S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Concours poésie - Musique, Choixpeau !


Vous aviez peur de vous ennuyer cet été ? Tiiki vous propose un nouveau concours de poésie en vers : choisissez une année de rentrée et écrivez la chanson du Choixpeau magique !

Pour en savoir plus, c'est par ici.

Vous avez jusqu'au 1er septembre 2022 pour publier votre texte et l'ajouter à la série dédiée… juste à temps pour la Répartition !


De le 06/07/2022 16:56


Sélections du mois


Félicitations à Sifoell et Chrisjedusor, qui remportent la Sélection Fondateurs !

Ne partez pas trop vite en vacances ! En juillet, les Animaux Fantastiques (les films !) sont à l'honneur. Vous avez jusqu'au 31 juillet pour lire les 5 textes proposés par les membres et voter par ici.

Après cela, l'équipe prendra un mois de repos bien mérité. Mais elle revient en septembre sur le thème Femslash ! Vous avez deux mois (oui, deux mois !) pour proposer vos deux fanfictions favorites (ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.

On nous souffle dans l'oreillette que si vous voulez vous occuper en août, la Sélection Fictions longues continue. Il vous reste 6 mois pour découvrir 12 magnifiques univers ! Pour en savoir plus, rendez-vous ICI.




De Equipe des Podiums le 04/07/2022 17:49


Concours hommage à Barbara - Ma plus belle histoire


De plus loin, que nous revienne
L’ombre de nos amours anciennes,
Du plus loin, de la première écoute…


Durant l'été 2022 (juin à août), nous, Juliette54 et Amnesie, vous proposons de déclarer votre amour à Barbara.
En un concours en trois manches, nous vous proposons de (re)découvrir ses chansons et son univers. Le premier chapitre (de 500 à 5000 mots) doit être écrit et mis en ligne d'ici le dimanche 10 juillet à 23h et doit s'inspirer d'une chanson de Barbara de ton choix et du thème Ma plus belle histoire...

Pour t'inscrire, nous donner le lien vers ton chapitre et pour plus d'info, nous t'invitons à consulter ce post sur le forum HPF !

Notre plus belle histoire d'amour, c'est toi, Barbara...


De le 03/07/2022 11:03


125éme édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 125e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 22 juillet à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Délaissez le temps d'une soirée la plage et les cocotiers,
votre clavier vous appelle, vous avez plein d'histoires à raconter !

Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt !
De Équipe des Nuits le 28/06/2022 07:52


Concours officiel HPFanfic


Les 25 ans de Harry Potter

 

L'équipe de modération HPFanfic vous propose un concours d'écriture afin de célébrer dignement les 25 ans de Harry Potter.

Vous avez jusqu'au 25 août 2022 pour publier votre texte ! Les votes seront lancés dans la foulée.

Laissez-vous tenter par l'aventure en suivant ce lien ! Vous y trouverez les différentes modalités de ce concours.

A bientôt !


De L'équipe de modération d'HPFanfic le 25/06/2022 17:25


Assemblée Générale Ordinaire 2022


Bonjour à toustes,

L'assemblée générale annuelle de l'association Héros de Papier Froissé est présentement ouverte sur le forum et ce jusqu'à vendredi prochain, le 24 juin 2022, à 22h.

Venez lire et discuter, et voter pour les candidats au conseil d'administration.

