S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Maintenance des serveurs


Attention, deux interventions techniques prévues par notre hébergeur peuvent impacter votre utilisation de nos sites les 28 mai et 4 juin, de 20h à minuit ! Pas d'inquiétudes à avoir si vous remarquez des coupures ponctuelles sur ces plages horaires, promis ce ne sont pas de vilains gremlins qui grignotent nos câbles ;)

De Conseil d'Administration le 26/05/2024 18:10


144e Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 144e édition des Nuits d'HPF se déroulera le Samedi 18 mai à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits et à vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De L'équipe des Nuits le 12/05/2024 11:00


Nouvelles des Podiums du joli mois d'avril


Bonsoir à toustes !

En ce début de printemps, c'est la nouvelle pousse des sélections nouveau format qui fait sa germination !

Vous pouvez donc voter pour le thème du prochain trimestre de lectures, ici, entre le personnage Hagrid, la catégorie Romance ou le genre Aventure/action, jusqu'au 30 avril !

Egalement jusqu'au 30 avril, vous pouvez lire ici les textes de la Sélection Enfances, puis voter ! Nous vous encourageons fortement à laisser un petit mot après votre lecture, cela motive et encourage toujours, et donne corps à notre volonté de favoriser les échanges autour des textes sélectionnés.

De jolies récompenses sont prévues grâce aux créations graphiques de lilychx ! Rendez-vous au début du joli mois de mai...


De L'Equipe des Podiums le 03/04/2024 00:05


143e Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 143e édition des Nuits d'HPF se déroulera le Vendredi 12 avril à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits. C'est ici pour vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
À très bientôt !

 


De L'équipe des nuits le 31/03/2024 15:51


Journées Reviews de mars !


Aux membres d'HPF,

Les prochaines Journées Reviews auront lieu du vendredi 22 au lundi 25 mars. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page jusqu'au jeudi 21 mars.

A bientôt !


De Journées Reviews le 17/03/2024 18:35


142e Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 142e édition des Nuits d'HPF se déroulera le Samedi 23 mars à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits. C'est ici pour vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
À très bientôt !

 


De L'équipe des nuits le 12/03/2024 11:27


La 1ère rentrée d'Albus Dumbledore par Smiling

[0 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Les mots en gras & soulignés sont ceux imposés par le concours
Quelque part au sud-ouest de l’Angleterre, un jeune garçon au regard d’un bleu perçant regardait les étoiles brillant dans le ciel. Perdu dans ses pensées, il ne s’aperçut pas de suite qu’une paire d’yeux identique aux siens l’observaient depuis plusieurs minutes.

- Albus, tu devrais te coucher, demain il faudra se lever de bonne heure.

Le jeune homme en pyjama se retourna et aperçut une femme aux cheveux bruns. Il prit un petit air penaud avant de laisser glisser ses yeux sur ceux de sa mère. Il espérait ainsi pouvoir l’attendrir.

- Rien que 5 petites minutes maman !
- Ton frère et ta sœur sont déjà couchés. Et puis tu ne voudrais pas rater ton train demain quand même ? demanda avec malice sa mère.
- Ah non, sûrement pas, répliqua celui-ci d’une voix horrifiée en imaginant qu’il risquait de ne pas pouvoir prendre son train.

Sa mère lui fit un tendre sourire et lui dit « Alors au lit maintenant ». Il acquiesça et se glissa dans ses draps. Kendra Dumbledore s’approcha de son lit pour lui faire un bisou sur le front

- Fais de beaux rêves mon garçon !

Elle rejoignit le pas de la porte et allait éteindre la lumière lorsque celui-ci lui demanda à quoi ressemblait l’école de magie de Poudlard. La question fit sourire la mère. Elle lui donna pour unique réponse d’attendre le lendemain et qu’il serait fixé. Malgré son excitation, une fois couché, Albus réussit facilement à trouver le sommeil, la fatigue avait eu raison de lui et elle le porta vers des rêves remplis de magie.

Le lendemain, une petite frimousse pénétra dans sa chambre en douceur. Lorsqu’elle s’aperçut qu’Albus dormait encore, la petite fille décida d’utiliser sa fameuse méthode pour le réveiller. Elle prit son élan et sauta sur le lit avant d’atterrir sur son frère, qui étouffa un petit gémissement. Avec difficulté, il ouvrit les yeux se doutant d’avance de ce qu’il verrait.

