S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

125éme édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 125e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 22 juillet à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Délaissez le temps d'une soirée la plage et les cocotiers,
votre clavier vous appelle, vous avez plein d'histoires à raconter !

Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt !
De Équipe des Nuits le 28/06/2022 07:52


Concours officiel HPFanfic


Les 25 ans de Harry Potter

 

L'équipe de modération HPFanfic vous propose un concours d'écriture afin de célébrer dignement les 25 ans de Harry Potter.

Vous avez jusqu'au 25 août 2022 pour publier votre texte ! Les votes seront lancés dans la foulée.

Laissez-vous tenter par l'aventure en suivant ce lien ! Vous y trouverez les différentes modalités de ce concours.

A bientôt !


De L'équipe de modération d'HPFanfic le 25/06/2022 17:25


Assemblée Générale Ordinaire 2022


Bonjour à toustes,

L'assemblée générale annuelle de l'association Héros de Papier Froissé est présentement ouverte sur le forum et ce jusqu'à vendredi prochain, le 24 juin 2022, à 22h.

Venez lire et discuter, et voter pour les candidats au conseil d'administration.

Bonne AG !
De Le CA le 17/06/2022 23:08


124ème édition des Nuits


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 124e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 24 juin à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt !
De L'équipe des Nuits le 08/06/2022 18:45


Assemblée Générale 2022


Chers membres d’HPF,

Nous désirons vous informer que l’Assemblée Générale 2022 aura lieu du vendredi 17 juin 22h au vendredi 24 juin 22h sur le forum.

Seuls les adhérents à l’association peuvent voter, mais tous les membres sont encouragés à venir lire et discuter.

Au plaisir de vous y voir !

Le CA
De Les membres du CA le 06/06/2022 18:39


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Juliette54, Tiiki et Bloo, qui remportent la Sélection Drabbles !

Vous pouvez dès à présent commencer vos lectures pour élire en décembre prochain vos Fictions longues préférées. Vous avez 7 mois pour découvrir 12 univers qui ont conquis les lecteurs ! Pour en savoir plus et pour suivre notre planning de lectures, rendez-vous ICI.

En juillet, on compte sur vous pour la Sélection des Animaux Fantastiques ! Avec la sortie du troisième film, c'est de circonstance, non ? Vous pouvez d'ores et déjà proposer vos deux fanfictions favorites (ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) en vous rendant ici ou bien en répondant à cette news.

Et au mois de juin, remontez aux origines de Poudlard. Nous vous proposons six textes qui mettront à l'honneur, individuellement comme collectivement, ses Fondateurs : Godric Gryffondor, Helga Poufsouffle, Rowena Serdaigle, et Salazar Serpentard. Vous avez jusqu'au 30 juin pour lire et voter par ici.



De Equipe des Podiums le 05/06/2022 16:03


Que la lumière soit ! par Morgane

[58 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
oO§O§Oo
Poudlard Express – 11h45
oO§O§Oo


- c’est Tom. souffla alors la jeune sorcière.
-Tom ? questionna Neville
- Voldemort.
Lorsque Harry prononça ce nom interdit, sa gorge était tellement nouée qu'elle rendit sa voix rauque. Il sembla aux six amis que le temps se figeait tandis que la température plutôt clémente de ce mois d’août se glaçait soudainement.

Tous écoutèrent de longues minutes le bruit régulier du train qui filait à travers la campagne, s’attendant à tout instant à le voir dévier de son trajet dans un sursaut d’énergie pour fuir l’odeur de panique qui emplissait à présent tout l’espace du compartiment où six élèves se tassaient pathétiquement.

La porte s’ouvrit brusquement, tirant le petit groupe de sa torpeur. De terreur, Neville sursauta en poussant un cri strident et aigu et ses mouvements devenus incontrôlables provoquèrent la chute du chariot qui s’offrait à leur vue. Sous le regard indignée de la sorcière qui poussait cet étal mobile, les chocogrenouilles et les dragées surprises se renversèrent dans le plus complet désordre au milieu du couloir.
Hermione se hâta de rejoindre son camarade rougissant de honte pour réparer les dégâts. La vendeuse parut quelque peu apaisée lorsque Harry lui acheta une quantité impressionnante de marchandise.