Bonne AG !
De Le CA le 17/06/2022 23:08


Voldemort s'est tiré une balle dans le cul par Vifdor

[30 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

pardonnez moi... et en plus ce OS est long... bon courage. XD

La soirée du 1er avril s'annonçait plutôt calme, un parfum d'accacias flottait dans l'air et pénétrait par la fenêtre ouverte dans les locaux de SOS détresse-amitié. L'ambiance était presque reccueillie, on ne voyait que Thérése, assise derriére son petit bureau en train de tricoter des moufles pour la Croix Rouge. Puis soudain la voix désagréable et un poil stidente de madame Musquin résonna, partant de la cuisine :
-Vous allez être bien embêtée ma pauvre Thérése, le soir du 1 er avril, on a toujours plein d'appels de gamins pour faire des blagues... Je suis heureuse de partir. Mais où est donc passé Pierre?
Thérése leva le nez de son tricot et dit :
-Il est parti chercher à la gare les étudiants bénévoles qui nous arrivent d'Angleterre... Les pauvres doivent être perdus en France!
Madame Musquin répondit aigrement à cette marque de compassion qu'ils n'avaient qu'à rester chez eux s'ils ne voulaient pas être perdus.
-Mais ils n'ont pas le choix madame Musquin, ils sont envoyé chez nous en punition!
-En punition? On nous envoit des délinquants maintenant?
La conversation se prolongea quelques minutes sur la délinquance juvénile, avant que n'arrive Pierre, accompagné des fameux "délinquants". Ils étaient au nombre de trois, un grand garçon brun nommé Harry, un autre roux cette fois l'air passablement abruti qui répondait au nom de Ronald et une fille aux cheveux ébouriffés du nom de Hermione. Madame Musquin lança alors en partant :
-Ah, vous voilà enfin Pierre, je vous laisse avec Thérése, surveillez-moi bien ces... enfants.
On entendit ensuite la porte claquer et ses pas dans l'escalier, car elle ne prenait plus l'ascenseur depuis une expérience malheureuse à Noël... Pierre et Thérése se retrouvérent donc seuls avec les trois jeunes anglais, donc ils ignoraient la vraie nature, car il s'agissait bien sû r des trois jeunes sorciers les plus célébres de la terre... Thérése expliqua le fonctionnement de l'association au trio, le plus gêné fut Ron qui ne comprenait rien à l'appareillage moldu, mais rapidement ils comprirent la tâche qui leur était assignée et se résolurent à attendre les appels de personnes en détresse, à qui il faut donner de l'amitié... Alors que Pierre et Thérése étaient dans la cuisine, le trio engagea la conversation... Ron soupira...
-Mais qu'est ce qu'on fait là franchement?
-Arrête de te lamenter! Si tu n'avais pas refusé les avances du professeur MacGonagall, on en serait pas là! lui dit alors Hermione. A présent il faut assumer.
Et pour montrer sa détermination, Hermione se planta derriére le bureau qui lui était assigné et prit un air attentif, au cas où le téléphone sonnerait. Malheureusement pour elle, le téléphone restait muet, ce qui provoqua des sourires narquois de Ron et entraina Harry à dire :
-A la limite tant mieux que personne n'appelle, c'est que personne n'est en détresse.
Hermione ne dit rien mais fronça les sourcils, pressée de montrer ses capacités de réconfort. Le téléphone émit soudain une petite sonnerie aigrellette pour le plus grand plaisir de celle ci qui se précipita sur le combiné pour répondre en s'écriant :
-Je prends l'appel! Allo????
Une voix hésitante lui répondit :
-Bonjour... Je suis bien à SOS détresse-Amitié?
Hermione s'empressa de répondre.
-Oui oui, bien sûr! Quel est votre probléme?
Devant son ton impératif et pressé, son interlocuteur parut encore plus hésitant...
-Et bien... En fait... Je me sens un peu seul... J'ai trahis tout le monde et plus personne ne veut me parler...
Soudain, la physionomie d'Hermione changea, derriére la voix hésitante il lui sembla reconnaitre la voix de...
-Professeur Rogue???
Un long silence emplit le combiné, et l'inconnu finit par raccrocher. La tonalité de fin d'appel résonna dans la piéce tandis que le trio se regardait estomaqué. Ce fut Ron qui reprit la parole alors, d'un ton rigolard :
-Rogue téléphone à SOS Détresse-Amitié?
-Bah on dirait que oui... surenchérit Harry, Il doit vraiment être désespéré dans sa vie affective!
-Arrêtez! Vous ne vous rendez pas compte! leur dit Hermione d'un air paniqué.