- Ariana, je croyais t’avoir dit de ne plus faire ça, murmura-t-il.

La petite fille lui fit un grand sourire.

- C’est maman qui m’a dit de venir te réveiller. Je n’ai fait qu’obéir.
- Je doute qu’elle t’ait dis d’imiter une éruption du Vésuve.
- C’est quoi le Vésuve ? demanda la petite fille.
- C’est un volcan, tu sais ces genres de montagnes qui crachent du feu de temps en temps, en Italie, répliqua-t-il après un soupir.

Ariane prit une moue offusquée devant le commentaire de son grand frère et partit en courant et pleurant « Maman, Bubus dit que je suis un volcan ». Dans sa chambre, Albus poussa un soupir et se leva. Il jeta un regard à sa chambre, sachant qu’il ne la verrait plus avant plusieurs mois. Cela lui faisait bizarre de la voir ranger et légèrement plus vide qu’à l’accoutumer. Il descendit les quelques marches qui le séparaient du rez-de-chaussée. Il arriva au salon, dans un coin de la pièce il pouvait voir toutes ses valises prêtes pour son départ. Il traversa le salon pour se diriger vers la cuisine où sa mère, Ariane et Abelforth, son petit frère. Il murmura un petit bonjour avant de s’attaquer à son petit déjeuner. Sa mère lui avait préparé des tartines avec de la rhubarbe, sa confiture préférée. Il regardait sa famille discuté tranquillement tout en avalant distraitement son petit-déjeuner. Il n’était pas encore parti qu’une petite part de lui regrettait cet éloignement. Perdu dans ses pensées, il ne vit pas Ariana qui tirait sur sa chemise pour attirer son attention. Au bout de plusieurs essais, elle tirait un peu plus fort et le bras sur lequel il était appuyé glissa de la table, entrainant son visage vers le bol de lait. En voyant le visage d’Albus filé vers le lait, la petite Ariana poussa un petit cri et s’éloigna à toute allure pour ne pas subir d’éventuelles représailles. Devant lui Abelforth riait aux éclats.

- On dirait un canard comme ça, avec les traces de lait sur tes sourcils.
- Allons Abel, laisse ton frère tranquille !
- Mais maman …

Devant le regard de sa mère, il n’insista pas et préféra aller retrouver Ariana. Kendra sourit à son fils et lui tendit une serviette pour réparer légèrement les dégâts.

- Lorsque tu auras fini de prendre ton petit-déjeuner, nous nous préparerons pour aller au chaudron baveur.

Albus acquiesça d’un signe de tête et poursuivit son repas. Il pouvait entendre dans le salon les éclats de rire de son frère et sa sœur. Abel racontait une histoire de Schtroumpf, ces petites créatures bleus, qui vivent cacher dans la forêt et doivent se protéger de Gargamel. Bien sûr, l’existence des schtroumpfs n’était pas réelle, ce n’était qu’un nom inventé par les Moldus. D’après les livres d’histoires qu’avait parcourut Albus, un moldu aurait entendu un sorcier Allemand parler de « Strumpf » bleu et il aurait compris qu’il s’agissait d’être vivant alors que ce n’était que des chaussettes qui étaient enchantées. Jamais un Moldu n’admettrait que des chaussettes puissent être enchantées et donc se cacher aussi ils avaient inventé ces créatures de toutes pièces. Albus sourit en pensant à l’imagination que pouvait avoir les moldus. Comme il avait fini de manger, il récupéra son bol et le déposa dans l’évier avant de débarrasser la table pendant que sa mère finissait la vaisselle.

Accompagnée de sa mère, il rejoignit le salon. Ariana était assise sur une des valises et balançait les jambes, lorsque son regard se porta sur Albus, elle essaya de se faire toute petite. Il prit donc un air faussement mécontent et s’avança vers elle.

- Je devrais te punir pour ce que tu as fait.

La petite fille prit un air honteux et commença à s’excuser, mais Albus n’écoutait pas, il avait déjà fondu sur elle et l’avait attaqué par des chatouillis. Elle y était très sensible, si bien que rapidement, des larmes de rires apparurent dans ses yeux et dut demander grâce. Kendra choisit ce moment pour intervenir.