Impassible, le train continuait à cracher des panaches de fumée blanche en filant vers sa destination tandis que Harry s’empressait de refermer la porte derrière la marchande de confiserie. Peu à peu, chacun cala sa respiration sur le bruit régulier que produisaient les rails sous leur passage, et le calme revint.
Ginny continuait de lancer vers le couloir des regards affolés mais semblait de nouveau maîtresse d’elle-même. Elle pâlit légèrement en entendant des pas dans le couloir et Neville se cramponna littéralement à son siège pour ne pas hurler en fixant la porte qui ne manqua pas de s’ouvrir une troisième fois.

- et bien ! Cette agitation est lassante. Marmonna Luna derrière les pages de son magazine qu’elle avait fini par mettre à l’endroit.
Harry fut presque soulagé de voir apparaître Malefoy et ses deux acolytes dans l’embrasure et soupira d’aise.
- alors ? commença le prétentieux garçon, c’est toi qui hurle comme une donzelle Potter ? tu as cru voir un détraqueur ?
Les oreilles de Neville rosirent tandis que Crabbe se penchait pour ramasser une chocgrenouille qui sautait désespérément vers la sortie, avant de l’avaler goulûment.
- ah non... fit le Serpentard en apercevant l’animal ensorcelé. Il a seulement été attaqué par un redoutable prédateur… en chocolat.
Les deux armoires derrière lui pouffaient de rire, l’une menaçant de crépir copieusement la cape de Malefoy.

- tu n’as vraiment rien de plus amusant à faire, Malefoy, que de venir nous importuner à chaque voyage ? Ta petite vie est-elle donc à ce point minable pour que tu n’aies pas d’activités plus enrichissantes ?
Le sourire glacial s’effaça du visage de Drago et ses yeux pâles se rétrécirent en deux fentes grises. Hermione ne lui laissa cependant pas le temps de répondre
- à moins que ta maman n’aie pas pu te fournir assez d’argent de poche pour pouvoir offrir des petites douceurs à tes amis ? Les voila obligés de ramasser nos restes. La vie deviendrait-elle plus dure sans papa au bercail ?
Le visage de Malefoy perdit le peu de couleur qui le caractérisait déjà et sa main se crispa sur sa baguette. Aussitôt, les cinq amis se redressèrent sous le regard intéressé de Luna qui les imita tranquillement après quelques secondes.
- la dernière fois que tu as tenté ce tour là, tu as fini le trajet dans le filet à bagage. Siffla Ron en guise d’avertissement.
Ce détail n’avait manifestement pas échappé au trio face à eux et Malefoy rebroussa chemin en leur lançant un regard venimeux.
- profitez en bien tous. Cracha-t-il, mâchoires serrées. Vous allez vite trouver à qui parler.

Une fois que les Serpentard furent hors de vue, Harry se rassit en observant Ginny. La jeune fille était visiblement tendue.
- je trouve ça étrange. Fit Luna d’un ton badin en rangeant son chicaneur dans un sac à dos racorni. Il n’a pas trop parlé de son invité…
Harry déglutit difficilement et ne put qu’approuver. Malefoy, qui ne ratait jamais une occasion de les rabaisser, n’avait pas exploité au mieux cet atout majeur.

Le ciel s’obscurcit lentement tandis que la distance qui les séparait de Poudlard s’amenuisait dans un silence pesant. Hermione finit par se plonger dans la lecture d’un livre sur les sortilèges qu’ils auraient à étudier cette année tandis que Ron ne quittait pas sa sœur des yeux, le visage fermé.
Ce voyage fut l’un des plus longs et pénibles de toute sa scolarité, jugea Harry lorsqu’il fut l’heure d’endosser leurs tenues de sorcier.
Les garçons sortirent pour laisser aux trois filles le temps de se changer en surveillant l’aile gauche du couloir et les portes fermées, puis inversèrent les rôles. Ron proposa à sa sœur de rester avec eux, exigeant cependant qu’elle se tourne vers la paroi pendant qu’ils se changeraient, mais la jeune fille refusa tout net et rejoignit Luna et Hermione avec toute la dignité dont elle était capable.

