire preuve à son égard. Jusque là, seul Nagini pouvait se targuer de bénéficier d’une certaine clémence de la part de son maître. Avec tout autre être vivant, Voldemort était impitoyable.

La vieille sorcière du tableau estima elle aussi que l’heure était venue de remettre les choses et les « gens » à leur juste place et se manifesta bruyamment le jour où Emma se mit en tête d’observer son portrait, perchée sur le guéridon.
- arrièèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèère !! Hurla-t-elle
Emma obéit si bien et si vite qu’elle se trouva au sol, le dos douloureux et stupéfaite de voir ainsi la peinture s’animer.
La sorcière, qui s’accommodait jusque là fort bien de l’ignorance avec laquelle on la considérait était furieuse à l’idée que, son « secret » dévoilé, elle devrait subir les bavardages de la jeune femme.

Emma comprit rapidement quelle estime la sorcière pouvait avoir pour elle et la laissa ronchonner à son aise, sous l’œil méfiant de Voldemort qui semblait craindre tout ce que pouvait dire cette vieille carne.
La jeune femme comprit rapidement que cette dernière devait être en mesure de donner quelques renseignements sur le maître des lieux et que celui-ci s’en inquiétait.
Emma surprit un matin les deux sorciers au beau milieu d’un échange de sarcasmes cinglants. Dès qu’elle entra, ils cessèrent là leur discussion et Emma se figea sous le regard haineux du sorcier.

- vous ne savez pas vous y prendre, murmura-t-elle, surprise par ses propres paroles.
- je te demande pardon ?
Voldemort parlait d’une voix hachée, comme interrompu par un hoquet de surprise et Emma se réfugia dans la salle de bain à l’abri de ses foudres.
Elle attendit que le bruit d’une porte lui signale le départ du sorcier et revint au salon.
S’asseyant face à la peinture, elle déclara :
- je vais vous raconter une histoire, un conte.


- je me moque de vos histoires ! persifla la vieille
- oh, pourtant, elle vous concerne…
La sorcière lança un regard mi surpris mi inquiet à la jeune femme
- je vais vous raconter, reprit Emma tandis que la mégère hésitait entre le hurlement et l’ignorance, l’histoire de La Sorcière Du Placard Aux Balais.

La vieille femme sursauta si brusquement qu’Emma eut la sensation que le cadre aller tomber au sol. Pendant quelques secondes, seul le bruit du feu se fit entendre, et Emma reprit…

Elle conta avec force détails les aventures d’un jeune homme qui, comble de malchance, achète une maisonnette hantée par une sorcière ayant élu résidence dans son placard à balais. Cette indésirable ne sort que lorsqu’on lui chante « sorcière, sorcière, prends garde à ton derrière ».
Bien évidemment, le jeune héros passe le plus clair de son temps à taquiner cette mégère en ne lui soufflant que les premiers mots de la chansonnette.

Au bout du compte, Emma dut achever son histoire en hurlant, mais elle hurlait bien plus fort que la sorcière prisonnière de sa toile qui dut finalement s’avouer vaincue et s’enfuir de son tableau pour aller retrouver son souffle et une allure un peu plus digne dans un autre cadre.
Emma, ravie, se releva alors et fit volte face pour se diriger vers son travail.
Pas une seule fois la sorcière, qui avait discrètement repris sa place, ne lui adressa la parole.

Voldemort ne reparut qu’en fin d’après midi et son humeur était aussi noire que la suie. Il darda aussitôt un œil rageur vers le tableau et s’approcha d’Emma pour consulter l’avancement de ses recherches.
Le sorcier constata que la jeune femme faisait toujours un usage « intensif » du journal de Tom et écourta cette séance de « vérification » pour aller lire les échanges d’Emma et de Riddle.