-Calme toi Hermione, il ne nous entend pas et il est même plus prof depuis qu'il a trahi l'ordre du phoénix... lui dit Ron d'un ton apaisant.
-Justement! Maintenant il sait que je suis ici et va conclure que Harry y est aussi, et il va le dire à Voldemort!
Les deux garçons se rendirent compte du probléme qui se posait à eux. Ils étaient coincés à un lieu dans lequel allait bientôt arriver Voldemort avec la ferme intention de les tuer, sur information de Rogue... Ils se levérent tous les trois en même temps.
-On doit partir le plus vite possible! dirent-ils en coeur.
C'est à ce moment que Pierre sortit de la cuisine accompagné de Thérése.
-Vous avez déjà fait connaissance avec le terrain! Alors ce premier appel? demanda t-il d'une voix réjouie.
-Et bien... Il a raccroché... dit Hermione d'un air embarassé. En fait...
-Oh ne vous inquiétez pas ça arrive souvent, n'est ce pas Thérése?
-Oui Pierre! Dans ces cas demandez-leurs d'appuyer sur le bouton, peut être que la cabine fonctionne mal.
Alors que notre trio dansait d'un pied sur l'autre voulant s'enfuir, Pierre et Thérése continuaient de discuter tranquillement. Harry décida alors d'intervenir :
-Il faut vraiment que nous partions!
Pierre s'y opposa fermement.
-Pas question, vous devez nous aider à réceptionner les appels. Sinon qui va répondre au téléphone?
-Vous ne comprenez pas quelqu'un va venir ici pour nous tuer!
Alors que Pierre allait répondre d'une répartie singlante, on sonna à la porte. Aussitôt les trois sorciers voulurent se cacher dans la piéce : Hermione courut vers le porte manteau tandis que Harry se jetait sous un bureau et que Ron se cachait derriére un rideau. Pierre alla à la porte ouvrir et tomba sur leur voisin de palier, Mr Leblé.
-Salut les désespérés! Y-a votre collégue qui est coincée dans le sas du digicode en bas, faudrait aller l'aider, elle hurle depuis au moins une demie-heure.
-Merci Mr Leblé, je descends tout de suite l'aider. lui répondit Pierre avant de se précipiter en bas de l'escalier.
Madame Musquin était en effet coincée dans le sas, tentant d'hurler à travers la paroi insonorisée, si bien qu'elle ressemblait à un poisson en train de chercher l'air dans un aquarium... Mais quand il appuya sur le bouton qui était censé ouvrir la porte, rien ne se passa.
-Ah la porte est encore cassée... Il faut appeller le réparateur.
Il remonta les marches en courant et fit irruption dans les locaux où le trio tentait de convaincre Thérése de les laisser sortir, mais celle-ci faisait barrage de son corps. Pierre leur dit alors :
-Vous ne pouvez pas sortir la porte d'entrée est coincée, il faut appeller le réparateur.
Ce qu'il fit. Les trois sorciers se rassirent alors, vaguement soulagés. S'ils ne pouvaient pas sortir, personne ne pouvait rentrer non plus, ce qui était déjà pas mal. Le téléphone se mit alors à sonner. Ils se regardérent, et ce fut Ron qui décrocha sous la contrainte du regard pesant d'Hermione.
-Allo? Oui vous êtes bien à SOS Détresse-Amitié...
Il tendit alors le combiné à Hermione en disant :
-Il dit vouloir parler à une fille...
Hermione s'empara du téléphone :
-Oui?
L'inconnu lui demanda alors d'une voix avide :
-Comment vous appelez-vous Mademoiselle?
-Hermione. Pourquoi?
-JE T'ENCULE HERMIONE.
Thérése s'anima alors :
-Oh non! C'est encore l'obsédé du téléphone!
Mais Hermione ne semblait pas faire attention aux énormités que sortait l'inconnu, et se concentrant sur la voix, elle finit par dire d'une voix ébahie :
-Neville? Nan....
L'inconnu parut coupé dans son élan.
-...
Ce qui énerva prodigieusement Hermione.
-Mais Neville tu n'as pas honte? Je vais raconter à ta grand mére, tu vas voir! vociféra Hermione, si bien que celui qui était vraisemblablement Neville raccrocha.
Aprés cet interméde révélateur, notre trio s'interessa de nouveau à un probléme qui était passé au second plan aprés l'appel de Neville : leur survie à l'arrivée de Voldemort. Harry demanda :
-Le réparateur arrive bientôt?
Ce à quoi Thérése répondit qu'on ne savait jamais à quelle heure il arrivait, ce qui provoquait souvent des surprises désagréables. Les trois griffondors tombérent alors sur leurs chaises, un peu découragés. Le téléphone sonna, ce fut cette fois Thérése qui décrocha tandis que Pierre demandait à Harry s'il aimait la peinture, l'invitant à venir voir une de ces toiles représentant Thérse qu'il avait accroché dans la cuisine.