Lorsque les six étudiants furent changés au pas de course et à nouveau réunis dans leur compartiment, légèrement haletant de stress, un nouveau silence se fit. Harry se demanda si tous, comme lui, retenaient leurs respirations en s’observant quand Luna se mit à pouffer de rire, bientôt imité par Neville. Ginny esquissa un sourire crispé et quelques secondes après de bruyants éclats de rire retentirent dans la cabine. Tous les six se laissèrent tomber sur leurs sièges, hilares.
Le calme revint après de longues minutes durant lesquelles chacun tenta désespérément de réfréner son rire, sans succès. Harry soupira en souriant à ses amis. Tout le stress accumulé durant ces dernières heures venaient de s’envoler en peu de temps, leur laissant les côtes douloureuses et les yeux humides.

- bon ! Résuma Hermione d’un air à nouveau sérieux. Le mieux est de rester ensemble le plus longtemps possible et d’attendre les explications du Professeur Dumbledore. Jusque là, tâchons de suivre ses conseils et de ne pas paniquer.
Tous approuvèrent et Ginny elle-même parût assurée lorsqu’elle précisa, avec un regard appuyé pour Harry
- de toute façon, on ne risque rien ce soir. L’école est au grand complet et le plus grand sorcier du monde veille attentivement sur nous.
Lorsque le train ralentit enfin pour stopper progressivement sa course, elle se leva en ajoutant d’une voix légère :
- je vous conseille quand même de n’écrire sur aucun journal, cahier ou parchemin vierge jusqu’à nouvel ordre ! Surtout s’il vous répond !
Comme pour prouver son courage retrouvé, elle passa la porte la première et se dirigea vers la sortie, ces cinq amis sur les talons.

La soirée était fraîche et Harry frissonna en descendant du train. D’instinct, il chercha à distinguer la haute silhouette d’Hagrid et l’aperçut bientôt qui agitait une main à son intention.
- ça va bien Harry ? cria-t-il sans même attendre la réponse. On se retrouve au château ! LES PREMIERE ANNEE PAR ICI ! Tonna-t-il tandis qu’un essaim de jeune gens trépignant se dirigeait à tâtons vers lui.
Harry sourit au son de cette voix forte et chaleureuse avant d’être ramené à la réalité par celle, beaucoup plus aigue, de Dennis Crivey, un élève de troisième année surexcité qui sautillait près de lui en appelant son frère

- Colin ! Coliiiiiiiiin ! il est là ! Bonjour Harry ! Harry, tu as passé de bonnes vacances ? j’espère que tu nous donneras encore des entraînements, fit-il sur le ton de la confidence en baissant la voix avant de reprendre hâtivement, de sa voix claironnante, hein Harry ?
Le jeune garçon aux cheveux blonds aurait tout à fait eu l’air à sa place sur les barques, en compagnie des nouveaux élèves, tant sa petite taille lui donnait l’air d’un jeune enfant.
Harry s’éloigna de lui avant que son frère ne puisse les rejoindre et prit place dans un carrosse après avoir flatté l’encolure du sombral qui les tira bientôt jusqu’aux portes du château.

Observant les hautes tours se dessiner dans le ciel sombre, Harry se demanda si Hagrid se souvenait de l’aspect de Tom. Le reconnaîtrait-il ? Et surtout comment réagirait-il à son arrivée ? Le demi-géant, qui éprouvait une admiration proche de l’adoration pour Dumbledore ne se sentirait-il pas trahi par le vieux sorcier ? Il soupira en portant son regard sur Hermione et Ron qui partageaient le même transport. Tous deux hochèrent négativement la tête pour signifier qu’ils n’avaient rien aperçu de particulier.