Voldemort constata, incrédule, qu’Emma avait fort mal perçu l’attitude de la sorcière vis-à-vis de lui.
- cette mégère lui parle d’une façon odieuse !! écrivait-elle d’une écriture anguleuse qui traduisait bien son agacement.
- ne t’en fais pas pour lui, répondait Tom, il est tout à fait en mesure de se défendre.
- j’en suis pas si sure. Il est nul en psychologie, il faut croire. Il passe son temps à hurler mais elle s’en fiche cette bigote… je te jure que je vais la calmer moi, tu vas voir.
Voldemort regarda vers la porte, incrédule. Voila qu’on prenait sa défense contre un tableau ? Une simple peinture ? Il enserra son crâne douloureux entre ses mains et reprit sa lecture.

Quelques minutes au moins avaient dû s’écouler avant qu’Emma reprenne.
- c’est bon ! calmée la vioque ! elle est pas à la veille de remettre ça !
Le sorcier se sentait épuisé, vidé, et ne voulait pas même savoir ce à quoi Emma faisait allusion.
En soirée, il reprit sa place habituelle sur son fauteuil pour quelques moments de lecture et remarqua rapidement que la sorcière surveillait constamment la porte de la chambre de la jeune femme.

- et bien, entama Voldemort, cette journée de cohabitation s’est mal déroulée ?
Quelques minutes plus tard Emma perçut les bruits caractéristiques d’une dispute forcenée et colla son oreille à la porte. Rien de ce qu’échangeaient les deux sorciers n’était productif, mais Voldemort semblait perdre toute mesure : à coup sûr, le malheureux n’avait pas pour habitude d’être bravé de la sorte.
Au bout d’un temps qui lui parut interminable, Emma sentit plus qu’elle n’entendit la porte de la chambre du mage se fermer : le mur trembla d’une manière inquiétante, comme s’il s’était indigné contre le bruit intempestif qui faisait vibrer ses fondations.


Emma se risqua alors à l’extérieur et la sorcière se figea.
- disparaît ! fit-elle. Hors de ma vue !!
- il me semblait avoir été claire, fit Emma d’une voix grave
- je n’ai cure de tes menaces, Donzelle !!!!! hurla la vieille femme
- vous savez, je crois que je vais demander au maître des lieux l’autorisation de vous mettre dans ma chambre, et là, et je vous conterai chaque soir de jolies histoires, ou bien quelques chansonnettes…
Le portrait prit la même teinte blanchâtre que les pierres du mur.

- tu n’oserais pas. Fit la sorcière d’une voix rauque tandis qu’Emma souriait
- ooooh que si, répondit-elle avant d’entamer « sorcière, sorcière, prends garde à ton… »
- arrête !! ça suffit ! souffla la vieille.
Elle soutint quelques secondes le regard d’Emma et murmura
- je me tiendrai tranquille. Fiche moi la paix avec tes histoires…
Emma retourna vers sa chambre sans mot dire, et se précipita sur son précieux journal.

- Emma 2 / Voldy 0, inscrivit-elle. Voila deux fois que j’arrive à fermer son clapet à cette vieille ganache alors que lui s’époumone inutilement. Mais je pense que cette fois, on n’en entendra plus parler.
- et peut-on savoir comment tu t’y es prise ? questionna le journal
Emma marqua une pause et approcha le papier de ses yeux : cette écriture lui semblait sensiblement différente de celle qu’elle avait l’habitude de lire ; plus étroite et anguleuse, elle ne ressemblait pas à l’habituel trait de Tom.

- je lui ai raconté une histoire. Ecrivit Emma malgré tout. Une histoire de sorcière
- quelle histoire ?
- elle ne te plairait pas ! indiqua Emma en souriant.
Dans sa chambre, Voldemort lisait ces mots et se demandait ce dont il pourrait bien parler avec sa captive. Il faisait pour la première fois usage du sortilège ajouté avant de fournir le journal à Emma et écrivait lui-même, se supplantant momentanément à Tom.