- Allez les enfants, préparez vous, nous partons pour le chaudron baveur.

Du haut de ses 8 ans, Ariana demanda : « C’est quoi un chaudron baveur ? Et pis un chaudron ça bave pas d’abord »

La remarque de la fillette fit sourire la mère et ses fils. Ce fut Abelforth pour une fois qui choisit de répondre.

- Le chaudron baveur c’est une petite auberge qui permet de passer du monde des sorciers au monde des moldus.
- Et il a un chaudron qui bave dans sa cuisine, interrogea-t-elle, pour comprendre l’origine de ce nom.
- Eh bien, je ne crois pas. Peut-être un jour il a laissé une potion débordée de son chaudron et du coup a trouvé ce nom. Mais tu sais tout les noms ne sont pas forcément représentatif.

Devant cette explication légèrement bancale, Ariana se résigna. Les 3 enfants enfilèrent une veste et se dirigèrent vers la cheminée. A l’aide de sa baguette magique, Kendra créa un feu et y ajouta de la poudre de cheminette.

- Surtout prononcez bien clairement le nom de l’auberge, je ne veux pas avoir à vous chercher.
Albus fut le premier à partir, il devait vérifier en particulier l’arrivée de son frère. Pendant qu’Abel avançait vers la cheminée, elle expédia les bagages rejoindre Albus au Chaudron Baveur. Ensuite elle prit la main d’Ariana et partit avec elle. Arrivée sur les lieux, elle laissa son regard parcourir la salle pour localiser ses enfants. Ils étaient tous les deux en train de discuter avec le barman, un dénommé Matthew. Elle s’approcha avec sa fille et salua le barman. Il essaya de la convaincre de rester quelques minutes, mais elle refusa poliment expliquant qu’ils avaient pleins de chose à faire. Ils quittèrent le Chaudron Baveur et sortirent du côté moldu pour prendre le métro. Tant bien que mal, Kendra et ses enfants réussirent à se faire une place dans le wagon pour rejoindre la gare de King’s Cross. Ariana avait des yeux grands ouvert, émerveillé par ce qui l’entourait.

Après une petite heure de trajet, ils arrivèrent à la gare. Sous la direction de leur mère, les enfants rejoignirent le quai 9-10 et cherchait une indication pour trouver le quai 9,3/4. Amusée leur mère décida de leur laisser environ 30minutes pour le trouver, après elle leur donnerait la solution. Chacun parti donc en quête du fameux quai qui menait au Poudlard Express. La démarche d’Ariana la faisait ressembler à une exploratrice, elle tournait la tête dans tous les sens, observait tout avec intérêt, d’ailleurs les deux garçons n’étaient pas en reste. Pourtant ils ne réussissaient à trouver le quai 9,3/4 et c’est légèrement dépité qu’ils retournèrent auprès de leur mère.

Elle leur montra donc un mur et leur indiqua de marcher tranquillement vers lui. Ils la regardèrent comme si elle avait reçu un boulet de canon sur la tête.

- Maman, tu ne te serais pas cognée la tête ce matin ? osa demander Albus

La question fit rire la mère et leur assura que tout se passerait bien. D’une voix douce, elle leur expliqua que le mur était magique et qu’il pourrait le traverser sans difficulté à condition de ne pas hésiter. Albus en tant qu’aîné, décida d’expérimenter le premier, il marcha donc vers le mur en se posant de multiples question. Plus il approchait et plus il doutait, une petite voix lui disait que cela pouvait être dangereux, qu’il risquait de se faire mal en cognant un mur. Puis il se rappela que sa mère avait recommandé de ne surtout pas hésiter et surtout jamais elle ne l’aurait poussé à faire quelque chose de dangereux. Aussi il reprit confiance et fit les quelques pas qui le séparaient du mur en courant. Au moment de passer le mur, il ferma les yeux et continua d’avancer. Après plusieurs enjambées, il ouvrit les yeux et découvrit un quai remplit de monde avec des tenues plus ou moins excentriques vis-à-vis du monde moldus. C’est avec un grand sourire qu’il repassa rapidement le mur pour rassurer ses cadets et aider sa mère avec les bagages. Comme lui précédemment, Abel et Ariana passèrent sans encombre le mur. Le petit groupe se dirigea vers l’arrière du train et aidèrent Albus à monter les bagages à bord. Il restait environ 20 minutes avant le départ, ce qui leur laissait encore un peu de temps. Sa mère en profita pour lui faire les dernières recommandations de rigueur, il dut promettre d’écrire régulièrement pour raconter à Abel et surtout Ariana à quoi pouvait ressemblé Poudlard.