Les étudiants pénétrèrent bientôt dans le château en surveillant les plafonds, redoutant le comité d’accueil régulièrement organisé par Peeves, et se réfugièrent dans la grande salle.
D’un même mouvement, les cinq amis Gryffondor se rejoignirent à leur table, s’asseyant le plus près possible de celle des professeurs. Seuls quelques élèves, à leur droite, les séparaient de leurs maîtres. Quelques places restées libre à l’extrémité de la table trouvèrent en partie preneurs lorsque les frère Crivey s’y précipitèrent, non sans avoir gratifié Harry de bruyantes marques de sympathie.

Harry et Ginny s’assirent face à la table des Serpentard, dos au mur, tandis que Neville Ron et Hermione prenaient place devant eux. Scrutant les rangs de leurs ennemis, ils ne distinguèrent aucun nouvelle tête parmi tout ce vert ; pas même à proximité de Malefoy, qui semblait quelque peu irrité si on en jugeait son visage tendu et ses yeux plus froids que jamais.

Le silence se fit automatiquement lorsque Dumbledore entra pour se diriger vers son siège. Face à l’assemblée des élèves, il resta debout et déclara :
- Aucun d’entre vous, je pense, n’ignore plus les bouleversements qui ont cours dans notre monde ces derniers temps. Cependant, je tiens à vous assurer au plus vite que l’Ecole, et tout particulièrement cette école, est un lieu protégé. Aussi, j’ai à cœur que votre scolarité se déroule cette année dans les conditions les plus normales possibles. Je profite de ce temps qui m’est accordé, ajouta-t-il en regardant le professeur McGonagall qui venait d’ouvrir la Grande Porte, pour vous annoncer l’arrivée parmi nous d’un nouvel étudiant.

Harry se tendit sur son banc, tandis que Malefoy se redressait brusquement, attentif au moindre mouvement du directeur.
- cet étudiant nous arrive de très loin et entrera en sixième année.
L’estomac de Harry acheva de se crisper.
- il va donc coiffer le choixpeau en compagnie des plus jeunes d’entre vous avant de rejoindre la maison qui sera la sienne pour les deux ans à venir. Je vous demande de lui faire bon accueil. A présent…
Il fit un signe de la main en direction de Minerva qui avança jusqu’à la table des professeurs, face à lui, et de fait, face à Harry et ses amis.
- pourquoi il repasse le choixpeau ? murmura Hermione en se penchant par-dessus les couverts tandis que Ginny hochait la tête, les yeux hagards.

Lorsque les première année furent entrés, le silence engloutit à nouveau la Grande salle. Harry n’entendit pas la chanson du célèbre couvre chef tant ses oreilles bourdonnaient et il sentit Ginny crisper sa main sur son bras lorsque leur directrice de maison entama la liste des élèves. Au rythme des « Gryffondor » ! « Poufsouffle » ! « Serpentard » ! son estomac se contractait dangereusement tandis que ses amis, face à lui, devenaient blêmes à faire peur.
De temps à autres, Harry percevait les commentaires du choixpeau qui analysait ce qu’il lisait dans la tête et le cœur de celui ou celle qui le coiffait, se rappelant comment lui-même, quelques années plus tôt, avait âprement défendu son désir de ne pas être envoyé à Serpentard.

Enfin, arriva le moment. Harry ne sut pas ce qui l’avertit en premier : la voix de McGonagall, la douleur lancinante que Ginny provoqua en enfonçant ses ongles dans sa peau, ou le fracas du verre que Hagrid échappa sur le sol, plus loin à sa gauche.
- Jedusor, Tom !
Un jeune homme de grande taille s’avança vers le tabouret où reposait le chapeau noir et rapiécé. La directrice des Gryffondor s’en saisit tandis que l’étudiant prenait place sur le siège.
Harry ne put s’empêcher de constater à nouveau à quel point ils étaient semblables. Les mêmes cheveux noirs de jais, la même physionomie mince et élancée, à ceci prêt que lui était bien plus maigre et plus petit que le meurtrier de ses parents. Et il avait les yeux verts. Les yeux verts de sa mère, assassinée par celui qui se trouvait à quelques mètres…

Harry se tourna vivement vers Dumbledore qui le fixait. Le vieil homme lui sourit, l’assurant ainsi de sa bienveillance et de son soutien tandis que le chapeau retombait sur les yeux de Jedusor.
Harry eut l’impression que Neville Ron et Hermione avaient à nouveau cessé de respirer, les yeux agrandis par l’angoisse, tâchant de lire sur son visage et celui de Ginny ce qui se déroulait derrière eux.
A leurs côtés, Colin et Dennis restaient étrangement silencieux, scrutant le nouvel arrivant d’un air curieux. Harry tendit l’oreille, réfrénant sa rage et sa peur pour ne rien perdre de la conversation qui s’engageait entre le choipeau et l’étudiant.