Pour une raison qui le dépassait, le sorcier désirait parler. Parler sans être reconnu. Parler à quelqu’un qui ne frémirait pas en approuvant béatement sans même écouter ses paroles. Parler à un être vivant autre que Nagini. Une personne qui pourrait échanger avec lui quelques mots en toute sincérité. Juste pour le plaisir…de parler.
Voldemort agita une main agacée comme pour dissiper ces pensées tortueuses. Depuis des années il désirait vaincre la mort elle-même, mais il songea que la solitude était elle aussi une ennemie digne d’intérêt.

Seul Malefoy lui offrait quelques moments de « répit » lui permettant des échanges à peu près normaux. Le seul souci avec Malefoy, c’est qu’on ne pouvait jamais aborder un autre sujet que ceux ayant un rapport avec leurs ambitions.
Voldemort frémit d’inquiétude en lisant les phrases d’Emma, qui poursuivait après quelques secondes de silence
- Dis moi, tu ne t’ennuies pas trop ?

A qui parlait-elle ? à Tom ? à Voldemort ? Mais si c’était à lui, cette fille était dotée du troisième œil… A moins qu’elle n’ait des doutes et pose là une question « piège ». Cette phrase anodine laissa le sorcier hésitant. Qui devait répondre ? Tom ou lui ? Et qu’était-ce que l’ennui ?
- je ne sais pas trop. Finit-il par écrire.
Voldemort guetta une réponse d’Emma et songea soudain qu’elle pouvait à tout moment fermer ce carnet et vaquer à d’autres occupations, et cette pensée l’encouragea à poursuivre.
- et toi ? tu t’ennuies ?
- je n’ai pas trop le temps de m’ennuyer. Il y a ici des tas de choses à lire, je ne sais même pas par où commencer. Mais ça me manque de ne pas parler à quelqu’un d’autre qu’un serpent, une peinture ou un journal. Sans vouloir t’offenser.

Emma mordilla son stylo, anxieuse. Elle n’aimait pas manquer de tact, surtout avec Tom.
- tu ne m’offenses pas. Répondit le journal, tirant à la jeune femme un soupir de soulagement.
Voldemort sourit en repensant aux récentes écritures d’Emma et ajouta
- tu n’as qu’à aller voir… comment dis-tu déjà ? Voldy…
Le sorcier entendit au loin le rire clair de la jeune femme et s’adossa à son oreiller en fermant les yeux. Ce son là changeait de celui des cris et n’avait rien de désagréable.

- je me vois bien, écrivit Emma d’une écriture que son rire rendait malhabile, frappant à sa porte pour lui proposer de jouer aux cartes !
- il accepterait peut-être.
Voldemort trouvait ce « jeu » de plus en plus plaisant, amusé de pouvoir taquiner ainsi la jeune femme sans qu’elle n’éprouve le besoin de fuir.
- j’en doute. Répondit Emma. C’est un odieux personnage au caractère de dragon ! insista-t-elle tandis que l’incriminé grimaçait. Je suis certaine qu’il est mauvais perdant en plus !

- il n’y aura qu’à le laisser gagner.
Emma sourit en lisant ces mots. Pour la première fois elle avait porté un jugement sur le Lord Noir et le journal ne s’était pas enflammé entre ses mains. C’était plutôt bon signe. La peur s’insinua en elle lorsqu’elle pensa que peut-être Tom ferait part à Voldemort de ses propos mais elle haussa aussitôt les épaules.
Après tout, elle ne faisait que dire la vérité et ne se gênerait pas pour réitérer ses propos si on venait lui demander des comptes, preuves à l’appui.