***
Pendant ce temps en bas de l'immeuble, tandis que madame Musquin s'ennuyait ferme dans l'espace étroit du sas de digicode, une personne se précipita sur la porte et appuya fébrilement sur le bouton d'ouverture. Elle appuya tant et si bien, de façon peut être un peu violente par moment, que la porte finit par s'ouvrir, libérant madame Musquin. Cette personne un peu violente était un homme à l'allure louche, habillé d'un étrange costume de canard en peluche jaune, qui se précipita dans l'escalier une arme à la main vers les locaux de SOS-détresse. Arrivé sur le palier il tambourina la porte en hurlant "Ouvrez je sais qui vous cachez!"
Entendant ces hurlements, nos trois griffondors crurent à l'arrivée d'un contingent de mangemorts et tentérent de se cacher, Hermione se terra sous un bureau, Ron se précipita dans la salle de bain, se cachant derriére le rideau de douche de façon peu convaincante... Seul Harry resta au milieu de la piéce, pétrifié de peur, ne sachant où se cacher... La porte s'ouvrit brutalement, laissant apparaitre l'homme au costume de canard, l'air effaré et brandissant un revolver. Ils se trouvérent tous les deux forts décontenancés...
-Félix, que faites-vous ici? s'écria Pierre qui revenait de la cuisine attiré par le bruit de la porte claquant... Harry soupira de soulagement, le bonhomme ne semblait pas venir pour lui...
-Où est Josette? Je suis sûr qu'elle s'est cachée ici aprés avoir fuit la maison! dit le dénommé Félix en brandissant son pistolet sur Pierre. Celui-ci leva les bras en l'air comme s'il s'agissait d'un bracage et dit d'une voix précipitée :
-Elle n'est pas ici!
Félix ne parut guére convaincu et s'apprêta à répliquer quand le téléphone sonna. Thérése décrocha de nouveau :
-Allo? Oh c'est Josette!
Félix se précipita vers le combiné bousculant Hermione qui venait d'émmerger de sous le bureau, et hurla à l'adresse :
-Reviens à la maison ou je bute tout le monde!
En entendant ça, notre trio parut effaré, non content d'avoir une armée de mangemorts probablement à leurs trousses ils se retrouvaient sous la menace d'un dingo déguisé en canard! Ils se jettérent un rapide coup d'oeil et décidérent de passer à l'action. Alors que Ron se préparait à ceinturer le forcené par derriére, on sonna à la porte, ce qui interrompu la conversation animée que tenait Pierre à Félix tentant de la convaincre de poser son arme. La porte s'ouvrit en un grincement sinistre et alors que les trois griffondors se croyaient perdus en pensant à l'arrivée de Voldemort, une étrange créature apparut : elle portait une robe à l'imprimé léopard plutôt voyant et une perruque de cheveux bruns accompagné d'un maquillage outrancier. Elle parut déconfite de trouver cette assemblé étrange constitué d'une jeune fille émergeant de sous un bureau, d'un garçon le regard vide et d'un homme en costume de canari pointant une arme en direction d'un autre homme qui se tenait les mains en l'air. Elle demanda alors :
-Je suis bien à SOS-détresse?
Pierre fut rassuré de voir qu'il ne s'agissait que d'un de ces désespéré qui passait souvent les voir dans les locaux plutôt que d'un autre serial killer en puissance.
-Oui, c'est bien ici. Excusez nous pour ce... désordre, mais... notre ami Félix a quelques problémes de couple...
-Vous réglez souvent vos problémes à coup de revolver? demanda l'inconnue d'une voix à la fois hystérique et geignarde, qui parut réveiller chez Pierre de vieux souvenirs..