Le train se mit à siffler, et Albus ainsi qu’une multitude d’autres enfants, se précipitèrent dans les wagons. Albus rejoignit celui où il avait laissé un peu auparavant ses valises et s’approcha de la fenêtre pour voir encore un peu sa famille. Il regardait toujours par la fenêtre lorsque quelqu’un toqua à la porte et pénétra dans le wagon. C’était une jeune fille avec de longs cheveux blonds, vêtue d’une robe bordée de dentelle. Durant le trajet ils commencèrent à faire connaissance, s’interrompant par moment pour admirer une vache ou un mouton qui trainait dans les prairies ou pour acheter des friandises.

Arrivé à Pré-au-Lard, tous les élèves descendirent du train. Deux professeurs étaient sur les quais à les attendre, et l'un deux plaçant sa baguette sur sa gorge dit d'une voix forte : "Les élèves de 1ères années sont invités à rejoindre les barques à droites, les autres les diligences". Les élèves de 1ères années traversèrent le lac, Albus sondait calmement l'eau. Les barques les déposèrent dans une crique. Après une petite séance de marche à pied, ils arrivèrent devant les portes du château. Tous les élèves avaient à la bouche des "ah", "oh" d'émerveillement. Légèrement inquiet, ils se mirent en file comme demandé par le professeur Montmorency. Il leur expliqua rapidement le fonctionnement de Poudlard et comment chaque élève était reparti. Lorsque toutes les questions furent posées, il commença à appeller les élèves. Ils étaient tous fébriles. Après un temps qu'il lui sembla interminalbe, le professeur Montmorency appella "Albus Perceval Wulfric Brian Dumbledore". Il s'avança lentement. Il pouvait sentir son coeur battre à toute vitesse. Il prit le choixpeau magique posé sur le tabouret, prit place et positionna le couvre-chef sur sa tête. Le choixpeau murmura aux oreilles d'Albus: "Je vois que tu as une grande soif de connaissance, tu aimes le pouvoir mais tu as également beaucoup de courage. Le choix est difficile tu aurais ta place dans les différentes maisons... Laisse-moi voir... Tu veux prouver tes capacités en dépit de tout ... Tu feras de grandes choses... Ce sera ... GRYFFONDOR"

Perplexe, Albus reposa le choixpeau pour rejoindre sa table. Il suivit distraitement la fin de la répartition songeant aux paroles énigmatiques à ses yeux du choixpeau. Il fut extirpé de ses pensées par le directeur Phineas Nigellus qui expliqua les différents points à respecter tout au long de l'année. Dans la table des gryffondors, on murmurait qu'il était très sévère contre ceux qui allaient à l'encontre du réglement. En les écoutants, Albus songea qu'une nouvelle vie commençait pour lui. Le repas finit, il rejoignit grâce aux préfets de sa maison, la salle commune de gryffondor et se rendit directement dans sa chambre. Il constata avec plaisir que toutes ses affaires étaient déjà présentes. Il ouvrit ses valises et commença à ranger. Mêlé à ses ouvrages et parchemin il tomba sur le petit livre de sa soeur. Ensemble ils l'avaient baptisé "Dictionnaire d'Ariana", il le feuilleta un sourire aux lèvres se remémorant comment ils l'avaient écrit. Il pouvait y lire des mots comme "Rci" pour "Merci" et bien d'autre. Ce dictionnaire avait été rempli lorsqu'Ariana avait commencé à parler mais qu'elle ne savait pas encore bien prononcer les mots. Il ressentit un petit pincement au coeur, car il ne la verrait plus pendant quelques mois, mais la perspective des cours qui allait commencer lui firent vite oublier ce petit moment de nostalgie. Après avoir tout rangé il se glissa dans ses draps prêts à affronter sa nouvelle vie.
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.