- et puis quoi encore ! inscrivit-elle en réponse.
- je vais lui dire de venir te distraire.
Emma frémit en lâchant le journal et le reprit aussitôt en sentant la panique l’envahir.
- lui dire ? et comment ?
- je peux l’appeler, si je le désire.
- c’est fort aimable à toi mais je me passerai de sa compagnie, si je peux ! se hâta de répondre Emma.
- il ne va pas te manger tu sais. Ecrivit Voldemort avec une moue indignée à la lecture de ces lignes
- rien n’est moins sûr ! répondit Emma.
- tant pis, qui vivra verra. Je l’appelle
- non non non !!! justement. Qui vivra. Je veux vivre moi ! et tu ne lui racontes pas tout ce que je te dis j’espère ?!
- bien sûr que non ! je ne raconte rien.
Voldemort posa le journal avec un sourire satisfait. Non, Tom ne lui racontait rien. Le sorcier aux yeux de braise se contentait de lire les échanges sur le carnet, mais Tom ne lui racontait rien…

Le Lord Noir prit ses lunettes et sortit dans le salon. Dans sa chambre Emma pâlissait d’angoisse en entendant des pas approcher.
- Tom, tu n’es qu’un rustre ! écrivit-elle.
- ne t’inquiète pas. Je suis de tout cœur avec toi
- ça m’est bien égal !! fit Emma en notant que l’écriture venait à nouveau de reprendre ses rondeurs habituelles. Si tu pouvais venir tout court, ça m’arrangerait. Il n’y a aucun moyen de te faire sortir de là ?
- aucun, non.
- trouve en un ! écrivit Emma, paniquée en entendant Voldemort stopper devant sa porte. C’est ta faute si je suis dans ce pétrin ! viens m’aider !

Le journal glissa de ses mains lorsque la porte s’ouvrit mais Emma n’eut pas le courage de stipuler à l’impudent qu’il était de bon ton de frapper avant d’entrer chez les gens. En même temps, songea-t-elle, elle n’était pas vraiment chez elle.
Emma regarda le sorcier s’appuyer contre le montant de la porte. Le sourire mutin qu’il affichait et les quelques mèches sombres qu’il n’avait pas pris le temps de discipliner et qui tombait sur ses verres opaques lui conférait un charme inhabituel.
Un charme dangereux. Tout le bon sens d’Emma l’enjoignait à se prémunir contre ces dangers là.

- il faut pas l’écouter… murmura Emma en priant le ciel pour que le sorcier saisisse ce à quoi elle faisait allusion et qu’il reparte au plus vite.
- tu sais jouer aux échecs ? questionna Voldemort sans même prendre la peine de répondre aux paroles d’Emma
La jeune femme secoua négativement la tête, la gorge sèche.
- vient. Ordonna le sorcier en rebroussant chemin.
La jeune femme gémit en se levant et le rejoignit après avoir écrits quelques derniers reproches à Tom
- je te maudis. Ma vengeance sera terrible !

Lorsqu’elle pénétra dans le salon, sa peur s’étouffa quelque peu. Elle nota que souvent, la panique l’envahissait lorsque Voldemort était présent pour laisser peu à peu place à un certain apaisement, sans doute issu de son habitude à le côtoyer.
- donc, reprit Voldemort en installant un plateau de jeu si usé qu’Emma songea qu’il devait être plus pagé qu’elle, tu ne sais pas jouer aux échec ?
- Non. Répondit Emma en s’installant à contre coeur face au sorcier après qu’il lui eut fait signe.
- et bien c’est heureux ! fit Voldemort d’une voix ironique en souriant. Ainsi je suis sûr de gagner, et tu n’auras donc pas à supporter mon caractère de dragon exacerbé par mon côté mauvais perdant…

Emma sentit son visage s’embraser. A coups sûrs elle devait avoir pris la même teinte que les braises du feu qui mourrait à sa droite et que Voldemort raviva d’un geste avant d’ordonner aux pièces de l’échiquier de se mettre en place.
- je prends les noires, par habitude, indiqua le sorcier tandis qu’Emma écarquillait les yeux en regardant les figurines se diriger vers leur case respective en donnant ça et là force coup de coude.
- génial !!! ne put s’empêcher de s’extasier Emma en relevant vers le Lord Noir un regard amusé et avide.
Le sorcier sourit de plaisir en constatant qu’une fois de plus, la curiosité avait chassé de ces yeux là toute peur et toute animosité. De très beaux yeux, d’ailleurs…
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.