. -Hummm... Vous ne seriez pas un...une amie de Katia?
-Oui en effet, c'est elle qui m'a conseillé de venir vous voir. Elle m'a aussi prêté quelques... affaires.
-J'avais vu ça... dit Pierre en regardant la robe de léopard et la perruque d'un air goguenard.
L'inconnue allait répondre mais elle fut interrompue par la sonnerie du téléphone.
-Encore... soupira Thérese en décrochant... Mais ce n'était cette fois que l'appel d'un désespéré classique du nom de Lockart d'aprés ce qu'elle put comprendre... Mais celui-ci ne s'attarda pas et raccrocha. Elle put alors retourner à la conversation qui animait le reste du groupe et qui portait sur la véritable identitée de l'inconnue à l'allure si étrange... Elle ne voulait donner aucun information sur elle et regardait le trio de jeunes sorciers avec suspicion, comme si elle les connaissait déjà... Alors qu'elle s'éloignait dans un mouvement vif d'Hermione qui disait que son allure ne lui était pas étrangére, sa perruque tomba et les autres virent alors apparaitre de courts cheveux blonds... Des cheveux blonds qui appartenaient à...
-Drago! Sale mangemort! hurla Harry qui s'empara de sa baguette et l'en menaça tandis que Drago (ou plutôt ici Draguia) poussait des cris hystériques. Pierre sous le regard de Thérése affolée voulut s'interposer, interpellant Harry.
-Que faites-vous? Laissez cette.... personne tranquille!
-C'est un mangemort! Il a tué Dumbledore.
Drago tenta de défendre sa cause et déclara alors :
-Je ne suis plus un mangemort, je suis moi même poursuivis par les mangemorts...
-Pourquoi?
-Heu... A vrai dire... J'ai connu quelques divergences d'opinion avec Voldemort, et depuis...
Drago oubliait de préciser en disant celà qu'il fuyait plus que Voldemort un certain Queudver, qui le poursuivait de ces avances depuis qu'il était entré chez les mangemorts... mais il tentait de garder le peu de dignité qu'il lui restait, alors qu'il était obligé de se travestir pour ne pas être repéré. Les aveux de Drago laissérent l'assistance un peu indécise, Harry baissa sa baguette. Alors qu'allait se jouer un grand instant Kodac avec réconciliation et larmes de joie, on entendit un pas lourd montait l'escalier...
-C'est Voldemort qui arrive! s'affola Hermione qui se précipita vers la salle de bain pour s'y cacher. Mais elle n'eut pas le temps d'esquisser un pas avant que la porte ne vole en éclat, laissant rentrer le sorcier maléfique enveloppé dans une grande cape noire... Ces yeux incandescents se fixérent directement sur Harry et il leva sa baguette, prêt à se livrer au sort d'avada kedavra... C'est alors que Pierre, qui ne comprenait pas cette manie des anglais à se toiser en tenant des bouts de bois intervint :
-Monsieur, vous êtes dans les locaux de SOS détresse-amitiés, lâchez ce jouet!
Pour toute réponse, Voldemort envoya un sort à Pierre qui tomba raide sur le sol à la grande horreur de Thérése qui se jetta sur le corps, qu'elle croyait sans vie, si bien qu'elle reçut un sort à son tour... Hermione ne put s'empécher d'intervenir et de ramener sa science :
-Oh ce sont juste des sorts d'immobilisation!
Voldemort se sentit obligé de justifier sa clémence envers ses moldus...
-Ce sont des braves gens, j'ai déjà eu besoin de leurs services... Je ne vais pas les tuer.