- encore toi ?! Grimaça le vieux tissu, provoquant un léger sourire chez le Serpentard. Est-il vraiment besoin de refaire appel à mes services ? Oui ? Je sens pourtant toujours aussi nettement en toi le désir de faire ses preuves, murmura-t-il, obligeant Harry à se mettre en apnée pour ne rien perdre de ses paroles. Et l’héritage qui boue en ton sang ne peut mentir ou se renier. Pourtant… têtu n’est-ce pas ?
Le choixpeau se figea légèrement en ce qui sembla être une grimace d’indignation à la fois étonnée et amusée avant de se recroqueviller en une attitude boudeuse mêlée d’amusement, tandis que la lenteur de cette répartition étonnait le reste de la Salle, poussant McGonagall à se tourner vers le directeur qui ne répondit à ses interrogations muettes que par un sourire serein.
- je vois je vois. C’est ce que je dis, beaucoup de détermination. Vouloir parvenir à ses fins quel qu’en soit le prix est une caractéristique digne du grand Salazar… Enfin… fit il avant de se redresser un peu plus, comme pour prendre sa respiration et crier son verdict. Gryffondor !!

Harry sentit Ginny faiblir à ses côtés et entoura sa taille de son bras pour la soutenir. Il lui sembla entendre le Choixpeau grommeler «et fais en sorte que je n’aie pas à la regretter !» avant qu’un nouvel élève ne s’avance, à l’appel de McGonagall, tandis qu’Hermione soufflait un «j’en étais sûre !» affollé.
Entendre les Gryffondor applaudir à tout rompre l’arrivée de Voldemort dans leur maison provoqua chez Harry une nausée abominable. La mine réjouie des frère Crivey lorsque Jedusor s’assit à côté d’eux acheva de le briser. Il avait envie de se lever brusquement et de hurler à tous ce qu’il savait, les obligeant à se taire.

Le regard qu’il tourna vers le vieux sorcier au centre de la table professorale était à présent empli de rage et de reproches, ce qu’Albus comprit parfaitement. Il hocha la tête d’un air entendu pour signifier que le temps des explications était proche, ce qui, en aucune façon, n’apaisa Harry.
Il entendit avec horreur le plus jeune des garçons entamer une discussion enthousiaste de sa voix enfantine avec…
- Tom ! Bonjour Tom ! Je m’appelle Dennis et là c’est mon frère Colin. Je suis en troisième année et lui en cinquième.
Le sorcier brun les salua d’un bref signe de tête et Harry sentit venir la catastrophe, cherchant une aide quelconque du regard.
- dis donc Tom ! intervint Colin, il a eu l’air d’hésiter le Choixpeau. Mais il a fini par t’envoyer chez nous ! fit-il fièrement. Qu’est-ce que tu lui as promis pour qu’il se décide ?
- de le découdre avant de le jeter au fond du lac, où il aurait servi de mouchoir aux sirènes. Répondit l’interpellé avec un sourire glacial.

Cette voix calme replongeait Harry cinq ans en arrière, pour son plus grand déplaisir. Finalement, la catastrophe attendue, prévisible, inévitable, arriva.
- Tom ! reprit Colin, électrique, regarde là Tom ! tu vois ce garçon brun ? tu sais qui c’est Tom ?
- J’en ai vaguement entendu parler, oui. Répondit-il en se tournant vers le Survivant, sourire aux lèvres
Harry croisa les yeux obscurs de l’intrus Gryffondor et porta instinctivement sa main à son front tandis que Jedusor commençait à déguster la soupe chaude que Dennis lui avait servi avec empressement.
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.