Puis il voulut se reconcentrer sur l'objectif premier qui l'avait amené dans les locaux de l'association.... Alors qu'il cherchait des yeux sa victime, Harry, il tomba sur quelqu'un qu'il n'aurait pas pensé croiser ici, et surtout pas dans cet accoutrement : Drago Malefoy.
-Tiens voilà monsieur Malefoy! Le traitre! Ou dois-je dire la traîtresse? ironisa Voldemort. Drago ne répondit rien, muet d'horreur à la vue de la baguette pointée sur lui. Mais Voldemort se retourna alors vers Harry...
-Je vais enfin pouvoir te tuer Potter! cracha t-il en brandissant sa baguette, alors qu'il allait lancer le sort, un évenenement extérieur vint contrarier ses plans...
Pour rentrer dans l'immeuble, il avait tout simplement passé la porte et le sas du digicode, où une dame attendait un taxi. Alors qu'il montait l'escalier, un courant d'air ferma la porte du digicode avec violence. la femme, qui se révéla être madame Musquin, se précipita vers la porte et ne put que constater que celle-ci était bloquée à nouveau. Elle hurla à l'inconnu en cape noire qui montait l'escalier de prévenir le réparateur, mais l'inconnu ne lui accorda pas un regard... Elle entreprit alors d'ouvrir la boite du digicode pour débrancher les fils et pouvoir sortir... C'est quelques minutes plus tard, quand Voldemort s'apprétait à lever sa baguette pour tuer Harry qu'elle reussit et ouvrir le boitier dont elle coupa les fils si bien qu'une décharge éléectrique la traversa, faisant sauter les plombs de l'immeuble...
Revenons aux locaux où la lumiére était à présent coupée. Voldemort plongé dans le noir ne put faire son sort, Félix qui était resté silencieux dans son coin jusque là, passa alors à l'action et tira à l'aveugle à l'aide de son pistolet, tandis qu'un éclair rouge partait malgré tout de la baguette de Voldemort... Le sort ricocha mais fini par toucher quelqu'un puisque on entendit un corps s'affaler sur le sol tandis que Drago se mettait à pousser des hurlements perçants, atteint par la balle tirée par Félix...
Quand la lumiére revint quelques secondes plus tard... Tous constatérent avec soulagement que le corps tombé était celui de Voldemort en personne qui s'était malencontrueusement tué, son sort ayant été dévié par les nombreux bijoux portés par Drago...
-Drago est blessé, il faut le faire soigner... dit Harry, tendant de maintenir debout un Drago qui gesticulait de façon de plus en plus hystérique en se tenant la jambe.
-Emmenez-le chez le pharmacien , il est en bas de l'immeuble. suggéra Félix en rangeant son pistolet dans sa poche... Harry et Ron se saisirent de Drago en le tenant chacun par un bras...
-Bon on va revenir... Hermione, occupe-toi de ces deux là en attendant! dit Harry en désignant Pierre et Thérése toujours raides comme des cadavres, qui gisaient par terre.
Harry, Ron et Drago commencérent à descendre l'escalier... La descente fut longue à cause de Drago qui ne cessait de se plaindre et de gémir, si bien qu'il eurent le temps de discuter un peu de l'incroyable nouvelle que présentait l'auto-assassinat de Voldemort...
-A présent je suis tranquille je n'ai plus à le tuer... soupira d'aise Harry en affichant un petit air satisfait. Ce qui inspira à Drago une phrase spirituelle dont il avait le secret : -Et bien... SOS dé-stresse!
-....
-Bon ben j'aurais tenté de faire de l'humour hein... soupira Drago en faisant la grimace...
La suite de la descente d'escalier se fit en silence.
Pendant ce temps Hermione se retrouvait seule avec les deux rigidifiés... Félix l'ayant laissé en emportant le corps dans la cuisine d'où sortait à présent des bruits étranges, comme s'il se livrait à du bricolage... Elle passa sa main sur le front de Pierre et vit que ses yeux bougeaient... Il était donc conscient malgré sa paralysie, au contraire de Thérése qui semblait profondément endormie... Durant ces cours de sortilége, son professeur lui avait expliqué qu'un massage pouvait ramener plus vite à lui même quelqu'un qui avait été paralysé... Elle entreprit donc d'administer un vigoureux massage à Pierre... Ce qui ne le laissa pas indifférent, si bien qu'à la fin... Il n'y avait guére plus qu'une partie de son corps qui était rigide et pour d'autres raisons qu'un simple sortilége. La scéne navrante qui se passa alors ensuite sous les yeux de Thérése (qui s'était réveillée, ce qu'ils n'avaient pas remarqué...) aurait été digne de figurer dans la vie des animaux... mais il n'y avait pas de caméra.
Tandis que Pierre et Hermione se livraient à un sport qui ne figure dans aucune compétition officielle, les trois autres arrivaient enfin devant la pharmacie. Le pharmacien découvrit alors une ridicule petite coupure sur le mollet de Drago, qui ne nécessitait pas de point de suture, encore moins tous les hurlements dont il avait abreuvé les oreilles du pharmacien quand celui-ci avait observé la contusion... Ils remontérent alors chercher Hermione, bien décidé à rallier l'Angleterre au plus vite pour annoncer la bonne nouvelle de la mort de Voldemort.
Ils la trouvérent plutôt échevelée, tandis que Pierre allait vers la cuisine voir ce que faisait Félix... Ron fut interpellé par son air extatique et demanda :
-ça va Hermione?
-Oui oui... ça va... dit elle d'un air réveur. Tous se retournérent alors vers la porte de la cuisine et entendirent Pierre qui hurlait :
-Ahhhh Thérése il a recommencé! Il l'a découpé en morceaux!
Ils se précipitérent tous à la porte et virent Félix un tablier couvert de sang enfilé sur son costume de canari en train de ranger méthodiquement dans une glaciére les petits batonnet de chair blanche qui se révéla être...
-Vous avez découpé Voldemort en petit morceaux? demanda Herminoe dont les yeux sortait presque de la tête.
-Bah ouais faut bien se débarrasser du corps... Je sais où le mettre. déclara Félix, l'air sûr de lui.
Il paraissait si sûr de lui que l'on vit tout le monde le suivre, chacun transportant divers récipient contenant les fameux morceaux... Félix les conduisit dans ce qui semblait être une zone industrielle, puis dans une usine où il larguérent leur "marchandise" dans un grand hachoir... Hermione demanda alors :
-Au fait, c'est quoi comme usine?
-Oh c'est une usine de poissons panés, avec la peau blanche qu'il avait on aurait cru du poisson cuit... C'est ça qui m'a donné l'idée. dit Félix qui paraissait trés fier de sa trouvaille, sans remarquer la grimace de dégout sur le visage de son interlocutrice tandis que Ron se jurait de ne plus jamais manger de poisson pané de sa vie.
Le groupe quitta rapidement l'usine... et chacun regagna son chez soi en jurant qu'il resterait chez lui le prochain premier avril pour éviter ce genre de galére...
Et pendant ce temps, madame Musquin à nouveau coincé dans le sas du digicode attendait encore une hypothétique délivrance...


Cher lecteur, si tu as des problémes, Vifdor te propose ses services, écrit à SOS détresse-rewiew, et peut être que ça ira mieux aprés... ^^
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.